Un héros français sauve des vies, un héros musulman tue des infidèles

Éric Zemmour sur CNews du 23 mars a une comparaison très intéressante entre les deux civilisations, musulmane et chrétienne.

Car oui, pour les sceptiques : l’Islam est considéré comme une civilisation, en tant que système. Même si, selon nos critères, il n’est pas civilisé.

Zemmour est interrogé sur Arnaud Beltrame par Christine Kelly, car Darmalin sur Tweeter a estimé qu’Arnaud Beltrame symbolisait aux yeux de tous la bravoure et le sens du devoir.

Zemmour pense qu’effectivement Arnaud Beltrame « incarne un héroïsme du sacrifice, un héroïsme chrétien, français. »

Et il ajoute une comparaison très intéressante : il a imaginé le dialogue entre Beltrame et son bourreau. « Car on y voit les deux civilisations. Le chrétien sacrifie sa vie pour sauver celle des autres, le musulman sacrifie sa vie pour tuer des infidèles. »

https://www.fdesouche.com/2021/03/23/zemmour-le-heros-chretien-sacrifie-sa-vie-pour-sauver-les-autres-le-heros-musulman-sacrifie-la-sienne-pour-tuer-les-infideles-plus-il-y-a-de-la-diversite-plus-il-y-a-de-la-defiance-dan/

(à partir de 52′)

C’est, pour Zemmour, un retour à la guerre du Moyen Âge : « on a un retour entre deux conceptions de la guerre sainte, de l’héroïsme, et du sacrifice. »

Petit bémol à ce que dit Éric Zemmour, il n’est pas sûr que les croisés n’aient pas eu envie, de leur côté, de tuer joyeusement de l’infidèle pour le tuer, sans quartiers, parce qu’il était infidèle. On le voit bien dans les romans de cette époque.

Zemmour cite Péguy et le sacrifice de son destin à la Nation. C’est mieux. Mais Péguy n’a rien à voir avec le nationalisme maurrassien de son époque. Il était surtout un patriote.

Quoi qu’il en soit, clairement Zemmour a raison et il y a une opposition majeure entre les deux conceptions de deux civilisations antagonistes. L’un se sacrifie pour les autres, par pur don de soi et sans marchander, l’autre est victime de son obstination sectaire à ne pas accepter le droit du non-musulman à vivre et à avoir sa propre croyance, sa propre conception de l’existence. Il obéit aveuglément aux ordres.

C’est la violence de l’islam, une fois de plus. Nous avons de plus en plus d’individus sectaires et bornés, téléguidés par des imams tout aussi bornés, qui croient encore que tuer l’autre parce qu’il n’est pas soumis à l’islam est un idéal. Car ce n’est pas seulement de se sacrifier qu’il s’agit. Ils espèrent en réchapper, ou au moins mourir en martyr, avoir une reconnaissance et… les 72 vierges.

Cela nous renvoie une fois de plus à Lévi-Strauss et sa description de celui qui n’accepte pas que l’autre vive en tant qu’autre. Le refus de l’altérité, de la tolérance.

Alors que le héros chrétien ou de culture chrétienne meurt souvent dans un complet anonymat, et n’espère que le réconfort de sa conscience.

« Mon fils était bleu-blanc-rouge » a dit la mère d’Arnaud Beltrame. C’est magnifique.

Sans vouloir du tout salir ou seulement diminuer la réputation d’Arnaud Beltrame, qui était un homme remarquable, disons cependant qu’on a assisté à la fabrication d’un héros militaire. Fort bien, il en faut.

On peut, au risque de s’attirer les hurlements de certains, dire que Beltrame n’a pas fait ce pourquoi il était missionné : vaincre le djihadiste racailleux Lakdim.

Le but du militaire, ce n’est pas de donner sa vie en sacrifice romantique, ce n’est pas de se donner en otage, au contraire c’est de maîtriser et vaincre l’adversaire, sans forcément le tuer. La raison est au-dessus du sentiment.

Le but du militaire, c’est d’être efficace. D’être professionnel. Il a tous les droits, sauf celui de se faire tuer.

L’humiliation de Beltrame par Lakdim est contraire au droit de la guerre.

Et si Lakdim avait fait, après avoir égorgé Arnaud Beltrame, un plus gros carnage ?

L’officier Arnaud Beltrame était–un bon militaire et un exemple ? Ni l’un ni l’autre. 

