1

Ukraine : Zemmour est nuancé, au contraire de Méluche, Macron, Le Pen…

Les uns hurlent avec les loups, Zemmour cherche à comprendre, à remonter aux causes, lointaines et récentes, et à dénoncer les manœuvres américaines, entre autres.

Zemmour rappelle  d’abord la loi, les règles internationales ; aucun pays n’a le droit de violer la souveraineté des pays. Que dirions-nous en effet si, par exemple, la Turquie reconnaissait officiellement des portions de territoires allemands, bulgares… ou la Seine-Saint-Denis comme Républiques islamiques indépendantes ? À partir de ce principe, en reconnaissant l’indépendance de deux territoires ukrainiens, Poutine violerait donc la souveraineté de l’Ukraine. Si Zemmour disait le contraire, ses ennemis auraient beau jeu d’utiliser ses mots pour le traiter, plus que jamais, d’extrême droite et pour utiliser mon exemple de la Seine-Saint-Denis.

Certes.

Mais, en diplomate et stratège habile, il enchaîne tout de suite en insistant sur la légitime défense de la Russie montrant du doigt l’immense responsabilité de « la politique menée par les Occidentaux et l’OTAN ». Et oui, les autres se gardent bien de le dire, il s’agit bien, avec une Ukraine remontée contre la Russie et aidée par la CIA et l’UE de mettre la Russie sous le feu des forces atlantistes. Sans parler des russophones persécutés par Kiev qui continuent malgré les accords de Minsk de bombarder les zones frontalières, poussant leurs habitants à demander des passeports russes et l’asile en Russie.

Voir notre rappel de la situation ukrainienne et le discours de POutine hier soir.

Zemmour a été formé à l’art de la dissertation française, thèse, antithèse, synthèse. Son troisième point est donc la synthèse, une proposition de médiation. Celle de la France, si elle était encore celle de De Gaulle, mais qui ne peut pas être celle de Macron. Seule la France redevenue grande et souveraine avec un Zemmour à sa tête peut proposer la paix… sous conditions. Et ses conditions, c’est ce que propose et demande Poutine depuis le début, l’engagement que l’Ukraine ne fasse pas partie de l’UE ni du bloc atlantiste.

Retrait des troupes russes contre retrait de celles de l’OTAN et fin des manœuvres et millions de dollars distribués à l’Ukraine pour la faire basculer dans l’UE et l’OTAN. La voix du bon sens.

Faut-il souligner que les manœuvres américano-bidenesques font resurgir le spectre de la guerre froide, la haine de la Russie qu’ils craignent bien plus que la Chine, et pourtant…

Faut-il souligner que l’Europe et notamment la France, privée de Fessenheim, dépend drastiquement du gaz russe ? Des mesures de rétorsion contre les Russes ? Boycott du gaz russe ? Poutine le fera payer très cher et le Français moyen, entre autres, pourrait verser des larmes de sang dans son appartement glacé parce que Biden a décidé de régler de vieux comptes personnels avec la Russie…

Mais on est sauvés, der Leyen promet qu’on aura d’autres sources de gaz… Nous avions déjà évoqué en effet les contrats que l’UE est en train de signer avec des pays musulmans… il est bien évident que remplacer la dépendance énergétique à la Russie par la dépendance à des pays musulmans tenant ainsi, comme ils l’ont fait avec le pétrole, le moyen d’imposer immigration et islamisation de nos pays, c’est d’une intelligence rare.

https://www.lemonde.fr/international/article/2022/02/18/crise-ukrainienne-l-union-europeenne-se-dit-prete-a-faire-face-aux-coupures-de-gaz-de-moscou_6114240_3210.html

https://resistancerepublicaine.com/2022/01/27/le-salopard-biden-prefere-quon-achete-notre-gaz-aux-islamistes-du-qatar-plutot-qua-loccidental-poutine/

Pendant ce temps, les autres candidats dhimmis et les USA ravis  tapent à coups  redoublés sur Poutine…

Pour Jean-Luc Mélenchon, « une ligne est franchie » et « quoi qu’on pense des arrière-pensées ou des logiques de situation, il n’empêche que c’est bien la Russie qui a pris la responsabilité de cet épisode ». Dans un long communiqué, le candidat La France insoumise à la présidentielle évoque « le bilan navrant de Macron dans cet épisode » et demande que le Premier ministre s’explique « dans les heures qui viennent » devant l’Assemblée nationale.

La candidate du Rassemblement national, Marine Le Pen, a de son côté jugé que la décision de M. Poutine était « un acte éminemment regrettable », mais que « tout doit être fait pour retrouver la voie du dialogue afin d’assurer la paix en Europe »« Désormais, la solution passe probablement par l’organisation d’une conférence réunissant les États-Unis, la Russie, la France, l’Allemagne, le Royaume-Uni ainsi que la Pologne, la Roumanie, la Hongrie et la Slovaquie, États frontaliers de l’Ukraine », a-t-elle estimé dans un communiqué.

Interrogée, elle ajoute quand même (la nuit porte conseil ? à moins que ce ne soit la lecture du communiqué de Zemmour ?) : Depuis des années, la France s’est soumise à une forme de guerre froide à l’égard de la Russie, imposée par une Union européenne elle-même très à l’écoute des Américains. Les sanctions économiques ne sont pas efficaces. 

Les Américains :

« Nous sommes préparés à adopter des sanctions qui auraient un coût élevé pour l’économie russe, notamment son système financier, et des contrôles d’exportations sur des produits qui sont essentiels pour les ambitions du Kremlin et de Vladimir Poutine. Aucune option n’est écartée. On débuterait à haute vitesse, et ces sanctions ne cesseraient d’augmenter et seraient sans précédent. Mais ce que nous envisageons va au-delà des pures sanctions. Nous parlons d’actions qui isoleraient la Russie et la transformeraient en paria dans le système financier. »

https://www.lemonde.fr/international/live/2022/02/21/crise-russie-ukraine-en-direct-kiev-denonce-une-violation-de-sa-souverainete-le-conseil-de-securite-de-l-onu-se-reunit_6114665_3210.html

Le va-t’en guerre Macron, évidemment, petit caniche de Biden et Der Leyen, réclame des sanctions… et se fiche comme de l’an 40 du sort des populations russes au Donbass.

Christine Tasin

https://resistancerepublicaine.com/2022/02/22/ukraine-zemmour-est-nuance-au-contraire-de-meluche-macron-le-pen/