Un général a le choix entre faire son devoir ou se taire : j’ai choisi de parler

Publié le 3 avril 2018 - par - 111 commentaires - 4 466 vues
Share

Allocution de Christian Piquemal à Bordeaux mardi 3 avril 18 heures

Aujourd’hui, la liberté d’expression existe-t-elle encore en France ? Pour avoir osé m’exprimer en public le 6 février 2016 en tant que lanceur d’alerte, dans une manifestation interdite certes, je suis passé du statut de général de corps d’Armée, ancien commandant de la Légion étrangère, à celui de délinquant en rébellion ayant enfreint le devoir de réserve.

La liberté d’expression pour moi a été violée lorsqu’à Calais j’ai été arrêté avec violence, mis en garde à vue pendant 2 jours dans des conditions extrêmement dures. Geôle sans fenêtres, lumière 24h sur 24, paillasse à même le sol, température de 5 degrés, dans la promiscuité, sans douche, sans possibilité de se raser, sans crayon et papier pour pouvoir préparer ma comparution immédiate. Avec 22/12 de tension artérielle le matin du 2ème jour le médecin de permanence alerté a dû batailler pour me faire évacuer vers l’hôpital de Calais et obtenir du procureur la fin de la garde à vue.

Puis, par la suite, l’ensemble du contentieux, à savoir l’organisation de la manifestation, ma participation, mon rôle, la liberté d’expression et le devoir de réserve ont été soumis à la juridiction pénale, c’est à dire au tribunal correctionnel de Boulogne qui a prononcé ma relaxe totale. On aurait alors pu penser que l’affaire était terminée. Que non ! L’ordre administratif veillait !

Aussi, le décret de radiation des cadres signé par le président de la République, 3 mois après ma relaxe, est apparu comme un désaveu de l’institution judiciaire. Pourquoi, en outre, ce décret n’a-t-il pas été publié au journal officiel ?
Cette décision de radiation, outre le fait qu’elle a été humiliante et injustifiée, crée, de manière plus générale, le désordre et bouscule la hiérarchie des normes juridictionnelles.

Aussi, se pose alors la question de savoir si, pour certains, la liberté d’expression  ne concerne qu’une seule forme d’expression, celle de la pensée politique aujourd’hui dominante ou plus exactement celle de la pensée politique qui habite le pouvoir en place.
Naturellement, j’ai exercé auprès du Conseil d’Etat un recours contre ce décret pour que la juridiction administrative le censure comme étant disproportionné, excessif, mal motivé et en contradiction totale avec les attendus du jugement de Boulogne.

En effet,
– la radiation des cadres disciplinaire a été et est une décision administrative arbitraire. Elle est, avant tout, une mesure vexatoire, humiliante, injuste, prise par une autorité politique partiale alors que la relaxe pénale a été prononcée par la justice au TGI de Boulogne sur Mer.
– Il s’agit d’étouffer la liberté d’expression. Elle a été et est bafouée par une mesure  qui sert d’instrument pour priver les officiers généraux du droit d’expression.
– J’ai été à Calais en tant que donneur d’alerte visant à préserver l’intégrité du territoire prévue et garantie par l’article 5 de la Constitution car l’état de droit était non respecté et violé à Calais.

Si l’administration a estimé que j’ai transgressé mon devoir de réserve en usant de ma liberté d’expression, cela veut dire une chose: c’est que ma liberté d’expression ne peut avoir été et être que celle de la pensée dominante. Et si elle n’est pas conforme à la bien-pensance politique, alors elle est sanctionnée.

La vérité, c’est que mon cas a servi et sert d’instrument pour faire taire la Grande Muette, car les officiers généraux s’expriment aujourd’hui beaucoup plus qu’avant. Le pouvoir a voulu faire de moi un exemple pour imposer le silence dans les rangs.
Peut-on être surpris qu’un officier général, qui comme tout serviteur de l’État ayant servi sous l’uniforme, attaché viscéralement à la légalité et au respect du règlement, dénonce précisément le non-respect de l’état de droit qui fonde notre démocratie ? Qui est le plus coupable ? Le général, révolté, qui a enfreint cette interdiction de manifester ou ceux qui ne font pas appliquer la loi et participent à l’aggravation de la situation ?

