Un référendum pour supprimer le permis à points et éradiquer les radars-racketteurs

Publié le 2 août 2018 - par - 526 commentaires - 80 420 vues
Share

J’ai lu avec intérêt le débat plus que vif provoqué par deux articles de Martin Moisan et une réponse de Jacques Guillemain, qui ont suscité des centaines de commentaires plus passionnés les uns que les autres. J’ai également pris connaissance du témoignage très révélateur d’Oreliane, sincère patriote qui, aujourd’hui, n’a plus envie de défendre systématiquement les forces de l’ordre.

https://ripostelaique.com/cest-affreux-mais-la-mort-du-motard-de-gendarmerie-ne-mattriste-pas.html

https://ripostelaique.com/eh-bien-moi-la-mort-dun-gendarme-mattriste-profondement.html

https://ripostelaique.com/repression-routiere-je-suis-consterne-par-les-soumis-qui-en-redemandent.html

https://ripostelaique.com/moi-aussi-jaimais-les-forces-de-lordre-cetait-avant.html

J’ai eu la confirmation, à travers la virulence des commentaires, de l’importance de la voiture dans le quotidien des Français. C’est un outil indispensable pour quiconque entend disposer de la liberté de se déplacer rapidement, quand il le veut, et où il le veut. Je sais qu’écrire sur ce sujet peut être casse-gueule, voire diviseur, mais les défenseurs de la parole libre peuvent-ils se dérober sur un sujet aussi sensible ? Alors, j’ai décidé de me lancer, tout en tenant à préciser que je ne suis pas insensible à la détresse de ceux qui ont perdu à jamais un proche sur la route, et que je suis pour la grande sévérité pour les psychopathes qui mettent en danger, par leur conduite, la vie d’autrui. Mais la politique ne saurait se résoudre à la dictature de l’émotion, sentiment sur lequel voguent tous les gouvernements, et la prétendue Sécurité routière, pour imposer des mesures toujours plus répressives aux Français, avec l’alibi que plus on réprime, plus on sauve des vies.

Trois dates ont bouleversé la vie des automobilistes : 1973, avec l’apparition de la ceinture de sécurité, rendue obligatoire, 1992, avec la mise en place du permis à points, et 2003, avec l’apparition des premiers radars, décidée par le ministre de l’Intérieur de l’époque, un certain Nicolas Sarkozy.

L’explication fournie, de tout temps, pour justifier ces nouvelles mesures était qu’il était inadmissible qu’il y ait des milliers de morts sur les routes. Bien qu’un mort soit un mort de trop, j’avoue ne pas voir comment, dans l’état actuel de la technologie, on peut faire pour que 40 millions de conducteurs circulent sur nos routes, sans qu’il n’y ait, hélas, des morts et des blessés tous les jours. Il est par ailleurs fort intéressant, quand on regarde la réalité des chiffres fournis par la Sécurité routière elle-même, de constater que, entre 1972 et 1992, on était déjà passé de 16.000 morts à 8.000 morts, sans qu’il ne soit nécessaire de mettre en place un permis à points, ni des milliers de radars sur les routes…

En 2002, nous sommes passés à moins de 6.000 morts par an… sans les radars. Seize ans plus tard, nous en sommes à 3.693 morts, chiffres de 2017.

Premier constat, c’est donc une escroquerie intellectuelle de prétendre que c’est grâce au permis à points et aux radars que nous serions passés de 16.000 morts à 3.500 morts.

Autre sujet tabou,  l’alcool. Plus personne n’ose s’aventurer sur ce terrain, tant il est sensible. Pourtant, faut-il rappeler que dans les années 1970, boire en conduisant était considéré comme circonstance atténuante par juges et gendarmes. On a commencé par tolérer 0,8 gramme, pour sanctionner à 1,2 g. Puis c’est passé au délit à 0,8 g, puis à 0,5 g, puis à 0,2 g pour les jeunes conducteurs.

https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/le-vrai-du-faux/l-alcool-au-volant-circonstance-attenuante-dans-les-annees-70_1761447.html

La propagande explique que 30 % des accidents sont dus à l’alcool. On pourrait donc en conclure que 70 % n’y sont pas dus. D’autre part, à présent, sous la pression des assurances, toute personne impliquée dans un accident doit souffler dans le ballon, même s’il n’y est pour rien. Ainsi, quand je me suis fait percuter sur l’autoroute, à l’arrière de ma voiture, en compagnie de Christine Tasin, par un camion dont le conducteur s’est endormi, j’ai été contrôlé. Si j’avais été positif, j’aurais aggravé les statistiques d’accidents dus à l’alcool, et surtout, je n’aurais pas été remboursé par mon assurance, bien que n’étant absolument pas fautif.

Autres chiffres intéressants, il y avait, en 1970 (premières limitations de vitesse sur l’autoroute) 13 millions de véhicules. Il y en avait 27 millions en 1990 (permis à points), 35 millions en 2003 (radars) et 39 millions ce jour.

Donc, selon la version officielle, les conducteurs sont de grands enfants, les Français d’éternels irresponsables, et il n’y a que la schlague qui peut calmer ces psychopathes d’automobilistes. Merci donc aux vaillants cerbères de la Sécurité routière, et à nos braves policiers et gendarmes, grâce à qui des milliers de morts seraient évités tous les ans.

Malheur à quiconque osera remettre en cause ce dogme officiel. Gare à celui qui oserait parler de l’amélioration des véhicules, imposée aux constructeurs, de la prise de conscience des automobilistes, de l’amélioration du secteur routier, il sera voué aux gémonies. Refuser le dogme officiel de la Sécurité routière, c’est aussi grave que de contester que l’immigration soit une chance pour la France, que l’islam soit une religion d’amour, de tolérance et de paix, qu’il puisse y avoir une vie en dehors de l’Union européenne, voire d’oser relancer un débat sur la peine de mort.

