Un curé a-t-il le droit d’insulter Macron lors d’une messe ?

Publié le 4 juin 2019 - par - 70 commentaires - 2 592 vues
Share

À mon avis, voilà un curé qui ne devrait pas faire une grande carrière, dans l’église du pape François. Le curé Francis Michel, qui suit les Gilets jaunes depuis le début de leur mouvement, se permet de chanter, dans une église, avec des GJ hilares, cette chanson, dont les paroles sont les suivantes : « Emmanuel Macron, ô tête de con, on vient te chercher chez toi ». J’ignore si le brave homme est passé à confession, depuis, mais toujours est-il que cette messe, dans une église pleine (pour une fois) n’est pas passée inaperçue.

https://www.huffingtonpost.fr/entry/ce-cure-defroque-pro-gilets-jaunes-raille-macron-en-pleine-messe_fr_5cf52a78e4b0e346ce81cf62

L’homme est présenté comme royaliste, et disciple de Charles Maurras, ce qui ne peut qu’aggraver son cas. Le 21 janvier 2001, dans son église de Thiberville (Eure), il déclarait d’ailleurs pendant son sermon à propos de la mort de Louis XVI : « En coupant la tête du roi, on est passé du roi très chrétien à la laïcité républicaine amenant aujourd’hui la société sécularisée… C’est pourquoi je professe du haut de cette chaire mon attachement à la cause royale, avec un roi catholique recevant l’onction à Reims”.

Dans ce contexte, n’écoutant que son courage, le courageux préfet de l’Eure, Thierry Coudert, a expliqué avoir saisi le parquet pour deux motifs : pour outrage envers le chef de l’État, car « les propos sont particulièrement violents » et pour violation de la loi de 1905 car « il est clair que le type de manifestation qui se passait dans l’église du Planquay dimanche n’était pas une messe ».

https://www.francetvinfo.fr/economie/transports/gilets-jaunes/le-prefet-de-l-eure-saisit-la-justice-apres-qu-un-abbe-a-insulte-emmanuel-macron-pendant-une-messe_3473435.html

Un acrobate de la politique, ce préfet. Ancien membre du PS puis du Parti radical, il a été membre de l’UMP, et même sarkozyste de gauche. Il s’est déclaré favorable au mariage homosexuel et à l’homoparentalité.

De même, il est pour une mixité sociale, autrement dit pour obliger les Français à vivre au milieu des nouveaux venus.

Reste la question de fond. Si l’État, en fonction de la loi de 1905, ne reconnaît ni se salarie et subventionne aucun culte, en quoi est-ce le rôle d’un préfet d’intervenir sur le contenu d’une messe qui ne contient aucun appel au meurtre, ni à la violence, même si on peut se montrer surpris par les propos tenus par le prêtre ?

Par exemple, quand un imam, à Toulouse, appelle à tuer et à égorger de la meilleure des façons, cela n’a jamais, à notre connaissance, donné lieu à une plainte du préfet du coin, ni même du procureur de la République local.

https://ripostelaique.com/mosquee-de-toulouse-quand-vous-tuez-tuez-de-la-meilleure-facon-quand-vous-egorgez-egorgez-de-la-meilleure-facon.html

De même, aucun de nos courageux préfets n’a encore pris l’initiative de signaler au procureur de la République quelques passages du Coran, en libre accès dans toutes les mosquées, qui encouragent les musulmans à tuer les infidèles, les juifs, les chrétiens ou les homosexuels. C’est sans doute plus facile, pour un préfet, de signaler un curé catholique iconoclaste, ou de désarmer les patriotes, ou d’imposer des clandestins à des maires qui n’en veulent pas.

Reste à savoir, au-delà de cette anecdote, ce qui est permis ou pas avec Macron. Nous pensions que depuis 2013, sous Hollande, le délit d’outrage à président avait été aboli. Dans les faits, comme en droit, c’est souvent plus compliqué.

https://www.planet.fr/politique-que-risque-t-on-a-insulter-le-president-de-la-republique.1581754.29334.html

Dans les faits, les infractions qui pouvaient être condamnées en invoquant le délit d’offense au chef de l’État sont toujours répréhensibles : elles tombent sous le coup de l’injure ou de la diffamation », explique un avocat. L’article 29 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse  définit l’injure comme « toute expression outrageante, termes de mépris ou invective qui ne renferme l’imputation d’aucun fait ». La diffamation y est décrite comme « toute allégation ou imputation d’un fait qui porte atteinte à l’honneur ou à la considération de la personne ou du corps auquel le fait est imputé ». « La différence entre injure et diffamation réside donc, juridiquement parlant, dans l’intention de l’individu mis en cause pour ses déclarations », analyse l’avocat.

