Un couple transgenre permet à son fils de 5 ans de devenir une fille

Jody, 21 ans, et Greg Rogers, 27 ans, de Glasgow en Écosse, ont annoncé publiquement que leur fils de 5 ans, Jayden, avait commencé à devenir une fille.

Le couple a affirmé qu’il avait été victime d’agressions verbales depuis cette annonce et qu’il avait également été dénoncé aux services sociaux.

Le couple a nié avoir encouragé la transition, Greg Rogers ayant déclaré au Daily Record : « Nous avons entendu des gens dire que nous utilisons Jayden pour attirer l’attention et qu’elle veut simplement être une fille parce que j’ai changé de sexe… C’est ridicule. Jayden ne sait rien de mon passé. Elle me connaît simplement en tant que père. »

Selon le couple, Jayden est catégorique : il est une fille et il adore se déguiser en princesse Anna du film Reine des Neiges de Disney.

« On dit que c’est cruel de la laisser porter une robe, mais n’est-il pas plus cruel de ne rien faire quand on a un enfant qui est si catégorique qu’elle s’arrache les cheveux et se cogne la tête sur les murs ? »

Plus tôt cette année, il a été révélé que cinq personnes travaillant dans la seule clinique transgenre du NHS de Grande-Bretagne avaient démissionné après que des enfants de trois ans à peine eurent subi un traitement inutile de changement de sexe.

« Le nombre d’aiguillages vers la clinique a augmenté ces dernières années, passant de 94 en 2010 à 2519 l’an dernier, le plus jeune patient n’ayant que trois ans », rapporte le Daily Mail.

Vous ne pouvez pas arrêter le progrès !

Paul Joseph Jackson, le 2 décembre 2019.

Julien Martel

image_pdfimage_print

74 Commentaires

  1. On fait de ces miracles de nos jours quand-même !

    Tiens à la clinique tonku, y peuvent aussi agir sur les métaux ? Non pass’que j’ai pas mal de vieilles batteries et si y pouvaient transformer le plomb qui est d’dans en or, ça m’intéresserait…

    • Pour ça, il y a Sémogolito reine des neiges, sauf qu’elle transforme l’or en plomb, mais c’est presque pareil.

      • Ah oué oué, c’est bien aussi, mais j’ai pas la matière première, j’pourrai donc pas faire appel à Sémogolito, quelle déveine !

  2. En 80 c’était la mode si grunge, en 90 c’était la mode de la cocaïne, en 2000 la mode des vampires et en 2010 la mode des trans. J’ai hâte qu’elle finisse cette mode non binaire.

    • Moi je suis pour la mixité des modes, faut mélanger : un trans qui se ferait sucer (le sang bien sûr, bande de dégoûtants) par un vampire qui viendrait de se mettre un rail de coke dans l’pif en ecoutant Nirvana, ben ça aurait une aut’ gueule qu’anounah en train de faire une gâterie àu chanteur benguigui hein !

    • oui, sympa…ça rassure de voir tout cet équilibre et cette « liberté » de jouer avec le sexe des anges.

  3. En occident, en 2019 une médecine vénale et sans conscience et un pouvoir aux mains d’un grand nombre de cinglés se mettent au service de l’errement mental (euphémisme). Peu importe tant que cela ne concerne que des adultes. Mais comment un enfant si petit pourrait-il de lui même décider sérieusement de son changement de sexe ? (sachant que son adn restera toujours masculin, que ce soi-disant changement n’est qu’une apparence entretenue à l’aide d’hormones et de chirurgie). Sa santé mentale est également en grand danger. Vers quelle vie ces personnages sans le moindre scrupule, qui ne savent plus eux-mêmes qui ils sont, osent-ils orienter ce malheureux gamin ? C’est tout à fait ignoble de faire ça à un gosse, visiblement né sous une mauvaise étoile, pauvre gamin..

  4. J’espère qu’ils ont pensé à ne pas lui retirer ce qu’il lui reste de masculin,car ce serait quand même dommage,pour les « parents »,de ne pas avoir de descendance.

    • Pensez plutôt à sa descendance ! Allez lui expliquer que c’est maman qui a mis son zizi dans papa…

  5. traditionnellement beaucoup de mères étaient castratrices
    et quelques pères donnaient le mauvais exemple
    mais là ça va encore plus loin !
    cette époque officialise la perversité, dans combien de temps l’inceste sera t-il autorisé au nom de la liberté ?

