Ukraine: la fuite en avant de la Secte néo-nazie occidentale

Au lieu de s’en tenir aux faits, – ce qui s’est passé réellement dans le Donbass depuis huit ans (les bombardements incessants et les actions de forces paramilitaires) sans parler de la violation des accords de Minsk 2 par le clan au pouvoir à Kiev (mis en place sous Obama…) et qu’il s’agisse de Biden (empêtré par diverses “affaires”) Johnson (idem : il est toujours sur la sellette suite à ses transgressions festives lors des confinements) Macron (une élection en vue…) mais encore également des seconds couteaux comme Bourlanges (sur Europe 1) tous, au lieu de soutenir l’offre de négociations (demandée par le président ukrainien puis repoussée par Biden) mettent de l’huile sur le feu en voulant traiter la Russie en “paria” à l’identique de ce qu’ils font au fond pour les personnes non injectées…

Car au-delà des spécificités, il s’agit de la même rengaine, la même haine aigrie et méprisante envieuse de voir la Russie et d’autres encore s’échapper de leurs griffes de papier (mais avec des dents atomiques aurait répondu Khrouchtchev à cette formule de Mao…) voulant labourer frénétiquement les chairs et les âmes qui refusent leur modèle cybernétique voulant modeler moduler de plus en plus les êtres singuliers (et nations) en “particules alimentaires” zombis branchés sur Métaverse et Netflix  voguant d’injection en injection (une fournée nouvelle achetée pour mai en France) pour les rendre dépendants médicalement. Les transformer en nouveaux terreaux affairistes scellant l’alliance objective entre Big Pharma, Big Tech et la Technostructure globale le tout formant cette Secte hygiéniste scientiste affairiste avec le néonazisme comme cosmologie totale : création d’une race de Trans dont la démesure veut agir non seulement sur les corps mais le climat en attendant de le faire sur l’univers (comme le réclamait l’une de leur pythie : Blanchot…)

Comment se fait-il que cette irrationalité “marche” ? Que les médias, les grandes instances académiques et institutionnelles, courent même, et ce non seulement sur cette question locale mais sur le sanitaire le climat la mondialisation “heureuse” ? À cela peut-être deux réponses :

– d’une part la séduction liée à la puissance de la Technique depuis deux siècles (bien analysée par Baudrillard) qui fait croire que cette dernière aurait réponse à tout y compris résoudre pour de bon la souffrance dite existentielle à coup de pilules miracles (voir la baisse de l’espérance de vie aux USA chez les jeunes générations, Raoult en parle dans sa vidéo du 22 février 2022) ; d’où l’acceptation du discours scientiste prétentieux autour des virus et du climat pensant qu’il serait possible d’éradiquer et de réduire sans se rendre compte qu’il s’agit surtout de syndémie et d’explosion de mégapoles qui ont créé des systèmes de saturation cependant de plus en plus régulés par les médecines alternatives et la réduction de la pollution (les moteurs thermiques d’aujourd’hui à 98 % plus “propres”).

– D’autre part l’intimidation liée au discours d’autorité qui fait que par exemple le journaliste en “questionnement” (alors que c’est son job) se verra rabroué par le cercle de référence supérieur (son chef, le relais intellectuel d’une revue jugée compétente elle-même liée à d’autres cercles dits “académiques”) eux-mêmes filtrés aujourd’hui par tous les circuits de communication qui sont chargés autour des Pouvoirs de faire circuler l’électricité symbolique et d’en disjoncter les cercles “disruptifs” qui iraient à l’encontre du discours faisant office de perception nécessaire et suffisante.

Séduction et intimidation donc ou les deux mamelles libidinales du syndrome de Stockholm où l’on voit la victime prendre le parti de son bourreau y compris jusqu’à le désirer physiquement tant à force la puissance brute fascine et donne envie de s’y soumettre ne serait-ce pour être reconnu, être au moins quelque chose plutôt que rien…

D’où la servilité de toutes ces jeunes générations fascinées tels des lapins pris dans les phares et s’en allant défendre bec et ongles une Secte qui les manipule pourtant jusqu’à leur faire prendre des vessies pour des lanternes : une femme est un homme en devenir (ou l’inverse), un enfant un adulte en puissance, la liberté serait la servitude (celle de “contaminer autrui” alors que l’injection s’est avérée contaminante…) et la paix serait la guerre continuée par d’autres moyens.

