Un député UMP caquette, un député PS menace la France d’un coup d’Etat !

Publié le 10 octobre 2013 - par - 2 356 vues
Share

Une poule (échappée d’un zoo ?) perturbe les débats à l’Assemblée Nationale ?

Non vous n’y êtes pas ! C’est juste un député-homme qui moque un député-femme en caquetant pendant son intervention. Et ce gravissime événement a aussitôt interpellé certains médias, qui exceptionnellement n’étaient pas occupés à regarder ailleurs, transformant illico une blague de potache en un véritable crime de lèse-majesté !

Le RAY IMITE LA POULE

Le député UMP Philippe Le Ray (en haut à gauche) s’est mis à imiter la poule pendant l’intervention d’une de ses collègues.

Bon, qu’un élu de la République sous prétexte qu’il est un homme, UMP de surcroît, se croit autorisé à « faire la poule » pendant l’intervention d’une collègue EELV sous prétexte qu’elle est une femme, révolte profondément la féministe que je suis.

Pour autant, je me demande s’il est opportun d’en saisir immédiatement la Haute Cour Européenne de Justice (sic), organe qui dorénavant se mêle de tout ce qui nous concerne … y compris pour ce qui ne la regarde pas ; je me donne donc le temps de la réflexion, surtout que les témoignages qui suivent vous apprendront quelle sanction … n’a pas infligée M. Bartolone au coupable … ainsi que l’intervention hautement fouillée de la ministre chargée du droit des femmes … l’ineffable Belkacem !

Mais revenons aux faits.

Est-ce parce qu’il était relégué tout en haut de l’hémicycle, que monsieur Philippe Le Ray, député UMP s’est cru un instant au poulailler, comme au théâtre ? Toujours est-il qu’en entendant la captivante intervention d’une élue écologiste, il a ressenti le besoin irrépressible de lui conter fleurette, dans une langue que les députés masculins ne seraient pas en mesure de comprendre, mais que sa collègue représentant les Verts, donc proche de la nature (c’est eux qui le disent) serait à même de traduire en langage humain, recevant ainsi son message 5/5 ?

Fatale erreur ! Car pour son malheur, la victime, Madame Véronique Massonneau, est bien bilingue, mais uniquement en Français/Langue de bois, comme la plupart de ses collègues, et n’a donc aucune connaissance en langue gallinacée !

L’innocente plaisanterie a donc failli immédiatement mettre le feu à l’hémicycle, à commencer par le président lui-même (non, pas Hollande, il prend des cours de boutonnage, Bartolone, président de l’Assemblé Nationale) qui a piqué une colère impressionnante, n’hésitant pas à durement asséner : « Il y a des comportements incroyables,  je vous le dis « 

Puis après  l’interruption de séance, imposée « pour que chacun puisse retrouver son calme », il a ajouté :

« Il y a des choses qui relèvent de notre responsabilité collective, et n’allez pas, ensuite, vous étonner qu’il puisse y avoir des voix pour les populistes si les électeurs se rendent compte que les élus de la République se comportent comme ils le font quelquefois« 

[youtube]5uJuoq2rfNI[/youtube]

 http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=5uJuoq2rfNI

C’est vrai que ça fait peur ! C’est dans des moments comme celui-ci que je suis contente de ne pas être députée, d’abord parce que « j’aime bien être contente », comme le soulignait Coluche, mais aussi parce que je ne pourrais pas vivre dans cette atmosphère sévère où il est défendu de rigoler et raconter des galéjades, parce qu’en fait, il semble que de nos jours, le rôle d’un élu de la République,  de droite ou de gauche ça n’a aucune importance, soit uniquement de tirer à boulets rouges sur le nauséabond parti, désigné sous le vocable « extrême droite », quand bien même cela est parfaitement inexact et ridicule, puisque ne voulant rien dire du tout !

Pourtant il semble que M. Bartolone ne soit pas méchant homme puisque, comme le rapporte France info : fin avril, trois députés avaient écopé d’un rappel à l’ordre, sans inscription au procès verbal (pour éviter de les priver du quart de leur indemnité parlementaire pendant un mois). Ils avaient déclenché un pugilat dans l’hémicycle durant le débat sur le mariage gay,  lors déjà d’une séance de nuit.

En revanche la ministre franco-marocaine (ou maroco-française ? j’ignore quelle est la bonne formule, étant pour moi toutes deux inacceptables), porte-parole du gouvernement, et accessoirement (très accessoirement) ministre des Droits des Femmes, n’y va pas par quatre chemin pour affirmer :

« On ne peut que regretter que certains aient du mal à conserver une attitude conforme à leur fonction après des dîners manifestement bien arrosés »

De son côté, Aurélie Filippetti, qu’on n’a pas sonnée, mais qui en tant que ministre de l’Inculture se croit autorisée à donner son avis sur tout, a qualifié l’acte de « lamentable » (ça valait vraiment le coup de s’exprimer !).

