Un Iranien se suicide à Lyon, c’est encore grâce à l’islam !

Ҫa s’est passé à Lyon, lundi 26 décembre 2022. Un Iranien âgé de 38 ans s’est donné la mort en se jetant dans le Rhône. La victime n’a pu être ranimée par les pompiers. Dans une vidéo postée peu avant son geste, il entendait ainsi « montrer que nous, peuple iranien, nous sommes très fatigués de cette situation ». La situation c’est évidemment celle d’un pays où des milliers de citoyens, éprouvant la tyrannie islamique depuis plus de quatre décennies, ont décidé de se révolter, malgré les tortures et les morts dans leurs rangs. L’Iran islamique, un autre merdier américain, au passage, en n’oubliant pas que c’est depuis la France, où il vivait en exil, que l’ayatollah Khomeiny – encensé à l’époque par Michel Foucault et d’autres intellos détraqués gauchistes – est parti pour rejoindre l’Iran et y imposer sa théocratie sanguinaire coranique…

Mohammad Moradi – c’était son nom – déplorait aussi que « la voix de la révolution en Iran, notre voix n’est pas propagée par les médias occidentaux ». La victime affirmait encore, à juste titre : « On a droit tous les matins à l’Ukraine, mais l’Iran on n’en entend parler que très peu. C’est difficile à vivre pour nous, Iraniens de la diaspora. » Autant de vérités accablantes pour nos soi-disant médias professionnels et objectifs qui picorent le grain de l’actualité au gré de leur délétère idéologie.

https://www.lepoint.fr/monde/un-iranien-se-suicide-a-lyon-pour-attirer-l-attention-sur-son-pays-27-12-2022-2502997_24.php

Donc, en apprenant cette nouvelle, nos médias hypocrites – et non moins bourreaux des autochtones que nous sommes en distillant une haine acide de la France charnelle –  ont versé des larmes fort peu convaincantes.

Prenons par exemple l’abject Libération, ce journal gavé de subventions, qui pousse à l’occasion loin le cynisme en niant farouchement l’existence de l’islamo-gauchisme, dont il est pourtant un représentant de choix :

https://www.liberation.fr/debats/2020/10/23/en-finir-avec-l-islamo-gauchisme_1803361/

Ainsi, les journaleux faisandés de Libération n’ont pu réprimer leur inclination islamophile dans l’article consacré au suicide du jeune Iranien. Inclination qui s’est révélée à travers un petit détail discret dans une phrase : « Un Iranien s’est suicidé lundi en se jetant dans le Rhône à Lyon afin, dit-il dans une vidéo posthume, d’attirer l’attention sur la répression “violente” des manifestations. »

Mettre « violente » entre guillemets c’est explicitement refuser d’admettre la réelle violence de la répression islamique en Iran, selon moi.

Comme si en critiquant un peu trop fort le régime des mollahs, Libération craignait, en même temps que se parjurer dans sa foi islamophile, de froisser les hordes islamiques confortablement installées chez nous et qui, au moindre soupçon d’islamophobie, peuvent exprimer leur « désarroi » de manière très démonstrative, entre émeutes et attentats, avec l’assurance qu’on ne fera pas d’amalgame, bien entendu !

https://www.liberation.fr/international/moyen-orient/emotion-a-lyon-apres-le-suicide-dun-iranien-qui-entendait-alerter-sur-la-situation-de-son-pays-20221227_N67WBVLTEFFN7MMEDHSK3TUHKQ/

Si, en lieu et place de ce pauvre Iranien – dont le geste n’aura, hélas, que peu d’effets –, un Palestinien s’était donné la mort chez nous pour alerter sur les malheurs de son peuple, lui aussi gavé de subventions – mondiales –, j’imagine que l’émotion aurait été plus vive dans nos médias !

De loin en loin, ce suicide me rappelle celui de Dominique Venner, en mai 2013, dans la cathédrale Notre-Dame de Paris, pas encore meurtrie par l’incendie « accidentel » d’avril 2019 qui devait la frapper.

Dominique Venner aussi voulait nous alerter. Ce qu’il avait expliqué dans une lettre : « Je me sens le devoir d’agir tant que j’en ai encore la force. Je crois nécessaire de me sacrifier pour rompre la léthargie qui nous accable. » Il écrivait encore : « Il faudra certainement des geste nouveaux, spectaculaires et symboliques pour ébranler les somnolences, secouer les consciences anesthésiées et réveiller la mémoire de nos origines. Nous entrons dans un temps où les paroles doivent être authentifiées par des actes. »

Sauf que ces morts sont ignorés et que l’idéologie mondialiste, couchant volontiers avec l’islam, prospère dans l’acceptation quasi-générale. Voilà où mène le narcissisme négatif de la haine de soi. Car la haine de soi c’est s’admirer dans une auto-détestation de son identité à la fois charnelle – d’où le succès du transgenrisme, entre autres – et culturelle, qui implique une adoration délirante du Croissant mais un rejet absolu du christianisme, quitte à traquer les crèches dans les mairies plutôt que l’entrisme islamique !