Il s’agit donc bien de faire taire ceux qui gênent le pouvoir et de chercher à museler leur liberté d’expression. Cette pratique indigne et lamentable d’une démocratie moderne concerne à la fois le niveau gouvernemental mais aussi hélas le niveau parlementaire puisque certains élus du peuple n’hésitent pas et n’ont pas hésité à menacer de sanctions ceux dont l’expression dérange.
Lors de mon recours, le Conseil d’Etat a également balayé d’un revers de main l’invocation de l’atteinte à la liberté d’expression garantie par la convention européenne des droits de l’homme au seul motif que le but poursuivi par la sanction était légitime. Il se trouve que normalement lorsqu’une atteinte à une liberté fondamentale est portée, le juge vérifie la proportionnalité de l’atteinte à l’intérêt public en jeu. Nulle trace d’une telle balance ici : pour le Conseil d’Etat, toute privation de liberté d’un officier général est légale dès lors qu’elle est utile aux autorités politiques.

Le Conseil d’Etat a approuvé la sanction de radiation appliquée en indiquant qu’elle était justifiée par le fait que je n’exerçais plus de fonctions militaires. Or, en admettant cela il a reconnu lui-même que je ne pouvais pas manquer au devoir de réserve envers des autorités militaires avec lesquelles je n’avais pas de liens. On le voit, le conseil d’Etat sert les intérêts de ceux qui s’octroient le droit de penser pour tout le monde.

Le Conseil d’Etat ayant décidé d’apporter par un communiqué une publicité spéciale autour de cette décision empreinte de contradictions, qui ne prend pas la peine de répondre à mes arguments, ou de justifier les raisons pour lesquelles il les écarte, j’ai décidé de défendre mon honneur par la voie d’un communiqué de presse, en me réservant la possibilité d’obtenir la reconnaissance de mes droits devant la Cour européenne des droits de l’homme.

Le dilemme auquel est confronté un général est «faire son devoir ou bien se taire ».
« Faire son devoir » c’est ne pas se résoudre à fermer les yeux sur la gravité de la situation ; ceux de tous bords politiques qui prennent la mesure du communautarisme triomphant, de la violence sociale comme de la gabegie administrative ou de I’incurie financière s’expriment et s’inquiètent de ces maux qui s’abattent sur un corps national abîmé et divisé.

Je n’ai jamais été qu’un lanceur d’alertes, je le répète !
« Me taire » c’eut été gardé le silence au nom de la Grande Muette et de sa subordination organique au pouvoir politique !
L’enjeu aujourd’hui concerne I’auto-mutilation de la parole militaire qui pouvait avoir un sens du temps du Général De Gaulle et après le putsch d’Alger mais qui est devenue parfaitement anachronique aujourd’hui.

Il convient de redéfinir clairement la place des militaires dans notre société démocratique et dans le débat public : tout le monde aurait le droit de s’exprimer et de critiquer sauf eux … !
L’officier, le soldat est un citoyen comme les autres !
Sa parole n’est ni suspecte, ni malsaine !

Elle est utile et précieuse car attachée plus que pour certaines autres catégories sociales, au sens du service public, à I’intégrité morale et à une profonde humanité.
En observateur expérimenté, à Calais j’ai parlé en conscience, fort de mon autorité morale, de ma compétence professionnelle et de mon expérience nouée dans une vie passée au service de la France.

Mais ce qui a dérangé, c’est que mon action a rappelé le Politique sur le sens de son mandat, la cohérence de ses décisions, l’hypocrisie ou I’inconséquence de certaines d’entre elles. Le métier militaire est apolitique par essence.
J’ai fait une appréciation de la situation basée sur d’implacables constats !

Ma prétendue violation du « devoir de réserve » s’analyse mieux sous l’expression : « j’ai eu tort d’avoir raison ».
Je conclurai sur cette phrase du cardinal Mercier :
« Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part ».

Christian Piquemal 

Texte lu par Renaud Camus, le 3 avril, devant l’Ecole nationale de Magistrature

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
PANNETIER Elisabeth

Soutien renouvelé. Je reste indignée par la façon dont vous avez été pris comme un brigand, attiré violemment pour vous faire taire. Insupportable!

angora

il y a 2 ans on n’en était pas encore au grand remplacement(qu’il avait dit)…juste au petit.. et maintenant c’est quoi?

Jacques B.

Mon Général, je pense aussi que le but du pouvoir politique en place est de faire de votre cas un exemple, en vue de décourager toute prise de parole par les militaires, fût-elle sensée et respectueuse de nos lois et de notre démocratie.
Exactement comme pour Pierre Cassen, qui sert à l’évidence d’exemple aux yeux du pouvoir, en vue de faire taire toute parole critique de l’islam et de l’islamisation de ce pays.
Toutes les dictatures procèdent ainsi ; nous ne sommes plus vraiment en démocratie !

Chastel

Bel exemple de forfaiture de nos dirigeants politiques.

