Ukraine, bienvenue dans le monde d’Intermarium et de VUCA !

UKRAINE – LA GUERRE HYBRIDE DE L’OTAN

PARTIE 2

BIENVENUE DANS LE MONDE D’INTERMARIUM ET DE VUCA

Dans cette deuxième partie nous allons retrouver les éléments marquants de ce livre, ils sont importants et à faire connaître afin de comprendre les intérêts et mécanismes ayant amené à la guerre en Ukraine, en dehors de la propagande otanienne reprise par le gouvernement et les médias.

L’auteur cite l’existence de ce qui est appelé Néo-Gladio, des réseaux divisés en trois branches d’influence manipulables selon ce qui est précité dans la partie 1 de cet article1, soit les classiques de l’actualité politico-sociale. Pour l’extrême-droite, l’Ukraine est le bastion de la race blanche, pour l’extrême-gauche elle est le bastion de l’antifascisme, pour les djihadistes elle n’est qu’une terre de plus à conquérir. Cette guerre révèle le caractère nazi affiché du régiment Azov (voir son drapeau comportant un sigle rappelant celui de la division SS Das Reich). Pauvre Ukraine ! L’OTAN impose au monde entier le danger de ces réseaux, du recrutement de mercenaires possiblement radicalisés même après retour chez eux et, nous l’apprenions récemment, du trafic international d’une partie importante des armes inconsidérément fournies à l’Ukraine. Plus encore, l’OTAN manœuvre afin d’empêcher l’élection en France d’un candidat résolument gaullien qui ne lui serait donc pas asservi. À méditer…

Dès la dissolution de l’URSS, les USA proclamèrent qu’ils ne toléreraient aucune autre nouvelle puissance régionale capable de les concurrencer. On comprend ainsi leur obsession à empêcher toute coopération européenne « de l’Atlantique à l’Oural » comme disait de Gaulle, et leur affirmation nettement belliciste envers la Chine au prétexte de Taïwan. Dans leur manipulation des masses populaires, les USA fomentent selon leurs seuls intérêts de nombreuses tentatives ou révolutions souvent à nom coloré ou fleuri dans des pays asiatiques, nord-africains ou européens.

La « Révolution orange » (2004) et l’ « Euromaïdan » (2013) ukrainiennes furent parmi elles.

Le fondateur d’une agence de renseignements américaine a déclaré publiquement que les USA tiennent notamment à empêcher toute alliance entre l’Allemagne et la Russie, qui pourrait les menacer et que c’est pour cela qu’ils ont œuvré à provoquer deux guerres mondiales et la Guerre froide. Rien que ça ! Pour en assurer la continuité, ils ont défini une ligne stratégique forte destinée à isoler la Russie de l’Europe, nommée Intermarium, allant de la mer Baltique à la mer Noire, passant donc par l’Ukraine. Tout peuple ou territoire situé sur cette ligne est donc de fait sacrifié à l’hégémonie atlantiste au profit des USA. Le Rideau de Fer autrefois imposé par le bloc de l’Est est aujourd’hui remplacé par cette ligne otanienne. Toujours pareil, la guerre, mais pas chez eux…

Un peu de géostratégie : les USA délaissent Israël, leur vieil allié, pour se rapprocher de l’Iran, lequel tout comme l’Ukraine pourrait leur permettre d’installer des bases de missiles pouvant frapper le cœur de la Russie, les bases américaines/otaniennes situées en Pologne et en Roumanie ne permettant pas d’atteindre des cibles au delà de l’Oural. Une vraie obsession, cet encerclement. C’est sans doute notamment pour cela que la Russie a tenu à récupérer la Crimée. Quant à se compromettre avec le régime iranien, cela ne peut être considéré comme participant ni à la démocratie, ni aux idéologies otaniennes citées dans la première partie de cet article. Mais les contradictions sont légion dans les éléments que l’auteur a compilés dans ce livre révélateur2.