Dans ces conditions, la mort d’un Iranien, qui se suicide pour réveiller les consciences sur l’islam politique si bien incarné en Iran, ne provoquera pas de tremblement de terre. Gardons cependant en tête la Deuxième Vertu théologale : l’Espérance…

(Je salue ici-même la mémoire de Linda de Suza, une femme portugaise qui a choisi de vivre en France et, au lieu d’y brûler des voitures, imposer sa culture et injurier son pays d’accueil, l’a fièrement représenté par son succès à travers le monde. Que Dieu, en qui elle croyait sincèrement, l’accueille à son tour…)

Charles Demassieux

 

 

image_pdfimage_print
21
1

18 Commentaires

  1. Que un ? Ah non ! La prochaine fois j’aimerais beaucoup plus,je n’ai rien contre les arabes surtout quand ils sont morts.

    • Retouraugourbi,
      j’ai comme l’impression « nauséabonde » que le décès de Linda va servir à certains pour nous re-vendre la soupe qu’ils appellent vaccin et qu’ils aimeraient nous faire avaler à la louche….

  2. Regardez la scène d’Indiana Jones avec son combat sur le bateau et écoutez ce que son adversaire dit.

  3. Mille BRAVOS pour votre superbe article ! 🌹🏆🎖️
    On ne peut pas mieux dire.

    Finalement ces journaleux et ces politiques sont une mafia mondiale qui travaille main dans la main à notre destruction tout en nous souriant si mielleusement…

    VIVE HOUELLEBECQ ! Que les muzzs retournent chez eux, en ENFER !

  4. « On a droit tous les matins à l’Ukraine, mais l’Iran on n’en entend parler que très peu. C’est difficile à vivre pour nous, Iraniens de la diaspora. » Oui enfin c’est quand même c.. de se suicider pour attirer l’attention ! Il eut mieux valut qu’il s’engageât en Iran pour renverser les gouvernants en place. Rejoindre Londres ou Paris c’est bien mais temporairement, ensuite il faut débarquer et reconquérir !. La sa mort demain sera oubliée. Qui se souvient aujourd’hui de Yann PALAC à Prague en 68 ?!..Et pour quels résultats ?

  5. je ne veut pas lire ce commentaire qui ne ressemble à rien pour les Français. Laissez moi rire, un Iranien se suicide pour une cause en Iran???? chercherez l’erreur??? Si il a des revendications à faire, qu’il part vite dans sont pays pour défendre ses conviction, mais qu’il ne vienne pas polluer l’eau du Rhone§

    • Pauvre type tu ferais mieux de saluer le courage de cet Homme qui a osé donner sa vie pour son pays et ppur une cause juste. D’autre part au vu de ton orthographe je doute que tu sois Français ou si c’est le cas achète toi une grammaire mais je crains que tu ne sachrs pas lire non plus car l’article de Charles Demassieux a tout expliqué et de manière on ne peut plus limpide.

    • Le Rhône ne vous concerne pas, il ne coule pas en Espagne, mon petit Georges. Vous avez fui la France? Suivez donc le conseil que vous donnez à cet iranien, revenez dans votre pays défendre vos convictions!

  6. voir crument la vérité en face appelle souvent au suicide, c’est la raison pour laquelle 90% des gens ont accepté le vaccin parce qu’ils ne voulaient pas voir la vérité en face mais espérer juste pouvoir passer entre les gouttes.

  7. on apprend par ces petites infos qu’il y a des iraniens, des kurdes, des tchétchènes, des afghans ici et là, le monde entier arrive et s’incruste… hier 4ème bateau srilankais arrivé à la Réunion cette année, le dernier avec 148 gars, là seulement 46 (dont trois femmes, ça change!)

  8. J’ai été bouleversé en apprenant ce suicide hier soir à la radio.
    Mais juste une remarque en passant: le malheureux s’appelait Mohamed. Une preuve que l’Iran a été bien gangrèné par la racaille au pouvoir grace à Giscard.
    J’ai fréquenté des Iraniens à Paris dans les années 80/90. Pas un seul prénom à consonnance musulmane !!!!!!!

    • Les personnes que vous avez rencontré alors devaient quand même être des musulmans, mais portant des prénoms traditionnels iraniens…

Les commentaires sont fermés.