Frédéric

Vente de gilets pare-balles pour les particuliers et professionnels
http://www.equipements-survie-pare-balles.fr

denis

La caste dirigeante actuelle est issue de mai 68.Internationaliste,incompétente à diriger un pays de tradition millénaire telle que la France. Préférant l’allogène aux français nés ici,dans leur pays.Alors faire son devoir,quel sens cela a-t-il aujourd’hui?

patito

général
je crois ,que vos lecteurs devraient se pencher sur le cadre 2 des Officiers supérieurs crée en 1830 à une époque de soldats appelés qui pouvait justifier le rappel éventuel d’officiers en cas de guerre .
aujourd’hui , je vous imagine mal sauter dans le désert malien avec les centaines et centaines d’autres officiers bénéficiant d’un avantage à coté duquel celui des cheminots est de la petit bière mais je comprend que vous ne soyez pas heureux de l’avoir perdu .
une petite souscription pour général nécessiteux car simple retraité , peut être ?

pauledesbaux

SAUF QUE VOUS OUBLIEZ QUE LA GUERRE SE PASSE SUR NOTRE SOL ET LE MALI ON S EN FOUT ROYALEMENT D ABORD LE PEUPLE FRANCAIS les maliens font la queue aux guichets des aides sociales chez nous et ils laissent se débrouiller leurs parents leurs femmeS et leurs enfants RESTONS CHEZ NOUS ET DEFENDONS NOTRE PEUPLE pour ce qui est DE NOTRE GENERAL COURAGEUX vous etes l’abjection même de vouloir le rabaisser, il a donné PLUS DE QUARANTE ANNEES DE SA VIE A NOTRE PATRIE ET VOUS ,? surement dans les mêmes tranchées où vous sévissez par votre langue de… lire la suite

JOJO D ARIMATHIE

BRAVO MON GENERAL . VOUS ETES L EXPRESSION DE LA VERITE REPUBLICAINE QUE NOUS ESPERONS ET AUSSI LA FIERTE DE NOTRE NATION.TOUS.RIEN NI PERSONNE NE PEUX CONFISQUER L IRRUPTION NI L EXPLOSION DE LA VERITE…..WAIT AND SEE. PAR CE MOT TU VAINCRAS.

Pivert

 » Mon général  »
quel qu’il soit, un civil doit faire comme avec n’importe qui, et dire « Monsieur » ou alors général le  » mon  » est pas approprié pour un civil.
Ok !!!!

pauledesbaux

LA CULTURE C EST COMME LA CONFITURE MOINS ON EN A PLUS ON L ETALE, un commentaire plus intelligent aurait été le bienvenu plutôt qu’une leçon mal à propos PITEUX

Doctoc

Issu d’une famille d’officiers généraux je ne peux qu’abonder, et me révolter devant le traitement réservé à un homme ayant mérité le plus haut grade de nos institutions militaires.
Respect pour votre prise de position et gratitude pour votre prise de parole!

pauledesbaux

Merci DOCTOC,
NOTRE GENERAL MERITE TOUT LE RESPECT DU A SON ACTE DE COURAGE A CALAIS il eut fallu que d’autres en masse le suivent, son traitement eut été plus élogieux, un HOMME qui a donne plus de 40 ans de sa vie à la PATRIE se voir traiter comme un malfrat est désobligeant et la horde de ceux qui le dénigrent DEVRAIT S INSURGER SUR LE TRAITEMENT DE FAVEUR QUE L ON OFFRE AUX EGORGEURS AUX VIOLEURS AUX VOLEURS MAIS PLUS ENCORE AUX TRAITRES A LA NATION FRANCAISE
QUI SIEGENT AU ¨PLUS HAUT NIVEAU DE L « ETAT »

Bruno

Les policiers qui vous ont arrêtes, Mon Général, n’ont prouver que leur lâcheté et leur collaborationnisme sont digne d’un gouvernement vichyste et honteux ! On respecte plus les islamistes barbares que les Français qui œuvrent tous les jours à notre « ex » beau pays ! Les droits de l’homme ne veulent pas dire les droits de violer, de tuer des non-croyants, d’humilier au nom de la couleur blanche, de torturer, de terroriser, d’égorger ! ! !

ahje

Mon Général, il est un chant de la Légion qui commence par:
« La rue appartient, à celui qui y descend… »
Vous ne pensez pas qu’il faudrait finir le couplet juste avant le refrain
« foulant la boue sombre… » ?

dufaitrez

Parmi les Martinez et consorts, Le Gal Piquemal est le seul qui trouve grâce à mes yeux. Il a osé, il a payé injustement. Mais il a FAIT ! Comme de Villiers !
L’acharnement dont il fut victime indique le niveau de déliquescence de l’Etat.
Son profond Mépris de l’Armée, dont Macron se dit « le Chef » !
Ces « deux là » sont Hélas, bien seuls ! On s’impatiente !
.

