1

Ukraine : la Russie isolée, vraiment ?

Lors du vote du 3 mars dernier à l’ONU, sur les 193 membres de l’ONU, 141 pays ont approuvé le texte condamnant la Russie, cinq – Russie, Biélorussie, Corée du Nord, Erythrée et Syrie – s’y sont opposés et trente-cinq se sont abstenus, dont la Chine et l’Inde.

https://www.ladepeche.fr/2022/03/01/carte-guerre-en-ukraine-quels-sont-les-pays-qui-soutiennent-la-russie-et-ceux-qui-la-condamnent-10141749.php

Exprimées sous cette forme, les choses paraissent limpides : la Russie est totalement isolée sur le plan mondial dans le conflit qui l’oppose à l’Ukraine. Mais regardons-y d’un peu plus près…

***

Sans surprise, la totalité des pays-membres de l’OTAN a voté la résolution exigeant, avec sanctions, l’arrêt de l’intervention russe en Ukraine. Voici la liste des 30 membres de l’OTAN avec leur date d’adhésion à l’Organisation :

  • Albanie (2009)
  • Allemagne (1955)
  • Belgique (1949)
  • Bulgarie (2004)
  • Canada (1949)
  • Croatie (2009)
  • Danemark (1949)
  • Espagne (1982)
  • Estonie (2004)
  • États-Unis (1949)
  • France (1949)
  • Grèce (1952)
  • Hongrie (1999)
  • Islande (1949)
  • Italie (1949)
  • Lettonie (2004)
  • Luxembourg (1949)
  • Macédoine du Nord (2020)
  • Monténégro (2017)
  • Norvège (1949)
  • Pays-Bas (1949)
  • Pologne (1999)
  • Portugal (1949)
  • République Tchèque (1999)
  • Roumanie (2004)
  • Royaume-Uni (1949)
  • Slovaquie (2004)
  • Slovénie (2004)
  • Turquie (1952)

***

Lors du vote du 3 mars, se sont joints à ces trente pays deux pays d’Asie : le Japon et la Corée du Sud – ce qui n’étonnera personne : Hiroshima et Nagasaki ont clairement fait comprendre au Japon que les Etats-Unis sont leur allié « naturel ». Quant à la Corée du Sud, lorsqu’on a celle du Nord pour voisin, mieux vaut être en très bons termes avec l’Hyperpuissance – ainsi que deux pays d’Océanie : l’Australie et la Nouvelle Zélande – ce qui, là non plus, n’étonnera personne : l’Australie et la Nouvelle Zélande font partie des « Five Eyes », une alliance regroupant l’ensemble des pays anglosaxons de la planète : Etats-Unis, Canada, Grande-Bretagne, Australie et Nouvelle-Zélande. Le système des « Five Eyes » est un système planétaire de cyber-espionnage, placé sous le commandement de la National Security Agency (NSA), qui permet audit monde anglosaxon d’asseoir une domination économique quasiment sans partage. On imagine mal l’Australie et la Nouvelle-Zélande ne pas se joindre à la meute antirusse emmenée par leur suzerain étatsunien.

***

Aux quatre pays précédents, se sont ajoutés quatre pays d’Amérique centrale ou du Sud : Costa Rica, Colombie, Equateur et Paraguay, qui sont en fait de simples colonies étatsuniennes, et n’ont d’« Etats » que le nom.

***

Soit en tout huit pays, en plus des 30 pays de l’Otan : les Etats-Unis et 37 pays vassaux de l’HyperpuissanceSur les 193 pays-membres de l’ONU, à peine 20% ont donc emboîté le pas aux Etats-Unis contre la Russie. Glory, Glory, Halleluja ?

***

On observera que la quasi-totalité des pays d’Asie ont soit approuvé l’action de la Russie contre l’Ukraine, soit se sont abstenus.

Quant à l’Afrique, très majoritairement les pays du continent noir se sont abstenus ou ne se sont pas prononcés. Les autres ont voté pour une condamnation sans sanction (autrement dit, une condamnation purement formelle).

***

On remarquera que Le Monde, fidèle à sa légendaire objectivité, propose une autre carte qui amalgame « condamnation sans sanction » (donc purement formelle) et « condamnation avec sanction »… On pourrait alors croire qu’une majorité de pays-membres de l’ONU s’est alignée sur la position « dure » des USA et de l’OTAN, ce qui est faux.

***

La Chine et l’Inde, qui se sont abstenues, pèsent à elles deux 2,8 milliards d’habitants (soit plus du tiers de la population mondiale) et sont dans les « top 6 » des pays au PIB le plus élevé (la France a été dépassée par l’Inde en 2021 et n’est plus qu’au 7ème rang). Chine et Inde sont par ailleurs des puissances nucléaires en pleine expansion, capables à très brève échéance de rivaliser avec la puissance de feu des Etats-Unis.

***

Démographiquement, les représentants de plus des deux-tiers de l’humanité ont donc soit approuvé l’action russe en Ukraine, soit l’ont condamnée de manière purement formelle (sans sanction), soit se sont abstenus, ce qui est le cas des « deux poids » lourds Chine et Inde. Affirmer comme le fait la presse de grands chemins que la Russie est isolée dans l’affaire ukrainienne est donc une contre-vérité flagrante.

***

Henri Dubost

In girum imus nocte ecce et consumimur igni