Un américain parie 1,5 milliard de dollars sur un krach boursier !  

Voilà qui va faire causer dans le cercle de la finance mondialisée qui gouverne le monde mais fonce dans le mur, tant elle est sûre de sa puissance aveugle et ivre de ses abus.

Pour dire les choses telles que je les vois en terrien sur ma glèbe, les activistes hors-sol de cette oligarchie ploutocratique continuent plus que jamais de s’enrichir dans des systèmes spéculatifs explosifs.

Et pendant qu’ils planquent leurs profits dans leurs paradis fiscaux, ils préparent nos pertes et notre champ de ruine. À vrai dire, ils font pire que Madoff depuis des lustres mais sont toujours en liberté.

Tout le monde se souvient de Bernard Madoff, en taule pour 150 ans, après avoir réalisé l’escroquerie du siècle. De l’ordre de 65 milliards de dollars, aux dépens d’investisseurs éclairés qui n’ont rien vu, ou voulu voir, de la manœuvre de cet escroc, qui a roulé carrosse.
Son effondrement fut provoqué par la crise financière de 2008, au moment où les déposants voulurent récupérer leurs avoirs qui, bien entendu, n’existaient plus.
 https://fr.wikipedia.org/wiki/Bernard_Madoff

La manœuvre consistait à payer des intérêts substantiels aux premiers déposants avec les dépôts des investisseurs suivants. Ce système de cavalerie ne pouvait donc tenir qu’avec une croissance exponentielle du nombre d’investisseurs pour alimenter la chaîne de financement.
Parmi les milliers de victimes françaises, nombre d’établissements bancaires, de fonds d’investissements et de personnalités.
http://www.leparisien.fr/week-end/le-combat-des-victimes-francaises-de-madoff-13-10-2017-7324329.php

Alors quand l’américain Ray Dialo, président de la société d’investissement Bridgewater, prend 1,5 milliards de dollars d’options de vente à mars 2020, le marché s’interroge.

Car ce pari sur une baisse des bourses montre l’inquiétude de cet opérateur. Et la planète finance a horreur de l’incertitude. D’autant que la planète finance, qui passe le plus clair de son temps à spéculer, a fait monter les indices boursiers à leurs plus hauts niveaux depuis le dernier krach de 2008.
https://insolentiae.com/ray-dalio-parie-krach-dici-mars-2020/

Car les liquidités sont abondantes grâce aux banques centrales qui font tourner les planches à billets pour racheter les dettes des États et des acteurs économiques.
Un système légal de cavalerie à taux bas voire négatifs, pour éviter la crise de liquidités et soutenir l’activité économique sous prétexte de juguler l’inflation.

Le résultat de cette folie institutionnalisée est que, depuis la crise financière de 2008, l’endettement mondial public et privé a augmenté d’environ 50 % à 170 000 milliards d’euros ce qui représente 230 % de la production mondiale contre 208 % en 2008.
Les prémices d’une nouvelle crise financière sont là.
https://www.lefigaro.fr/flash-eco/l-economie-mondiale-accuse-un-endettement-record-non-sans-risque-selon-la-directrice-du-fmi-20191107

Dans ce mouvement d’irresponsabilité, la France continue de creuser sa dette publique qui s’établit à 2 375 milliards d’euros au deuxième trimestre 2019, soit 99,5 % du produit intérieur brut.
Alors qu’il y a 10 ans, la dette publique ne s’élevait qu’à 1 531 milliards représentant 79 % du PIB 2009.

Pendant ce temps, nos génies du gouvernement de la France qui jettent l’argent par les fenêtres, veulent organiser, en 2020, les « rendez-vous de l’épargne » pour notre bonne éducation financière.
Ils veulent nous faire comprendre tout ce que nous avons perdu dans la gestion de notre épargne en cette période de taux bas.


Donc, au moment où le risque d’éclatement des bulles financières est à craindre, Macron grand enfumeur au service de la finance mondialisée, voudrait nous inciter à investir en bourse.
https://ripostelaique.com/si-la-bulle-financiere-creve-cest-votre-epargne-qui-va-trinquer.html

Juste après le succès de la cession d’un de nos bijoux de famille, la Française des jeux, qui rapportera à l’État 2 milliards d’euros, à peine de quoi financer le coût des 40 000 mineurs étrangers en 2019.

Et pendant ce temps-là, les investisseurs qui jouent le marché des actions à la baisse prennent des positions à l’achat sur l’or.
Et des États comme l’Allemagne achètent de l’or, quand d’autres comme les Pays-Bas ou la Hongrie rapatrient leur stock d’or détenu à l’étranger.

La finance mondialisée semble donc se préparer à un violent décrochage dont les principales victimes seront les épargnants. Car l’Union européenne a organisé notre spoliation depuis le 1er janvier 2016. Ce que j’avais déjà dénoncé ici :
https://ripostelaique.com/2016-main-basse-sur-vos-depots-bancaires-merci-hollande.html

En effet, la garantie des dépôts à 100 000 euros dont les banques vous rebattent les oreilles est une escroquerie de plus de cette oligarchie qui s’est organisée pour vous faire les poches en cas d’insolvabilité du système bancaire.

Puisque aujourd’hui, en France, les dépôts bancaires à 2 200 milliards d’euros ne sont couverts par le fonds de garantie des dépôts qu’à hauteur de 4,2 milliards d’euros.