Nemesis

Pour que cela réussisse il faudrait au moins la moitié de la France derrière le Général Piquema!. Qu’en est-il au juste ?

pauledesbaux

d’accord avec vous NEMESIS il faut que les français se lèvent rejoignent le GENERAL PIQUEMAL? MAIS IL EST PLUS FACILE DE
combattre en pianotant sur LE CLAVIER plutot que nous rejoindre et suivre NOTRE GENERAL

Messenger

Nous jugerons ces ordures de toute maniere et ce jour la, ca finira mal pour eux. On y va!

Jean

Ne vous laissez pas biaiser par des fausses rumeurs sur qui était Kalergi. Il aurait honni toutes les politiques européennes. Et nommé un plan qui se revendique de son fait est dangereux. Bien au contraire, cela sert certainement nos ennemis.
A priori cela vient de Sigrid Hunke-Hallstein qui a notamment écrit un livre « Le soleil d’Allah illumine l’Occident » occasion de nous vanter les « bienfaits » de cette civilisation et organiser non pas le « grand remplacement mais « la grande mutation »;
quihttps://minurne.org/billets/5094.

Jean

Pierre
Oui cela m’interesse, comment vous la transmettre en Message privé ?
Merci

Jean

ou plus simple. Si vous êtes la personne qui habite en Belgique (Cha…), je sais comment vous joindre.
Cdt

Pierre Malak
pauledesbaux

merci !

meiulien

en 1961,cela a abouti au putsch des generaux, 600 officiers se retrouveront en prison

lucie clavijo

Bonjour, ça explique en partie la réserve de l’armée, sans oublier que les gradés savent pertinemment que,
l’armée française est ENDAUBEE et INFILTREE
par des islamistes!
et les militaires hauts gradés de 1961 en avaient encore….

CLV

Je fais parti de ceux qui ont admiré votre attitude en 2016 et n’ont pas compris la virulence de certains individus des forces de l’ordre. J’ai néanmoins eu du mal à comprendre votre attitude vis à vis des forces de l’ordre, devant les mobiles sachant que comme à votre époque ces militaires se doivent d’assurer leur mission. Je pense que vous avez connaissance cette vie de militaire avec ses obligations. Vous même vous les avez servi en tant qu’officier sans contrevenir à leurs directives. Alors oui vous avez raison, les militaires et encore plus leurs officiciers et officiers généraux se… lire la suite

Lucien

Je propose de rétablir la peine de mort pour: les juges pourris, les gauchistes ( qui comprend la droite molle), les journalistes qui mangent dans la gamelle.
Pour info, sous Sarko, les commissaires de police devaient chaque début de mois prévoir le nombre de garde à vue. Il faut savoir que des individus totalement innocents restent en GAV la nuit car l’officier de police judiciaire qui traite le dossier doit rejoindre bobonne, donc  » on verrat demain ». Honteux

Allobroge

Les militaires sont tout spécialement méprisés par le pouvoir politique car au fil des siècles les militaires leur ont fichu une trouille bleue !Déjà le 18 Brumaire, puis sous la Commune, le général BOULANGER,et…DE GAULLE !!!!……Les politiques ont besoin des militaires, il serait impensable qu’ils s’en passent mais ils les tiennent rènes courtes.Pour ce faire ils font tourner les généraux (guère plus de deux ans dans un commandement) et laissent miroiter aux subordonnés que les étoiles les attendent (à condition de rester silencieux, d’être dans la bonne loge et …courtisans !)

ahje

C’est un TdC de 40 ans qui n’a jamais tenu une arme qui joue maintenant fort bêtement au petit soldat d’opérette.

pauledesbaux

pour avoir été pendant 10 ans responsable de la LEGION ETRANGERE, « le petit soldat d’opérette » a montré ses capacités d’endurance et vous que faites-vous, qu’avez-vous fait et que ferez-vous pour NOTRE PATRIE ? (qui ne paraît pas être la vôtre puisque vous IGNOREZ LA REGLE DE LA LEGION ETRANGERE toujours là où il le faut et quand il le faut, dommage que vous n’ayiez plus l’age de postuler pour apprendre TOUT de la LEGION vous auriez pu vous passer de dire des conneries

Ribian

Ce brave soldat à rendu son message inaudible en se retractant sous la pression de ses pairs ou des autorités.
On ne se lance pas à l’assaut pour s arrêter à mi course.
S’il avait pas obéi aux injonctions de ceux qui lui intimaient l’ordre de se taire et de rentrer dans le rang, il aurait pu devenir un des porte-drapeaux de cette France qui refuse de disparaître.
L’habitude d’obéir l’a emporté sur l’urgence de la révolte patriote. C’ est dommage.