Le regretté Guillaume Faye écrit : « Beltrame s’est en tout cas comporté d’une manière médiatiquement spectaculaire et mystiquement sacrificielle, mais militairement catastrophique... » Et il ajoute : «  Qu’on ait érigé cet officier en héros national en dit long sur l’état de décomposition où nous en sommes. Transformer la honte en héroïsme, c’est un des perversions de la décadence» Il va peut-être loin, mais il y a un peu de cela, avouons-le.

L’officier Arnaud Beltrame était–un bon militaire et un exemple ? Ni l’un ni l’autre. (gfaye.com)

Beltrame est un héros d’ordre spirituel, mystique, mais pas un héros d’ordre militaire.

Il ne faudrait pas que trop de militaires suivent l’exemple d’Arnaud Beltrame. Car se donner en otage, c’est renoncer à gagner la guerre.

En fait, Arnaud Beltrame a été sacrifié par ses chefs, qui n’auraient jamais dû accepter sa reddition, qui auraient dû agir autrement. Quelle confiance pouvons-nous désormais avoir en ces chefs attentistes ?

C’est en tout cas un mauvais signal donné à nos ennemis : les militaires se rendent et ne combattent pas. Mais peut-être est-ce voulu, pour organiser notre future soumission à l’islam.

Certes la civilisation islamique et la nôtre ont deux conceptions de l’héroïsme radicalement opposées. L’une égoïste, bornée, et l’autre généreuse. Mais pour l’illustrer militairement, encore faut-il choisir vraiment le bon exemple. Il y a tant de héros morts pour la France.

Sophie Durand

image_pdf
0
0

32 Commentaires

  1. on peut ajouter que les chrétiens admirent les « saints » comme la mère thérésa , st françois d’assise , qui ont passé leur vie à aider les miséreux mais que les musulmans admirent leurs martyres, ces gens qui ont donné leur vie en en tuant beaucoup d’autres !

    les chrétiens suivent les préceptes d’amour du prochain énoncés par Jésus, qui a donné sa vie pour eux.
    Jésus a pardonné à la prostituée

    les musulmans suivent les préceptes de haine de mahomet dans son coran et qui a passé sa vie à décapiter les « infidèles » !
    mahomet est allé jusqu’à faire l’excision du clitoris de ses femmes. il ne tolérait aucun plaisir chez elles…

    mais pour marine le pen désormais toutes les religions se valent !!!!

  2. un musulman combat pour amener la paix et l amour sur terre idem chretien juif les croises combattaient les infideles le sacrifice ne concernant que la communaute des croyants point de vue des aliens impartiaux documents d epoque videos a consulter genre engin au dessus des champs de bataille

  3. arretze vos mensonges pour les chretiens LIRE LE LIVRE NOIR DU CHRISTIANISME indulgences et paradis offert a ceux tuant les infideles non chretiens meme zemour est un ignare a ce sujet aucune connaissance historique voir videos les chevaliers a la croix noire allemands et autres les chretiens tuaient les non chretiens but sauver leurs ames ISLAM JUDAISME CHRISTIANISME IDEM

  4. Arnaud Beltrame était un bon chrétien.Il a placé sa foi au-dessus de son devoir de militaire,au dessus de son honneur de soldat.En tant qu’individu,son geste fut tres noble.En tant que soldat,il est absurde.

  5. 𝑷𝒂𝒕𝒐𝒏 𝒅𝒊𝒔𝒂𝒊𝒕 : « 𝑳𝒆 𝒑𝒓𝒆𝒎𝒊𝒆𝒓 𝒅𝒆𝒗𝒐𝒊𝒓 𝒅𝒖 𝒔𝒐𝒍𝒅𝒂𝒕 𝒏’𝒆𝒔𝒕 𝒑𝒂𝒔 𝒅𝒆 𝒎𝒐𝒖𝒓𝒊𝒓 𝒑𝒐𝒖𝒓 𝒔𝒐𝒏 𝒑𝒂𝒚𝒔, 𝒎𝒂𝒊𝒔 𝒅𝒆 𝒇𝒂𝒊𝒓𝒆 𝒆𝒏 𝒔𝒐𝒓𝒕𝒆 𝒒𝒖𝒆 𝒍𝒆 𝒔𝒂𝒍𝒐𝒑𝒂𝒓𝒅 𝒅’𝒆𝒏 𝒇𝒂𝒄𝒆 𝒎𝒆𝒖𝒓𝒆 𝒑𝒐𝒖𝒓 𝒍𝒆 𝒔𝒊𝒆𝒏.”

