Un gardien de prison témoigne : espérance de vie de 64 ans, taux de suicide record !

Publié le 21 janvier 2018 - par - 38 commentaires - 2 734 vues
Share

Il aura fallu une énième tentative  d’assassinat sur des surveillants de prison par un détenu convaincu de terrorisme, pour que cette profession puisse enfin se faire entendre.

Notons que ce n’est qu’après une semaine d’euphémismes, que la presse timorée aura qualifié l’acte commis par un terroriste allemand à la prison de Vendin-le-vieil, non plus d’agression mais de tentative d’assassinat, tandis qu’elle hésite encore pour parler d’attentat islamiste dans le cas la prison de Borgo.

On connaît les arguments  qui circulent abondamment dans la presse et qui consistent à faire des détenus des victimes : la surpopulation carcérale, l’internement des malades mentaux plutôt que les soins, la prison comme cause de radicalisation de détenus jusque là bien sous tous rapports, les fouilles au corps humiliantes, la mise à l’index des prisons françaises par les instances européennes. Ce qui revient de fait à considérer implicitement les surveillants comme des coupables. Le surveillant, le maton, est le bouc émissaire de notre société comme le bourreau était celui des temps plus anciens.

On pourrait avancer que si les prisons sont surpeuplées, c’est peut-être parce que la criminalité est exponentielle dans notre pays ou – les deux ne s’excluant pas – parce que les gouvernements successifs se sont refusés à construire des prisons afin de répandre l’usage des peines de substitution. On pourrait également se demander si la diminution des lits en hôpital psychiatrique est le résultat de sordides mesures d’économie, ou de cette même idéologie qui refuse d’envisager tout ce qui est assimilé à de la répression, hérité de la période soixante-huitarde de l’anti-psychiatrie.

En attendant, les surveillants pénitentiaires sont invités sur les plateaux télé, et ô surprise, on découvre des hommes courageux, lucides et humains qui ont vite fait de réduire les clichés de leurs détracteurs à leur juste place, celle des préjugés de la pensée toute faite.

https://www.youtube.com/watch?v=dgKFRLFk4e8

C’était le cas de Jean-François Forget, secrétaire général du syndicat UNSA/UFAP, invité de l’émission de Laurent Ruquier, On n’est pas couché, qui a su très vite, forcer le respect du plateau, et  fait changer de ton ou imposer le silence à ses détracteurs, aidé en cela – rendons-lui justice – par Christine Angot qui interrompt l’agressive logorrhée  de l’une des invités, Sophia Chikirou, co-fondatrice du tout nouveau journal de la gauche alternative, Le Media, plus prompte à asséner de sempiternels clichés qu’à écouter un témoin de confiance. Je n’accepte pas le discours…, s’exclamera-t-elle, avant d’être enfin interrompue. Phrase stupéfiante de la part de la créatrice d’un journal.

Yann Moix, qui s’en voudrait d’avoir l’air complaisant, tente de mettre Jean-François Forget en difficulté. Il connaît l’homme qui connaît l’homme qui a vu l’ours et entreprend de dénoncer l’univers concentrationnaire que sont d’après ses sources indirectes.

Sans jamais se départir de son calme, de l’assurance de quelqu’un qui parle avec son vécu, le représentant des surveillants pénitentiaires procède à une remise dans le bon sens du quotidien des prisons : les détenus ne sont pas des victimes. Ce sont eux les agresseurs.

Ce sont les surveillants  qui subissent crachats, injures, menaces, coups, comme tout récemment la gardienne de la prison de Tarascon, agressée par un détenu qui voulait frapper une femme.

Non les fouilles au corps ne sont pas systématiques, non elles ne sont le fait de matons sadiques et salaces qui commettraient sur les détenus des actes innommables,  comme les en avaient accusés des parlementaires.

Non, les prisonniers ne se radicalisent pas en prison, qui comptent 50 détenus inculpés de terrorisme mais 1200 suivis pour radicalisation.

Oui les surveillants gèrent la surpopulation carcérale, résultat d’une politique.

Oui, ils préviennent de nombreux suicides.

Oui, ils se suicident souvent. Oui, l’espérance de vie dans la profession est de 64 ans seulement.

Oui, il existe des surveillants qui se radicalisent au fil des années.

Inquiétant état des lieux qui bouscule les clichés confortables hérités d’une vision romantique du condamné et de la prison. Non, le prisonnier n’est pas un Jean Valjean.