Arwehr

Oui Ribian… C’est exactement mon analyse… Ma déception a été a la hauteur de l’admiration que j’avais pour son initiative…

pauledesbaux

vous n’avez pas dû bien lire l’article du GENERAL…..ET SEUL IL A EU LE COURAGE DE MONTER AU CRENEAU dommage qu’il n’est pas été suivi par d’autres (même tels que vous….)et malgre tout il est toujours là le combattant et entouré aussi IL N ABANDONNERA JAMAIS LA LUTTE POUR NOTRE PATRIE NOUS SOMMES A SES COTES on ne peut pas dire celà de tous ceux qui pianottent sur leur clavier bons qu’à dénigrer ceux qui restent debout C EST DEBOUT QUE L ON ECRIT L HISTOIRE pas devant la téloche, ni à lire les journaleux qui désinforment à longueur de… lire la suite

Yves ESSYLU

Un officier supérieur a le devoir de refuser d’exécuter un ordre manifestement illégal, Jamais vu pendant mon expérience militaire

JILL

Vous avez donc vu des ordres illégaux néanmoins exécutés ;quoi par exemple ?

Yves ESSYLU

Quand des paras se font taper sur la gueule par des gris et que le chef de corps, sous pression politique, ne trouve d’autre solution que d’interdire les sorties

JILL

Pas vraiment faux,mais cela dépasse le cadre purement militaire .Imaginez un régiment de paras lancé dans une opé de représailles;ça pourrait faire des dégâts de part et d’autre d’ailleurs .

Arwehr

Et c’est pourquoi nous en sommes la ou nous en sommes… Le refus systématique de l’affrontement qui est perçu comme de la faiblesse. Ce qui est le cas et reçu 5-5…

Nemesis

L’armée, comme la gendarmerie, les CRS et la police tueront à vue sur ceux qui se soulèvent, aujourd’hui comme hier.

wolfred

très juste !

Kader Oussel

On tire à vue. On tue si on est bon tireur. Relisez votre histoire. Il y a moult exemples où l’armée est du côté du soulèvement.

CLV

Ouvrir les yeux est une bonne idée. Si vous en êtes à cette réflexion insignifiante et primaire, alors c’est que vous êtes un idiot ou un anti-flics. Que cela vous plaise ou non, certains font ce métier parce qu’ils savent qu’ils aident encore bon nombre de personne tout en n’adhérant absolument pas à ces politiques, à leur idéologie cynique. Ils savent néanmoins de quel côté, ils seront le jour où il faudra choisir et ce ne sera pas du côté de ces fossoyeurs qui nous dirigent. Quand à vous on se demande bien si vous serez prêt ?

Colombo

Nemesis a mille fois raison ! Le traitement honteux du général Piquemal prouve que comme en 1940 les miliciens (police – gendarmerie) n’hésiteront pas à ouvrir le feu sur les patriotes si l’autorité politique le décide (à l’identique dans toute l’Europe de l’ouest) ! La servilité est la condition de leur recrutement, en gendarmerie c’est le tout premier critère, l’oligarchie peut dormir tranquille !

Paul

Le grand problème c’est COMMENT; le peuple désarmé et désuni n’a pas les moyens techniques, en armes et en hommes pour un coup d’Etat.

pauledesbaux

en 1789 ils n’étaient armés que de leur fourches ils y sont quand même montés POURQUOI PAS NOUS ,?

Reconquista

1) le peuple francais est con
2) ils n’ont pas assez faim…
3) quand les poules auront des dents….

Platipus

Pourquoi pas! Pour faire du buisson, le million de johnny et le million de la manif pour tous,…. Trop embourgeoisé tout ça!

JILL

Il y a des syndicats dans la magistrature,et pas dans l’armée ;alors que les deux institutions sont soumises à la même obligation de réserve absolue .Or les juges se répandent et rendent des décisions davantage en conformité avec leurs opinions qu’avec la loi …Et les généraux pendant ce temps,que font ils ? Ben …ils poursuivent leur carrière au mieux,les doigts sur la couture du pantalon.

Allobroge

Un général a dit un jour (LYAUTEY ou FOCH) quand j’entends les talons qui claquent je vois les esprits qui se ferment !.