Pour injure à l’encontre du président de la République, vous pouvez écoper d’une amende montant jusqu’à 12 000 euros, sans compter les éventuels dommages et intérêts qui peuvent être demandés. Ici, pas de traitement de faveur pour le président. En revanche, en cas de diffamation la situation se complique. « Comme l’indique l’article 31 de la loi de 1881 sur la liberté la presse, la diffamation du président ou de ses ministres constitue une infraction répréhensible particulière. Dans le pire des cas l’amende peut monter jusqu’à 45 000 euros, sans compter les éventuels dommages et intérêts », indique le porte-parole de l’IPJ. À titre de comparaison, l’amende pour diffamation d’un citoyen « lambda » monte jusqu’à 12 000 euros, souligne-t-il. « Pour le président de la République, elle est donc largement alourdie », poursuit-il.

Dans ce contexte, peut-être avons-nous manqué de courage, ou au contraire fait preuve d’une prudence judicieuse, toujours est-il que nous n’avons pas diffusé cette vidéo sarcastique de notre ami Maxime Lépante, sur Macron, qui préférerait les Noirs aux Blancs, avant les Européennes, de peur de sanctions, voire de procès.

De même, nous n’avons pas osé publier, dans un autre registre, les aveux d’un ancien acteur pornographique (c’est ainsi qu’il se présentait), qui affirmait que dans une soirée libertine, il avait sodomisé celui qui allait devenir président de la République française.

http://resistancerepublicaine.eu/2019/05/19/un-ex-acteur-porno-jai-sodomise-macron-en-2013/

On sait que des Gilets jaunes ont été interrogés, à Angoulême, pour avoir, lors d’une initiative qui s’était conclue par le simulacre d’une exécution de Macron, ressemblant à celle de Louis XVI.

https://www.lemonde.fr/police-justice/article/2018/12/28/trois-gilets-jaunes-en-garde-a-vue-pour-un-simulacre-de-decapitation-de-macron-en-charente_5403349_1653578.html

Par contre, on n’a pas le droit d’insulter, par lettre, le président de la République ou sa femme.

https://www.lavoixdunord.fr/551393/article/2019-03-13/ses-menaces-emmanuel-et-brigitte-macron-lui-valent-une-amende-de-4000-euros

Mais on peut faire un doigt d’honneur au président, lors d’une cérémonie officielle, on sera certes interpellé, mais l’enquête peut être classée sans suite…

https://www.20minutes.fr/faits_divers/2518523-20190515-paris-homme-interpelle-apres-avoir-fait-doigt-honneur-emmanuel-macron

… Mais cela ne marche pas à tous les coups !

https://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/doigt-d-honneur-au-president-208156

Donc, comme vous le voyez, parler de Macron, en 2019, c’est compliqué…

Paul Le Poulpe

Print Friendly, PDF & Email
Share

70 réponses à “Un curé a-t-il le droit d’insulter Macron lors d’une messe ?”

  1. adrien dit :

    « justice » à géométrie et à verdict variables….La France, une démocratie ?

  2. Durocher dit :

    Oh…. je sens que je vais retourner à l’Eglise !

  3. le Franc dit :

    vive les curetons ; j’ai été à l’école chez les curés et je n’ai jamais été « attouché » ni « violé » ! si en plus on laisse au pape l’autorisation de faire de la politique à grand spectacle, liée à la destruction des Peuples Européens, tout curé qui en a se doit de faire, aussi, de la politique, et c’est niquel quand ils font le buzz……honte aux cathos pro-mondialistes qui se mettent du bon côté du manche pour éviter d’avoir à souffrir comme le Christ.

  4. saurer dit :

    ce noble curé, il est des nôtres !!