Les nécessités financières et logistiques à impératifs professionnels peuvent donner une idée assez précise des prétendus mouvements populaires lancés par certaines associations, syndicats ou autres entités. Qui les paie pour disposer d’autant de moyens que ceux déployés, comme on l’a vu, lors de certaines manifestations ou actions prétendument spontanées ? Certainement pas les cotisations de leurs adhérents ! Qui paie pour tout cela décide du fond, de la forme et des objectifs !

Tout membre d’association banale sait comme il est difficile d’obtenir les moyens financiers souhaitables pour la réalisation des projets, sans parler des autorisations… Alors, qui décide ?

Les conflits directs étant de plus en plus désapprouvés par les peuples, notamment occidentaux, la guerre hybride est déclarée ouvertement. Elle déplace le combat des théâtres d’opérations militaires vers les conflits sociaux, la société civile en subissant les effets par des tensions permanentes orchestrées à dessein et augmentant en nombre et en intensité, comme nous pouvons tous le constater. Quand on parle des idiots utiles… La guerre hybride utilise les sciences sociales, elle est psychologique, cognitive, culturelle, identitaire s’il le faut. Elle fabrique des doubles inoffensifs aux entités incontrôlables afin de les concurrencer sur leur propre terrain, c’est ainsi que l’on parle de « marxisme culturel » destiné à envahir les esprits et les empêcher de réfléchir par eux-mêmes. Nous le voyons bien : beaucoup de gens se conforment au « politiquement correct », s’autocensurent et se gardent de plus en plus de contrarier la doxa.

La Russie a mis au point une contre-offensive à cette guerre hybride, nommée « contrôle réflexif », proche de la Programmation Neuro-Linguistique – PNL, cadrage intentionnel de la perception de la réalité laquelle fut abondamment promue et enseignée dans les centres de formation français dans les années 90. La dangerosité de la diffusion de cette matière cognitive à des publics peu sélectionnés, sa vulgarisation, sa banalisation même ne fut relevée que par quelques esprits lucides. Une utilisation strictement militaire, si elle ne serait pas sans dangers, limiterait tout de même les risques de chaos individuels et sociaux tels que nous les observons venant de gens dont le statut fait qu’ils sont écoutés par les masses populaires. On voit bien les résultats, en France et ailleurs, avec tous ces influenceurs ou décisionnaires complètement hors sol multipliant les déclarations ou décisions aussi arbitraires qu’aberrantes… Les écologistes et autres gauchistes nous en démontrent de multiples exemples ! Quel cadrage intentionnel de la perception de la réalité leur a été inoculé ? Par qui ? Dans quel but ? Ce « contrôle réflexif » d’origine russe a pour but d’amener l’ennemi à agir contre ses propres intérêts en pensant qu’il maîtrise les intentions de la partie adverse, donc qu’il est décisionnaire du déroulement de la guerre. Tout un programme !

L’ensemble des stratégies otaniennes sus-citées a pour but de déstabiliser tous ceux que les USA considèrent comme leurs ennemis. La France en fait partie, comme déjà évoqué. Depuis la fin des années 90, la rivalité bipolaire Est-Ouest ayant disparu, il devint de bon ton de considérer, dans les milieux notamment militaires et politiques, et à l’initiative des USA, que le monde était devenu volatile, incertain, complexe et ambigu, et qu’il fallait y répondre par des actions de même nature. Ainsi naquit le programme de guerre VUCA dans les esprits embrumés des stratèges américains. Cet acronyme correspond aux mots anglais Volatility, Uncertainty, Complexity, Ambiguity, soit la vision du monde citée supra. Nous sommes ravis d’apprendre que les Américains pratiquent chez nous, avec leur CIA et leurs réseaux Stay Behind ou Gladio, des interventions de nature à nous entretenir dans ce marasme politique, économique, social, culturel, identitaire et civilisationnel que nous ne connaissons que trop bien !

