1

Un balcon sur la mer, de Nicole Garcia : propagande du FLN !

Le film Un Balcon sur la Mer est programmé jeudi soir sur France 3.

Il avait reçu un bon accueil lors de sa sortie en 2010 : « Amour, mystère et nostalgie s’entrechoquent dans ce sixième long-métrage de Nicole Garcia »…

Si mes souvenirs sont bons, de tout le film, le seul élément rappelant la violence des événements d’Algérie (1954-1962) fut un acte commis par un Oranais d’origine européenne sur un compatriote d’ascendance nord-africaine.

Elle aurait pu s’abstenir de toute allusion au contexte de violence, comme dans un autre film que j’avais vu quelques jours plus tôt et qui prenait comme décor historique les guerres de religion et ses horreurs.

Le réalisateur, Nicole Garcia, ne pouvait pas ne pas connaître le massacre d’Oran, des milliers de fuyards qui attendaient les bateaux pour la métropole à d’Oran le 5 juillet 1962, car elle y est née le 22 avril 1946, bien qu’elle soit arrivée en métropole dès avril 1962, d’après Wikipédia.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Massacre_d%27Oran

Pour rappel, le second massacre par importance fut celui des villageois de Melouza assassinés par le FLN quelques années plus tôt en 1957.

            https://fr.wikipedia.org/wiki/Massacre_de_Melouza

Qu’elle passe sous silence le massacre d’Oran, soit, mais alors qu’elle ne fasse pas allusion de violence perpétrée dans l’autre sens !

Ce film n’aurait pas pu être l’occasion d’évoquer les massacres d’Oran ?

Nicole Garcia est-elle passée sous les fourches caudines du FLN  pour pouvoir tourner à Oran une scène avec les chars sans intérêt pour le film ?

La participation des acteurs à ce film partisan montre le degré de patriotisme dont fait preuve le milieu du cinéma.

Cela rappelle le slogan récent des étudiants de Science Po de Grenoble l’islamophobie tue.

Joël Locin