  6. Ce n’est peut-être pas aussi simple. Notre alimentation comprend des perturbateurs endocriniens qui perturbent génétiquement et de façon irréversible le genre humain. (toutes les « ondes » electrosmog etc. contribuent-ils ?) Il y a augmentation de naissances d’enfants qui ne sont ni mâle ni femelle mais un peu des deux : hermaphrodites (voir wiki) = le troisième sexe… Si déjà les parents sont anormaux il se peut que l’enfant le soit également. Imaginez l’état de parents auxquels on annonce que leur bébé n’a pas de sexe défini et donc est anormal et quelle sera sa vie future ? Jadis on le cachait maintenant, vu que les cas augmentent, on en parle et il y en a qui s’en vantent…

    • Anne même s’il manque apparemment un organe ou des organes qui n’ont pas reçu les hormones nécessaires , pensons aux contrôles de féminité que les athlètes subissent pour éviter les tricheries (et il y en a eu, des involontaires ou non avant ces tests)
      pour le test c’est 1 ou 2 mais pas entre les deux. Le reste n’est que mensonge ou incompétence liée à ce tabou.
      sinon nous aurions des compétitions de personnes de sexe indéfini.
      je me souviens de cet athlète américain, qui a été je crois champion masculin olympique de décathlon . Il a demandé à changer de sexe des années plus tard .On peut penser que tout est dans la tête et dans ce qui nous influence, non ?

    • Un être humain peut être ni XX, ni XY ? On a jamais vu un être humain pouvant à la fois féconder une femme et être fécondé par un homme.

    • @ Anne Lauwaert. La plupart du temps il s’agit de personnes tout à fait normales physiquement – on a vu le cas d hommes pourtant mariés et pères de famille donc normaux physiquement- décidant tout à coup de changer de sexe, imaginez l’horreur pour femme et enfants. Le problème relève le plus souvent d’un grave d’ordre psychologique. De toute façon, on ne change jamais de sexe il est déterminé par l’ADN. Tout le reste n’est que faux semblant et poudre aux yeux. Les cas d’hermaphrodisme quand ils existent – très rarement – devraient être résolus par une mise en conformité avec l’adn. Des parents qui changent le sexe de leur jeune enfant et les influencent dans ce sens, pour leur propre plaisir sont des monstres.

    • Jadis la sage femme tordait le cou du monstre.
      De nos jours on demande aux parents de choisir le sexe de leur enfant et on le soigne à coup d’hormones, ça se corrige.

  7. Il y a des lois en Grande Bretagne, contre les violences/maltraitances sur mineurs de moins de 15 ans?
    De toute façon, quand les « parents » de Jayden disent qu’il veut, à 5 ans, de son plein gré devenir une fille, ils mentent!
    C’est triste d’en arriver là pour satisfaire ses fantasmes de désaxés.

  8. Il y a toujours eu des tarés….
    Mais maintenant ils sont reconnus comme des gens plein de bon sens
    On vit à présent chez les fous

  9. Trafiquer la nature innée du corps d’un enfant est un crime contre son intégrité physique. Corrompre sa conscience de son corps, de son sexe naturel est de la maltraitance sur un sujet qui ne peut pas encore se défendre. De la part de ses parents c’est indigne, odieux et ils devraient être jugés pour leur nuisance à leur propre enfant, et se voir retirer sa garde à titre conservatoire, pour protéger l’équilibre psychique naturel du gamin.

    • S’il font charcuter l’enfant pour qu’on puisse le prendre pour une fille, ce ne sera plus de la maltraitance mais un acte de barbarie (par une personne ayant hélas ! autorité).
      En France, des Africains (au grand scandale de quelques personnes « de gauche ») ont été condamnés pour avoir fait exciser leur fille, ce n’était pas plus grave que de charcuter un petit garçon.

  10. Si mon gamin de 5 ans me dit qu’il veut devenir un lion, je ne lui donne certainement pas des hormones pour lui faire pousser une fourrure…

  11. Je crois que la naissance de ces parents là est une erreur de la nature ……

  12. Si la société anglaise, comme la nôtre d’ailleurs, ne marchait pas sur la tête, ce malheureux enfant serait retiré à ses parents et placé dans une famille normale aussi loin que possible de ce couple taré.