Et c’est pour éviter que les États n’aient à combler les pertes des banques, comme en 2008, que l’Union européenne a organisé le comblement de leur passif en aspirant les dépôts de leurs clients.

Ce qui revient à dire que pour éviter la faillite du système bancaire, nous risquons purement et simplement la spoliation de nos avoirs.
Sauf pour les détenteurs des seuls livrets dont le capital et les intérêts sont garantis par l’État, de l’ordre de 400 milliards d’euros.

À moins que l’État ne fasse aussi faillite ?
Ce qui réglerait du coup, le problème du financement des retraites et transformerait notre dette publique en monnaie de singe.

Des poules au fond de son jardin ou sur son balcon, voilà un placement d’avenir.

Alain Lussay

image_pdfimage_print

8 Commentaires

  1. On entend des bruits de krach financier imminent, depuis plus d’un an. Doit-on les considérer comme fondés ou penser que l’investissement d’1,5 Md $ par Ray Dialo n’est qu’un pari spéculatif de plus, avec au pire une chance sur deux de se tromper ??
    L’auteur de l’article, *pas plus que les meilleurs économistes du monde*, n’est à l’abri d’une erreur : la Bourse est éminemment capricieuse et, par définition, totalement imprévisible.
    Il nous reste à espérer — en sachant qu’à tout moment, nous risquons d’être brutalement décoiffés par le ‘vent du boulet’…

  2. Depuis le temps que je le pense !
    « Débancarisez vous, détitrésez-vous »…Les Banques informent à nouveau sur le Fonds de Garantie des Dépôts… Les fameux 100.000 €…. C’est un signe !
    Du solide !

  3. Je ne crois pas un instant le pronostic du milliardaire Ray Dialo et d’ailleurs, il est le seul à se l’ouvrir, or combien y a-t-il de milliardaires américains et autres nationalités qui jouent à la bourse de New York? Ils sont un paquet. Et tout ce beau monde continue à placer et à déplacer leurs sous. La bourse de New York, Wall Street, se porte très bien et l’économie nord-américaine se porte elle aussi plutôt bien. Trump a renégocié un pacte commercial (l’AEUMC en remplacement de l’ALENA) avec ses 2 voisins, le Canada et le Mexique et tout fonctionne très bien. Sérieux, aucun danger pour la bourse de New York ni celle de Toronto, le TSX.

    • Ah ouais, belle explication Lotus bleu.

      …cependant, tu sembles oublier un paramètre non négligeable qui est que l’immense majorité des gens n’ont pas une tune et qu’à ce titre, si ceux qui ont les moyens de faire mumuse à la boubourse se font niquer profond, eh bien l’immense majorité des gens qui n’ont pas une tune s’en branlera à un point stratosphérique pour la bonne et simple raison qu’y z’ont rien à paumer !!!

      • Oh!oh! un instant, il y a plus de Français que tu ne penses qui ont beaucoup d’argent en banque, ils possèdent plusieurs comptes en banque, en plus de nombreux livrets de caisse d’épargne parce qu’on m’a dit qu’on ne peut pas dépasser 22000 euros pour 1 livret. Ils ne s’informent pas, comment dans ces conditions connaître et s’intéresser à la bourse. Les Français sont peureux. Qui ne risque rien n’a rien.

  4. 2 Le problème n’est pas là, le problème c’est l’endettement des pays riches: USA en tête, puis tous les pays de la zone euro, même le Japon est très endetté. Là, les taux sont très bas, donc pas trop de soucis avec les dettes, mais un jour ou l’autre les taux vont remonter, c’est à ce moment-là que ça risque de faire très mal à la zone euro et en particulier aux pays comme la France et l’Italie. Si ces 2 pays craquent, l’Allemagne va vaciller, c’est sûr, car elle ne pourra pas tenir toute seule les colonnes du temple, ça va donc être toute la zone euro qui risque de craquer. Si ça devait arriver, inutile de dire qu’une gigantesque crise financière frappera la zone euro.
    Tout l’argent que les européens auront placé en banque sera gelé ou en partie perdu.

  5. 3 Pour protéger son épargne, les Français devraient placer une partie de leur économie en achetant des actions à la bourse de Paris (le CAC40) ou pourquoi pas à la bourse de New York ou à celle de Toronto (le TSX). En affaires, diversifier son portefeuille c’est la meilleure chose à faire.
    En France, en ce moment, l’argent déposé en banque ne rapporte presque rien parce que les taux sont bas et en plus, on m’a dit que les Français ne pouvaient pas retirer leurs économies en grande quantité, si c’est vrai, c’est un scandale de plus. Macron confisque l’épargne des Français, vite, achetons des actions à la bourse!

  6.  » Latecoere »,fleuron emblématique de l’aeronautique Toulousaine,pionnière de l’aviation ,sans qui l’aeropostale,Sud Aviation,la Caravelle,Concorde,Airbus n’auraient jamais vu le jour,vendue aux Américains.(Dépêche du 6/12).Ainsi va notre industrie,cahin-caha,tout s’en fout le camp!Au pays de Macron,qui avait cédé l’aeroport de Blagnac aux Chinois,tout devient possible,surtout le pire….

Les commentaires sont fermés.