Certains « inconscients » se sont pourtant aventurés sur ce terrain. Jean-Luc Nobleaux, journaliste automobile et moto, auteur du livre « Radars, le grand mensonge », conteste vivement que la baisse du nombre de morts soit due à l’implantation, toujours plus nombreuse, des radars.

https://ripostelaique.com/Radars-le-grand-mensonge-de-Jean.html

Ce livre, publié en 2009, donnait quelques chiffres des plus intéressants : « en 2003, 50 radars, 1,6 million de contredanses, en 2004, 240 radars, 3,1 millions de contredanses, en 2005, 870 radars, 4,3 millions de contredanses, en 2006, 1100 radars, 9 millions de contredanses, en 2008, près de 2000 radars, plus de 10 millions de contredanses ! »

En 2017, nous en étions à près de 4.000 radars, et 14 millions de contraventions, soit dix fois plus de verbalisation d’excès de vitesse qu’en 2003 !

Jacques Chassaing, dans un autre registre dissertait sur ce qu’il appelait « le scandale du permis à points ». Faut-il rappeler que tout le monde en Europe n’a pas adapté cette mesure, venue des Etats-Unis : la Suisse, la Belgique, le Portugal, l’Estonie, la Finlande, la Slovaquie et la Suède ont conservé leur modèle.

https://ripostelaique.com/le-scandale-du-permis-a-points.html

Airy Routier ancien rédacteur en chef du Nouvel Observateur, a également publié un brûlot qui a fait du bruit : « La vie sans permis« , où il avouait, comme des centaines de milliers d’automobilistes (certains parlent de 2 millions) rouler sans permis, suite à la perte de ses douze points.

http://forum-auto.caradisiac.com/automobile-pratique/securite/sujet379025.htm

Dans une interview accordée à Riposte Laïque, Jean-Luc Nobleaux aggravait son cas, contestant que les radars soient à l’origine de la diminution du nombre de morts, en démontrant que dans d’autres pays européens, qui n’avaient pas le choix du tout-radar, la baisse du nombre de victimes était tout aussi significative.

« La « baisse du nombre de victimes de la route », est effective et régulière dans toute l’Europe depuis au moins 20 ans. Mais en France – les chiffres sont clairs – elle a cessé avec l’apparition des radars ! Ceux-ci ont été implémentés à partir de 2004 par la dream team parisienne de M. Sarkozy avec deux objectifs majeurs : profiter d’une partie du magot récolté, et multiplier les mouchards électroniques sur nos routes dans un but de future surveillance globalisée. La « sécurité routière » n’est ici pas prise en compte, elle n’est qu’un prétexte pour mettre en place ce quadrillage du réseau routier… »

Il démontrait donc, chiffres à l’appui, que la baisse du nombre de victimes avait déjà été amorcée avant l’apparition des radars-enquêteurs. Et l’iconoclaste journaliste de poursuivre :

« En terme d’accidentologie, la France est un bon élève européen en regard du nombre de véhicules circulés, de son dense réseau routier, et de sa position géographique (carrefour de l’Europe). En clair, aucune « hécatombe routière » ne justifie un tel durcissement sécuritaire. Parallèlement, certains pays (comme le Portugal) obtiennent une rapide amélioration de la mortalité routière sans l’aide d’un seul radar… D’autres, comme l’Angleterre, se servent des flash (speed-cameras) pour réellement prévenir les accidents. La France, seule, se signale comme le pays des activistes en sécurité fictive, de la répression Cruchot et du « tout radar » comme réponse unique à un problème inventé. Le bureau de notre « Sécurité routière » est carrément fantoche, il est même appelé « bureau des bras cassés » par les autres fonctionnaires. »

https://www.actiroute.com/stage-recuperation-points/recuperation-de-points/permis/nouvelle-loi/2018

Autre iconoclaste, Bernard Darniche, ancien pilote de rallyes, ose dire que plus on roule vite, moins il y a de risques d’accidents, et s’étonne dans ce contexte que les autoroutes soient payantes, ce qui en exclut souvent les jeunes !

https://www.koreus.com/modules/newbb/topic179256.html

La répression routière a atteint une telle ampleur que la France est le seul pays en Europe à organiser des stages de récupération de points. Au début, on n’avait droit qu’à un stage tous les deux ans, à présent, c’est tous les ans. Et les chiffres sont impressionnants. 26.356 stages sont programmés, pour l’année 2018, dans l’ensemble de nos départements. Il y a un maximum de 20 conducteurs, qui, durant deux jours, moyennant une somme comprise entre 150 et 200 euros, se font laver le cerveau par un psychologue et un moniteur d’auto-école, par ailleurs souvent sympathiques. Grâce à ces stages, 500.000 Français environ pourront récupérer, cette année, la bagatelle de 2.243.000 points. Là encore, l’excellent Jean-Luc Nobleaux dévoilait le pot-aux-roses dans l’interview accordée à Riposte Laïque.

« Très malin. C’est du pur marketing. Le verbalisé paie à tous les étages pour sauver ou récupérer son permis. Et c’est aussi un moyen pour le gouvernement de faire profiter les « acteurs de la route » du fantastique pactole généré par le mitraillage des radars. Auto-écoles, Prévention routière, Automobiles clubs, etc. tous s’engraissent grâce aux stages de récupérations de points, ce qui dissout en même temps une bonne partie de la contestation éventuelle ».

Se rendant compte que le chiffre obtenu, environ 3.500 morts par an, ne peut plus guère évoluer, sauf si on prive des millions de Français de la liberté de conduire, les ayatollahs de la Sécurité routière, pour pouvoir continuer à exister, sont partis dans une fuite en avant de plus en plus liberticide.

Pourtant les chiffres annoncés sont des plus parlants, mais ils ne leur suffisent plus. Nous en sommes aujourd’hui à 24 millions de contraventions (pour 39 millions de conducteurs), dont  58 % sont dus à des excès de vitesse, soit près de 15 millions d’amende récoltés par les seuls radars.