Dans cette inversion de plus en plus totale des perceptions, l’irrationalité devient anti-rationnelle et donc totalitaire au sens de ne plus accepter aucun débat dialogue discussion car se poser une question serait déjà pour “eux” (les membres de cette Secte) devenir complotiste conspirationniste, bref, nous nageons de plus en plus dans leur paranoïa, celle-là même qui déclenche la guerre, la vraie.

Comment s’en débarrasser ? En coupant leurs cordons toxiques. Lesquels ?…

Bonne question…

Lucien Samir Oulahbib

image_pdfimage_print
15
1

10 Commentaires

      • J’ai lu la résolution de l’ONU. Elle n’est pas récente. Elle date de 2014 et elle ne concerne pas uniquement le nazisme. Il semble au contraire qu’il se serve du nazisme pour condamner soi-disant toute forme de racisme, de xénophobie et d’intolérance. C’est à mon avis très dangereux surtout en ce qui concerne la xénophobie dans laquelle ils peuvent ranger le refus de voir son pays envahi par des migrants. C’est à double tranchant. C’est bien le problème avec ces instances. Pour arriver à leurs fins elles mettent en avant quelque chose qui est parfaitement condamnable pour pouvoir ensuite vous enlever une bonne partie de votre liberté d’opinion.

  1. La belle photo de la clique des bras cassés de l’UE

  2. bombarder le dombas c’était normal, ils étaient méchants !

  3. Encore et toujours le même Sabir, Samir !
    Une Phrase ? Un sujet, un verbe et un complément, parfois un peu pus, bien sûr..
    Pardon ! Je m’acharne, mais quand une simple phrase devient un paragraphe entier,
    cela devient du Charabia !
    A la recherche du… Point ! A voir le nombre de commentaires…. Ouaf !

  4. L’élection présidentielle est une chance, une dernière. Mais pas au deuxième tour. Il faut exterminer dans l’œuf la possibilité que le gamin soit au deuxième tour, donc ne lui donner aucune voix au premier tour le 10 avril 2022, sachant que les sondages sont du pipeau total, il ne bouge jamais de 25%. J’ai déjà convaincu 5 électeurs macronistes de 2017 de ne jamais revoter pour lui, arguments à l’appui. Si chacun fait de même au premier tour, il ne le passera pas et sera le troisième dindon-larron, comme Le Lionel de 2002. C’est mon pronostic, et cette fois-ci, il est vital. Son éjection éjectera le Bide lors des mid-term ; n’importe quelle intelligence douée de raison, et empli d’Histoire comme l’est le Z, peut exterminer le Bide mentalement lors d’un futur G20, la bataille serait face à un Alzheimer, ce serait du pain béni ! On peut y arriver, allez, winners !

  5. De toutes manières, si on ne fait pas cela, il vont repiquer tout le monde dès le 15 mai 2022, et alors là, forts de la reconduction du régime, ils auront 5 années pour nous faire mordre la poussière par le goulag, et ils nous soumettront par la force des armes. Seuls ceux qui pourront émigrer seront saufs ! La piqure 3,4,5,6,7,8,9,10 doses sera obligatoire, sinon nous ne serons plus que des citoyens de seconde zone, pire que les juifs entre 1940 et 1945. Le gamin psychopathe fait le gentil pour encore 45 jours, il fait profil bas pour se faire passer pour le gentil de service le temps de la campagne, on connait ses rôles et facettes multipolaires d’acteur sans âme… Réélu, il redeviendra aussitôt l’immondice qu’on connait désormais fort bien depuis 2017, et bien avant pour les intimes.

  6. c’est une secte otanesque.
    Cessons de cacher la réalité derrière de la pseudohistoire.
    Sinon on ne peut lutter contre une réalité qui n’existe pas.
    azov, c’est L’OTAN

Les commentaires sont fermés.