Un Guinéen viole une Ukrainienne : Giorgia Meloni fustige le silence de ses adversaires

J’apprends qu’une réfugiée ukrainienne âgée de 55 ans vient d’être violée en Italie par un migrant guinéen, âgé quant à lui de 27 ans. Viol filmé par un témoin qui, au passage, n’est pas intervenu. Ce qui prouve, si besoin était, que notre société est aussi voyeuriste que lâche. Il aurait pu tenter quelque chose, le riverain, au lieu de filmer ça. Sans compter qu’en agissant ainsi il envoie un signe aux prédateurs bigarrés qui constatent notre passivité ; laquelle passivité fait office de blanc-seing pour eux. C’est le même processus qui paralyse trop souvent nos semblables face aux hordes diversitaires, alors qu’en nous unissant nous pourrions leur faire courber l’échine. Passons sur ce point…

La vidéo n’est plus disponible :



Cette sordide affaire rejoint le trop long cortège des femmes blanches violées – parfois sur un ton festif, comme en Allemagne, principalement à Cologne, lors du Nouvel An de 2016 –, voire tuées, par des prédateurs diversitaires, lesquels n’ont pas « les codes culturels », selon le bon mot d’un magistrat français qui avait acquitté un Bengali ayant commis un crime identique à Saint-Lô, dans la Manche.

Mais ici, ce qui se joue surtout c’est un dilemme cornélien mondialiste. Non que le violeur se soit appelé Rodrigue et qu’il ait tué en duel le père de sa promise pour sauver l’honneur du sien et ce, malgré son amour – partagé – pour Chimène. Dans ce cas précis, le dilemme c’est la conscience détraquée d’un système qui entend abolir les frontières et les peuples pour les malaxer dans une grande bouillie d’indétermination identitaire et – grâce à la secte LGBT – et sexuelle. Dilemme qui se solde pour le moment par un silence immonde face à ce énième crime anti-Blancs. Parce que le Blanc vaut moins que le Noir dans la logique mondialiste. Et même une réfugiée ukrainienne, pourtant nimbée d’une aura particulière, ne saurait égaler un Guinéen !


Toutefois, dilemme torturant il y a, car il s’agit d’une Ukrainienne ayant fui l’« ogre russe » – à ne pas confondre avec le « bienfaiteur messianique » américain, évangélisateur ultralibéral et hégémonique de pays comme le Vietnam ou l’Irak, avec le succès politique et moral que l’on sait ! Songez alors au trouble que ce fait-divers peut provoquer dans certaines têtes gélatineuses : « Ҫa r’mue là d’dans, ça s’agite. Ben oui, j’comprends », comme disait maître Martinaud à l’inspecteur Gallien dans Garde à vue, de Claude Miller. Pire, l’Ukrainienne en question a été bestialement agressée pour des raisons que Vladimir Poutine combat précisément, à savoir le mondialisme et ses déclinassions destructrices ! Cela dit sans nier un seul instant qu’il existe des violeurs bien blancs. Ceux-là ne sont cependant pas sacralisés comme les violeurs africains !

Donc, ce viol médiatisé – la vidéo ayant un temps tourné sur les réseaux sociaux, ce sanctuaire des outrances et faux courages – a ému à juste titre l’Italie, dont Giorgia Meloni, présidente du parti Fratelli d’Italia et candidate très bien placée aux Législatives de septembre prochain. Précisons que Fratelli d’Italia est un parti patriote qui coche toutes les cases de l’opprobre mondialiste, depuis son positionnement contre l’immigration jusqu’à la défense de la famille.

Ainsi, Giorgia Meloni, a dénoncé le silence de ses adversaires. Adversaires qui n’ont pas manqué de la fustiger pour avoir diffusé la vidéo du viol, tout en se gardant bien de le condamner ouvertement et massivement. Parce que, vous comprenez, il ne faudrait pas faire le jeu de l’extrême droite en le dénonçant ! Vieille antienne que nous connaissons bien, nous autres Français. Ce à quoi la présidente de Fratelli d’Italia a répondu : « J’ai franchement honte des responsables politiques qui, tout en utilisant le viol pour m’agresser, ne passent pas un mot de solidarité pour la victime. »

https://www.lefigaro.fr/faits-divers/italie-une-ukrainienne-de-55-ans-violee-par-un-demandeur-d-asile-guineen-20220823

Chez nous, ce viol n’a pour l’instant pas non plus suscité la colère des féministes idéologiques de gauche. Ce qui n’est pas très étonnant.

Et puisque j’ai évoqué le prodigieux dramaturge Corneille et son fameux dilemme, voici quelques-uns de ses vers qui collent parfaitement au  mondialisme selon moi :

« Pleurez l’irréparable affront
Que sa fuite honteuse imprime à notre front ;
Pleurez le déshonneur de toute notre race. »
(Horace)

Charles Demassieux

image_pdfimage_print

9 Commentaires

  1. Sur France Info hier, vous savez, le torchon audiovisuel que l’on finance pour se faire insulter, ils ont carrément dit que cette agression était utilisée à des fins électorales de la part de « l’extrême droite » italienne de descendance mussolinienne. Si si !! Ces ordures n’ont aucune empathie pour les victimes. Dégueulasse !

    • cela est fini,plus de redevance audiovisuel,fini de subventionner toutes ses cliques de journalistes gauchistes

  2. Pour un africain, violer c’est woke et en France ce genre de wokisme n’est toléré que si l’agresseur a la bonne couleur gris ou noir, dans cette même France le blanc est d’extrême droite, donc pas woke…

  3. Les nouveaux codes en France, c’est que toute femme ne portant pas le hijab (c’est un minimum !) est volontaire pour se faire enfiler. Les bamboulistanais ont bien assimilé ces nouveaux codes, à nous de nous débarrasser de « certains de ces » bamboulas si on veut que ça change.

  4. le viol (ou le tabassage, le vol etc) par un de la diversité est admis, non? fachiste qui le conteste !

  5. c’est pas, jamais un viol, on appelle ça la créolisation chez lfi qui le plébiscite ou métissage chez les gauchos
    laisse toi faire, c’est pour ton bien, sinon c’est raciste aussi et surtout …
    je ne dis pas qu’à l’inverse le résultat serait le même sauf qu’on est pas des barbares nous les européens

  6. Pour défendre quelqu’un de la violence faut être sûr de soit et ne pas être trop vieux, hors qui maintenant à de l’entraînement pour acquérir cela , ça ne se donne pas par miracle cet état d’esprit et ces capacités. Ça demande même un long entraînement , physique et mental. Et pas un politique ne veut cela chez le petit peuple , jamais! qui se sent en guerre tel qu’il sera poussé à réfléchir qu’il faudrait faire quelque chose de sérieux pour savoir se défendre et défendre son prochain ? Tout les politiques manipulent le peuple en leur donnant le sentiment qu’ils sont là pour les protéger, c’est complètement faux !

  7. il y a longtemps que les francais se couchent et laissent les viols ,et les égorgeurs impunis RL et RR savent seulement déblaterer et écrire

Les commentaires sont fermés.