Ceux-ci ont rapporté la somme de 950 millions d’euros en 2017, et cela progresse de 10 % par an. Il y a environ, selon les crus, 90.000 retraits de permis par an. Darniche disait que chaque année, 60.000 personnes perdent leur travail, faute de permis. Et Nobleaux expliquait que les confiscations de permis multipliaient le nombre de personnes qui roulaient sans, aggravant les risques d’incivilités en cas d’accident.

Les nouvelles mesures envisagées, dont l’apparition de radars installés dans des voitures banalisées pouvant flasher 8 conducteurs à la seconde, et la limitation à 80 km/heure des départementales, ne sont que la face visible d’un iceberg autrement inquiétant.

https://www.francetvinfo.fr/societe/securite-routiere/limitation-de-la-vitesse-a-80-km-h/securite-routiere-le-gouvernement-presente-18-mesures_2553653.html

Après avoir décidé d’interdire de manger un sandwich au volant, de fumer une cigarette, de boire à la bouteille, de consulter votre portable à un feu rouge, ils vont, entre autres, mettre en place la vidéo-verbalisation pour flasher les salauds d’automobilistes qui empêcheraient un piéton de traverser. Chacun pourrait se dire que c’est une mesure de bon sens, sauf que… si vous avez le malheur de rouler sur la file de droite, et que sur votre gauche, un piéton amorce de traverser la route, et qu’il est à dix mètres de vous, si vous passez, vous serez verbalisé, avec 6 points en moins ! La moitié d’un permis qui coûte aux Français en moyenne 1.500 euros pour l’obtenir !

Ils en sont même à envisager d’installer des drones au-dessus des autoroutes, pour piéger le malheureux conducteur qui oserait déboîter sans mettre son clignotant (3 points), parce qu’il n’a personne derrière lui (ce que de nombreux conducteurs font, sans que cela ne représente le moindre danger pour autrui), pour surveiller si les écarts entre voitures représentent bien les deux bandes qui sont sur le bord de l’autoroute, ou pour vérifier si sur la file de droite d’un autoroute, vous ne doubleriez pas la voiture située au milieu, qui n’avance pas assez vite.

https://actu.orange.fr/france/videos/securite-routiere-un-drone-pour-surveiller-les-automobilistes-VID0000002oNIH.html

Que dire du sort réservé aux malheureux jeunes ? Ils n’ont droit qu’à 6 points lorsqu’ils obtiennent le permis, et ne bénéficient que de 2 points supplémentaires par an (sauf conduite accompagnée). De plus, ils ont été ramenés à 0,2 gramme d’alcool, ce qui signifie que celui qui boit une bière pour fêter son bac perd 6 points, et donc son permis. Le nombre de jeunes qui choisissent, malgré tout, de conduire sans permis s’explique par cette incroyable sévérité, que les syndicats d’étudiants, ni ceux des travailleurs, où figurent pourtant des jeunes, n’ont jamais dénoncée.

Cette fuite en avant des commissaires politiques de la Sécurité routière peut-elle continuer ainsi, sans que les Français ne puissent donner leur avis ? Remarquons d’abord qu’il y a un parallèle entre l’invasion migratoire, majoritairement musulmane, et la répression routière. Dans les deux cas, les Français n’ont jamais été consultés, et subissent quotidiennement un matraquage idéologique interdisant toute approche différente du politiquement correct.

Autre constat, que nos compatriotes font régulièrement, les différents gouvernements, incapables de régler les problèmes de rodéos et autres démonstrations bruyantes des racailles, ni les problèmes de surdélinquance liés à une immigration majoritairement musulmane, appliquent par contre la tolérance zéro pour les conducteurs paisibles que sont la majorité des Français, traités comme les pires délinquants, voire assassins de la route, par les disciples de l’inimitable Chantal Perrichon.

Est-ce à ce régime, et à ses technocrates de la Sécurité Routière, de décider ce qui est bon pour les Français, et les 40 millions d’automobilistes ?

Pouvoir disposer de sa voiture, c’est bénéficier d’une liberté de se déplacer, où l’on veut, quand on veut, sans devoir compter sur les autres. Priver un homme de cette liberté, c’est une violence extrêmement grave, que seules des raisons exceptionnelles peuvent justifier. Il est criminel de priver du droit de conduire un homme parce qu’il a multiplié de petites infractions qui n’ont mise personne en danger.

La démocratie, c’est le peuple, et il doit pouvoir donner son avis, sur cette question centrale dans la vie de tous les jours de nos compatriotes. Si nous étions en Suisse, une votation citoyenne pourrait être organisée, qui permettrait de démystifier le discours de la Sécurité routière, et d’oser proposer des solutions qu’aujourd’hui la tyrannie de l’émotion interdit. Faut-il rappeler que la candidate Marine Le Pen (hélas de manière inaudible, le débat étant orienté sur la question européenne) avait prévu de remettre en cause le permis à points, et de revoir la politique du tout radar ?

Les Français auraient à répondre à une vraie question de société. Il meurt plus de 500.000 personnes chaque année. 60.000 décèdent du tabagisme, 55.000 des suites de l’obésité, 30.000 de l’alcool, 4.000 des stupéfiants, 13.000 d’un suicide, 20.000 d’un accident domestique, 200 de violences conjugales, etc. Pourquoi seuls les 4.000 morts de la route justifient-ils de telles mesures ?

https://fr.wikipedia.org/wiki/Mortalit%C3%A9_en_France

Il y en a plus qu’assez que cette répression aveugle, brutale, mécanique, que subissent les Français. De plus en plus de Français en ont marre d’être infantilisés par les crânes d’œuf de la Sécurité routière ou du ministère de l’Intérieur. Est-il tabou de dire que l’homme qui passe un stop sans marquer l’arrêt trois secondes, mais ne met en danger personne, ne mérite peut-être pas de perdre 3 points, et de se prendre une lourde amende ? Est-il tabou de dire que celui qui ne met pas sa ceinture dans un centre-ville, où il roule à 20 km/h (mésaventure survenue à Martin Moisan) ne met personne en danger, et que c’est son choix de prendre des risques qui n’engagent que lui. Cela ne mérite pas 3 points en moins. Est-il tabou de dire que c’est très chrétien (avec la pomme interdite à Eve) que de mettre des véhicules de plus en plus rapides dans les mains des Français, et de leur interdire de rouler à plus de 130 km/h sur l’autoroute ?

