Un grand merci à ceux qui ont dégonflé la chose de la place Vendôme…

Publié le 19 octobre 2014 - par - 1 399 vues
Share

Peintre française, http://www.harmonie-du-silence.net/ travaillant la peinture à l’huile sur toile et encre sur papier (mais vivant comme beaucoup de peintres dans la précarité, faisant divers travaux dont de la traduction) je remercie Caroline Alamachère pour son article http://ripostelaique.com/un-pervers-sexuel-viole-la-place-vendome-avec-une-poire-a-lavement-geante.html  et j’envoie un grand MERCI à celles et/ou ceux qui ont dégonflé cet objet place Vendôme, objet qui n’est pas de l’art. http://ripostelaique.com/horreur-ils-ont-ose-degonfler-le-plug-anal-geant-de-bruno-julliard.html

Depuis plus de trente ans j’ai un peu fréquenté et beaucoup observé le monde « artiste » parisien. Ma conclusion est triste, nous vivons dans une époque où les fraudeurs de toutes sortes sont valorisés et admirés pour leur médiocrité et leur vanité.

Cette médiocrité qui tire la société vers le bas en avilissant tout sur son passage, cette médiocrité fièrement revendiquée s’étale partout.

Gilles Devers, avocat, écrit  « Le drame pour la société – car c’est un drame – c’est que ces ahuris squattent les médias et les plateaux télé, et font tous les jours des ravages dans la société avec leur discours aussi divers qu’avariés. »

http://lesactualitesdudroit.20minutes-blogs.fr/archive/2013/10/31/343-salopards-qui-ont-des-soucis-de-poireau-884943.html

Oui, les discours sont divers et avariés depuis trop longtemps, nous en avons une indigestion. Je vomis la classe politique française, je vomis le maire et l’équipe de la mairie de Paris (Paris où j’ai habité et que j’aime), je vomis certains pseudo-intellectuels donneurs de leçons, je vomis les fumistes merdeux qui utilisent l’Art et la Liberté pour en abuser et produire des « œuvres » ridicules et minables dont le seul résultat est d’avilir l’esprit humain.

pluganaldegonfleJ’ai décidé d’être peintre lorsque j’étais adolesente après la lecture du livre de Wassily Kandinsky intitulé « Du Spirituel dans l’art et dans la peinture en particulier. »  http://www.harmonie-du-silence.net/dumont.html  Très vite j’ai compris qu’être peintre est une vocation et non un métier. Une vocation consacrée à élever la pyramide spirituelle dont parle Kandinsky. J’ai souvent été moquée à cause de mon idéalisme, cependant j’ai essayé de rester fidèle à cette vocation solitaire et difficile. Mais pour rester fidèle à son idéal de jeunesse il faut résister au courant de la marchandisation et de la corruption sous toutes ses formes. De nombreux peintres français vivent dans la précarité ou la pauvreté pendant que des pseudo-artistes américains vivent confortablement de l’argent des contribuables français.

pourquoi en France autant d’artistes au Rsa, pauvres et exclus des expositions par les institutions françaises, musées, centres d’art, Frac, Drac ?

La réponse est simple, tout sauf complexe ! Il suffit de voir ou revoir le documentaire de Ben Lewis « l’art s’explose » sur Arte rediffusé le 30 novembre 2009 à 9h55 et vous allez vite comprendre. Comprendre Quoi ? En premier pourquoi les artistes américains sont les plus représentés dans les collections publiques d’artistes contemporains en France. Des artistes montrés, remontrés dans les expositions publiques, dans les musées d’art contemporain, dans les grandes expositions françaises, artistes américains achetés dans les Frac ou au Cnap. L’argent du contribuable a valsé sérieusement dans notre pays pour soutenir des magouilles énormes dans la bulle internationale du marché de l’art contemporain. Suite ici http://apea.over-blog.net/article-pourquoi-en-france-autant-d-artistes-au-rsa-pauvres-et-exclus-des-expositions-des-institution-fran-aises–39904312.html

McCarthyplielesgaulesLa politique et la crise expliquées par l’art. Après la bulle financière, la bulle de l’art contemporain. Explosera, explosera pas ? Ben Lewis a filmé cette aventure comme un polar.

http://www.dailymotion.com/video/xbc5g1_l-art-s-explose_news

Je suis heureuse que la mairie de Paris ait autorisé l’exposition de cet objet sur la Place Vendôme car cela montre la pointe de l’iceberg du « monde de l’Art ».

Béatrice Réfievna

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.