Un front patriotique républicain contre l’islam conquérant et la gauche collabo

Publié le 8 juillet 2013 - par - 1 721 vues
Share

Il est vital maintenant de construire un véritable « front républicain » de tous les citoyens patriotes attachés aux vraies valeurs de notre pays. Pas celui prôné par un UMPS alliée aux extrêmes, à l’arbitraire judiciaire, à la fausse morale décadente, à la complicité avec l’islam conquérant, à la mainmise idéologique sur le service public d’information.

Un sale temps menace le pays, un climat de nazi-islamisme-bolchevique est en train de s’installer sur la France. Déjà, des indignes procès diligenté contre les droites et les opposants au mariage homosexuel avaient voulu leur faire porter le chapeau, sans le moindre début de preuve, de la mort d’un militant d’extrême gauche dans une rixe entre extrémistes.

Déjà, un verdict politique, avec Nicolas, 23 ans, militant contre le mariage gay, condamné par le tribunal correctionnel de Paris à quatre mois d’emprisonnement, dont deux fermes.

Plus significatif encore de ce climat totalitaire et circonstance rare, il est arrêté et embastillé séance tenante, privant ainsi son appel de tout effet suspensif, comme cela est le cas en pareille matière et pour d’autres racailles.

Avait6il saccagé des commerces, commis des acte de violence contre les personnes (comme au Trocadéro) ? Que nenni !

Les juges, ont déclaré Nicolas coupable de rébellion à agents et d’avoir refusé de se soumettre à un contrôle génétique.

Le Monde.fr, organe politique de gauche titré : un jeune homme « déjà condamné » est condamné à de la prison ferme. Evitant de dire que Nicolas, en guise de condamnation, avait été accusé de refus de respecter l’ordre de dispersion lors d’une manifestation et avait écopé pour cela d’une amende de 200 €… Voila « le repris de justice » que les journaleux du Monde voulaient nous vendre !

C’est la première fois que le journal du soir épris d’humanisme à sens unique, précise dans un titre annonçant une décision judiciaire, que la personne condamnée avait des antécédents. Il va sans dire, que cette information insolite n’est utilisée, que pour justifier l’exception de la sanction.

Les Français disposant d’un minimum de bonne foi ne peuvent se tromper sur l’injustice de cette condamnation, comparée, avec la clémence dont ont bénéficié les jeunes racailles rançonneurs – cogneurs de Grigny – les violents casseurs du Trocadéro, ou bien encore les – faucheurs d’OGM verts, les syndicalistes-casseurs de la CGT d’Amiens qui avaient aussi refusé de se soumettre, au test d’ADN, qui n’avaient pas écopé d’une peine de prison ferme, eux, mais de la compréhension complice d’une gauche taubiresque. Pas une seule ligne dans les journaux de la pensée unique, protestant contre la sanction « rappelant les heures les plus sombres de notre histoire » infligée à un Nicolas qui a mérité n’en doutons pas, sa place sur le mur des cons. Jamais, ne nous avait été aussi clairement donné de constater en matière judiciare l’amoralité de la gauche « morale ». Et comme un point d’orgue, à ce stade, on appréciera à sa juste valeur le tweet nauséabond de Stéphane Guillon : « l’opposant au mariage pour tous incarcéré ce soir à Fleury-Mérogis va peut-être changer d’avis demain matin après sa première douche. »

La journalesque bien pensante a de concert, évoqué la confirmation de la condamnation de Jean-Marie Le Pen, pour avoir minimisé les rigueurs de l’occupation allemande, ainsi que la levée de l’immunité parlementaire de Marine pour avoir (à juste titre)  comparé les prières de rue mahométanes à cette même occupation. En revanche, quand un Stéphane Hessel, sainte icône de la gauchosphére, au Frankfurter Allgemeine Zeitung de janvier 2011 déclare : « l’occupation allemande était, si on la compare par exemple avec l’occupation actuelle de la Palestine par les Israéliens, une occupation relativement inoffensive…» et tentant immédiatement de se dédouaner : « abstraction faite d’éléments d’exception comme les incarcérations, les internements et les exécutions, ainsi que le vol d’œuvres d’art…» pourtant systématique et généralisé, il poursuit : « Tout cela était terrible. Mais il s’agissait d’une politique d’occupation qui voulait agir positivement…» les victimes dans leur tombe apprécierons !

Cette flagrante différence de traitement des égarements verbaux, valent, excommunications dans le premier cas, béatification dans le second. L’histoire et le bon sens de nos compatriotes ne manquerons pas de se révoltés de l’association du nazisme à l’État juif, dont le peuple a été la principale victime, plutôt qu’avec l’islam politique dont l’opposition à Hitler a été plus que compréhensif. Faut-il pour cela rappeler le comportement des Frères musulmans (à l’œuvre encore aujourd’hui), du gouvernement irakien ou encore du mufti de Jérusalem ?

Dans l’ambiance pré-totalitaire mis en place depuis l’élection de mou 1er et amplifié par une Taubira haineuse des Français de France, revendiquant la préférence national pour la Guyane mais la condamnant quand Marine l’exprime pour notre pays et un Valls grotesque, la prétendue extrême droite serai la dernière porte avant l’enfer, alors que la gauche serai l’antichambre du paradis. Voici comment justifié donc, que les citoyens patriotes, les protestataires pacifiques contre le mariage pour tous, soit confinés dans un rôle de censeurs pithécanthropes identitaires, imperméables à la liberté d’une minorité, d’imposer à une majorité des concepts dangereusement décadents.

Ainsi nos z’élites bien pensantes et humanistes autoproclamées ne répondent pas aux questions posées par le peuple à leur propre attitude :

–          fascination mortifère de l’islam politique,

–          silence médiatique par exemple sur l’égorgement d’un bébé de trois mois dans son berceau à Itamar,

–          complaisance désinvolte, pour la radicalité violente islamique.

Cela malgré Toulouse, la tentative de décapitation d’un de nos soldat et d’autres attentats en France, passés et sans aucun doute à venir.

Que vienne le véritable « front républicain », avant la mort subite de la France !

J’appel tous les Français épris de justice, de liberté d’expression, d’amour de notre pays, de patriotisme, de droite comme de gauche (il y en a plus qu’il ni parait) sans distinction de races, de convictions religieuses, les forces armées, de terre, de l’air, de mer, de s’unir pour combattre les forces destructrices de notre nation.

L’exemple Egyptien dois nous guidé pour faire barrage aux visées islamo- bolchéviques destructrices de notre nation

André GALILEO

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.