Enfin (et cela devrait être le discours de la gauche, si elle s’appelait encore la gauche), la répression sauvage qui frappe les automobilistes et les motards (et va se renforcer) est une véritable agression contre les classes populaires, effectuée au nom de notre sécurité, avec l’alibi écologiste à la clé. Ce ne sont pas les nantis qui sont touchés ni les bobos des centre-villes, c’est le cœur de notre pays, ceux qui travaillent durement, et ont dû s’exiler aux périphéries urbaines, qui sont les principales victimes des décisions de la Sécurité Routière et de nos gouvernants.

Faut-il donc continuer la course folle des intégristes de la Sécurité routière, et arriver, en pourrissant la vie de 40 millions d’automobilistes, à économiser peut-être encore 1.000 morts de moins par an, en utilisant la dictature de l’émotion, réservée aux seuls morts de la route ? Ou bien faut-il en revenir à la situation de 1992, c’est-à-dire annuler le permis à points, et retirer tous les radars-racketteurs qui pourrissent la vie, quotidiennement, de millions de Français ?

En voilà un débat qui, si nous étions en démocratie, passionnerait les Français, et feraient se déplacer, pour un référendum, des chiffres records de votants, j’en suis absolument convaincu.

Pierre Cassen

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
ven

C’est bien la tolérance zéro pour les automobilistes, alors que les racailles et les trafiquants de drogue prospèrent allègrement. L’autre jour, à l’occasion des départs en vacances, un véhicule était arrêté, avec un couple et 4 enfants à l’arrière. Catastrophe nationale pour nos gendarmes ! Un des enfants n’avait pas sa ceinture, puisque le véhicule était prévu pour 5 personnes. Ils ont été intraitables et ont interdit au véhicule de redémarrer.
Début de vacances gâché pour toute la famille !

adrien

4 gosses a l’arrière faut pas deconner non plus hein….

Heavypat

Il est clair que les gouvernements nous prennent pour des irresponsables et déguisent leur dessein: lever un nouvel impôt aveugle et tracer les citoyens.
nous sommes aujourd’hui plus attentifs a repérer les moyens de répression qu’a regarder la route. Il n’est pas juste que 40 millions de conducteurs soient pénalisés a cause de quelques uns
Cette synthèse bien documentée ne devrait elle pas déboucher sur une procédure « citoyenne collective » visant a annuler le permis a point?

VPascal Hennion

Je ne partage pas vos opinions xénophobes, mais votre article est tout a fait convaincant pour ce qui est de la sécurité routière et de ces effets essentiellement pervers.

adrien

Pierre CASSEN, xénophobe ? Ah bon… il faudra me montrer en quoi…. « islomophobe » si vous voulez oui, mais c’est bien tout.

Ber

Tant qu’il y aura des faibles d’esprit comme toi pour sortir des absurdités aussi grosse, comme comparer l’immigration avec une invasion de musulmans, cela ne m’étonne pas qu’il y ai d’autres faibles d’esprit comme toi pour nous priver de plus en plus de nos libertés.

Jean-Claude Cognoux

Bonjour,le plus simple serait de faire des voitures qui ne roulerai moins vite ,et la mise en route par un siteme de contrôle de drogue et l alcool..

Bertin eric

Je suis moniteur moto et je suis complètement d’accord avec toi tu aurai pu rajouter la connerie des normes euros 4 qui étouffe les moteurs et les faits surchauffer les réglementation sur le bruit des motos qui empêchent les automobilistes de nous entendre arriver pas trop d’abus quand même il y en a qui font trop de bruit il faut former les usagers les éduquer et surtout être beaucoup plus sévère avec les cas sociaux de la route en bref éduquer et réprimer à bon escient

adrien

Commençons déjà à pourchasser les bécanes qui font 100 dB, ce serait une bonne chose. C’est inacceptable qu’une seule moto soit audible dans toute une ville ou à 1 km de distance….

de cillia

on se fait racketté par le gouvernement et ce net pas de la prévention cet une machine a pognon

Manu

C’est vraiment nul de meler la religion et la venue de quelques immigrés dans ton article….il était vraiment bien ton débat mais bref je valide plus ni ne partage mais te critique vivement pour ton n’importe quoi….reste dans le sujet sa sera bien plus interressant.

Colombo

Mon pauvre Manu, tu oserais demander aux torches culs Libé, Le Monde, L’Obs, … de ne plus faire de propagande pro-migrants, et de cesser de manipuler l’info ?
RL lutte contre l’islamisation de la France, l’islam est une maladie mentale qui fabrique beaucoup trop de psychopathes !

Clamp

« 60.000 personnes perdent leur travail » et parfois peut-être aussi la vie parce que ça pousse au suicide cette connerie ! Qui sait si dans les 13000 suicides annuels, il n’y en a pas 4000 dus à la perte du permis, c’-à-d autant que de morts faits par la route ? Autre problème : les ralentisseurs : ils font morts et blessés chez les motards, contrarient les soignants des véhicules de secours dans leurs soins urgents et vitaux, cassent nos véhicules et sont presque tous illégalement non conformes.

adrien

Les gens se suicident partie qu’ils on perdu leur boulot ? La vache ! ils ont du être bien imbibé de consumérisme alors. Plaie d’argent n’est pas mortel hein, il y a plus important que le fric (la santé par exemple…)…

Boumè

Le peuple a son mot à dire donc toutes loi doit passer par un référendum c’est cela la vrai démocratie et non des lois faite par certains pour ce remplir les poches en mettant les membres de sa familles comme le cas des radars ?…

Spipou

Quant aux 13.000 par an qui en ont suffisamment marre de la vie pour la quitter volontairement, c’est énorme !