  13. Ces minorités de culture marxiste veulent toujours façonner la nature selon leurs caprices, dans l’antiquité cela s’est mal terminé à Sodome et Gomorrhe, en attendant la race dégénère de façon immonde

  14. Et quand on déclare, effrayé : « A quand des couples zoophiles »? On nous rétorque bêtement : « Arrêtez votre mauvais esprit »…

  15. Et dans vingt ans le massacre systématique des blancs Européens sera justifié par des trucs comme cela…Devant le reste du monde qui regardera mi-stupéfait, mi-satisfait…

    • Le massacre des Blancs favorisé aussi par la dégénérescence de cerveaux engendrés par des abrutis comme ceux de la photo.

  16. Sans émettre de jugement, force de constater que le changement de genre ou de sexe ne représente qu’une minuscule proportion de la population donc quand dans un couple ou les deux sont trans avoir un tres jeune enfant qui soit disant eprouve cette volonté aussi c’est impossible ! C’est du conditionnement lavage de cerveau ou pire du mimétisme

  17. Encore des tarés ! Asselineau montre toujours le Royaume Uni comme exemple d’une démocratie parfaite, d’un peuple heureux, libre, etc…. c’est oublier les viols, les crimes, les assassinats les mensonges, les arrestations arbitraires, la terreur chez eux et celles qu’il provoque sur la planète !

  18. on passe tranquillement du mariage pour tous à la PMA pour tous, puis à la GPA pour tous … et on croit qu’on est arrivé au bout du processus ! Mais noooon ! peut mieux faire changement de sexe des enfants !!! à quand une GPA accordée aux enfants de 5 ans ? on pourrait lui fabriquer une petite poupée vivante à cette « fillette » à partir du sperme de « papa » , des ovules maman et du ventre d’une mère porteuse.
    si le but est de faire une société occidentale aussi dégénérée que l’orientale consanguine pour qu’elles finissent par vivre ensemble en bonne « intelligence » c’est le bon chemin !

    • Le diable ne doit même plus se tracasser, les cons se chargent eux même de s’autodétruire 😰😅

  19. On veux transgresser et dérégler les règles de la nature humaine qui s’autodétruira si on persiste a changé toutes forme de sexe…Prenez en de la graine

  20. A 27 ans, je pesai 64k
    J’avais deux enfants, dont l’ainé avait 5 ans
    Leur mère avait 25 ans et pesait 55 k

    Comment Rome, en moins de 25 ans, a pu tomber si vite ?

  21. On changera bientôt de sexe comme de chemise….
    « L’un dans l’autre… », on s’en fout ! Il n’en sortira rien, ils s’évacueront d’eux mêmes.
    Le désir d’enfant ? Le désir de son sexe ?
    Noir Désir !

  22. La décadence d’une civilisation est marquée par la perte des valeurs objectives traditionnelles. Lorsqu’on commence à tout mélanger, à tout essayer, à jouer aux apprentis sorciers, la fin n’est pas loin si on ne s’oppose pas à l’hérésie des malades psychopathes.

  23. Juste deux grosses fioles de graisse en train de mentir, du lavage de cerveau tout simplement. Beaucoup de parents ne font pas de propagande à leurs enfants vis-à-vis du choix sexuel, mais apparemment cette tare semble assez répandue chez les couples LGBT.

  24. Ce sont de pauvres déchets humains, et on ne peut que les encourager à remettre leur gosse à un foyer de l’enfance, avant de se faire euthanasier. Ou employer une variante pour disparaitre brutalement : brandir des pancartes Welcome Refugee !!! …

  25. a rien n’y comprendre , qui fait l’homme qui est la femme , comment ont ils fait pour procréer . Il semblerait que ce sont deux filles dont une est devenu(e) homme ? . En tous cas je les classe parmi les tarés de ce siècle actuel , où sous couvert de choix et de liberté on arrive au summum du n’importe quoi !

    • @ Alsace. Elle ne ressemble ni à un homme ni à une femme, elle ressemble surtout à une femme à barbe, je suppose donc que c’est celle de gauche qui tient lieu d’homme dans le couple. Elle n’est évidemment pas le père. . Une des deux est la mère, laquelle ? Tout est possible, y compris la femme à barbe si l’enfant a été conçu avant sa transformation.. Et le père biologique est très certainement réduit à la dimension d’une seringue de sperme. Pour compléter le tableau : un enfant né garçon que ce couple veut transformer en fille, alors qu’il n’a évidemment pas la maturité suffisante pour faire un tel choix : : voilà le portrait d’ une « famille » « progressiste », qui fait froid dans le dos.

