Tous les Algériens de plus de 53 ans pourront devenir Français !

Publié le 4 juillet 2016 - par - 39 commentaires - 68 295 vues
Share

vallscazeneuverireA l’Assemblée nationale, on aime bien profiter des perturbations qui permettent aux media d’endormir les Français pendant qu’on traite de sujets hautement sensibles, c’est connu, ils sont coutumiers du fait.

C’est en parcourant le net, que nous avons appris par un journal algérien, el chourouk on line, qu’au projet de loi « Égalité et citoyenneté » présenté en avril dernier, serait introduit « un amendement supplémentaire ».

Et de rajouter, je cite, « ce dernier grand projet législatif du quinquennat Hollande (…) était actuellement en séance jusqu’au 1er juillet ».

Ha ! Pour être un grand projet législatif, c’en est un ! C’est l’Algérien qui vous le dit.

Nous allons essayer de vous expliquer de quoi il retourne, mais vous devrez nous promettre de ne pas piquer une crise de nerfs. C’est mauvais pour la santé.

Connaissant les spécialistes de l’entourloupe qui nous gouvernent, Hollande et Valls, et de la sollicitude excessive qu’ils portent aux Arabes et aux Algériens en particulier, plus rien ne devrait nous surprendre et pourtant…

Trois socialistes, Kanner, ministre de la Ville et patron de l’Union nationale du CCAS ( !), Emmanuelle Cosse, ministre ex-verte du logement et Ericka Bareigts, secrétaire d’État à l’Égalité sont les trois protagonistes de ce projet de loi qui se veut, je cite le quotidien en ligne : « une réponse législative à l’apartheid territorial, social et ethnique déploré par le premier ministre, Valls ».

L’amendement supplémentaire qui sera, donc, apporté à ce projet de loi consiste à, je cite :

« Accorder la citoyenneté française, sur simple demande de l’intéressé exprimant ce vœu, aux Algériens nés en France ou en Algérie avant le 1er janvier 1963, de père ou de mère algériens après en avoir été déchus par la loi n° 66-945 du 20 décembre 1966 modifiant l’ordonnance n° 62-825 du 21 juillet 1962, relative à certaines dispositions concernant la nationalité française ».

Nous allons démêler l’écheveau pour une meilleure compréhension de cet amendement. Pour cela, nous devons remonter au 19 mars 1962, période pendant laquelle De Gaulle, au pouvoir, avait de son propre chef, décidé dans ses déclarations gouvernementales que plus personne n’ignore, d’abandonner l’Algérie Française.

Afin que nul ne conteste sa décision qu’il allait soumettre quelques mois plus tard par référendum au peuple de France (mais pas à celui d’Algérie, premier intéressé, cependant !), il avait fait de sa propagande indépendantiste une Algérie qui coûtait trop cher à la France et, donc, à la charge des Français métropolitains et d’une démographie galopante qui ne ferait que coûter encore plus cher aux Français.

Propagande qui a la vie dure puisque nous entendons, encore aujourd’hui, des Français dire : « mais De Gaulle a bien fait, ils étaient 9 millions ; 50 ans plus tard, la France compterait 40 millions de musulmans à sa charge ». Ils ont entièrement raison.

Sauf que…

Fin stratège et grand menteur devant l’Eternel, le De Gaulle, avait oublié de dire aux Français que dès le 21 juillet 1962, il signait cette fameuse ordonnance qui a été modifiée par la suite et dans laquelle on peut lire à l’Art. 1er :

Les Français de statut civil de droit commun domiciliés en Algérie à la date de l’annonce officielle des résultats du scrutin d’autodétermination conservent la nationalité française quelle que soit leur situation au regard de la nationalité algérienne.

Eh oui ! De Gaulle ne voulait plus de l’Algérie mais, contrairement à ce qu’il a fait croire aux Français, tous les Algériens musulmans de nationalité française restaient des Français même s’ils avaient choisi la nationalité algérienne après l’indépendance de ce pays ! Et ils étaient des millions !