Je trouve que ça devrait poser des questions.

Spipou

« Pourquoi seuls les 4.000 morts de la route justifient-ils de telles mesures ? »

Ce n’est plus vrai, Pierre ! Les fumeurs bénéficient actuellement de la même sollicitude.

Par contre, j’ai l’impression que la bonne vieille lutte contre l’alcoolisme de mon enfance a été totalement abandonnée.

Tangi

Lutter contre l’alcoolisme pour quoi foutre? Ils vont sûrement pas se priver de tout ce fric qui rentre dans leurs caisses avec toute cette vinasse qui se vend toujours plus grâce à leur politique d’appauvrissent du peuple qui fait que toujours plus de gens sont pauvres et parmis ces pauvres beaucoup sombrent dans l’alcoolisme donc partant de ce constat il faut surtout pas refaire la lutte contre l’alcoolisme et j’ai pas pris en compte toutes les amendes pour alcoolisme au volant. €€€€€€€€€€€€€€

HIRAM 2

APPAREMMENT IL VA GAGNER SEUL ET SANS ARMURE … MAIS ILS SONT OU LES HERAUTS LES GUERRIERS DE LA GOOOCHE ???PRETS A PERORER CONTRE LA STATUE DE JEAN PAUL 2 MAIS PRETS A INAUGURER LA PROCHAINE MOSQUEE QUI S APPELLERA LA CONQUETE??? LA GOOOCHE A TRAHI LA CLASSE OUVRIERE ET MOYENNE ET CHERCHE A GAGNER DES ELECTEURS MUSULMANS… QUI LA NIQUERONT BIEN A FOND …. .ELLE BAISSE SA CULOTTE TRAHIT SON IDEAL ET DEVIENT ISLAMO FELLATIONISTE . PAUVRE FRANCE CHER PAYS DE MON ENFANCE !!!…

Raphaël

Totalement d’accord !!!
Je me suis fait flaché par radar automatique pour 3 km/h (93 au lieu de 90) alors que cette rocade était limitée avant à 110 km/h pendant plus de 30 ans, et à été mise à 90 pour limiter la pollution… Sur la contravention, un petit texte me ferait presque croire qu’ils m’ont sauvé la vie…
Ça fait 22 ans que j’ai le permis, jamais un accident ni un accrochage à mes tords, 12 ans consécutifs que j’ai mes 12 points ! En roulant 40 000 km/an.
BREF JE SUIS DÉGOÛTÉ !!!

Tangi

Le coup du 90 au lieu de 110 c’est pas la polution ils n’en ont rien à foutre c’est surtout parce que ce radar n’était plus assez rentable à 110 donc ils le mettent à 90 pour se refaire ils ont fait pareil vers Strasbourg

Thierry

Totalement d accord
Je dirais aussi que l état réalisé une mise en danger!!!!!!! Et devrait être sanctionné pour cela

Nous passons notre temps à regarder le compteur de vitesse tellement nous sommes stresse
À cause de l ultra flicage et répression

Et nous ne regardons plus assez la route

Qd faisons nous une action collective pour attaquer l état par rapport à cette mise en danger
Grave!!?!
Thierry

HIRAM 2

BRAVO PIERRE . UNE FOIS DE PLUS UN ARTICLE BRILLANT INTELLIGENT DOCUMENTE ET HUMANISTE…!!! MAIS IL NOUS FAUDRA MALHEUREUSEMENT ATTENDRE 2022 POUR SANCTIONNER CES PUTOIS PUTRIDES JOYEUSEMENT LIBERTICIDES POUR LES CITOYENS HONNETES ET PAISIBLES .PAR CONTRE AUCUNE ACTION CONTRE L ISLAM RELIGION DE PAIX ET D AMOUR…!!!??? A SAINT VALLIER UN DE MES TRES CHER AMIS A CREE L ASSOCIATION LA SENTINELLE 1905 ET S EST OPPOSE A LA CREATION D UNE ECOLE CORANIQUE PAR UN ISLAMISTE TURC MAL LECHE

Andre Vigouroux

Suite et répression. Mais surtout cela évite de parler des vrais problèmes ,: chômage baisse du pouvoir d achat paupérisation des français…
Chirac avait utilisé la même technique. Mettre la sécurité routière en priorité dans son mandat.
Comme ca on évite les questions dangereuses..

Marc grandjon

On est tous egaux devant la loi.Faux!!!! On a tous 12 points au départ mais quelqu’un de pauvre ne peux pas se payé un stage de récupération de points donc il perd son permis et son boulot !!! Le permis à points n’empêchera jamais les morts,ni les 80 kilomètres heures…la formation ,,l’infrastructure et l’état des routes des véhicules,ça oui! Laisser les prefets s’occuper des limitations de vitesse dans leurs départements ,ils connaissent les routes !

José

On ne parle pas beaucoup des professionnels de la route, moi je suis ambulancier Un cas qui nous est arrivé transfert d’un hôpital a un autre patient cardiaque , 2 arrêts cardiaques pendant le transport le médecin nous dit de pas trainer on se fait prendre au radar d’un côté on est hors la loi et si on accélère pas il y a non assistance à personne en danger ! Quand les pompiers , ambulanciers, livreurs,taxis et j’en oublie n’aurons plus leurs permis la France fera comment ?

