1

Ulrich Matthes : fan d’Israël, sosie de Goebbels, ennemi de l’AfD…

C’est le nouveau président du film allemand qui déclare sa haine du nationalisme allemand mais son amour du nationalisme sioniste tout en fermant les yeux sur les massacres planifiés et voulus par l’Allemagne actuelle sous la direction de la CDU, du SPD et des Grünen en Serbie ou dans le Donbass. Ulrich Matthes adore porter l’uniforme des nazis dans les films, à croire que c’est un psychopathe ou un pervers. Quand on dénonce le nazisme, peut-on porter l’uniforme nazi ou incarner le rôle de Joseph Goebbels en profitant de sa tronche brisée naturellement, qui rappelle celle du psychopathe nazi des films de guerre ? C’est le cas du Herr Matthes, fils d’un rédacteur en chef du Taggespiegel, journal de la petite bourgeoisie berlinoise. Dans un entretien du 7.02.2018 le nouveau président de l’Académie du film allemand déclarait son amour passionnel pour Israël et le kibboutz, en rappelant le devoir de mémoire envers les crimes nazis de la Seconde Guerre mondiale alors que Berlin avait soutenu l’Euromaïdan et soutient les amoureux du Troisième Reich en Ukraine. Herr Matthes, au cerveau lobotomisé de petit bourgeois berlinois, dénonce l’AfD, qui est pourtant un parti politique très proche d’Israël ! Ulrich Matthes définit en lui tout seul le problème de la question allemande en étant la preuve vivante des conséquences de la politique de rééducation appliquée sur les écoliers allemands depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale !

L’Allemagne un pays occupé. Ce que Matthes dénonce, c’est la volonté du peuple allemand de retrouver son autonomie. Les Allemands vivent sous l’occupation de l’Otan depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale et subissent un matraquage mental violent au service de la rééducation. Les jeunes Allemands doivent être de manière permanente rééduqués pour satisfaire aux programmes de l’ONU alors que c’est un ministre allemand des Affaires étrangères, Joschka Fischer, un des fondateurs des Grünen, qui autorisa le bombardement de la Serbie sans un mandat de l’ONU ! Oui, c’est le parti des Grünen qui ordonna le massacre de civils en Serbie et pas l’AfD. Ulrich Matthes répète ce qu’il a appris dans l’école allemande occupée en faisant toujours passer le peuple allemand pour des nazis. Dans l’Allemagne d’aujourd’hui 300 à 400 enfants sont retirés de leur famille par jour par le Jugendamt qui travaille avec l’ONU. Des familles souvent traditionnelles sont les les victimes du Jugendamt mais Ulrich Matthes est un idiot utile de la politique mondialiste alors que le vrai peuple allemand souffre au quotidien.

Fan du kibboutz. Dans un entretien du  17.02.2018 donné au site  »NOZ » Ulrich Matthes souhaite que les enfants allemands apprennent toujours la culpabilité construite sur la Seconde Guerre mondiale :  »Dans les années et les décennies à venir, j’estime qu’il s’agit d’une tâche essentielle de la politique culturelle allemande ». Matthes explique son choix en raison de son expérience personnelle comme écolier à Berlin :  »J’ai eu un enseignant si dévoué qui a organisé des voyages en Israël pour  »die Aktion Sühnezeichen », une organisation fondée pour cultiver la mémoire du souvenir sur les crimes allemands à la suite de la Seconde Guerre mondiale. À ce moment-là, il nous a donné le choix de passer quatre semaines de vacances à la mer en Grèce ou d’aller en Israël pendant quatre semaines, d’y travailler pendant deux semaines dans le kibboutz et de parcourir le pays pendant deux semaines. J’ai tout de suite choisi Israël et les rencontres avec les émigrants et les survivants de l’Holocauste ont été profondément émouvantes et influentes tout au long de ma vie. » Source : https://www-noz-de.cdn.ampproject.org/v/s/www.noz.de/deutschland-welt/medien/artikel/1020807/ulrich-matthes-eltern-verboten-mir-die-schauspielerei?amp=&usqp=mq331AQCCAE%3D&amp_js_v=0.1#referrer=https%3A%2F%2Fwww.google.com&amp_tf=From%20%251%24s&ampshare=https%3A%2F%2Fwww.noz.de%2Fdeutschland-welt%2Fmedien%2Fartikel%2F1020807%2Fulrich-matthes-eltern-verboten-mir-die-schauspielerei

L’AfD proche d’Israël. Ulrich Matthes se déclare contre l’AfD car  »je considère l’AfD comme un parti dangereux ».
 »Il faudrait être absolument attentif envers l’AfD qui est représentatif de nombreuses tendances qui se propagent depuis de nombreuses années : le racisme, même dans les milieux où cela n’était pas jugé possible. »L’antisémitisme qui s’exprime dans des périphrases prétendument bourgeoises ». L’AfD antisémité Ulrich Matthes ? L’AfD a fondé le JafD qui regroupe des juifs au sein de l’AfD ! Ulrich Matthes n’a eu son succès que grâce à sa tronche très marquée qui passe parfaitement pour l’uniforme nazi… Chose bizarre, Herr Matthes ne remet pas en question la constitution israélienne qui défend les valeurs nationales du pays ni moins ni plus comme l’AfD pour l’Allemagne !

Olivier Renault