Le président de l’Assemblée, Claude Bartolone, a finalement convoqué ce mercredi une conférence des présidents exceptionnelle pour revenir sur cet incident de séance, et aux dernières nouvelles, d’après le Huffingtonpost qui publie ce jour une mise à jour : Selon l’AFP, le fautif a été sanctionné à l’unanimité, d’après plusieurs députés. Sans précision sur ladite sanction … toutes les supposition les plus loufoques sont donc permises.

[youtube]q6L2MaAGmdc[/youtube]

http://www.youtube.com/watch?v=q6L2MaAGmdc

Ce que je trouve le plus ahurissant c’est que, totalement étrangers à l’état lamentable (pour plagier Filippetti) du pays, aux vrais drames existentiels qui se déroulent chaque jour : femmes battues, suicides de policiers en raison de tout ce qu’ils endurent, braquages de magasins parfois sanglants, exactions de racailles toujours excusées, égorgements de plus en plus nombreux de citoyens innocents par des fous bénéficiant de l’illimitée mansuétude de juges partiaux… (liste non exhaustive), les élus actuels ne trouvent rien de plus contrariant et révoltant qu’un caquetage de poule s’adressant à l’une d’entre eux.

C’est dire à quel point le gouffre qui sépare les citoyens de leurs indignes élus, n’est pas prêt de se combler, compte tenu de leur insupportable légèreté, et de l’évidente démonstration que, hors leur nombril, rien ne semble pouvoir les émouvoir… 

Et ils s’offusquent après cela, que Marine Le Pen, seule d’entre eux se montrant attentive aux voix et aspirations du Peuple, voit sa côte grimper de manière vertigineuse !!!

Puis que Malek Boutih, Député PS de l’Essonne, ancien président de SOS Racisme, invité à l’émission « Mots Croisés » du 7 octobre dernier ose proférer de très explicites menaces de coup d’Etat en cas de victoire du F.N. telle que :  » Même si vous gagnez, vous aurez un problème de légitimité à notre égard » , en dit long sur la véritable sale mentalité, le manque de fair play et l’immense intolérance de ces éternels donneurs de leçons que ces faux gauchistes !

Qu’entend-il d’ailleurs par « notre » égard, parle-t-il de son parti, le PS ou s’agit-il d’un non-dit encore plus grave ???   Menace destinée à faire peur … comme si les exactions commises par les élus actuels ne nous avaient pas déjà plongés dans la terreur !

Des propos totalement inadmissibles, de la part d’un élu de la République et qui devraient lui valoir une éviction immédiate, mais hormis sur le Net et les Réseaux sociaux, où pullulent les réactions et même une pétition demandant sa démission, c’est le grand silence  des médias et des élus des autres partis, comme d’habitude. En revanche il n’est pas difficile d’imaginer les glapissements de tout ce « beau monde » si ces mêmes propos avaient été tenus par celui auquel ils s’adressaient, Florian Philippot, qui lui, a encore gagné des points par son attitude bien plus correcte et en adéquation avec ce que l’on attend d’un représentant politique.

[youtube]8fJipikKTiQ#t=1040[/youtube]

http://www.youtube.com/watch?v=8fJipikKTiQ#t=1040

En attendant, on caquette à l’Assemblée Nationale … Pas étonnant que rien ne bouge valablement !

Finalement, plutôt qu’en référer au jugement de la Cour européenne, je pense plutôt me diriger vers une pétition sur les réseaux sociaux, appelant à défendre l’honneur des gallinacées … qui n’ont vraiment rien fait pour mériter d’être moquées ainsi, en pleine Assemblée, par une comparaison Ô combien douloureuse avec une insipide élue … de couleur verte (pouah !)

Josiane Filio

Post Scriptum : c’est pas pour me vanter, mais je crois que La Fontaine lui-même aurait bien aimé ma façon de raconter ce qu’il aurait plaisamment titré « Le Président, La Poule et le Député ». Bon je sors (comme on dit sur FB).

http://www.franceinfo.fr/politique/quand-un-depute-imite-la-poule-en-pleine-assemblee-nationale-1170717-2013-10-09

http://www.huffingtonpost.fr/2013/10/09/machisme-assemblee-ump-imite-poule-ciblant-deputee-eelv_n_4068343.html?utm_hp_ref=france

http://www.youtube.com/watch?v=8fJipikKTiQ#t=1040

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.