Boudry

Heureux que la majorité des commentaires soit représentative du ras le bol des usagers et COMPLIMENTS à Pierre CASSEN

Andre Vigouroux

Sur le fonds il y a du vrai.. Savoir à qui profite le crime. La question que je me pose est la suivante . Édouard p dit vouloir épargner 400 vies. C est bien qui pourrait être contre, mais pourquoi 400 et non 3000? Ca veut dire que il accepte que 2600 personnes se tuent sur les routes. Je crois comprendre qu’ en abaissant la vitesse de 10 ,pc il diminue les victimes de 10 pour cent. Calcul d énarque en somme. Je crois que c est surtout politique. Ca la sécurité routière est gérable ,: taxes et .

Esteban Emmanuel

C’est vraiment dommage que tu mêle la religion et que fasse un peu de racisme dans ton article… Parce qu’il y a plein de bonne choses dedans.
Mais le.fond de racisme ne me permet pas de valider.
Désolé. J’aurais bien partagé.

adrien

A toi de démontrer où Pierre a fait montre de « racisme » dans son article, parce que que là moi ben je ne valide pas ton ton texte à toi….

LuigiLepamal

Totalement débile. Cela ne permet qu’aux chauffards de se sentir encore plus irresponsable.
Bref, une idée juste digne du bar du commerce.

Corsaire

La sécurité routière est une grande arnaque qui ne sert pas la sécurité routière mais surtout Macron et ses sbires proxénètes qui nous prennent pour des putes et nous piques sans vergogne sous n’importe quelle excuse l’argent que nous avons durement gagné par notre travail. Sarkozy disait travaillez plus pour mieux vivre; mais en vérité c’était pour mieux nous essorer. Hollande était un incapable et Macron est un truand qui vole sans scrupule la classe moyenne. L’automo est racketté pareil.

Marc grandjon

Là je vous rejoint à 100%!!!

Tangi

Vu que ça marche du tonnerre ils nous prnnent plus mais nous laissent dans notre état de moutons putes

Michael

Voilà LA vérité et comme vous avez raison entre ces politiques hasbeen qui inventent tout et n importe quoi pour nous piquer du fric et la perichon qui après avoir vécu un drame personnel en veut à tous les automobilistes alors qu un seul est responsable de son malheur . Si un jour les automobilistes laissent leur voiture au garage tous confondus même les livreurs les chauffeurs de bus taxi , TOUS , la on Verra si c est voleurs du gouvernement peuvent se priver des millions de taxes quotidienne

Tangi

Il y a 1 an le type qui dormait à 81 au lieu de 90 était un modèle digne de la légion d’honneur et maintenant ce même type qui roulerait à 81 est devenu un criminel. Bravo la France et merci à notre 1er sinistre qui roule à 150 au lieu de 90, qui remplit sa déclaration de patrimoine par « aucune idée ». Comment avoir la motivation de respecter l’idée débile de ce 1er sinistre alors que lui-même fait parti des premiers à s’en foutre des règles qui s’appliquent strictement aux gueux que nous sommes?

Rizo

Votons !!!

Tangi

Et après?

Emmanuel Albach

Cent pour cent d’accord! J’ajouterais que la persécution des automobilistes -de la majorité d’entre nous- est une manoeuvre d’intimidation délibérée, un conditionnement à la soumission devant une loi absurde. En cela la persécution routière est exactement semblable, je dirais même d’une troublante similitude avec la soumission qui nous est demandée face à la loi de l’islam toujours plus présente dans nos vies. Soumettre les Gaulois, les Chrétiens voilà toujours la même idée.

Ntm

Pourquoi tu mélanges les religions avec ta soumission !?

Colombo

il parle de l’islam uniquement qui est une véritable saloperie, qui n’a absolument rien à foutre sur nos terres de culture chrétienne !

adrien

Parce qu’il y a un lien entre les deux patate !

André THOREAU

Très bonne synthèse et analyse??

lucide

PUISQU’ILS VEULENT « PUNIR » qu’ils punissent intelligemment. Ca ferait plus d’effet à un père de famille de devoir consacrer de UN à 52 week-end en travail d’intérêt général ( aider les aides soignantes surchargées dans les hôpitaux, les ouvriers forestiers car les forêts sont délaissées, les personnels des communes etc..) que de se voir enlever des points..D’autre part les personnes aux revenus modestes sont trop pénalisées par ce système injuste.

POTIER

Bravo entièrement d’accord..Pas de permis,Pas de travail. Arrêter cette répression injuste

adrien

Les revens type RSA ne paient aucune amende ni aucun dommages/interets , frais de justice etc…. car non solvables

André THOREAU

Je me suis toujours demandé, depuis toutes ces années, qu’elle lobby pouvait servir cette Me Perrichon. Quelle pourrait être son réseau d’influence pour être à ce point reconnue et érigée papesse du tout répressif. Son influence sur les derniers gouvernements m’intrigue.

Tangi

Papesse des mégères

Vigie

La Ligue contre la violence routière ne représente qu’elle même. Mais parmi son Bureau on retrouvait des représentants de l’administration qui « oeuvrent » dans des organismes en charge de la sécurité rentière. Un effet miroir qui permet de « légitimer » face aux médias bêlants la politique mise en place depuis 40 ans. Ils vont même jusqu’à noyauter des associations supposées de défense des automobilistes (cf Christian Gérondeau qui siège à l’Automobile Club Association)

Pierre

La clique politicienne n est bien pas concernée par les radars ( imaginez sinon) grâce aux nombreux passes droits. Ce pouvoir a en plus l arrogance de nous faire croire que ce racket est pour notre bien. Le must de l hypocrisie…

Geo

Il y a environ 20 ans, j ai appris ce qu étais un Référendum, j en ai jamais vu un . En France , une minorité decide ,le peuple subi et paye. Le peuple décide de pas grand choses, juste de choisir tous ces bouffons. Démocratie, mon œil pour rester polie.
Si l état traitait les causes profondes des vrais problèmes après examen des paretos, il se mettrait enfin à améliorer notre pauvre pays.
Tchao.

Pierre

L état quel état ? Un conglomérat de serviteur des puissants qui malheureusement font croire tout et n’importe quoi au gens en utilisant cette piteuse république.

