Un débat sur l’immigration ? La grande illusion !

Publié le 7 octobre 2019 - par - 12 commentaires - 1 446 vues
Share

Après 40 années d’aveuglement et de mauvaise foi, le pouvoir se décide enfin à évoquer la question de l’immigration. Ne soyons cependant pas naïfs au point de considérer que cette soudaine saisine du problème correspondrait à une  prise de conscience lucide et déterminée des vrais enjeux par nos instances gouvernementales.

Il faut plutôt considérer que l’émergence brutale de cette préoccupation se justifie par un réflexe opportuniste correspondant à la nécessité de ne pas laisser le champ libre au Rassemblement National sur ce sujet. Celui-ci est devenu majeur, par la force de l’évidence, dans le débat public.

La  proximité des prochaines échéances électorales, dans lesquelles le rapport des forces pourrait encore se niveler au profit de son adversaire principal, dicte au Président de ne pas donner le sentiment d’une absence de positionnement sur un problème qui, désormais, est douloureusement ressenti par un nombre croissant de citoyens.

Un simple déplacement à la porte de la Chapelle montre à quel point la France est envahie par des populations exogènes. Quiconque va faire un tour sur certains quais de Seine ne manquera à coup sûr pas d’être confronté à une population de prétendus mineurs dont l’âge ne permet aucune mesure de saisine et qui donc arpentent les lieux dans la plus totale illégalité et sans réel contrôle. Il suffit de prendre le train à Nice pour observer que des dizaines de migrants, chaque jour, utilisent ce moyen depuis la frontière pour entrer en France. Allez demander aux habitants d’Hendaye si le phénomène migratoire qui se manifeste de façon ininterrompu sous leurs yeux est un pur fantasme. La même question aux Calaisiens produira plus que de l’étonnement : de la colère. Par ailleurs, allez visiter Villeurbanne, Alès, Mendes ou Grenoble, les cités du Nord, Arras ou Douai, les banlieues de Nice, l’Ariane ou les Moulins, les quartiers nord de Marseille sans parler du 93… J’arrête ici l’énumération car cela deviendrait fastidieux… Allez visiter ces endroits et vous pourrez vous faire une idée de ce qu’est le remplacement de population qui se fait sous le regard débonnaire des autorités, qui non seulement ne l’empêchent pas mais encore le favorisent et l’entretiennent avec les deniers publics… Ceux de votre impôt !

Force est de reconnaître que le parti de Marine Le Pen n’a jamais dévié sur cette question depuis son apparition au seuil des « Trente Glorieuses » ni d’ailleurs ses propositions pour y apporter une réponse globale… Il est le seul.

À l’inverse, les Chirac, Sarkozy, Hollande et donc jusqu’à aujourd’hui Macron et « leurs  majorités godillots » respectives ont systématiquement minimisé l’importance de l’immigration ou nié la nature délétère du mouvement quand ils n’ont pas vanté ses prétendues vertus.

Notre civilisation est en danger de mort. Notre mode de vie est gravement menacé par les revendications devenues exigences de la population musulmane qui colonise notre pays. Cette colonisation produira une assimilation forcée : celle des Français qui devront se soumettre à la loi de l’islam. Voilà ce qui nous pend au nez et pourrait être la réalité que devront subir nos enfants si nous ne réagissons pas maintenant.

Or, notre Jupiter, en apparence un peu assagi, n’est pas plus intelligent que ses prédécesseurs et surtout pas moins indifférent à la volonté du peuple de sauvegarder sa civilisation dont le mode de vie est l’attribut fondamental.  Mais c’est un opportuniste sans vergogne. Aussi, il ouvre, comme il en a désormais l’habitude, un grand débat supposé apporter la lumière, dans lequel, une fois de plus, il sera le metteur en scène et l’animateur omnipotent voire le seul réel acteur et en tous cas le seul décideur final. S’il a décidé que le sujet devait être pris en compte, c’est uniquement parce que ce sujet, devenu incontournable dans le débat, risquerait de lui être fatal s’il l’abandonnait à la seule prérogative du Rassemblement National dans la campagne qui s’annonce. Notons au passage que les députés de ce parti n’auront pas droit au chapitre à la tribune de l’Assemblée nationale puisqu’ils y sont sous-représentés en dépit de leur représentativité dans le corps électoral à l’échelle du pays. Ils n’ont donc pas de groupe parlementaire et ne peuvent donc compter que sur un temps de parole minimum.