  5. JOSEPH D ARIMATHIE dit :

    EMMANUEL MACRON OH GRAINE DE CHAMPION ON VA TE LAISSER CHEZ TOI … EMMANUEL MACRON GRAINE DE CHAMPION ON VA T ENVOYER LAS BAS. POUR CIVILISER LES FILS DE DAECH !!!!

  6. Bribrilanarchistededroite dit :

    les musulmans font de la politique 5 fois par jour et ça ne gêne personne et encore moins tous les préfets de France et des TOM-DOM, et ce depuis qu’ils ont construit la première mosquée à Paris dans les années 1920, les apatrides khazars doivent être content du résultat tant attendu depuis la venue du Christ

  7. Jacqueline dit :

    Mille Bravo mon Père

  8. Une patriote dit :

    Cela n’est qu’un retour à l’envoyeur. Macron, qu’il soit en France ou à l’étranger n’a que mépris et insultes pour nous depuis deux ans, il est donc normal qu »il reçoive là, la juste monnaie de pièce :

  9. Natou dit :

    Bravo à ce prêtre ! Rien d’autre à ajouter .

  10. Robert dit :

    J’irais à la messe plus souvent si j’avais ce curé vers chez moi. Il a raison à propos de la révolution, notre histoire est en train de nous rattraper.
    Et pis un vieux curé blanc catholique, on peut le condamner, plus personne n’est catholique depuis longtemps… Les muzz c’est pas pareil, tu en touches un, toute la mosquée brûle la ville.

  11. POLYEUCTE dit :

    La question de la Réciprocité se pose.
    Peut-on insulter Macron dans une modeste Eglise et insulter la France dans de nombreuses mosquées ?
    A l’évidence, l’égalité n’est pas respectée.
    Une clarification s’impose !

  12. Ulysse 67 dit :

    Quel dommage que vous n’ayez pas mentionné que ce « prêtre », Francis Michel, était en théorie interdit d’exercice par sa hiérarchie (apparemment il y a un problème pour le déloger de son église, car bizarrement c’est du ressort de la mairie) pour escroquerie et détournement de fonds, pour avoir volé l’argent de la quête. Une peccadille : seulement 100.000€ (condamnation judiciaire définitive en appel).

    Les joyeux approbateurs de ce « curé » en ont donc l’air un peu c…

    Règle n°1: toujours se renseigner avant sur les faits et les gens avant d’ouvrir son clapet.

    https://www.lci.fr/population/a-la-loupe-fact-checking-qui-est-le-cure-gilet-jaune-qui-chante-emmanuel-macron-oh-tete-de-con-dans-son-eglise-2122947.html

    • Carole dit :

      ça n’a rien à voir. . .Il ne s’agit pas de porter un jugement de valeur sur ce prêtre. D’ailleurs, s’il faut porter des jugements de valeur, d’autres vont en prendre pour leur grade … C’est pour cette messe, pour les phrases si justes qu’il a prononcées et uniquement pour elles que nous le félicitons et sommes de tout cœur avec lui..

    • Aux Armes Citoyens dit :

      Des preuves…
      C’est facile d’inventer des accusations pour nuire à la réputation de quelqu’un.
      Si ça se trouve, comme c’est un patriote et qu’il dit les choses en face, ça ne plaît pas à sa hiérarchie hérétique qui invente n’importe quoi.
      A-t-on vu un curé piller ses propres troncs d’église ?
      Faut arrêter toutes ces conneries ! Et les koranik qui pillent, vandalisent et profanent nos églises et nos cimetières ? Curieusement, on n’a JAMAIS de coupables !…
      Sans parler des meRdias qui s’en donnent à cœur joie…

  13. Carole dit :

    Depuis quand l’expression « tête de con » est-elle violente ? Ce n’est qu’une moquerie. S’adressant à un homme, un prétendu président qui a eu lui-même les mots les plus durs, les plus méprisants envers le peuple, qui a donné des ordres abjects à sa police, laquelle a fait un usage démesuré de la force la plus brutale afin de blesser et mutiler des gens venus très légitimement manifester (*), ce n’est que la réponse, très modérée, du berger à la bergère, la réponse à son hostilité et à son mépris..
    (*) ceux qui ont suivi ces ordres s’en mordent les doigts, leurs supérieurs leur attribuant à présent toute la responsabilité de ces horreurs. De qui se moque-t-on ?

