Un islamo-collabo à la tête de Matignon ? Ça promet…

Publié le 15 mai 2012 - par - 6 476 vues
Share

Un des amis de François Hollande ayant laissé entendre que Jean-Marc Ayrault serait bientôt nommé premier ministre, le scénario que Pierre Cassen et moi-même avions prévu dans La Faute du Bobo Jocelyn semble non seulement de plus en plus vraisemblable mais inéluctable…

Nous avions déjà vu François Fillon, au mépris de sa fonction et de son devoir de neutralité, inaugurer une mosquée et, qui plus est, le faire à côté d’une fillette voilée sans que cela lui pose problème.

On peut s’attendre à pire (qui l’eût cru ?) et voir Jean-Marc Ayrault –qui a bien sûr lui aussi inauguré une mosquée nantaise- détricoter à vitesse Grand V ce qui reste de notre loi de 1905 (dont Hollande veut supprimer l’article 2, celui qui interdit le financement public des cultes). En effet, le Maire de Nantes a à son passif quelques joyeusetés qui en disent long sur sa coupable indulgence pour l’islam et sa haine pathologique pour nos racines catholiques et nos légitimes questions sur islam et immigration.

200000 euros pour le centre culturel de la mosquée du quartier Malakoff, dont le terrain a été « mis à disposition par la ville »…. 200000 euros payés par le contribuable nantais pour que des enfants soient endoctrinés, dans des salles de cours, et encouragés à refuser l’intégration, et à mettre les préceptes coraniques avant ceux de la République.

Mieux encore, pourquoi 3 mosquées ? Surpopulation musulmane à Nantes, manque de place ? Que nenni, vous n’y êtes pas ! Un des adjoints de Jean-Marc Ayrault a benoîtement expliqué qu’il y avait des tensions entre communautés musulmanes et qu’il fallait donc veiller à les… séparer en leur octroyant 3 mosquées différentes ! Une pour les Turcs, une pour les sympathisants de l’UOIF et l’autre à je ne sais qui, des Salafistes, peut-être, ou bien une communauté algérienne, ou encore marocaine ?

Puisque, selon Ayrault, il vaut mieux donner les moyens de vivre séparés plutôt que d’imposer le vivre ensemble, à nos enfants les menus séparés dans les cantines scolaires ? A nos enfants les salles de cantines séparées pour que le fumet du porc dans leurs assiettes ne dérange pas les enfants musulmans ?  Eh bien dans ce cas de figure je ne crois pas me tromper en disant qu’alors, ce sera à nos enfants, non musulmans, qu’il sera demandé de se conformer à la règle musulmane et de ne pas manger de porc pour ne pas incommoder les autres.

Jean-Marc Ayrault semble en effet capable de prendre en compte les différences de « chapelles », de « courants » dans l’islam mais ne semble pas prêt à accepter que les Français et immigrés non musulmans puissent refuser les rites musulmans et défendre leurs propres traditions.

La preuve ?  Jean-Marc Ayrault n’a pas voté la loi contre la burka mais a refusé à des prêtres en soutane le droit d’entrer dans la cour du Château des Ducs de Bretagne, à l’occasion du « pardon » qui s’y déroule tous les 7 ans, foulant aux pieds  une tradition bretonne, liée au catholicisme.

Enfin, on peut craindre le pire en terme d’immigration et de discrimination positive quand on voit le mépris de Jean-Marc Ayrault pour les Français qui s’inquiètent du remplacement de population que nous vivons. « J’en ai assez de cette France de la peur« .

Les Français ont peur de voir leur identité bafouée disparaître ?  Les Français devraient avoir honte d’avoir peur.

Les Français ont peur de voir les salaires baisser à cause de la concurrence déloyale des immigrés, illégaux notamment ?  Les Français devraient avoir honte d’avoir peur.

Les Français ont peur de voir leurs quartiers se hallaliser, peur d’entendre insulter leurs filles parce que en jupe, peur de ne plus entendre parler français dans certains quartiers ? Les Français devraient avoir honte d’avoir peur.

Avec le couple islamo-collabo Hollande-Ayrault, les Français n’ont pas fini d’avoir des raisons d’avoir peur.

Mais ils n’en ont pas honte. Ils n’ont pas honte d’avoir peur. Parce qu’ils sont fiers d’être français, fiers de vouloir l’égalité entre hommes et femmes, fiers de ne pas vouloir que leurs filles portent le voile, fiers de ne pas vouloir que leurs fils soient obligés de se convertir à l’islam s’ils aiment une musulmane,   fiers  d’aimer leur patrie, leur histoire et leur héritage.

Comprendront-ils à quel point faire barrage à « la gauche » les 10 et 17 juin prochain est crucial ?

 

Christine Tasin

Résistance républicaine

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.