    • كلت للاتصال بنا في حال كان لديك أي سؤال آخر

    • Oui Paton disait ça, mais à côté de cela malgré qu’il soit aimé de ses hommes il faisant peu de cas de leur vie !

  6. Il faut être un être stupide pour offrir sa gorge à un musulman radicalisé !
    Ce Beltrame n’est absolument pas un héro, c’est juste un niai qui a voulu papoter en mode catho avec avec un musulman fanatique !
    L’islam est une fabrique industrielle de psychopathes !

  7. Tout comme le martyre chrétien préfère mourir que de renoncer à sa foi et pardonne à ses bourreaux alors que le martyre musulman meure en tuant le plus possible de mécréants. Plus il fait de mal, plus il blesse et plus il tue, bref plus il se comporte en bourreau plus son « martyre » est valorisé aux yeux des mahométans.

  8. Monsieur Beltramme est mort en héros oui peut être !! Moi ce que je retiens c’est qu’il a été ’est egorge sans rien tenter ,, pourquoi n’a t’il pas mis deux balles dans la tête direct a ce tordu ?? mais non en bon chrétien il s’est sacrifie !, et tout le monde trouve ça magnifique pas moi !! Comme dirait cutter un bon terroriste est un terroriste mort !!

    • Il s’est posé en bouclier pour protéger une caissière, qui était de la diversité, certainement musulmane comme le terroriste, donc sacrifice complètement inutile ( à vérifier). C’est bien l’égalité, mais sacrifier un Colonel (venir se sacrifier) pour une caissière, ce n’est pas normal, ce n’est pas dans l’ordre des choses ni dans la cohésion d’une société. Ni dans l’échelle des valeurs; Oui, c’est christique… pour notre perte, et quel gâchis! Nous vivons dans une idéologie mystico perverse comme le dit Travis; un monde totalement inversé. .

      • Je pensais cela, le rapport caissière/ Colonel de Gendarmerie
        dès le début, bien avant d’avoir eu vent de la présence de la diversité au poste de caissière…peut-être..

  9. Vous écrivez :
    « Petit bémol à ce que dit Éric Zemmour, il n’est pas sûr que les croisés n’aient pas eu envie, de leur côté, de tuer joyeusement de l’infidèle pour le tuer, sans quartiers, parce qu’il était infidèle. On le voit bien dans les romans de cette époque. »
    « Zemmour cite Péguy et le sacrifice de son destin à la Nation. C’est mieux. Mais Péguy n’a rien à voir avec le nationalisme maurrassien de son époque. Il était surtout un patriote. »

    Attention anachronisme : autre temps, autres mœurs, autre culture, autre politique, …
    Tout comme les alliés ont débarqué en Normandie le 06 juin 44 pour chasser les envahisseurs allemands, les croisades visaient à chasser les envahisseurs arabo-musulmans.

  10. « Nous avons besoin de héros victorieux et pas de sacrifices christique » était le titre d’un bon article de Marcus Graven sur Riposte Laïque après la mort du colonel.(cf mes commentaires sur ce même article)
    Le niveau baisse sur RL…
    Même Zemmour déconne à ce sujet, il est un brillant théoricien mais aura besoin de « praticiens » s’ils veut des responsabilités. Beltrame était plus franc-maçon que chrétien… Son geste sacrificiel a valorisé le terroriste qui a eu comme trophée un colonel de gendarmerie.! .. Bref, questionnez un peu les vrais soldats ( et pas les officiers lustreurs de moquettes de salons mondains) et vous verrez qu’ils considèrent l’engagement suicidaire de Beltrame dans cette opération comme une faute professionnelle. « Il était dressé comme boucher et il a fait le veau ».

    • @Didier Labaune
      Vous enfoncez les portes ouvertes, je dis exactement la même chose que vous sur Beltrame. Ou alors vous n’avez pas tout lu.
      Le niveau baisse sur RL ? Ce n’est pas votre niveau de lecture qui baisse ?