Aux vrais remèdes qui seraient :

  • La fixation du degré zéro à toute nouvelle entrée sur le territoire hors droit d’asile
  • L’expulsion des migrants en situation illégale
  • La suppression de toutes les aides financières
  • L’institution du droit du sang en matière de nationalité
  • Le refus de tout musulman dans les secteurs sensibles de l’administration notamment la défense, l’armée et le renseignement
  • La limitation du droit d’asile aux seuls cas avérés de risque vital pour le demandeur.

Il répondra par une politique des quotas, une répartition intra- européenne des flux entrants et pour faire crédible, une redéfinition des règles du droit d’asile.

Le problème demeurera entier, l’immigration invasive et le remplacement par les flux et par les différentiels démographiques toujours en marche.

Jean-Jacques FIFRE 

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
POLYEUCTE

Les deux « mamelles » du moment ? Immigration et Ecologie. Racolage verbal !
L’Hydre islamique ? Tu parles ! La Planète en danger ? Tu rêves ! Se rajoute la PMA ? Tu rigoles ?
Un Parlement VIDE, des votes truqués pour l’un, sans vote pour l’autre…
Aucun Referendum ?
Le Peuple asservi demande la Parole !

PIstou

Dans les grands débats organisés par moncon il n’y a que lui qui parle et les francais se laissent prendre par ses mascarades .

Parler vrai

On accueille des syriens, en danger de mort dans leur pays en guerre. Et l’été suivant ils y retournent en vacances. C’est pas du foutage de gueule, ça ?

amril

Frelucron a trouvé la parade à toute ébauche de réveil des veaux.
Bonimentor a sorti de son parapluie le ‘grand débat’, grande jactance enfumante nationale qui maintient le bovidé en état d’extase selfitique.
Pendant ce temps il termine ses basses œuvres derrière ce nuage sombre et nauséabond.
A vos bulletins sans hésitations afin que d’autres enfin prennent les ‘Rênes’.

didile

La nouvelle devise de la France : »je m’interroge et je me penche  »
C’est très constructif

patphil

comme pour l’autre débat, ce sera du blabla, le président discourant pendant des heures et des heures devant un parterre choisi et puis à la fin, plus rien!

Celtillos

y a t’il encore des ingénus assez naïfs pour croire quoi que ce soit venant de l’imposteur de l’Elysée, son fameux grand débat ne sera rien d’autre qu’une grande imposture, un tour de passe passe pour enfumer le prolo, une escroquerie gouvernementale, et comme toujours celui qui l’aura dans le fondement c’est encore le peuple comme toujours….

jeannot

Ils vont se « pencher » sur le problème de l’immigration ? Ils se moquent du monde !
– pacte de marrakech
– Augmentation de 40 % de l’aide aux migrants
– Baisse drastique du budget de lutte contre l’immigration clandestine
– absence de lutte contre les millions de fausses cartes vitales
– élargissement du regroupement familial
– maintien de l’aide médicale d’état
– multiplication des centres de migrants
– discrimination positive à tout va
– multiplication des mosquées
– dispersion de clandestins jusque dans les plus petits villages de France
etc…etc…etc..
Ce qui est extraordinaire, c’est qu’il y en a encore pour espérer qu’ils vont lutter de quelque façon que ce soit contre l’invasion islamique de la France !
C’est leur projeeeet ! Il l’a gueulé assez fort !

kabout

effectivement ils vont nous pondre encore plus de mosquées pour « calmer,apaiser » les muzz leurs petits chouchou,c’est bien connu avec la terreur et la violence ils obtiennent ce qu’ils veulent,et les autres trouillards au gouvernement vont ceder !

Gilles

C’est encore un débat pour rien. De l’enfumage pur et simple, un autre comité Théodule.

kabout

sur l’immigration un débat ne sert a rien,c’est bla bla bla bla bla,ce qu’il faut c’est un référendum tout simplement,aprés tout c’est aux francais de choisir,c’est bien les francais qui subissent cette immigration ( agressions,meurtres,drogues etc…) les politicards ne sont que des pantins qui ne connaissent rien a ce sujet car vivant dans leurs beaux appart ou maisons.Si ils avaient des couilles ils proposeraient un référendum en 1 jour,1 question et la question immigration en France serait enfin réglée .

Morgane

Désolée pour mon langage : mais du FOUTAGE de gueule, rien de plus !!! Un débat sur l’immigration pour amuser la galerie et redorer l’image de notre guignol de président 😳