JILL

Le rôle d’un général n’est pas de donner une alerte que tout le monde a saisi depuis longtemps .JMLP a déjà donné cette alerte depuis longtemps;il y a 25 ou 30 ans .Alors maintenant mon général on fait quoi,vous faites quoi ?

Kader Oussel

Comme vous, on attend que ça se passe.

JILL

Sans doute,mais moi au moins,je ne passe pas mon temps à sonner un tocsin qu’on entend déjà depuis plus de 30 ans .

pauledesbaux

et vous faites quoi en « attendant que çà passe »? regardez la télé, lire « ici paris »
un général sans troupe ne peut hélas pas faire de révolution qu’attendez-vous pour NOUS REJOINDRE,?

Markorix

« Avec 22/12 de tension artérielle le matin du 2ème jour le médecin de permanence alerté a dû batailler pour me faire évacuer vers l’hôpital de Calais et obtenir du procureur la fin de la garde à vue. » Et sinon quoi ? Cet homme vaillant et digne du plus grand respect serait mort d’une crise cardiaque ou autre violente réaction pour s’être exprimé contre l’invasion ? Nous en sommes là ! Messieurs Dames les responsables d’une pareille dérive indigne, cruelle et stupide, j’éprouve le plus profond mépris pour vos actions. Avez-vous des parents, des enfants, des êtres chers autour de vous… lire la suite

PLATIPUS

Bravo!

pauledesbaux

MERCI encore de reconnaître la VRAIE VALEUR, qui anime le GENERAL PIQUEMAL

jones

« la zombification est la perte de l’instinct de conservation  » cette phrase concerne les peuples occidentaux blancs qui disparaissent par le metissage ,l’immigration ,l’islamisation ,la violence letale,et qui ont l’air d’accepter cette situation en votant pour ceux qui en sont a l’origine,
,masochisme ,folie,ignorance,instinct suicidaire,inconscience raciale ?

Kader Oussel

Un peu de tout ça, mêlé aux mensonges des journalistes et des médias, des politiques. La justice, n’en parlons pas !

Nemesis

Le métissage… si cher à NS !

Arwehr

Obligatoire… Sous peine de sanctions ! Et les larbins médiatiques de la fermer… Comme d’habitude… Mis a part 2 ou 3 journaux promis a l’enfer !

BALT

Bravo. Je dirais aussi que celui qui n’avance pas recule.

wolfred

nous sommes dans un état de droit , donc pratiquement aucune liberté de manœuvre , ici le droit prime , pour changer il faudrait qu’ il y ai 100% de gens dans la rue ,or ce n’est pas le cas, malheureusement , et puis il y a les merdias !

Franek71

Mes respects mon général.

Eicher

A tous les niveaux, à tous les échelons, rendons coup pour coup, du vulgaire clampin gauchiste dans un conseil municipal jusqu’au salopard à la tête de l’Etat.

groupe spécial de liquidation

Cela dit , on aurait préféré que le général aidât d’ autres hauts gradés à renverser la démocrassouille et à instaurer un pouvoir militaire , ce qui nous perùettrait de prendre des mesures excep^tionnelles de salubrité publique (peine de mort , juridictions spéciales pour punir les traîtres et les collabos , escadrons d’ éradication des islamiste

Zorglub

Là je suis tout à fait d’accord, c’est un retraité comme moi auquel il ne reste plus que la langue et l’esprit (avec 22/12 de tension) On est plus des méchants , c’est aux jeunes dans la force de l’âge qu’il faut que ça bouge pas chez chez les vieux…..

groupe spécial de liquidation

Le général, malgré son âge avancé et ses problèmes physiques , possède encore le respect des autres gradés et un pouvoir de persuasion assez fort : cela suffit largement .
Quand il s’ agit de sauver le pays , la férocité à l’ endroit de l’ ennemi réapparaît sans difficulté .

pauledesbaux

la vieillesse n est que dans l’esprit….lui, Dieu le bénisse il n’est pas près d’avoir « un âge avancé » ce sont ses idées qui sont avancées! Merci GENERAL de porter haut et fort cette jeunesse d’esprit qui vous caractérise ! paule

Kader Oussel

« pas chez chez les vieux… » Vous savez un vieux en colère, ça peut intimider l’adversaire.
Ça me rappelle une légende : « l’homme en slip à la pelle »
Tapez le tout sur google vous allez vous marrer.