  14. nevada dit :

    Ce curé à raison. C’est un combattant, et arrivés où nous en sommes, c’est réconfortant. Ça ne se trouve pas dans tous les recoins d’églises. J’en parle en connaissance de cause, ayant fait toutes mes études chez les religieux, en commençant par les bonnes soeurs(qui ne sont ni bonnes ni soeurs). Il y aurait beaucoup à dire… Contrairement à beaucoup, je suis très heureux que la religion se soit cassé la gueule et j’espère y avoir contribué. Maintenant, ce qu’il faut, c’est éradiquer l’islam et tous ceux qui le représentent.

  15. chrisomac dit :

    On ne peut pas avoir confiance en l’église composé de 80% d’homo inconstants et multinationale de Sodoma exploiteur de la misère humaine.

  16. Pilaf dit :

    C’est un curé villageois qui est en communion avec les habitants de son petit village et alentours, il est des leurs, il est avec son peuple, avec le peuple français, tout simplement. Il ne vit pas avec les « Elites » qui vivent entre elles, il vit entouré des habitants de son village et alentours, il vit entouré du peuple français dont il connaît les problèmes qu’il a. Je trouve ça sympathique.

    • Dugenou dit :

      C’est pas pire pour ce curé que de lire en chaire les adresses aux fidèles du pape et des évêques dhimmis islamophiles promigrants.

    • Fenimohic dit :

      M’sieur le curé que va dire votre évêque de chanter que Macron est un con on le savait mais ça fait du bien de le dire vos ouailles vous étiez tous acquises reprenant en choeur Macron est un con hélas pour notre Malheur pour longtemps encore
      Sera président de la bière au frigo et du foot il s’en faut a nous pauvres sans dents voulons nous vraiment que ça change

  17. Al Ber dit :

    C’est ça aussi la séparation de l’église et de l’état.

  18. SLOBODA dit :

    Macron vous avez peut être, je dis peut être le monopole de l’intellectuel, mais vous n’avez certainement PAS DU TOUT LE MONOPOLE DE L’INTELLIGENCE, car cela se mérite Mr Macron… Bravo pour ce Curé tout de même, il pense tout haut ce que certains de son statut pense tout bas

  19. JEF dit :

    tout à fait d’accord avec ce prêtre, mais il n’avait absolument pas à tenir ce genre de propos en pleine église. La messe n’est pas faite pour ça

    • paul nareffe dit :

      Si la messe n’est pas faite « pour cela », certaines déclarations d’un pseudo président mythomane concernant les gaulois arrivent également mal à propos!.

    • Carole dit :

      C’est une très sainte messe, où le curé a su fustiger le Mal, comme il se doit. ;-) Le « vade retro satanas ». Sauf qu’ici, le satanas, le prêtre ne lui pas de partir mais qu’on va aller le chercher.

    • Fenimohic dit :

      Il y eût. Des prêtres et des pasteurs qui en chaire ont eu le courage de dénoncer les horreurs du nazisme ils ont réussi de par leur courage a stopper l’action T4 l’heutanasie des aliénés et autres indésirables classés associaux ces hommes d’église l’ont payé de leurs vies

  20. JOJO dit :

    Macron a-t-il le droit d’insulter les Français ? Fainéant, alcoolo, illettré etc. On a des preuves, voir les enregistrements vidéo. Voila la vrai question. Donc les Français sont en droit de porter plainte contre le freluquet. Pour freluquet ce n’est pas une insulte (voir la définition dans tous bons dictionnaires).

    • Josy dit :

      Et en premier, revoir la loi électorale, le refus de virer ou brûler les bulletins de vote dès la 1ere lecture, d’exiger le recomptage des bulletins lors des élections dans la loi, Personne ne bouge, les GJ ont manqué le coche! Ils se bien prémunis de tout, ces opportunistes – usurpateurs: pas de peine de mort pour les grands traîtres, le système électoral inique, etc….