Dans l’article 2, il propose aux personnes de statut civil de droit local, originaires d’Algérie ainsi que leurs enfants, de se faire reconnaître la nationalité française selon les dispositions du code de la nationalité. Ils ont, pour ce faire, jusqu’au 1er janvier 1963.

Qui étaient les Algériens de statut civil de droit local ?

Essentiellement, ceux qui avaient refusé de se plier aux lois de la République, n’obéissant qu’à la loi coranique. La religion, la polygamie, le mariage validé par un imam, la répudiation, les medersas, etc… Autrement dit, ceux qui vivaient selon la loi du coran, comme voudraient nous l’imposer, aujourd’hui, les extrémistes musulmans.

Ils étaient une très petite minorité et vivaient majoritairement dans le djebel. Dans leurs douars. Peut-être, simplement, n’avaient-ils jamais pensé à la demander. Ils n’avaient donc pas la nationalité française.

Ainsi donc, depuis le 3 juillet 1962, nous n’avions plus la charge de l’Algérie – géographiquement – mais nous conservions 9 millions d’Algériens, à très peu de chose près, reconnus citoyens français.

Pendant quatre ans et demi, ces Algériens qui, pour une grande majorité avaient guerroyé pour l’indépendance comme les Benbella, Bouteflika et des millions d’autres, étaient des Français vivant à l’étranger, en Algérie.

C’est à ce moment-là, plus exactement le 20 décembre 1966, que De Gaulle promulgua la Loi modifiant l’ordonnance de 1962.

Dans l’Art. 1er de cette loi de 1966, l’article 2 de la précédente ordonnance cesse d’être applicable.

C’est-à-dire que les Algériens qui n’avaient pas la nationalité française, pour les raisons citées plus haut, ne peuvent plus, à compter du mois de mars 1967, se faire reconnaître la nationalité française.

Toutefois, précise la loi, ceux qui en avaient fait la demande en temps et en heure, conserveront de plein droit la nationalité française si une autre nationalité ne leur a pas été conférée postérieurement au 3 juillet 1962.

Donc, TOUS les Algériens qui avaient la nationalité française jusqu’au 3 juillet 1962 conservaient la nationalité française.

Heureusement, la loi algérienne avait fait le ménage en amont. Celle-ci précisait que toutes les personnes vivant en Algérie avaient trois ans pour décider de la nationalité de son choix. Mais pas les deux !

Vous nous suivez jusque-là ? Bon.

En 2016, soit cinquante-trois ans plus tard, Monsieur Valls qui veut (pas il voudrait, non, il VEUT !) une réponse législative à l’apartheid territorial, social et ethnique , demande à ses trois pieds-nickelés de pondre un amendement à cette loi de 1966 qu’il juge discriminatrice et qui prive les Algériens n’ayant pas eu la nationalité française, d’accéder à celle-ci sur simple demande.

Environ quarante millions d’Algériens vivent sur le sol algérien. Nous ne comptabilisons pas ceux qui vivent en France quelle que soit leur nationalité, souvent même double.
Ils vivent mal, pour la plus part, c’est le constat de la presse algérienne. Les jeunes sont pratiquement tous au chômage. La seule ressource du pays étant l’industrie gazière et pétrolière, ils doivent importer tout ce qui est consommé jusqu’au blé et au sucre et même, aussi, la main d’œuvre qui leur vient de Chine. Ils n’ont aucune aide de l’Etat pour vivre décemment et rêvent tous de venir en France où les aides sont distribuées avec largesse.

Mais ça, on le sait, ils ne nous apprennent rien.

Il va de soi que l’abrogation de l’Ordonnance n° 62-825 du 21 juillet 1962 ne leur convenait pas. Elle leur donnait le beurre et l’argent du beurre.

Ils ont choisi d’être Algériens mais, cinquante-trois ans plus tard, ils aimeraient bien « redevenir Français ». C’est plus intéressant que de rester Algérien sans ressources et sans avenir dans un pays que la France leur a livré, clefs en mains et qu’ils ont détruit dans ce même laps de temps.