Ne nous étonnons donc pas que la société tout entière soit infestée d’événements insolites qui, s’ils sont imprévisibles pour le grand public, sont prévus et organisés par une impressionnante collection de services secrets en guerre les uns avec ou contre les autres, et en tout cas contre nous, en manipulant les masses populaires, pratiquant l’essaimage de conflits préfabriqués. Cela en appliquant la théorie israélienne de « passer à travers les murs » , physiques et mentaux, délitant la structure sociale en abolissant toutes les limites, spatiales, morales, intellectuelles, etc. Ne nous étonnons pas de constater les excès inimaginables de toutes sortes qui sont devenus notre paysage social quotidien, les aberrations et les tragédies auxquelles nous nous habituons dangereusement, on pourrait même dire inhumainement puisque notre morale disparaît au profit de la convention sociale imposée par la doxa officielle, voire gouvernementale. Nous verrons dans la troisième et dernière partie de cet article d’autres réalités concrètes et véridiques devant nous amener à poursuivre notre juste combat pour la préservation de notre civilisation.

Daniel Pollett

 

1 https://ripostelaique.com/ukraine-la-guerre-hybride-de-lotan-de-lucien-cerise.html

2 Cerise Lucien, Ukraine – La guerre hybride de l’OTAN,

Éditions Culture et Racines, Paris, 2022, 370 pages.

Pour tous les éléments cités dans cet article, voir les détails

et les références dans ce livre édifiant que tout patriote devrait lire.

image_pdfimage_print
16
1

8 Commentaires

  1. Le « joueur de piano à bite » est influencé et dominé par les ultranationalistes banderistes proches de la mouvance nazie Ukrainienne . Aucun soutien pour ces gens là. Hier soir, sur LCI, au milieu des Gamelin de plateaux on a encore eu droit à la hyène blondasse franco-ukrainienne de service qui réclamait à corps et à cris des tanks lourds. C’est sûrement leurs longs canosn de gros calibre qui la faisaient fantasmer ! Ces gens sont des vrais périls pour la paix mondiale , il faut cesser de les armer et les contraindre à des négociations immédiates. Pour ma part aucun soutien à ces gens là qui assassinent leur peuple.

  2. Les Américains sont des enc… et comme disait CG ce qu’ils ne peuvent acheter ils le volent ! Ni MLP ni Z ne prennent position contre tout ça préférant faire du vent avec le projet de loi sur les retraites. En fait ils sont ignares tous les deux et sont complices de la macronie.

  3. Les gros connards de franchouillards (députailles et sénateurs corrompus fermant leurs gueules sur les livraisons d’armes , et une bonne partie du populo qui n’ose rien dire) qui soutiennent Foutriquet l’assassin génocidaire armant les ukro nazis , et oui j’emmerde les bien-pensanst qui disent qu’il n’y a pas de nazi en Ukraine , et de rejeter la faute sur le Président Poutine !
    C’est tellement facile d’avoir la vue basse pour dire que ça n’existe pas , sachant que tous les ans les Ukrainiens fêtent leurs pseudo « héros Bandera  » nazi notoire , et combien d’unités nazies étaient comptées et incluses dans l’armée régulière hein les bien-pensants ?

    • ABSOLUMENT Durandurand ! Mais la plupart des Français, aujourd’hui, IGNORENT ces faits, je parle du Stepan Bandera, NAZI NOTOIRE !

      Sans compter qu’en 2014, lors du coup d’État, fomenté comme d’habitude par la CIA, de MAÏDAN, coup d’État qui a vu le Porochenko arriver au pouvoir !

      Un pro-OTAN – pro-USA, bref un PRO ordures !

      Idem, en 2019, c’est le Zobensky qui a été mis au pouvoir .

      ll faut bien comprendre que tout cela a été pensé, mis en place, et en oeuvre, rien n’est du au hasard ! RIEN !

      Ce qui me fait plaisir, c’est que très bientôt, les USA qui sont le pays qui a le plus de sang sur les mains, hors pays MUZZS bien-sûr, vont avoir un très grave problème, problèmeS au pluriel !

Les commentaires sont fermés.