http://lafermedevillars.over-blog.com/2015/11/coup-de-blues-une-tete-a-connaitre.html

quiditvrai

Zorglub, la langue et l’esprit même avec 22/12 de tension peut être très méchant et le général est très fort la dessus .
Il est un leader de par sa stature et son intelligence encore faut-il être assez intelligent pour le reconnaître.
Je suis moi-même un retraité de 65 ans d’âge et vous ne pouvez pas vous imaginez toutes les capacités qu’il me reste pour faire mal à mes ennemis.
Votre problème est justement là : votre manque d’imagination.

pauledesbaux

Merci QUIDIVRAI comme je suis proche de vos idées !!!!!!merci de remettre les pendules à l’heure mais il y a certaines pendules qui ne se trouvent que dans les magasins d’antiquités, ou dans les vide-greniers là est la difficulté de trouver les pièces de rechange…….bonne journée

Conophobique

Oulàlà!!!! Elle est bonne la Jaja?

PANDRE

Courage, mon Général. On est tous derrière vous jusqu’à la victoire finale.

John R

Merci au général Piquemal de nous communiquer
CE QUE LES JOURNAUX ONT OUBLIE DE DIRE !

Nous aurions été en régime de DICTATURE :

IL N’Y AURAIT PAS EU DE COUP DE POIGNARD DANS LE DOS !

HARACA JEAN PIERRE

la liberte est atteinte depuis l4arrivee de la constitution de 1958 donnant tous les pouvoirs a un homme pouvant renier sa parole ,mentir et agir au contraire de ses discours ;toute l’organisation de la France était ainsi aux ordres du general en retraite qui usait de son uniforme illicitement ;
bravo mon general piquemal vous etes désormais le sauveur d’un pays gravement malade ;je suis a votre service ;

montecristo

JEAN PIERRE
Voilà une analyse … qu’elle est bonne !
Je partage à 100%

gillic

Par qui sont nommés les membres du conseil d’ Etat ??? Par les ripoux au pouvoir depuis des lustres !! De plus, ce conseil d’ Etat a reconnu que le général Piquemal n’ excercait plus de fonction militaire !!! Les militaires sont des fonctionnaires donc, comme les autres fonctionnaires ( qui ne s’ en privent pas eux !) ils devraient avoir le droit de s’ exprimer !!! Peut être faudrait il interdire aussi à tous les fonctionnaires civils de faire de la politique car il y en a une flopée qui se servent de leur statut pour pourrir la vie… lire la suite

Conophobique

Pourquoi a-t-il été radié s’il n’était plus en fonction alors?

Oas

Ces ordures qui dirigent le pays profitent de la lachete du peuple pour l’asservir. Il suffit de creer la resistance et de frapper la ou il faut!

Robert

Une certitude : si demain un quarteron de généraux prenaient le maquis il y aurait des millions de personnes derrière !

angora

il y en a aussi qui crieraient à la dictature.
c’est quand les gens auront vraiment peur que le fruit sera mur(genre évènements de 2005 puissance 1000)ou chaque Français sera à la merci des racailles et plus rien dans les frigos plus de sous car trop dangereux d’aller en chercher ou qu’il n’y en aura plus…
là oui!

montecristo

Mon Général j’avoue n’avoir même pas lu votre article avant de donner mon point de vue ! Le titre me suffit ! J’estime que la tradition de la « Grande Muette » doit être dépassée à l’heure actuelle et que les militaires se doivent désormais de faire entendre leurs avis au même titre que tous les citoyens français.
Les militaires auraient-ils seulement le droit de se faire tuer (et humilier à l’occasion) sans rien dire ? Le devoir de réserve a des limites.

Allonzenfan

C’est beaucoup plus facile d’ouvrir sa gueule quand on a le sentiment de n’avoir plus rien à perdre… La problème, c’est qu’une majorité de français est persuadée d’avoir encore quelque chose à perdre !

angora

c’est exactement ça!et beaucoup encore se croient à l’abri: ils sont sidérés quand une petite ville (trebes) subit un attentat!!!!!!!!!! comme si ça ne les concernait pas.

Conophobique

Lorsqu’un militaire est en active ou réserviste il se doit de se taire et c’est justifié. Lorsqu’il est en retraite et libéré de toute contrainte, il retrouve sa liberté d’expression. Je ne connais pas la situation du Gal Piquemal, il semblerait qu’il n’ait pas eu encore tout le droit de s’exprimer et s’en est affranchi, d’où sa radiation? Il a agi en conscience, il en subit les conséquences.

Franck

En parlant de se taire , vous auriez bien fait de ne rien dire plutôt que de rentrer en pleine contradiction avec votre pseudo …

Conophobique

Au-contraire! Les limites de la fonction sont là, il les a enfreintes et a eu à s’en justifier. C’est honorable de sa part et il assume d’ailleurs. On ne doit pas être étonné de la suite donnée, c’était prévisible, c’est ce que je dis.