Michel de Belcourt

Merci Monsieur P.Cassen vous avez tout dit, il n’y a rien à ajouter sinon que je suis à 100% d’accord avec vous, merci encore pour cette vérité que vous avez eu le courage d’écrire, encore bravo.

Jb72

Rien à ajouter, nous sommes tous de bons moutons, et tant qu’il y aura de la laine….
Oui pour un référendum mais qui osera?

JEAN

Vous parlez de Référendum Pierre, je crains que nous n’en ayons jamais plus, nous avons très mal voté en 2005 et les politiques ont dû trouver une combine pour l’annuler
Par contre je me demande toujours à quoi servent les partis d’opposition, à par aboyer devant les micros ça ne va pas plus loin, le FN et la FI pourraient organiser des manifestations immenses, mais non rien c’est à se demander s’ils ne sont pas des comparses
Félicitations pour votre article

Vigie

Pour constater une énième fois l’aveuglement de nos institutions, il y a un documentaire, terrifiant, glaçant et fort instructif : 10ème Chambre de Raymond Depardon.
Le documentaire ayant déjà quelques années, inutile de préciser que les choses ont empiré depuis.

Sur les divers mensonges de la sécurité rentière :
http://online.flipbuilder.com/sxoa/yzxq/

Spipou

Ca ne doit pas être le bon lien. J’aboutis sur « Mobilités Magazine » (fort intéressant au demeurant), et je n’ai rien trouvé de Raymond Depardon.

JPLucas

Il serait bon de connaître le temps nécessaire en fonction de la vitesse pour doubler un véhicule qui roule à 70 ? On peut se poser le même question pour doubler sur autoroute un véhicule qui roule à 120 se trouvant sur la file du milieu, ce qui oblige en outre, si vous êtes sur la file de droite (comme il se doit), à couper plusieurs files pour venir à gauche du véhicule plus lent.
A terme ils supprimeront la voiture aux ouvriers pour réserver le réseau exclusivement aux « notables ».

adrien

…… et se garder ce qu’il reste de pétrole au passage…..

Mickael

Ç, est un deni de démocratie quand on impose une loi par la contrainte quand 74 % des français dont 86% en milieu rurale sont contre les 80 km/h

Reconquista

Il y a d’autres domaines où le référendum devrait être obligatoire au lieu de nous laisser gérer comme les animaux d’une ferme. Ce sont les prélèvements et impôts: l’etat Nous confisquant quasiment 75% de nos revenus avant de nous dépecer à notre mort et surtout l’immigration et l’islamisation qui changent la nature des peuples vivant en France et en Europe et qui sont à l’origine des attentats qui frappent l’occide et de la probable guerre civile à venir.

Blaireau49

Bien dit….

clercophage

Mr. Pierre Cassen. : Votre chroniqueur Martin Moisan a pondu 3 articles indignes , s’enférrant un peu plus à chaque fois. Il ne s’attendait manifestement pas à la volée de bois vert en retour.
Et vous , en patron bienveillant, vous sortez un bon article dans le sens de son poil. Du coup, il y a une majorité de réactions favorables. Normal : vous avez le prestige du chef ! Ça doit le consoler un peu.
Mais….Ça n’empêche pas que ce Moisan est un beauf de compétition .

lima

Certes, la loi est toujours la loi, même quand elle est inepte, et c’est le cas de l’obligation de porter une ceinture de sécurité; c’est une vraie atteinte aux droits individuel. Si on veut argumenter sur le terrain de la sécurité, quels sont les risques que le contrevenant fait courir à son entourage?
Qui plus est, voler 3 points pour une prise de risque strictement personnelle est un abus de pouvoir; ce CRS avait sûrement plus grave à sanctionner, mais il s’est fait plaisir.

Boudry

SARCOPHAGE
Vous êtes tellement aigri de constater que la majorité des usagers de la route se rebellent contre ces excès de pouvoir,que maintenant,sans plus de discernement vous vous en prenez à Pierre CASSEN..
Il n’est pas plus aveugle que celui qui ne veut pas voir
Dans votre cas pour réagir de cette façon vous devez certainement peu utiliser une voiture .
JE VOUS PLAINS

clercophage

à Boudry. : De 1956 à 1999, je faisais environ 3000 km/an en voiture ou à moto . Depuis 2000 ( en retraite ) je n’en fais plus que 1000 à 2000.
Je ne m’en « prends » pas à Pierre Cassen ; je lui donne mon avis. C’est le jeu sur ce forum.
Mon pseudo, c’est clercophage ; ça veut dire bouffeur de curés. Rien à voir avec les cercueils ou avec Sarkosy.
Vous me plaignez….Je suis trés touché de sollicitude.

clercophage

à Boudry. : Correction : Mes kilométrages , ce n’est pas par an, mais par mois. J’étais mal révéillé, mais je ne vais pas conduire tout de suite.

adrien

A sa décharge, de nos jours mieux vaut ne plus avoir besoin de bagnole….

Colombo

clercophage tu parait contrarié ? le chef a toujours raison, c’est pour cela qu’il est chef !
Hein oui chef vénéré et bienveillant ?
clercophage tu es jaloux, tu ne seras jamais chef !

clercophage

à l’inspecteur Colombo. : C’est trop tard : j’ai 80 ans.

adrien

Toi t’as l’air d’ente une flicaille de compétition qui doit se casser d’ici par contre….

clercophage

à Adrien : Ben non.

JPLucas

Quant aux distances de sécurité, tout bon conducteur sait ce que c’est un point de sécurité, mais il n’est pas recommandé de la maintenir si vous voulez doubler quelqu’un, encore une évidence de plus. De toutes les les façons doubler ‘est une manoeuvre qu’il faut toujours exécuter le plus rapidement possible par sécurité pour les autres et soi-même. C’est le danger majeur des limitations de vitesse abusives sans tenir compte des circonstances.