  21. PANDRE dit :

    Certes, le comportement de ce prêtre peut déranger certains, mais on a vu des prêtres avec les armes en Amérique latine, lorsque le peuple souffrait. C’est celà aussi la défense des pauvres gens. Quant au préfet qui signale les faits à la justice, il n’y a rien à dire. Sauf que, comme dit dans le texte, lorsque des appels au meurtre ou lapidations sont proférées dans les mosquées ou écrits dans des ouvrages publics genre coran, personne ne dépose plainte. Vous avez dit bizarre, comme c’est bizarre! Cà sent le deux poids, deux mesures. Et le plus surprenant, c’est qu’aucune association de défense des droits et libertés ne dépose plainte.

  22. Ducon macrondelle dit :

    Un Président (plutôt un détritus doublé d’ une fiotte) peut – il décemment dénigrer voire insulter son pays ?
    Je n’ aime guère les ecclésiastiques et la religion en général (surtout lise lame) mais son intervention se justifie par le fait qu’ avec les (im)mondialistes , tous les coups sont permis même en dessous de la ceinture !

  23. Jonathan dit :

    Bravo à ce prêtre. Rien d’autre à dire.

  24. Jill dit :

    Je ne crois pas que ce soit le rôle des prêtres d’insulter le président de la République dans les
    églises.

  25. gaulois réfractaire dit :

    Les prêches des imams adorateurs d’allah sont surveillés par les autorités dans tous les pays musulmans.
    En Europe, on préfère surveiller les curés.

  26. logique dit :

    on peut ajouter le cas de cette institutrice qui avait défilé avec les GJ avec une pancarte donnant à macron un nom d’oiseau et qui a été embarquée chez elle par la police quelques jours après !!!! oui, oui : en france ….

  27. paul nareffe dit :

    Au moins un prêtre lucide qui devrait être suivi par tout ses confrères.
    Pendant la dernière guerre avec les boches, je me souviens, certains curés osaient faire quelques allusions pas piquées de vers et quelques croches pieds aux boches, bien que pourtant certains étaient présents lors des offices.
    Mais ne rêvons pas, plus de 80% des serviteurs de l’église servent la soupe à Macron, et le pire, c’est que pratiquement tout l’ensemble des Chrétiens pratiquants ont voté pour le naze Macron.
    Ne rien dire c’est laisser faire, ne rien faire et ne rien dire c’est approuver.

  28. jerome dit :

    anus macro n’est qu’une able misérable salope aux ordres de la vermine de qui vous savez ,,,,pour être respecter il faut être respectable ,,,, ,,,,

  29. a.hourquetted'are dit :

    Le comportement de ce prêtre est inadmissible pendant une messe.Une église, un temps de messe, le port d’une chasuble sont des éléments sacrés.Il a fauté sur ce point là, ensuite comme citoyen, il peut dire ce qu’il a envie de dire du moment qu’il garde la dignité de son statut.

    • paul nareffe dit :

      Et le Macron lui, il a le droit d’insulter les Français?.

      • Pilaf dit :

        Macron a insulté les Français. Il y en a qui se soumettent au pouvoir politique, qui pour eux, a le droit de tout faire : insulter, dépouiller, mutiler, détruire (tuer) etc… le peuple français.

      • JACOU dit :

        Qui plus est en pays muzz ( Algérie ).

    • Jonathan dit :

      Et tes copains révolutionnaires, en 1789, ils ont respecté la messe et la chasuble que portaient les prêtres ? Et tes copains franc-macs et laïcards, ils ont respecté l’Eglise ? Mais ça, ça ne te dérange pas, bien-sûr…
      Alors si ça te dérange qu’on insulte ton patron, le macron, il va trouver des arguments un peu moins hypocrites !

    • didile dit :

      Vous avez raison ,il aurait dû enlever ses vêtements sacerdotaux et réunir ,
      sur le parvis de son église ,non seulement les fidèles qui assistaient à sa messe ,mais les passants et les citoyens du village avec leur maire .Cela lui aurait fait un plus grand auditoire .
      A-t-on su si un paroissien s’est levé de son banc pendant le prêche ?
      Sinon, qui ne dit rien consent …et approuve .

    • Pierre ESCLAFIT dit :

      Des prêtres catholiques ont fait le coup de feu pendant la résistance, ce prêtre à tout à fait le droit de dire c e qu’il pense de cette saloperie.