Sur le plateau de l’émission de Ruquier, le silence qui suit cet exposé des faits est éloquent ; le message a été entendu et a porté.

Enfin, je me permettrais d’ajouter que, si la double peine a été supprimée pour les coupables, elle ne l’est pas pour les surveillants. Comme le disait un représentant de FO dans une autre émission, les Grandes gueules, les gardiens reçoivent des coups à l’intérieur de la prison mais aussi à l’extérieur. Le gouvernement qui  épargne les zadistes et les migrants illégaux, n’hésite pas à envoyer les forces de police contre les gardiens  qui se font gazer et matraquer.

Florence Labbé

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Une patriote

Il est ABERRANT QU’UN GUANTANAMO N’EXISTE PAS EN FRANCE ! Il est ABERRANT DE METTRE DE SIMPLES CITOYENS AVEC DE DANGEREUX CRIMINELS, de voir la vétusté de certaines prisons, le manque d’hygiène, la crasse etc RIEN NE CHANGERA PARCE QUE LES GOUVERNANTS SUCCESSIFS NE VEULENT PAS CONSTRUIRE PLUS DE PRISONS ! Et le problème est là, des prisons pleines, des conditions de vie impossible aussi bien pour ceux qui y travaillent que pour les condamnés, LES COHABITATIONS ABERRANTES, la volonté de toujours supprimer des emplois de fonctionnaires, la volonté d’entretenir AVEC LES FONTS PUBLICS tout les étrangers au lieu de tout faire pour ERADIQUER LA DELINQUANCE. RIEN NE CHANGERA OU PLUTÔT, EN TOUJOURS PIRE PAR LA VOLONTE DU GOUVERNEMENT ET AUJOURD’HUI CELLE DU DICTATEUR MACRON !

Bestetti philippe

Toutes les professions en rapport à la sécurité sont totalement délaissées par nos élus, pire par de nombreux citoyens. Les gardiens de prison se plaignent, le mieux dans ce cas ne serait-ce pas que plus personne ne se présentent à ce concours ? mais dans ce cas on và en arrivé aux prisons privées avec toutes les corruptions qu’elles entrainent, comme aux USA.
Que tous les gardiens démissionnent en même temps ? les demissions seront refusées
Grève générale avec ouverture des cellules et des portes, voilà ce que mériteraient nos dirigeants, ainsi que la plupart des français qui ne soutiennent pas ces fonctionnaires, mais là on en arriverait au chaos.
Et bien comme je le dis et le répète souvent, il faut faire chasser nos gouvernants et seule notre armée peut mener cette tache.

Mariette

La fondatrice du merdia islamo-gaucho n’a pas fait le poids face au surveillant de prison.
Vu le niveau de cette intellectuelle de gauche, nous pouvons espérer une disparition rapide de son torchon.

Belenos

Il faut rétablir la peine de mort, ça fera déjà de la place.

Franek71

Comme toujours, ce sont les lampistes qui prennent alors que les « responsables » qui ne connaissent rien au problème décident dans leurs bureaux ou après s’être déplacés 5 minutes pour faire croire qu’ils savent ensuite.

Rosa Ire

J’ai regardé la vidéo recommandée par Butterworth.
J’en conclus que les méthodes russes ont du bon. Alors on pourrait peut être suggérer à Macron de trouver un accord avec Poutine pour leur envoyer nos islamistes…
Je trouve cette solution idéale. En raison de des tergiversations et des reculades de nos politiques, nous risquons de ne jamais trouver de solution !

Tabalor

QUi donc fait la loi dans ce pays?
Vu le mauvais comportement des prisonniers la question se pose!

Où sont l’ordre et la loi qui règnaient dans ce pays avant l’invasion musulmanes?

Regis31

moi ce que je vois , malgré un delegué syndical a la hauteur du au fait que son syndicat est autonome c est a dire non politisé , c est que les intervenants détestent l ordre et la verité ; ces memes merdes ne supporteraient pas une seule journée avec leurs petits protégés . leur malhonneté intelectuelle suinte sur leurs sales gueules !

dufaitrez

Je me suis toujours interrogé sur le rôle des « barreaux » de prison…
De quel côté sont les prisonniers ? Bonne question !
Pour les uns (Eux) privation de la liberté de mouvement,
Pour les autres (Nous) privation de la liberté de parler !
Les Matons sont au carrefour. Tabassés pour « oser » parler !
Et c’est le « Barreau » qui gère tout ça !!