Est-ce que vous imaginez, un instant, ce que voudrait faire Valls, selon les dires de ce quotidien ! Chaque Algérien de 53 ans et plus devraient avoir la possibilité de se faire reconnaître la nationalité française puisqu’il vivait dans ce pays qui était la France jusqu’en juillet 1962.
Comme les enfants de ceux-là ouvriraient droit, aussi, à la nationalité française, combien de millions d’Algériens resteraient chez eux, là-bas ? Plus un seul.
Là, on ne parlerait même plus de « haraga » ou de « boat people », on dirait simplement une invasion migratoire. L’Algérie en déplacement.

Mais ce qui est encore plus fou c’est la raison invoquée par ce trio de dégénérés, emmené par Valls et Hollande.

Ce projet se veut une réponse à l’apartheid territorial, social et ethnique.

Pour commencer, il n’y a jamais eu d’apartheid en France.

Un apartheid « territorial » existerait dans le sens où nous laisserions volontairement des Français dont nous ne voulons pas, vivre en sol algérien alors qu’ils devraient vivre en France métropolitaine.
Ce n’est pas le cas. Ils ont voulu l’indépendance de l’Algérie ; ils sont devenus Algériens à part entière ; ils n’en sont pas contents, tant pis. Ils ont choisi.

C’est déjà assez que tous ceux qui avaient le statut civil de droit commun, avant 1962, soient restés Français en n’ayant, pour la France, que haine et mépris.

Sachant que du Sénatus Consul du 14 juillet 1865 aux lois et ordonnances du 4 février 1919 et du 7 mars 1944, la France exigeait des conditions spécifiques en conformité avec les règles françaises :

Etre monogame
Savoir lire et écrire le français
Avoir rendu service à la France (comme preuve d’intégration)
N’avoir pas été condamné
Avoir une bonne moralité

Autant de règles qui ont disparu depuis longtemps chez ces Français d’origine algérienne habitant la métropole. Et qui paraissent même revenus à l’état tribal de leurs ancêtres selon les exemples qu’ils nous donnent chaque jour.

Mais que pourrions-nous dire, alors, de ceux qui arriveraient aujourd’hui, « réclamant un dû », quand la langue française-même leur a été interdite en Algérie jusqu’à il y a quelques années seulement ?

Ces socialistes sont devenus fous. Espèrent-ils avant la ruine totale de leur parti, ruiner la France pour se venger de l’aversion qu’ils ont fait naître en nous ? C’est fort possible.

Toujours est-il que, ce 1er juillet, le trio diabolique a fait voter un amendement gouvernemental à leur projet de loi « Egalité et citoyenneté » qui pénalise la contestation du génocide arménien. Et c’est très bien.

Oseront-ils présenter l’autre amendement qui octroierait la nationalité à tous les Algériens qui en feraient la simple demande ?
Le feront-ils, un soir, quand l’Assemblée sera vide de nos représentants et qu’ils pourront, tout à loisir, voter ce que bon leur semble ? Rien n’est plus sûr.

Soyons vigilants. Un amendement peut en cacher un autre.

Danièle Lopez

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Yvette Pascual

Une trêve pour ce soir. les bleus, une équipe soudée qui devrait les mener à la victoire.
Bon football à tous
Amitiés.

ranzillion

 » Quand on veut noyer son chien on dit qu’il a la rage  » Une tempete dans un verre d’eau. Reprenons nos esprits : Cet amendement tel que présenté aurait du permettre de réparer une injustice criarde. En effet l’enfant né en France métropolitaine avant le 01 01 1963 qui avait suivi un cursus scolaire normal dans les écoles françaises jusqu’à la limite de sa majorité, jamais condamné et qui avait été, pour diverses raisons,  » rapatrié  » et envoyé en Algérie par un entourage familial peu scrupuleux contre leur gré ( filles mariées de force etc, etc..) était le seul concerné par cet amendement. Soit en tout et pour tout 1800 personnes. Ces enfants aujourd’hui adultes restent et resteront français jusqu’à la fin de leurs jours, par l’éducation et la scolarité qu’ils ont reçu. Alors haro sur les extrémistes, on est bien loin des 40 millions d’algériens « envahissant » la France. Ces personnes ont payé un lourd tribu ( familles séparées, déracinement….) Dommage pour eux!