  26. JE PREFERE NE RIEN DIRE CAR JE SERAIS UN PEU TROP CRU ET VULGAIRE …
    BONNE SEMAINE

  27. Ils ont craqué en Grande-Bretagne?
    Des gosses de 3 ans dans leur clinique de cinglés?
    L’Europe, les médecins, Boris, les conservateurs, personne ne dit rien?
    En Chine ok, ils font pire. Mais c’est la Chine.
    Idem en Corée du Nord.
    Remarquez, le procès de Nuremberd des blouses blanches valait le détour ( point godwin )
    Je déteste les toubibs.
    La chute de l’empire romain en direct, bienvenue en 2019.

    • @Ivar : « Remarquez, le procès de Nuremberg des blouses blanches valait le détour ( point godwin ) »
      La transmission de pensée ça marche, dirait-on car j’ai écrit à peu près la même chose que vous à la même heure, quoique en d’autres termes. On ne peut pas s’empêcher de faire le rapprochement avec les
      expérimentations insensées des médecins maudits nazis. il est tellement évident. Les nazis sont de retour, ils ont pris un masque de « politiquement correct » pour tromper le monde.

  28. Il y a vraisemblablement des émules de Josef Mengele parmi ceux qui ont permis ces expérimentations contre nature.

    • Mdr, pourquoi Mengele ? pour l’instant les leaders de la recherche de « chimères » c’est à dire d’hybrides homme animal c’est la Grande Bretagne…autorisation donnée par le parlement dès 2007 ! cf le web !

  29. He ben,quand je vois les tronches ca donne envie de mettre les voiles,je crois sincerment,que .ca passera,pas dans l,eurabie,ces manants,vont souffrir.

  30. Il y a eu dans l’histoire des cas d’enfants montés au trône (donc au pouvoir décisionnel) suite à des mécanismes héréditaires de lignée, mais ces enfants-là étaient évidemment entourés de conseillers adultes, qui prenaient soin (et la valeur 100% d’honnêteté n’était pas forcément atteinte…) des décisions importantes. Maintenant, sans raison apparente ni absolue, on voudrait nous faire croire que ces enfants prennent de telles décisions de façon indépendante… Je deviens fou. Nous voici face à un enfant, non pas élévé à cohabiter avec ce que lui a donné la nature, c’est à dire un corps masculin ou féminin et un cerveau, et de vivre au mieux ses rectitudes ou … ses travers, mais, considéré capable de demander à changer de sexe.

    • @Marcorix Comment un enfant de cinq ans, qui ne sait ni lire ni écrire couramment (de nos jours c’est beaucoup plus tard, parfois même jamais) pourrait-il décider, après mûre réflexion, de changer de sexe, avec tout ce que cela implique de difficultés et de problèmes. Ces deux mégères dont l’une barbue racontent n’importe quoi. C’est vraiment un désastre que des personnes aussi manifestement déséquilibrées puissent avoir la responsabilité de l’éducation d’un enfant.

  31. Je me demande si ses parents ont
    consulté un psychologue voire même un psychiatre pour s’assurer de prendre les bonnes décisions.
    Si oui alors , alors parlons d’autre choses en revenant à nos moutons Chacun sa cause

    • Chacun sa cause ? Il me semble que la maltraitance des enfants nous concerne tous. Et il s’agit d’un grave cas de maltraitance. Ces personnes ont lavé la tête de leur petit garçon et s’apprêtent à faire de lui une fille, Ces deux cinglées obèses vont peut-être même le castrer, qui sait ? Il faut protéger les enfants de telles menaces.

  32. Parfois on en vient a souhaiter l’avènement d’un islam pur et dur avec l’application de la charia pure et dure !

  33. La loi française ne nous permet pas (pour le moment)
    de commenter cet article au demeurant fort intéressant.

    Le mieux dans ce cas là est d’agir, agir, agir..

  34. La Grande-Bretagne va très très mal, qui laisse des enfants innocents aux mains de désaxés, qui accepte que des parents indignes changent le sexe de leurs très jeunes enfants s’il ne correspond pas à leur attente (la vérité elle est là et pas dans les balivernes racontées par ces grosses mégères barbues) et des cliniques qui participent sans le moindre scrupule (adieu le serment d’Hippocrate) à des actes aussi abusifs .

Les commentaires sont fermés.