Un parti pour Éric Zemmour !

Le combat que mène aujourd’hui Éric Zemmour est certes de nature politique, d’une politique enracinée sur l’identité de la France, contre l’immigration musulmane et extra-européenne, d’une politique identitaire, une politique pour faire que les français ne soient plus considérer comme de trop dans leur pays.

Beaucoup de ses propositions découle de cela ; une France non au service des Français mais une France où il va de soit qu’elle est d’abord et avant tout le pays des français.

Ainsi, petit exemple significatif de la prétention des élites macronisées et de leur mépris de la France, toute les publicités que ce soit à la télévision où sur les affiches ont, comme une incrustation obligatoire un où une noir, un où une arabe, soit enfant soit adulte.

Il faut changer de force le paysage mental des vrais français blancs. Plus le mot racisme est employé par cette pâte molle qui rassemble l’élite médiatique, culturelle, universitaire où politique, moins il désigne une réalité populaire mais plus comme une projection, le racisme anti-blanc de cette pâte molle, pour qui le peuple français est inférieur, méprisable et d’un QI de 60.

Le fossé entre cette élite et les français est tel qu’effectivement ils ne vivent plus dans le même pays.

Aussi il faut tenir compte de cette réalité à savoir que les partis politique, ont aujourd’hui, ou ils se trouvent sur l’échiquier droite/gauche sont en fin de vie dans le même service de soins intensifs.

Par son discours sans emphase, Éric Zemmour ressuscite la politique telle qu’elle doit être un combat des idées, une forme de guerre sans autre armes que les mots, ce que les bonnes âmes appellent le clivage est le sens même de la politique et de la guerre : reconnaître son ennemi.

Aujourd’hui nous sommes à 1 minute d’une guerre non civile mais ethnique car ceux qui combattent la France en ayant une carte d’identité française ne sont pas français mais d’abord et avant tout musulman, maghrébins où africains.

La campagne électorale vas être dure, très dure et pour faire face à ce qui seras une petite guerre de tous les jours et sur l’ensemble du territoire, il faut une organisation solide composée de véritable soldat au service du combat pour la France

Bien sur les coups tordus pensés dans le ronron des bureaux de l’Élisée ne manqueront pas et à ces jeux pervers les homosexuels ont, si l’ont peut dire, un coup d’avance. Mais le danger viendra également des bandes musulmanes qui écumerons le pays pour empêcher la campagne d’Éric Zemmour. Le fait même que des pays comme l’Algérie ais tout à perdre d’une éventuelle victoire de Zemmour, les ferons mettre leurs services spéciaux au service des bandes musulmanes pour les encadrer et leur fournir de l’armement et des conseils pour l’utilisation des provocations meurtrières.

De plus il n’y a pas que l’Algérie qui aurait tout à perdre dans cette victoire de Zemmour et donc elle ne seras pas le seul pays à organiser le chaos en France lors de cette campagne. Un chaos meurtrier pour tétaniser ceux qui pourrait être amener à voter Zemmour. L’armée et la police seront pieds et poings liés par leur hiérarchie, à moins bien sur que militaires et policiers s’exonèrent de ce poids pour être au coté des français.

C’est pour cela et bien d’autres choses qu’il est dans l’intérêt d’Éric Zemmour d’annoncer avec sa candidature la création d’un mouvement politique.

Il se créera immédiatement dans le pays un élan de tous ces anciens militants venant de tous les partis, aimant la France avec force, déçus des petits arrangements et renoncements, vers ce mouvement d’un type inconnu pour les nouvelles générations, un mouvement qui ne soit pas sous la direction d’attachés parlementaires où de jeunes vieux, ayant pour seule ambition leur carrière.

Un mouvement où le mérite l’emporte sur les diplômes ou le goût de la poudre l’emporte sur l’amour des tampons

Lazare Zylbergleitt

image_pdfimage_print
11

6 Commentaires

  1. Ceux qui ont peur que la victoire de Zemmour déclenche des émeutes et agressions diverses par des musulmans doivent comprendre que sans Zemmour, ils attendront d’être assez nombreux pour faire la même chose, mais en bien pire.

  2. j’ai écouté avec passion une entrevue de jean messiha sur le livre noir, il a tenté de recruter des têtes pensantes lorsqu’il était au RN, qui l’a poussé dehors, zemmour ne fera pas la même bétise

  3. Normal qu’il existe un parti zemmourien, pour des raisons fiscales, et aussi électorales : les Législatives en juin. D’un point de vue militant c’est insuffisant. Le parti, navire amiral, ne peut lui-même prendre des risques juridiques, il doit être accompagné d’une flotille de mouvements pro-libertés et identitaires, car c’est une Révolution pour nos libertés et notre identité (qui n’est autre que notre liberté de nous associer entre-nous) qu’il s’agit d’opposer au mondialisme sans frontières.
    Les mouvements pro-libertés auraient vocation à ouvrir des espaces de liberté sur tout le territoire, de manière que le discours identitaire puisse être tenu.
    Les mouvements identitaires ont eux mission de faire avancer l’agenda identitaire (y compris en prenant le risques judiciaire de dissolution). Pourquoi pas promouvoir l’autochtonisme ? C’est le bon moment. Visitez autochtonisme.com

    • L’usurpateur de pseudo lafronde au l minuscule se réveille et sévit dans un commentaire lunaire et utopique digne d’un passage à l’asile psychiatrique.

      • décidemment ! vous faites un marquage, comme on dit au foot.
        avec cette méthode, vous serez toujours en retard d’un commentaire.
        ce qui démontre l’imposture de vos attaques.
        je doute que vous soyez donateur à RL. Ni cette année, ni les précédentes.
        je pense même que vous êtes un troll gaucho-communiste.

Les commentaires sont fermés.