Joël(1)

« On » a évité de parler de choses qui fâche en occultant savamment de qu’elles populations la prison était composée OUF……. Sauf une maladresse de l’invité qui faisait savoir qu’un délinquant demandait à être mis en cellule avec son cousin… Tout un symbole! 75% de la population carcérale est noir et maghrébine! Pôves chéris…..

patphil

eh oui, les flics les matons font un sale boulot, les profs commencent à expérimenter les insultes, crachats et autres « incivilités »
enfin ils se rebellent et forcent le gouvernement à ouvrir les yeux! comme les précédents, ils ont envoyé les crs (une invention des communistes en 1945)
le gouvernement qui n’ pas d’argent pour les matons mais pour équiper les cellules de téléphones fixes!
les fouilles quasiment interdites depuis taubira!
soutien inconditionnel à ces « insoumis » là

Joël(1)

TROP TARD!!!!!

Des Pallières Marie

réhabilitons le bagne de Cayenne et envoyons tout ce beau monde là-bas…

wika

Les mettre au travail, Marie, mais vous n’y pensez pas !
Le travail c’est pour les autres, ceux qui paient les impôts qui financent leur hébergement

CAMELOT

les flics matraques tout, il suffit qu’ils en ai reçu l’ordre, en 1919 Clemenceau fit matraqué les mutilés de guerre qui manifesté, contre le gouvernement, le 06 Février 1934, les anciens combattants, manifestèrent contre le scandale de l’affaire Stavisky, escroc notoire qui faillit faire sauter la III éme République, le gouvernement fit tiré sur la foule plusieurs morts et blessés, alors rien ne m’étonne en ce moment.On est vendu comme jadis, et nous auront un second juin 1940 bientot.

Grand cru

Ce qui scandalise , c’est qu’il se trouve certains flicaillons qui matraquent les gardiens ! Détritus !

adrien

Depuis le temps que je clame que les flics sont à la botte du pouvoir, à la botte du Systeme qui les nourrit: ces sont les pitbull de la République. « Contre un steak , fais ce que je te dis ».

Joël(1)

Les flics qui matraquent les gosses de 10 ans Catholiques et éduqués à la manif contre le mariage pour tous! Les flics qui brisent les portes des églises en sortant les prêtres par les pieds! Les flics qui nous rançonnent sur la route! Les flics trop lâches pour faire la grève de zèle des amendes!!! Rien de bon à attendre!!! Des miliciens de la gueuse qui tireront dans le tas de Résistants pour peu que ces derniers soient blancs et Chrétiens de surcroît!!! Rien n’a attendre de ça!!!

nono

Connaissant bien le milieu pour y avoir travaillé pendant 25 ans, je peux vous dire que les permanents syndicaux comme ce garçon, meme s’ils sont embauchés comme gardien de prison, ne voient les détenus que de tres loin, et assez rarement.
En ce qui le concernen personnellement, je crois me rappeler qu’il n’a connu la detention, donc les detenus que 2 ou 3 ans, les autres années il les a passé comme permanent…et il partira à la retraite en étant permanent jusqu’au bout…

Jeepy

Et donc, que faut il en conclure?? Que ce qu.il dit est faux?? Ou bien est ce un contentieux que vous reglez avec cette personne au moyen de ce post. En tout cas, vous ne servez pas la cause des matons en faisant ca.

didile

Il dit que les gardiens de prison n’ont peut-être pas besoin des syndicalistes pour se défendre parce que ces derniers n’ont qu’une approche très édulcorée des problèmes étant plus souvent derrière des téléphones que sur le terrain.

nono

Tout à fait.
Pour etre plus clair, tout le monde essaye d’echapper au travail en contact avec les détenus. Le syndicat est un exellent échappatoire, une bonne planque. Savez vous que suite au dernier mouvement, si les surveillants n’ont rien obtenu, les permanents syndicaux ont obtenu le paiement d’heures sup (des heures sup pour un permanent syndical!!!!!!!!!) le paiement des heures de we…etc…un comble quand on sait que l’administration peine a payer leur heures sup aux agents qui travaillent vraiment…quand à la masse des surveillants……..je vous laisse deviner ce qu’ils ont obtenu… et ne parlons pas de ces permanents syndicaux qui sont nommés au grade superieur juste avant la retraite…..pour services rendus ?