HAMDINI

Mr Lopez, nom qui n est dailleurs pas francais, permettez moi de vous informez d une chose nous nous sentons aussi francais que vous, nous nous exprimons dans la langue de moliere aussi bien sinon mieux que vous,
a chaqu un de nos voyages dans un pays etranger, on s integre aux lois et aux mentalites du pays hôte. Nous ecrivons parfaitement le francais et sans fautes SVP, nous connaissons plus ou moins l histoire de france, nous ne sommes pas raciste comme vous, et nous sommes un peu pres 500.000 à vouloir cette Nationalité et non pas dès millions.
En esperant Mr Daniel Lopez que vous comprendrez que dans tout il ya le BON
Et le MAUVAIS, VEUILLEZ CROIRE EN NOS SINCERES SALUTATIONS.
RACHID

Yvette Pascual

Voilà Rachid vous exprimez ce que tous nous devrions comprendre et Danièle qui est une femme très intelligente le sait fort bien
Dommage qu’elle se refuse à dire la vérité
d une réalité c’est à dire ne pas tout mélanger au nom de convictions politiques extrémistes.

Dan

Hey Daniele, vous m’avez l’air d’etre d’origine Espagnole. Combien de gens de votre famille ont servis la France ? etant d’origine algerienne, apprenez que Mon grand pere a fait la premiere guerre mondiale dans les rangs de l’armee francaise et a recu iune citation pour bravoure, mes deux oncles ont fait Bien Dien Phu et l’un d’entre eux a recu la legion d’Honneur et habite a Beordaux et est age de 80 and.. Bon moi je suis Canadien et m’en foutrais de cette nationalite francaise mais ce que je deplore c’est votre insensitivite maladroite et raciste. Les gens qui sont nes en Algerie avant 63 ont droit a la nationalite francaise et j’espere que cet amendement passeras a l’assemble.

tirebouchon

Non monsieur vous n’avez aucun droit ! Vous avez voulu votre indépendance, vous avez égorgé, éventré, décapité, violé, massacré pour cela ! Vous avez chassé les européens de votre pays en ne leur laissant le choix qu’entre la valise et le cercueil ! Vous aviez perdu la guerre du terrorisme du FLN et l’autre celle des armes, plus honorable, de l’ALN .Seuls ceux qui, avant 1963, se sont battus pour la France devrait avoir ce droit mais cela ont été abandonnés par la France, ils ont été cruellement massacrés, brulés vivants, éventrés, vidés de leur sang etc. Cette loi qui permettrait aux Algériens terroristes, ou simplement indépendantistes d’acquérir la nationalité est une loi qui permettrait ainsi par filiation à tous les algériens de devenir français soit un peu plus de 40 millions de musulmans…..Il faudra de toute façon annuler cette amendement et poursuivre et condamner pour haute trahison tous ceux qui y sont à l’origine et l’auront voté !

Dan

Non monsieur vous ne connaissez pas l’histoire de la fin de la guerre d’Algerie; vous connaissez les mauvais cliches. Pour ce qui de la violence et torture et massacres, l’armee coloniale francaise a fait pire que les fellagas de l’ALN! Reliser l’histoire ecrite par ceux qui l’ont vecu. Les pires atrocites ont aussi etaient commises par les soldats francais: ils ont tortures, eventres, violes et massacres des milliers de gens. Ce qui s’est passer en 62 n’as rien a avoir avec l’ALN ! c’etait l’armee des frontieres d’ailleurs conduites par des Dafistes de l’armee francaise qui ont pris le pouvoir en 62 et pris tout le monde en otage: les algeriens de souche arabe, berbere et francaise. Les accords d’Evian n’ont pas ete respectes . Pire, l’OAS et sa politqiue de terre brulee a precipite les choses. Vous aimez les cliches ! Aller vous appeler les francais qui se sont battus contre les allemands des terroristes ?

