1

Ukraine: attention, la Chine se réveille!

Lecteurs et téléspectateurs de CGTN, chaine officielle du gouvernement chinois, ont pu constater que depuis le début de l’offensive, les autorités de Pékin tirent à vue sur les bobards du vieux Biden. Evidemment, aucun média français n’en parle. C’est pourquoi RL se fait un plaisir de publier in extenso leur article du jour intitulé: « Mensonges propagés par les États-Unis sur la question de l’Ukraine : une confrontation à la réalité ». En dix points, la Chine débusque les mensonges de Joe Robinet, rétablit la vérité quant à ses positions dans ce conflit, le rôle pervers de l’Otan, les armes biochimiques, les sanctions, etc., sans oublier « les énormes profits » de l’Amérique dans ce cette guerre…
Alors que se crée une grande alliance Chine-Russie, ces présomptueux Yankees, auxquels obéissent aveuglément et stupidement Ursula et Macron, ont bien tort de ne prêter aucune attention à l’Empire du milieu, état lilliputien, plus négligeable que la principauté d’Andorre.

La Chine et Elon Musk unis dans la réinformation?

« Depuis un certain temps, les États-Unis et certains autres pays, ainsi que l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN), diffusent de la désinformation sur la position de la Chine sur la situation en Ukraine et lancent des accusations sans fondement pour attaquer et salir la Chine. Ces mensonges, confondant le bien avec le mal sont une tentative d’induire le monde en erreur. La position de la Chine sur la question ukrainienne est honnête, objective et juste.

Quelques exemples de désinformation et de réalité sont présentés ci-dessous pour aider le monde à comprendre ce qui se passe réellement.

Mensonge 1 : un rapport des services de renseignement américains a déclaré que la Chine avait dit à la Russie qu’elle n’empêcherait pas la Russie de prendre des mesures en Ukraine, tout en demandant à la Russie de ne pas le faire avant la fin des Jeux olympiques d’hiver de Beijing. Il a également déclaré que la Russie avait demandé à la Chine une assistance, notamment des armes et d’autres équipements.

Confrontation à la réalité : la Russie est un pays souverain qui pèse, décide et met en œuvre de manière indépendante sa politique étrangère en fonction de sa propre stratégie et de ses intérêts. Il n’est pas nécessaire de demander au préalable le consentement de la Chine. En fait, les responsables américains ont admis qu’il n’y avait aucune preuve que la Chine fournisse une assistance militaire à la Russie.

Mensonge 2 : la déclaration conjointe publiée par la Chine et la Russie le 4 février de cette année fournit la preuve du soutien de la Chine à la Russie sur la question ukrainienne. La déclaration conjointe est un « soutien voilé » à « l’invasion » de l’Ukraine par la Russie.

Confrontation à la réalité : en février dernier, la Chine a publié des déclarations conjointes avec un certain nombre de dirigeants présents à la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques d’hiver de Beijing. L’interprétation par les États-Unis de la déclaration conjointe sino-russe est hors contexte et fait partie d’une campagne de diffamation.

Mensonge 3 : la Chine aide la Russie à répandre de la désinformation selon laquelle « les États-Unis possèdent des armes biologiques en Ukraine ».

Confrontation à la réalité : les États-Unis font cela dans le but de détourner l’attention du public. Selon des informations publiques, les États-Unis ont mené plus d’activités bio-militaires que tout autre pays au monde. C’est aussi le seul pays qui a utilisé des armes biologiques et chimiques dans de multiples guerres, et le seul pays qui s’oppose à la mise en place d’un mécanisme multilatéral de vérification de la Convention sur les armes biologiques (BWC), une position publique tenue par les États-Unis depuis plus de deux décennies.

Mensonge 4 : la Chine amplifie la propagande russe en affirmant que « les États-Unis et l’OTAN ont causé la crise ukrainienne ».

Confrontation à la réalité : les personnes perspicaces de la communauté internationale ont publiquement mis en garde à plusieurs reprises contre les répercussions possibles de la poussée continue des États-Unis vers l’expansion de l’OTAN vers l’est.

Mensonge 5 : la Chine tente de détourner l’attention en affirmant que « les États-Unis, en particulier les sous-traitants américains de la défense, sont les plus grands bénéficiaires de la crise ukrainienne ».

Confrontation à la réalité : c’est un fait incontestable que les entreprises militaires américaines ont engrangé d’énormes profits depuis le début du conflit russo-ukrainien.

Mensonge 6 : la Chine n’a pas joué un rôle constructif dans la résolution du problème ukrainien.

Confrontation à la réalité : la Chine s’est toujours engagée à promouvoir les pourparlers de paix. La position de la Chine est objective et juste, et représente ce que la plupart des pays espèrent voir sur cette question. Le rôle constructif de la Chine a été salué par de nombreux membres de la communauté internationale.

Mensonge 7 : la position de la Chine sur l’Ukraine va à l’encontre de son engagement de longue date envers le principe de respect de la souveraineté et de l’intégrité territoriale, et est contraire aux objectifs de la Charte des Nations Unies et aux normes fondamentales régissant les relations internationales.

Confrontation à la réalité : la Chine a toujours suivi les objectifs et les principes de la Charte des Nations Unies. Le respect de la souveraineté, de l’indépendance et de l’intégrité territoriale de tous les pays est un principe fondamental du droit international et une norme fondamentale régissant les relations internationales, qui s’applique à tous les pays en toutes circonstances. Les règles et normes internationales sont comme des feux de circulation, elles ne sont efficaces que lorsque tout le monde les respecte, et c’est seulement alors que la sécurité commune peut être assurée.

Mensonge 8 : en ne soutenant pas le vote condamnant la Russie à l’Assemblée générale des Nations Unies, la Chine se tient du mauvais côté de l’histoire.

Confrontation à la réalité : la plupart des pays du monde, y compris la Chine et d’autres pays en développement, ont des préoccupations légitimes et partagent des positions similaires sur l’Ukraine. La plupart des pays désapprouvent le règlement des différends par des guerres et des sanctions.

Mensonge 9 : c’est une erreur de la part de la Chine de ne pas soutenir les sanctions américaines contre la Russie.

Confrontation à la réalité : l’histoire et la réalité ont prouvé qu’au lieu d’apporter la paix et la sécurité, les sanctions ne conduiraient qu’à une situation perdant-perdant ou non-gagnant. Les sanctions ne sont jamais une solution fondamentale ou efficace aux problèmes. Au contraire, imposer des sanctions revient à « éteindre le feu avec du bois de chauffage », et ne fera qu’empirer les choses. Le dialogue et la négociation sont le seul moyen de résoudre la crise ukrainienne.

Mensonge 10 : le conflit russo-ukrainien est « démocratie contre autocratie ».

Confrontation à la réalité : le conflit entre la Russie et l’Ukraine est une rivalité géopolitique causée par la mentalité de la guerre froide. Le récit « démocratie contre autocratie » produit par les États-Unis sur le conflit russo-ukrainien est un parfait exemple de leur mentalité de guerre froide.

Mitrophane Crapoussin

Lien vers l’article intégral :

https://english.news.cn/20220429/ff2d9813f7064049b1ee5c86ae1ced6c/c.html

CGTN riduculise Macron , fustige l’Otan et condamne les Etats-Unis!

https://www.youtube.com/watch?v=m_l6xWYNb7k