Un bijoutier braqué mis en examen… et Le Progrès donne son nom et adresse !

Pour illustrer les points de vue déjà échangés entre Oriana GARIBALDI et moi -même
sur le courage des Gaulois voir le braquage de ce jour d’un bijoutier à BRON
cf Le Progrès et François de Souche « Bron / Rhône : Le bijoutier braqué a été mis en examen pour violence avec arme ».

Cerise sur le gâteau le Progrès, en parfait collabo, donne nom et adresse du bijoutier pour
l’exposer à la vindicte de l’entourage des agresseurs qui se sait protégé par notre pseudo-
justice mais pas les coordonnées des agresseurs.

Conclusion les Français n’ont pas peur de la castagne avec les « CPF »mais ils ont raison d’avoir peur de leur propre système judiciaire qui inverse les rôles de façon quasi systématique de façon à les obliger à se laisser descendre sans riposter. Il faut donc commencer par épurer cette « justice » et la Police même si le mal est moins profond
chez cette dernière qui est confrontée au même problème. Personnellement j’ai choisi : C’est œil pour œil dent pour dent et ensuite long combat avec la « justice » soi-disant rendue au nom du peuple français mais en étant vivant et prêt à recommencer à pratiquer la légitime défense.

Yves IMBERT

image_pdf
0
0