tirebouchon

Vous mélangez tout, un vrai galimatia ! Quand les turcs vous ont asservi la babouche sur la gueule vous avez appelé cela un PROTECTORAT, ils étaient musulmans, la France chrétienne vous a libéré, soigné, éduqué, fait de vos gourbis des villes modernes vous avez appelé cela de la colonisation ! Cherchez l’erreur ! Votre vision n’est qu’une désinformation qui vous bouffe le cerveau ! C’est le produit de la propagande communiste reprise par les tortionnaires du FLN Les accords d’Evian n’ont pas été appliqués respectés par les algériens..Que les algériens gèrent leur indépendance, le terrorisme, leurs gouvernants. En France tout le monde a sa place à la condition qu’il s’intègre et s’assimile.La multiplication des belphégor et là pour montrer le contraire tout comme les exigences de vos imams salafistes qui pratique comme vous la Taqya. Pour finir quand les algériens ont servis la France en guerre ils n’ont fait que leur devoir, ils étaient français. Depuis ils ont voulu l’indépendance

daniele

Tirebouchon
Ne réponds pas à ces gens qui, de toutes les façons, ne sont même pas restés dans leur pays devenu libre et se sont précipités chez les occidentaux qui soit-disant les ont asservis.
J’ai vécu la guerre d’Algérie et je suis FRANCAISE.
Qu’ils restent chez eux !

Dan

Daniele, Les gens sont partis de l’Algerie « independante » a cause des sevices du regime place par DeGaule fait de DAFistes et autres traitres. l’;Algertie n’as jamais ete librte apres 62: un autre colonialisme, celui la arabo-islamiste francoiphile qui a pris la place. Quand Boutef se sent malade ou part il se soigne ? Chez lui..en France!

Dan

Les Turques etaient des colons comme tous les autres. L’histoire de l’Algerie arabe a commence par Napoleon III; il revait de creer une Algerie Arabe . moyen orientalisee sur une terre Berbere. Il a reussi. En particulier la Kabylie etait independante avant 1830, l’arrivee des troupes francaise. Vous les Francais vous avez creer une Algerie Arabe en terre Berbere, c’est votre tour de payer les pots cassees.
Saches que le regime Algerien d’origine marocaine en place en Algerie a ete place par DeGaule Quand a l’education ramenes par la colonisation francaise , saches monsieur que l’Italien Fibonnaci a apprit ses mathematics en Kabylie dans la ville de Bougie au 13 ieme siecle SVP. Au lieu de raconter des absurdites, aller vous eduquer. Vous ne savez de quoi vous parlez. Des cliches denues de toute verite historqiue.

Yvette Pascual

Tire-bouchon
Tous nous avons vécu ce que vous dites tous nous avons payé lourdement notre attachement à notre pays car c’était notre pays dont nous en avons été chasses en un claquement de doigt, c’est une image mais elle résume notre départ forcé
J’ai tellement écrit sur ce passé douloureux. Nous n’avions pas voulu cette saloperie de guerre.
Mais ils ont largement payé leur indépendance par le sang y compris dans les années 90. Et ils ont un Pt indeboulonnable

Yvette Pascual

Dan
Danièle est une femme dont les grands-parents et parents ont largement contribué à la prospérité de notre pays comme l’ont fait ma famille sans jamais faire de mal à personne et en bonne intelligence et amitié avec toutes les populations qui y vivaient pauvrement mais heureuses. Sa famille a servi la France et l’Algérie comme tous nous l avons fait
Ce n’est sûrement pas un procès à lui faire.
Je le redis ne pas tout mélanger
Amitiés.

YACOUB SMAIL

cette amendement à été retiré.

Pascual Yvette

Chère Danièle tu as toujoiurs fait le lit du FN et tu continues.Tu ne changes pas.Je t ai lue certains de tes mots sont aussi haineux que ces fous assassins qui tuent. Tu dis ni gauche ni droite mais a quand une belle analyse objectif de ton parti, là tu n as plus de mémoire. Je suis petite fille d immigrés PN fière et je veux autant que toi un monde meilleur pour mes enfants et petits enfants mais sans déverser ce que tu fais. Attendons 2017 mais sache que les français ne sont pas fous.