      • didile dit :

        Ceux qui avaient l’âge étaient au front comme les autres .Ils ne portaient pas d’armes mais se trouvaient sous la mitraille , pour secourir les blessés.
        Et beaucoup d’autres étaient des résistants d’autant plus efficaces qu’on leur « aurait donné le bon Dieu sans confession « !
        Le curé de mon village s’était spécialisé ,si on peut dire ,dans le sauvetage des Juifs .
        Il était tellement insignifiant que personne ne s’en était jamais douté .C’est après la guerre seulement qu’on s’est aperçu qu’il était invité dans toutes les fêtes de famille juive ,on se demandait pourquoi.

        .

  30. 9119 dit :

    Ancien pretre, n’a plus le droit d’excercer depuis 3 ans suite au détournement massif de l’argent de la paroisse, plusieurs dizaines de milliers d’euros(100000e ?) à des fins personnelles comme l’achat de maroquinerie ou de nuitées d’hotel….
    Moi je le vois plus proche des politiques que des gilets jaunes désolé !

    • paul nareffe dit :

      Je ne vois pas comment ce curé aurait pu détourner une pareille somme à la paroisse, car à ma connaissance, les paroisses sont pauvres et démunies, plus personne désormais ne paye son denier du culte, étant donné que les curés trahissent le peuple, les seuls qui peuvent encore tenir les cordons de la bourse, ce sont les évêchés, mais qui ne doivent pas rouler sur l’or non plus!.
      Mais il peut arriver parfois que de généreux donateurs (ou donatrices) fassent des « cadeaux » aux serviteurs de l’église, j’ai déjà vu.

      • 9119 dit :

        À ma connaissance l’info vient de son diocése, contactez les donc

        • Aux Armes Citoyens dit :

          Un diocèse immigrationniste-génocidaire de la race européenne qui ne sait plus quoi inventer contre un de ses curés parce que ce dernier refuse de faire du lèche-babouche…

    • Fenimohic dit :

      Si il offre de l’herpès a sa maîtresse c’est pas bien
      Du vieuthon aurait fait l’affaire

  31. jan le Connaissant dit :

    test !…

  32. Aux Armes Citoyens dit :

    Chanter des insanités dans une église, et bien, j’ignore ce qu’en pense le Christ, mais à mon humble avis, c’est une PROFANATION !
    Qu’il le fasse HORS de l’église.

    • Josy dit :

      L’église se trahit, on y chante même un cantique ou un hadith muzz!!!!

    • Aux Armes Citoyens dit :

      Ceux qui n’ont pas compris mon commentaire, je les em…
      Le curé peut très bien pousser sa chansonnette HORS DE L’EGLISE.
      Point.
      Là, il est en habits sacerdotaux et DANS l’église.
      Le cardinal SARAH a dénoncé les DERIVES des prêtres DANS une église !

  33. patphil dit :

    mon père m’a toujours dit que l’insulte prouvait le manque d’argument!

  34. christine L dit :

    Question subsidiaire : Macron a-t-il le droit d’insulter les Français ?

  35. amril dit :

    En tout cas, les ‘voies’ du seigneur elles sont impénétrables’, et ça, le freluquet n’y peut rien.
    Quant à la ‘messe’, c’était plutôt un beau bordel.
    Dieu serait-il devenu progressiste?

    • paul nareffe dit :

      Pour Dieu, je ne sais pas, mais pour ses bergers, c’est certain pour la plupart d’entre-eux!.

  36. Josy dit :

    Un bon gaulois réfractaire!!! J’adhère!
    C’est pas tous les jours qu’on rigole! Parole! Paro-ole!
    C’est pas tous les jours qu’on rigo-o-le!

    • pauledesbaux dit :

      je crois que je vais revenir à l’église si je trouve un tel curé qui ne ressemble en rienà ces dhimmis d’évèque aux ARMEES ET AU NONCE APOSTOLIQUE DE FRANCE qui ont laissé profaner la CATHEDRALE DES INVALIDES, cathédrale de nos soldats invalides à cause des guerres qu’ils ont menées pour défendre LA FRANCE NOTRE PATRIEamen