1

Un nouveau danger nous menace, il n’y a plus à tergiverser !

Comment gagner (1) ?

   Comment gagner face aux milliardaires mondialistes qui ont décidé que nous étions trop nombreux sur Terre et qu’il fallait éliminer quelques milliards d’êtres humains afin qu’ils aient un peu plus de place ?

   Comment gagner face aux Barack Obama, Joe Biden, Bill et Hillary Clinton, Bill Gates, Ted Turner, Georges Soros et toutes leurs cliques de politiciens et de hauts fonctionnaires corrompus ?

   « Ne suffirait-il pas… »

Ne suffirait-il pas de considérer qu’effectivement nous sommes face à un test vital (que cela soit réel ou non) que seuls les plus intelligents peuvent réussir et qu’ils en seront récompensés en étant épargnés ?

Toutes réflexions faites, ne pourrait-on pas l’espérer, car il suffirait alors :

– De veiller à son alimentation (pas d’aliments OGM, pas d’aliments transformés par l’industrie agroalimentaire, pas de sucre, pas de sel, aliments bio, etc.) :

– De respirer de l’air pur (vivre loin des zones où l’air est pollué et où il est manifeste que des diffusions de divers produits se font par avion (chemtrails).

– De ne pas fréquenter les hôpitaux et autres établissements de soins qui ont exigé le port du masque, le « passe sanitaire » et qui ont refusé de soigner leurs patients avec des médicaments et des remèdes efficaces (hydroxychloroquine, azithromycine, Artemisia annua, vitamine C et D, ivermectine, etc.).

– De changer de médecine en adoptant par exemple la médecine, la diététique et la pharmacopée chinoises.

– De changer de médecins et en ne consultant plus les « médecins » qui ont recommandé le port du masque et qui l’ont porté eux-mêmes, et en fuyant comme la peste et le choléra réunis les « médecins » qui se sont enrichis en injectant les « va x ins » tueurs de Pfizer & Co. à leurs patients (sont-ils des médecins ou de véritables assassins en blouses blanches ?)

– De ne jamais se faire injecter de « va x ins », quelle que soit leur nature.

– De se soustraire du stress social destructeur en créant sa propre activité économique indépendante de l’État et des organismes sociaux.

– De soustraire ses enfants de la dangereuse secte qu’est devenue l’Éducation nationale.

– Etc.

Il est peu probable que de veiller à favoriser notre forme et notre santé suffise à échapper au sort que nous réserve les milliardaires mondialistes, car seuls les membres de leur véritable caste pourront rester en forme et en bonne santé, les autres, ils se débrouilleront d’une manière ou d’une autre pour les affaiblir, pour les rendre malades et les réduire à l’état d’esclaves.

Ne l’oublions pas, cela fait partie de leurs plans que d’utiliser la médecine et la santé pour nous asservir.

« La médecine installera un jour une dictature que nous sommes incapables de concevoir pour le moment. »

À ce sujet, rappelons que déjà en 1796, Benjamin Rush[1], signataire de la déclaration d’indépendance des États-Unis, aurait déclaré : « À moins que nous n’incluions la liberté thérapeutique dans notre Constitution, la médecine installera un jour une dictature que nous sommes incapables de concevoir pour le moment. »

Rappelons également qu’en 1979, dans l’émission « Parlons de médecine » animée par Jean-Paul Escande, Jacques Attali affirma : « La forme absolue de la dictature, c’est que chacun d’entre nous ait l’envie librement de se comporter comme un esclave… C’est à travers la médecine et le rapport à la mort que ce nouveau système totalitaire est en train de s’installer ! »

S’il nous faut nous libérer des griffes empoisonnées de la « médecine » occidentale et de ses « médecins » corrompus, une autre libération devient vitale si nous voulons récupérer nos droits d’êtres humains et nos libertés fondamentales : nous devons également nous libérer par anticipation de la tyrannie monétaire qu’ils mettent en place avec l’euro numérique.

Si la médecine est devenue la principale arme utilisée par les milliardaires mondialistes pour nous imposer leur Nouvel Ordre et contrôler intégralement nos existences, ce n’est pas la seule et elle va être couplée à l’euro numérique.

   L’euro numérique signera à jamais notre statut d’esclaves.

   Si l’euro numérique devient notre seule monnaie, nous serons définitivement les esclaves des milliardaires mondialistes, et de leurs sbires que sont les politiciens et les hauts fonctionnaires corrompus qui dirigent actuellement les États occidentaux et l’Union européenne.

Rappelons que l’euro numérique signifie à la fois la disparition des espèces, des chèques et la disparition de notre liberté, de plus en plus relative, de dépenser notre argent comme cela nous chante.

Ajoutons qu’avec l’euro numérique, en fonction du crédit social qui nous sera attribué selon, par exemple, notre statut « va xi nal », nos opinions politiques, ou encore selon notre bilan énergétique individuel (combien avons-nous dépensé en « crédit carbone »), les politiciens professionnels et les fonctionnaires à leur service pourront décider :

– de ce que nous pourrons acheter, ou non, avec nos euros numériques ;

– du prix, à titre individuel, que nous devrons payer le mètre cube de gaz, le kilowatt d’électricité, ou encore le kilo de farine (ces prix seront individualisés, ce qui signifie que pourrons être obligés de payer tout plus cher ou beaucoup plus cher que nos voisins).

   Que faire face à ce nouveau danger qui menace nos droits d’êtres humains et nos libertés fondamentales ?

L’heure du choix est arrivée, il n’y a plus à tergiverser : nous devons adopter quotidiennement l’usage des cryptomonnaies.

Pierre Lefèvre

[1] Benjamin Rush était le médecin de George Washington. Opposé à l’esclavage, il passe pour l’artisan de la réconciliation entre deux grands esprits de la République américaine, Thomas Jefferson et John Adams.

Source :

Jacques Attali en 1979, cliquez sur « Parlons de médecine ».