Alex

Rarement vu un tel ramassie d ânerie

35 ans de permis, jamais un accident, je fais 40 000 km par an pour le boulot, j ai mes 12 points sur le permis, j ai perdu une fois un point pour excès de vitesse de 3 km/h j ai payer je trouve ça normal, la vie en société impose des règles, on les respectes point final.

Allez vivre ailleurs, l herbe y est sûrement plus verte……….

Stephane G

Vous vivez en milieu rural Alex ? Moi aussi je faisais 40000 kms par an et aucune perte de point, aucun radar, maintenant je vis en milieu urbain, 20kms par jour et dix radars !! Résultat que des pertes de un point et plus de permis. Merci les politiques !

Colombo

Cet excellent article est bien trop compliqué à comprendre pour toi mon cher Alex ! Il y a des lectures à ta portée comme « Alex à la campagne » « Alex à la plage » « Alex à la montagne » « Alex au bistrot » « Alex a une gastro » … avec des dessins évidemment !

adrien

Quel conformisme, un bon toutou qui ne voit rien de l’étau qui se resserre sur le peuple et qu’il est normal de « respecter la loi ». Et si demain la loi c’est la dictature officielle, vous « respecterez la loi » ? Pauvre de vous !

ROCHE

Pour moi les deux grands chantiers pour la sécurité routière sont :.1) la formatIon des conducteurs, revoir de fond en comble l’habilitation et le fonctionnement des auto-écoles. 2) Remise en état du réseau routier qui est dans un état lamentable.

Mermet

Hé oui au lieu de mettre des radars partout de prendre un avion à 350 000 euros ce serait bien de refaire les 40 000 kms de route des trous partout cela serait déjà une bonne chose limitation de vitesse à 80 kms bientôt on roulera en calèche on est toujours entrain de regarder le compteur l apothéose comme cela on pollue encore un peu plus lisibilité de la route un vrai bordel dans la signalétique 30 50 70 80 90 etc
Et de plus les premiers à ne pas respecter les limitations les poids lourds

lima

Plus les routes seront en état pitoyable, plus les automobilistes seront contraints de se faire racketter sur les autoroutes à gestion privée.

JPLucas

Sur les autoroutes aux USA ont conduit en « lane » (sur une file) ce qui permet de doubler naturellement sur la droite. En France c’est interdit, alors pourquoi tolère-t-on les voitures qui son « scotchées » sur la file du milieu et qui ne sa rabattent jamais ?

Spipou

Non, c’est interdit et réprimé. Mais peut-être pas assez souvent, c’est vrai.

JPLucas

Quand on double un autre véhicule, il faut le faire le plus vite possible pour une simple question de sécurité. Il faudrait être suicidaire pour tenter de doubler une voiture qui roule à 70km/h voire moins en ne dépassant pas les 80km/h. On se demande si les gens de la sécurité routière ont tenu au moins une fois un volant ?

Papy

en 1964 le code de la route précisait que le dépassement devait se faire le plus rapidement possible ce qui me semble logique ;

Maitrehut

De toute façon ils sont tous des pourris, il n’y a que le fric qui compte ‘après lis disent que le pouvoir d’achat des français baissent

chiartano

salut les « mecs » , tant pis si je me trompe,mais dans ce discours sur la limitation de vitesse , je ne lis que des  » mecs » , proposez vous aussi un referendum sur les cameras dans les villes et aussi un referendum si l’on est pour le code de la route ou non , il faut savoir aussi si je me rappelle bien mes cours d’auto ecole , peut etre que pour certains d’entre nous devrions nous le repasser, mais il etait stipule qu’il y a une seule raison pour doubler sans aucune restriction de limitation

chiartano

quand le vehicule qui vous precede roule tres en dessous de la vitesse maximale , , exemple une voiture qui roulerait a 40 quand la vitesse est de 90 , vous pouvez doubler a 150 ou plus si une fois double vous vous rabattez et reprenez la vitesse normale

chiartano

les voitures actuelles disposent de limiteurs etc , meme opel avait un lecteur de panneaux de vitesses, desole mais il y a plus urgent en matiere de securite face aux menaces

Ras le bol

Très bon article et les amendes ne sont adressées que pour faire entrer de l’argent

Encore une preuve (et ce serait bien que riposte laïque en fasse un article) : Plein d’automobilistes ont été verbalisés à Tergnier (Aisne) parce qu’ils ont klaxonné le 15 juillet au soir (victoire de l’équipe de France).

https://france3-regions.francetvinfo.fr/hauts-de-france/aisne/tergnier-verbalises-avoir-klaxonner-soir-finale-coupe-du-monde-1520718.html

Il faut bien payer la casse à Paris !

Rom

Bravo mr cassen,commençons par cette republique de merde qui nous prend pour des vaches à lait,dans peu de temps avec toute ces règles le monde se possera même plus la question de ce qui peux leur arrivé et des punition pénal,et conduiront sans permis au détriment d’eux et des autres,j’ai deux jeunes à la maison,je sais de quoi je parle..Atout les français qui son aller voter bravo..Les politiques son là pour le pognon,pas pour notre gueule,il sens foute,regarder juste le nombre de sans domicile

LAuvigne-Ezran

En ce qui me concerne je ne conteste en rien les propos de cet article à propos de la répression routière. Ce qui est contestable et consternant dans les articles de Martin Moisan est qu’il prétend être indifférent de la mort d’un gendarme dans l’exercice de ses fonctions sous prétexte qu’il reçoit des prunes.
Si quelqu’un doit être comptable des prunes que vous recevez c’est d’abord
Ceux qui établissent les lois
Et le conducteur du véhicule qui a enfreint la loi.
Pas le gendarme

Larue

Entierement d’accord ce n’est pas une question de sécurité mais de fric il n’y a qu’à regarder l’emplacement de certains radar fixe ou derrière quel buisson ce cache les gendarmes avec leur jumelle c’est une honte pauvre France….