MEYER

En 1962, militaire en perm à Alger, des tags sur les murs de bab el oued annonçaient ce que la France allait devenir: si vous abandonnez l’algérie française, demain ce sera la France algérienne » ce à quoi on assiste aujourd’hui; il faut aussi préciser qu’à l’époque la majorité des appelés étaient pour l’algerie indépendante et étaient contre les français d’algérie; à présent aux enfants et petits enfants de gérer.

maland

Quel magnifique héritage nous leur laissons ! Pourvu qu’ils n’aient pas le même choix que leurs parents : la valise ou le cercueil !

Denis F

Renvoi de la première partie.
Nous avons un double problème!
1/ La majorité des algériens ne se considère pas comme telle, en fonction de l’origine, mais comme arabe ou musulmane avant tout.
J’en veux pour preuve un gentil collègue, Mohammed, qui, sans raison, devant la machine à café, nous a expliqué très sérieusement que l’expression jus de chaussette venait de l’odeur dégagée par les chapeaux en feutre mouillés… et que j’ai sagement laisser poursuivre à propos des Français qui n’avaient jamais rien inventé, ce qui ne se limitait pas qu’aux cafetières (même si contredit par Wikipedia…).

Denis F

2/ malgré cela, les algériens continuent à oser prétendre que les Français leur ont fait subir les pires choses…
Et peu importe s’ils étaient ottomans simplement, et si nos interventions dans ce merdier n’ont eu pour seul but, avec l’assentiment d’autres pays, que de faire cesser les razzias d’esclavagistes sur nos côtes et les côtes européennes…
Il est vrai que le pétrole aurait mieux fait de seulement continuer à imperméabiliser leurs barcasses…
Quoi qu’il en soit, au même poste, avant lui, dans la prévention associative, une « gentille » algérienne s’était permis de dire qu’après ce qu’on leur avait fait, c’était normal que les algériens en fassent voir à la France et la fasse payer!

Denis F

Nous avons un double problème!

1/ la majorité des algériens se considère comme arabe, ou musulmane, avant de se considérer comme algérienne.
J’en veux pour preuve un « gentil » collègue, Mohammed, qui, sans raison, devant la machine à café, a expliqué à une collègue et moi que « jus de cho7 » venait de l’odeur des chapeaux en feutre trempés par la pluie (Véridique! Même si cela n’a aucun rapport…), et que j’ai laissé dire, en plus, que les français n’avaient jamais rien inventé… Et pas qu’en matière de cafetière, j’imagine, même si Wikipedia le contredit largement rien que sur ce sujet mineur.
Le fait est que, vu les prodiges du génie algérien, il ne faisait donc pas de comparaison avec ses origines territoriales.

Et tous les français qui le souhaitent pourront devenir algériens ce qu’ils leur permettront de bénéficier de soins gratuits de logements ,des alloc etc etc choses qu’ils ne peuvent obtenir en étant français!
J’aime · Répondre · À l’instant

tatai mohsen

Ils croient que la France intéresse les Algériens de bonne culture, comme tjrs, une fois balayée de l’Algérie, le dépotoir n’en sera que plus accueillant de ce qui fait sa raison d’être.

Et dans le même ordre d’idée, Kanner, Cosse, Bareigts et Valls pourront devenir Afghans et devront rejoindre leur nouveau paradis sous huit jours. Bon débarras !

Hoplite

Ben il faut essayer de gagner les prochaines élections non? En politique tous les coups sont permis. AUx électeurs de faire le tri.

FRANCE

Je crois que cet amendement le N° 794 de la loi « égalité citoyenneté » a finalement été retiré.

Allobroge

J’ai peine à croire à tout ça bien que la lecture des journaux officiels depuis plus de quarante ans permet de constater que nombre d’algériens mais pas seulement, parfois sans doute membres actifs du FLN on pu obtenir d’être ré investit dans la nationalité française !

