Un numéro spécial pour mieux comprendre l'histoire de Riposte Laïque et ses contributeurs

Riposte Laïque existerait-il sans le 11 septembre 2001 ? Cet événement a-t-il été déterminant dans l’engagement des principaux rédacteurs et contributeurs de notre journal ? La meilleure façon de le savoir était de le leur demander…
Pour nous, un journal n’a jamais été une accumulation d’articles écrits par des contributeurs sans vie. Nous tenons, depuis plus de quatre ans, à ce qu’il y ait un rapport que nous n’hésitons pas à qualifier d’affectif, entre nos lecteurs et nous. Ainsi, notre journal aime célébrer, par des articles très personnels, certains anniversaires d’événements historiques. Par exemple, en mai 2008, nous avions demandé à nos rédacteurs, et à des sympathisants, d’évoquer mai 68, 40 ans après. Dans le même esprit, nous avions, en mai 2011, sollicité les mêmes, et d’autres, pour qu’ils nous évoquent les 30 ans du 10 mai 81. Il était donc inévitable, dix ans après les attentats de New York, que nous demandions aux membres de la rédaction qui le souhaitaient, et à des contributeurs réguliers, qu’ils nous expliquent comment ils avaient vécu cet événement, et surtout quelles conséquences avait-il eu sur la suite de leur engagement.
Pas question pour nous de publier des témoignages nombrilistes qui n’auraient aucun intérêt. Il s’agit, à travers des événements exceptionnels comme mai 68, le 10 mai 1981 ou le 11 septembre 2001, qui peuvent bouleverser une vie et des engagements, de mieux comprendre ce qu’est vraiment Riposte Laïque, et quel cheminement a amené ses principaux animateurs à écrire aujourd’hui dans ce journal.
Comme lors des deux premières fois, les témoignages sont passionnants, et fort différents. Comment pourrait-il en être autrement ? Riposte Laïque se flatte de regrouper des contributeurs et rédacteurs d’origine politique fort différente. Ce qui les fédère : l’amour de la France, de son modèle républicain, social et laïque, du rôle irremplaçable de la place des femmes dans une société égalitaire… donc le refus catégorique de voir l’islam et son modère moyenâgeux nous grignoter pour mieux nous conquérir.
Avec des mots différents, vous lirez les contributions de Marie-José Letailleur, de son époux Fabrice, Hamdane Ammar, Maurice Vidal, Maxime Lépante, Alain Rubin, Pierre Cassen, Docdory, auteur, outre son témoignage personnel, d’un très bon argumentaire contre la thèse négationniste d’un Thierry Mesyssan, Roger Heurtebise, Alain Dubos, Christine Tasin. Rien que des tranches de vie qui montrent, en outre, l’humanité de nos contributeurs, et leur liberté de ton et d’esprit.
Bonne lecture.
Numéro spécial Mai 68

 

Numéro spécial 10 mai 1981 

 

image_pdf
0
0