Un brav'tit gars avec une AK47

La religion d’amour, de tolérance et de paix s’est encore une fois exprimée. J’ai fait un copier-coller du texte sachant qu’il suffit de remplacer le nom de la ville, le nombre des victimes et la date pour imprimer rapidement vu la vitesse de l’expression libre que nous propose l’islam.
Notre vision de la liberté d’expression était un tantinet plus pacifique dimanche dernier lors des assises avec des intervenants de premier ordre venus avec de redoutables stylos-plume d’assaut pour dédicacer par exemple « Pour (mon nom), ce livre d’espérance, Résistance, Libération, Renaissance, très cordialement, René Marchand ».

Ainsi donc nous avons 21 victimes au musée du Bardo de Tunis, pour l’essentiel des touristes et un policier tunisien et pour une fois on parle dans les média français de l’Etat Islamique. Ce n’est donc plus DAECH mais l’EI … une petite réflexion d’un journaliste, un grand pas pour l’humanité. Et puis l’étincelle de lucidité journalistique passée hé bé que non l’islam c’est pas ça et qu’il s’agit de déséquilibrés par leur AK47 et les ceintures d’explosifs. En fait c’étaient de pauvres mômes à qui on a fait croire que le paradis rempli d’éternelles vierges était juste à la sortie du musée des arts préislamiques. Ce n’est pas moi qui le dis c’est l’oncle et le cousin d’un jeune issu d’une famille moderne et modérée qui a fait un usage intempestif du calibre 7.62. http://www.lepoint.fr/monde/la-famille-de-l-un-des-auteurs-de-l-attentat-de-tunis-temoigne-21-03-2015-1914675_24.php. On a aussi le témoignage émouvant du frère d’un des tueurs ici: http://www.sudouest.fr/2015/03/22/yassine-bon-vivant-devenu-tueur-a-tunis-1867024-4585.php, un bon vivant mais surtout une victime d’un lavage de cerveau. La victime c’est lui, pas les 21 cadavres qui, il est vrai, ont eu la mauvaise idée d’aller sur une terre d’islam. Après tout on avait le Louvre, c’est moins loin et surtout moins dangerous.
bardo musee ancien
Donc l’islam c’est pas ça, le jeune était très bien sous tous rapports sauf qu’il a été radicalisé comme son copain. Ce n’est donc pas sa faute, fopastigmatiser. Les autres Merah et consorts étaient aussi des personnes bien sous tous rapports, serviables, aimables, discrètes. Bon nous y voilà: La discrétion. Etape numéro 1 de l’invasion musulmane, on se fait petit, on s’implante en douceur, on devient FOMEC (Forme, Ombre, Mouvement, Eclairage, Couleur – enseignement militaire). On prend donc la Forme d’un étudiant, on reste à l’Ombre pour ne pas être remarqué, on bouge le moins possible et si c’est le cas pour aller en Libye apprendre à dézinguer des non-croyants on le cache, on se méfie de l’Eclairage et la capuche est bien utile pour cela, pour la Couleur, c’est plutôt dans les tons sombres.
Et puis on passe à l’étape 2, à partir d’un réseau bien maillé. Nous sommes, en France, au stade 2,5 et n’avons rien à envier aux tunisiens, nous aussi on a nos brav’tit gars avec des AK47 négociées autour de 300 euros pour les fidèles et gratuites pour les pratiquants.
Philippe Legrand
image_pdfimage_print