nono

Une derniere petite chose concernant les syndicats : avez vous déja vu des syndicats refuser une grosse avancée sociale et financiere (cela se traduisait par une augmentation financiere de + de 150 euros par mois en moyenne) ?
Ben dans l’administration pénitentiaire, cela s’est produit avec le monsieur cité dans l’article : ils ont refusé la passage des surveillants en catégorie B, que le ministre de la Justice leur proposait…les surveillants sont en catégorie C..la plus basse de l’Adimistration.

nono

Je denonce juste les magouilles qui existent dans cette administration..
Je voudrais juste dire que le travail de gardien de prison est tres dur…vous n’imaginez pas le nombre de surveillants qui sont soi disant ambauchés pour effectuer le travail et qui ne voient jamais un détenu, et qui passent leur temps sur les plateaux tv ou radio pendant que leurs « collegues tapinent » sur les étages…et apres ça on parle de sous effectifs..remettons tous ces faineants au travail, deja ca ira mieux..
Quand au « contentieux » que je reglerais soi disant avec ce triste personnage, sachez que c’est ce que j’entendais à longueur de journée de la part des permanents syndicaux quan je dénoncais les « planqués » syndicaux pendant que l’on se tapait un max dheures sup

adrien

C’est exactement la meme chose das la police nationale.

Marine

Idem à l’Education Nationale!

Marine

Idem à l’Education Nationale!

wika

C’est la même chose dans l’enseignement.
Les syndicats sont devenus des entités déconnectées de leurs adhérents.
Les représentants syndicaux sont grassement payés pour faire un travail administratif et leurs positions face aux supérieurs ne sont pas toujours très claires ni très convaincante car ils protègent leurs privilèges avant tout.
J’entendais une interview d’un policier qui expliquait que pour obtenir une mutation, il faut d’abord adhérer au syndicat qui a son mot à dire dans les mutations, sinon on n’a aucune chance.
Les représentants syndicaux peuvent faire une carrière sans mettre les pieds dans leur entreprise ou corps de métier

nono

« Les représentants syndicaux peuvent faire une carrière « sans mettre les pieds dans leur entreprise ou corps de métier »

C’st tout à fait la cas dans la penitentiaire…

Mimi

Un maton agressé, c’est l’autorité de l’État qui est bafouée. C’est aussi simple que ça…

Joël(1)

L’état républicain n’est qu’un paquet de merde qui stigmatise sa propre population et notre France depuis 40 ans! Nous vivons une fin de règne, et il est grand temps que cela arrive malgré les souffrances qui ne feront que de se découvrir à tout à chacun! Il faut que le peuple paie sa couardise même si nombres d’entre nous avons passés des décennies à nous battre pour en fin de compte reculer l’échéance.

butterworth
wika

Merci pour cette vidéo très intéressante, @Butterworth. Je constate quand-même :
– Que l’administration pénitencière en Russie semble bénéficier de moyens et de personnel que nous n’avons peut-être pas
– Que les détenus sont blancs et ne font pas partie, comme chez nous, d’une ethnie qui remet en cause toute décision et ne sait que chouiner et devenir violente devant l’autorité
– Que certains travaillent et qu’on pourrait faire rénover les prisons en France par les principaux intéressés.
– Que le personnel est armé
– Que le directeur de prison ose affirmer qu’il n’a aucune compassion pour les assassins, ce qui déchaînerait chez nous les associations ivres de droitdelhommisme

Margot Faubourg

Merci pour cette video qui me laisse sans voix et pensive. La dureté de Dauphin noir n’a d’égale que ces regards qui glacent le sang…comme dit wika la grande différence c’est que ce sont des russes qui corrigent des russes pour protéger une société russe. Nous nous avons à gérer cette peste qui ne vient pas de chez nous et qui pourrit notre société…que doit il se passer dans la tête de nos penitenciers? A quoi cela leur sert il de veiller sur cette merde qui n’est pas de chez nous au risque de leur vie quand en plus l’état ne les soutient pas mais en fait venir toujours plus?ils doivent souvent se le demander. C’est dépriment. Niveau discipline nous sommes des charlots quant à la Russie même si cela fonctionne ça n’en demeure pas moins triste tout cela…