Leur indépendance ils l’ont voulu alors ils assument.J’ai une pensée pour tous ses appelés de l’armée française;morts, blessés ou ayant des troubles psychologiques;Ce gouvernement, une nouvelle fois sali notrhistoire.Comme disait mère grand « chacun chez soi et le bon dieu pour tous.

pauledesbaux

VRAI ILS ONT VOULU LEUR INDePENDANCE MAIS ILS SONT TOUS LA COMME DES MORPIONS COUPONS VITE TOUTES LES AIDES SOCIALES ET VOUS VERREZ IL Y AURA MOINS DE CANDIDATS A LA NATIONALITE FRANCAISE ET puis qu’ont-ils fait pour devenir FRANCAIS ? RIEN RIEN DE RIEN? celui qui VEUT le devenir doit le prouver en s’engageant dans LA LEGION ETRANGERE à qui on apprend l’histoire de FRANCE? ENSUITE POUR SERVIR CE PAYS DONT ILS VEULENT DEVENIR LES FILS MONTRER LEUR COURAGE DANS CE SERVICE MERVEILLEUX MAIS DUR c’est à ce prix qu’ils le mériteraient, si après ces épreuves ils le désirent encore on leur remettra au cours d’une émouvante CEREMONIE à laquelle j’ai eu la joie d’assister à CAMERON (quand on veut obtenir un diplome onpasse des examen) paule di Malta

curieux57

Rejoindre la discussion la France a divorcée de l’Algerie ….la France a gagnée la garde des enfants

Trannod

je partage pleinement votre avis

montecristo

ENFIN … la vraie vérité ! ENFIN … l’Histoire reprend ses droits ! ENFIN … les conséquences de la politique de De Gaulle dévoilées au public.
N’ayant aucune capacité journalistique moi même, j’attends cet article depuis 50 ans !
A signaler toutefois que les algériens ont décidé dernièrement d’interdire certaines fonctions aux Bi-nationaux sur leur territoire.
Les candidats auront intérêt à bien réfléchir … avant que Valls ne les mettent dans la merde !

curieux57

Rejoindre la discussionla binationalité devrait ete tout simplement ne pas exister.

BUTTERWORTH

apartheid social territorial et ethnique???? EXACT SAUF QUE QU IL EST LE FAIT DES MUSULMANS EUX MEMES ET CELA DANS TOUS LES PAYS EUROPEENS ne pouvant se melanger avec les kouffars impurs aux moeurs contraires aux leurs VOIR ARTICLE DES MUSULMANS DE NORVEGE OSLO JE CROIS LA CAPITALE RECLAMANT UN MINI ETAT ISLAMIQUE LEUR APPARTENANT EN PROPRE TOUT TERRITOIRE COMPORTANT DES MUSULMANS LEUR ETANT DONNE PAR ALLAH CRETINS CES POLITIQUES

JC. P.

Pour une fois, et sans surtout prendre la défense de la gochiasserie et de l’UMPS / RPS, l’amendement à été retiré. Et c’est heureux, je ne concevais pas de voir tous les algériens de + de 53 balais devenir systématiquement français et pourquoi pas aussi le donner le GROS LOT DE LA FDJ. Car le vrai problème est là : IL VEULENT NOUS PILLER, (c’est écrit dans leurs textes dits sacrés, pour eux ce n’est que récupérer ce que nous leur devons) et parfois ils y arrivent.
Pour cette fois, ce sera raté

JC. P.

le projet à été retiré

Eddy K

Il vaudrait mieux, car tous les députés et sénateurs qui voteraient ce texte devraient être considérés comme des traitres et jugés comme tels.

Noway

Si vous dites vrai ! Mais, rien que le fait d’avoir essayé de faire passer un tel projet mérite un procès pour haute trahison.
Connaissant l’état des finances, la mentalité de ces gens, les possibilités de regroupement familial….c’est une déclaration de guerre aux Français.

andrea

C’est de la haute trahison !!

GAVIVA

Ils veulent se fabriquer un electorat, ils vont fabriquer plein de super centenaire comme en compte deja l’algérie, c’est y pas fou fou fou??