      • Votre article est un fourre tout destiné comme bien d’autres à satisfaire toutes les opinions et contenter partiellement le plus grand nombre de lecteurs…
        .. Votre affirmation selon laquelle « Beltrame à été sacrifié par ses chefs » est une sottise que je remarque et qui ressort plus que les autres dans votre texte : l’Etat français a dépensé une fortune pour le former et il avait l’autorité, la compétence et l’autonomie pour mener à bien la mission… Hélas, il arrive que l’on dépense beaucoup un gendarme plus généralement un soldat pour en faire ce que l’on croit être un fauve que pourra craindre l’ ennemi et que l’on a parfois un pauvre individu qui se fait déguster comme un vulgaire  » plat de crevettes » par le camp d’en face… Il a foutu la honte à ses collègues…

        • @Didier Labaune
          Décidément vous ne savez pas lire. Oui Beltrame a été sacrifié par ses chefs qui n’ont pas su refuser qu’il se donne en otage ni intervenir quand il le fallait pour le sauver. Et je ne cherche pas à plaire, juste à dire ce que je pense. J’ai déjà écrit deux autres articles sur Beltrame. J’avais déjà cette opinion ; un beau gâchis.

          • Non, le colonel n’a pas eté sacrifié par ses chefs ;c’était lui le chef.

    • L’un n’empêche pas l’autre.

      D’autre part, dans l’Islam on tue les hommes, les femmes non et sont des captives esclaves sexuelles. Arnaud Beltrame ne le savait probablement pas.

  11. Pour moi ce colonel aurait été un héros s il avait abattu le terroriste d une balle dans la tête. Bigard a fait fuir en leur fonçant tête baissée deux terroristes qui cherchaient à l abatre avec un révolver. Lui était un héros. Les looser sans haine ni violence correspondent trop au politiquement correct. Paix à âme mais pour moi il n est pas un héros.

    • 100 % OK… Voir mes commentaires sur l’article de Marcus Graven cité plus haut..

  12. Notre époque de dégénérés raffole de l’emphase mystico-sacrificielle , et l’article de feu Guillaume Faye sur son blog est un des seuls à ne pas y avoir sombré à l’époque du drame. J’avais cru au départ à un geste de ruse de la part de Beltrame, dans le but de neutraliser le muzz,mais au fur et à mesure il s’est avéré que cet officier s’est bien jeté fiévreusement dans un  » don de sa personne  » mystico-pervers dont le but final semble plus la recherche de sa propre gloire et auto-sanctification,que l’accomplissement humble et courageux de son devoir.
    Dommage que l’article de Guillaume Faye n’ ait pas été plus amplement diffusé à sa sortie. Cet article plein de clairvoyance incite à faire connaissance avec son œuvre.

  13. se sacrifier c’est peut être bien mais je n’en voit pas la finalité
    ce colonel aurait mieux fait d’abattre le djihadiste plutot que de tendre son cou

  14. Héros comme français, zéro comme gendarme : pour moi le bilan est globalement négatif, hélas…

  15. TOUT est dit magnifiquement : l un sacrifie sa vie pour en sauver d autres ; l autre sacrifie sa vie pour en tuer d autres . BELTRAME CE HEROS ! chretien , homme d honneur et fm de la grande loge de FRANCE dites le a MICHAUD NERARD ; ca lui evitera peut etre de temps en temps une fievre antimaconnique avec bouffees delirantes qui desservent l esprit et la credibilite de ce SITE PATRIOTE …

  16. La dite civilisation française sacrifie allègrement 200 000 enfants dans le ventre de leurs mères. On est toujours le barbare de quelqu’un.,,

    • OK avec vous. En fait, ce serait plutôt 230 000 par an soit plus de 600 petits français par jour… Le double du covid dans l’indifférence générale.. Ces enfants auraient pu naître et être élevés par la maison France dans une structure d’accueil, fruit d’un projet de grande ampleur et glorieux qui les auraient éduqués dans l’amour des valeurs de notre civilisation.. Ils auraient été nos enfants, oui, à chacun d’entre nous ! Au lieu de ça, on ouvre les frontières et on dépense beaucoup plus pour installer nos « remplaçants »… L’ avortement est la pierre angulaire du suicide français.

    • Notez que Salomon, directeur de la santé a bien indiqué dès la première vague du covid que le rythme d’avortements ne devait pas changer malgré le fait que les hôpitaux étaient plus que sollicités par le covid19…

Les commentaires sont fermés.