Un meeting de Tommy Robinson attaqué par des centaines de musulmans

Vous croyez la situation grave en France ? La campagne de Tommy Robinson pour les élections européennes dans le Nord-Ouest de l’Angleterre montre que nous n’avons encore rien vu.

Samedi 18 mai, dans la ville d’Oldham, Tommy tenait campagne, dans un de ces quartiers ouvriers que les politiciens semblent avoir oubliés, car on n’y trouve pas la diversité qu’ils chérissent tant – pour les autres. Assistaient à la campagne des gens normaux, en famille, avec femmes et enfants, dans une ambiance joyeuse.

Jusqu’à ce que plus d’une centaine de jeunes musulmans (il a été question de 300 « jeunes », mais c’est difficile à affirmer), sont venus à proximité encagoulés, munis d’œufs, de bouteilles à moitié pleines d’urine, bref manifestement pas là pour tenir une contre-manifestation, mais pour en découdre.
À peine arrivés à proximité, la police peu nombreuse cherchant à faire barrage, ils se sont mis à jeter leurs projectiles, y ajoutant carrément des briques pour faire bonne mesure.

Les enfants étaient apeurés et criaient. L’ambiance était pour le moins tendue. Personne du côté de Tommy n’avait provoqué ces « jeunes ».

En fait, il apparaît qu’ils venaient de loin – Tommy tout au long de sa campagne a fait en sorte de se présenter dans des endroits où il ne donnerait pas l’impression de provoquer, ce qui n’a jamais été sa volonté. Ces jeunes venaient – ils le disent sur une vidéo qu’ils ont eux-mêmes postée – d’une ville située à une cinquantaine de km de là. Leurs vidéos montrent également qu’ils ont marché plus d’un kilomètre… escortés par la police !!! Je n’exagère pas. Vous pouvez voir la vidéo qu’a synthétisée Tommy à partir de nombreuses vidéos prises lors de cet épisode (en anglais, bien sûr – et je n’ai pas le temps de faire des sous-titres).

Vous verrez Tommy tendu à un moment : il s’inquiétait, non pas pour lui-même, mais pour les femmes et les enfants présents. Il en a fait monter dans sa voiture et a demandé à ce qu’ils soient emmenés vers la sécurité, alors que lui-même restait sur les lieux.

Le but de la police était évident : créer une émeute et en faire les choux gras de la presse. Mais les vidéos montrent que ce ne sont que les musulmans qui lancent des projectiles. Mais qu’à cela ne tienne, la presse s’est… empressée de titrer « Émeute lors de la campagne de Tommy Robinson entre manifestants et contre-manifestants ». Plus c’est gros, plus ça passe… Sauf que les réseaux sociaux existent, que les gens filment désormais ce qui se passe, et que les vidéos sont bien claires et nettes.

Encore une tentative de griller Tommy, qui, je crois se révélera une fois de plus contre-productive pour les autorités, après l’avoir vainement envoyé en prison, essayé de faire un documentaire mensonger à son égard, j’en passe et des meilleures.
Allez, amis de Nord-Ouest de l’Angleterre, le 23 mai, VOTEZ TOMMY !

Richard Friand

image_pdfimage_print