Kugel

connard !

Conophobique

C’est pas bien de s’auto-insulter en public. Avant d’insulter sans réfléchir comprenez le sens de ce qui écrit si vos moyens vous le permettent.

pauledesbaux

super con

Conophobique

Si je m’attendais à çà venant d’un esprit aussi vif et aux arguments irréfutables!

groupe spécial de liquidation

Imbécile stratosphérique, cet homme honorable voit son pays s’ écrouler sous ses yeux et il devrait garder le silence ?
Quand la situation devient critique , il est du devoir de tout homme loyal de le clamer .

hathoriti

« quand le peuple cesse d’estimer, il cesse d’obéir » Rivarol. Et alors ? On attend quoi ? Le déluge ?

Conophobique

Il ne faut pas s’étonner de ce qui lui arrive, c’était prévisible, c’est tout ce que je dis. Vous avez compris autre chose?

katastrov

Qui te demande ton avis ? Conophile…

Conophobique

C’est bien pour cela que je le donne sinon çà n’aurait plus d’intérêt puisque ce ne serait aller que dans le sens majoritaire des commentaires ici. Et je suis tellement Conophile que je t’adore.

katastrov

Qu’il est intelligent le garçon (?). Du PuR1 tout craché. Oh mais un doute m’envahit..
Les réparties direct du tac au tac, on se croirait au café du commerce.

Juras

Mon Général, vous auriez mieux fait de vous taire, un Général c’est fait pour commander, pour se battre ,pas avec des mots.On a même connu, hélas, un caporal, qui lui n’était pas Général et qui a su soulever , malheureusement, un peuple…Alors, mon Général, si vous ne pouvez pas faire votre devoir, profitez bien de votre retraite.
Un deuxième classe.

Kugel

connard !

pauledesbaux

super con

montecristo

M’étonne pas que tu sois resté deuxième classe ! Juras

quiditvrai

Juras le deuxième classe.
L’allusion à Hitler est une pure connerie.
Un général de Gaule se battait intelligemment surtout avec des mots même à un áge avancé.
Le Général Piquemal comme tout retraité a son utilité par son expérience , ne le savez-vous pas ?
Effectivement, il nous fait profiter à sa retraite de sa liberté de parole et de temps .
Il y a quelqu’un ici qui manque de classe et d’intelligence pour ne pas dire plus.

pauledesbaux

merci encore à QUIDIVRAI car en effet, l’action du Général PIQUEMAL pourrait profiter de sa retraite tranquillement MAIS VOILA QUAND ON CONSTATE QUE SA PATRIE A DU PLOMB DANS LAILE on se lève pour la défendre bec et ongles c’est son cas et de tous ceux qui sont derriere LUI qui y croient, qui le soutiennent , et l’encouragent rejoignez-nous l’union fait la force. IL est de cette RACE DES CHEVALIERS qui n’avaient de cesse que de défendre la FRANCE sans peur soyons fiers de l’avoir dans nos rangs ou plutôt à la tête de ce mouvement CITOYEN ET PATRIOTE,… lire la suite

Eric

Un état qui utilise de telles méthodes démontre sa panique, donc son extrême faiblesse…

Conophobique

je ne suis pas certain de çà.

Kugel

exact, il reste du boulot à faire pour vous faire rendre gorge. On va s’y atteler.

Paul

L’Etat ne panique pas; il utilise tous les moyens dont il dispose pour casser les dissident .

Nemesis

Effectivement l’Etat a déjà commencé de casser les dissidents.

Eric

Je maintiens que cela montre que l’Etat a peur: c’est exactement pour la meme raison qu’il ne veut plus intervenir serieusement dans les banlieues « sensibles » contre trafics et islamisme. L’Etat a peur de l’evenement, l’etincelle qui provoquerait l’embrasement: conte ceux qui aiment ce pays, qui sont encore legalistes, il utilise le peu de force quˋil lui reste ; contre ceux qui veulent islamiser ce pays, il se defile et n’intervient que contre les plus excites: l’ Etat meurt de trouille que chacun – quelque soit le camp – prenne conscience de son extreme faiblesse: son autorite prendrait fin sur le… lire la suite

Eric

Il suffit de se souvenir de l’humiliation de l’Etat par le mouvement de bonnets rouges: une incroyable reculade pour une affaire secondaire
(mais il est vrai qu’accepter des sortes de frontieres interieures avec droit d’octroi etait une excellente facon de provoquer la colere de milliers de petits entrepreneurs et de toute une region…)