Un reportage sur CNN, et ils découvrent l’esclavage musulman

Les chefs d’État, les gouvernements et même l’ONU se moquent vraiment de nous et nous prennent pour des « billes ».

Il aura fallu un reportage de la chaîne CNN sur les pratiques de l’esclavage de nos jours en Libye pour que tout ce beau monde se réveille et ouvre les yeux, alors qu’il y a des décennies que l’on sait parfaitement que ces ventes d’esclaves existent !

Nombre de rapports et de témoignages officiels en ont apporté les preuves.

Moi-même, modestement, je n’ai cessé de l’écrire depuis 2010 dans de nombreux articles publiés.

*Le 10 mai 2013 : « L’esclavage a été supprimé, théoriquement, en Mauritanie dès 1986 mais rien n’a changé et la traite des noirs par des noirs se poursuit toujours sur la rive nord du fleuve Sénégal.

En 2010, à Khartoum (Soudan), la vente d’esclaves existe toujours et un esclave adulte coûte 50 dollars, selon les rapports de l’Association suisse « Slavery International », spécialisée dans le rachat et la libération d’esclaves noirs. »

*Dans un rapport datant de 1959, le général Challe interpellait le gouvernement français pour indiquer que des caravanes d’esclaves partaient de Mauritanie et du Niger pour qu’ils soient vendus par des marchands arabes sur les bords de la mer Rouge.

*Le 07 août 2015, j’affichais une lettre, découverte en 2014 et authentifiée par les experts de l’ONU, qui révélait les prix de vente des esclaves sexuelles, fillettes et femmes chrétiennes ou Yézidies d’Orient, selon la catégorie d’âge, directement par l’État Islamique.

La représentante officielle de l’ONU, Mme Zainab Bangura, se montrait formelle : une petite fille de moins de 10 ans était vendue environ 150 dollars. Une seule petite fille pouvait être achetée par 5 ou 6 hommes différents.

Les combattants de l’EI avaient le droit de revendre ces enfants à leurs familles pour plusieurs milliers de dollars.

Les prix étaient dégressifs  en fonction de l’âge de la « marchandise » : moins de 9 ans l’offre était à 150 euros. Une jeune fille entre 10 et 20 ans était proposée à 110 euros et le prix d’une femme âgée de plus de 55 ans se situait à moins de 40 euros.

Les « acheteurs » disposaient d’un catalogue explicatif.

Ces fillettes et ces femmes étaient proposées en priorité aux dirigeants de l’EI puis aux étrangers fortunés et l’Arabie Saoudite en était particulièrement friande. »

La garde des sceaux de l’époque, Christiane Taubira était forcément au courant, l’avez-vous entendu ? Et Emmanuel Macron participait à ce gouvernement, n’en savait-il rien ?

*Le 21 septembre 2017, donc tout récemment, je signalais à Louis-Georges TIN, président du CRAN, que la vente d’esclaves noirs se poursuivait toujours actuellement dans certains territoires musulmans (Libye) et qu’il le savait parfaitement, sans que cela semble le préoccuper.

Alors qu’on ne vienne pas se montrer soudainement « offusqué », « révolté » et « s’écrier » qu’il s’agit de « crimes contre l’humanité », puisque cela se sait depuis toujours !

Manuel Gomez

image_pdfimage_print

10 Commentaires

  1. At last, they shall discover Islam
    But we knew what is it, haven’t they lived in africa ???

    Just starting the talk … even sometimes

    PS :
    Je suis Francais et j’ai vécu en Afrique en 1963/1968 … à Alger

  2. Ca tombe bien, personne ne vous le demande !

    Par contre, c’est pas une raison pour en être quasiment amusé en parlant de votre propre génocide, mais vous prenez bien soigneusement les devants en disant que vous pourriez être accusé de naninanère et que bien entendu, vous ne le souhaiteriez a personne.

    Je crois que vous êtes un peu dérangé, suffit d’ailleurs de lire votre commentaire chez Charles Demassieux pour en avoir la confirmation…

    • Dans le bar à putes que vous fréquentez habituellement, je vous ai repéré avec vos vices caractéristiques d’un mec qui bande plus et les filles se sauvent comme une volée de moineaux quand elles vous voient pousser la lourde…

  3. L’esclavage arabo-africain a toujours existé,et il a été d’une autre ampleur que l’esclavagisme occidental,lequel a été limité dans le temps et dans l’espace .Mais lorsque
    cette hypocrite de Taubira a poussé sa loi sur l’esclavage,elle a évité d’évoquer l’esclavagisme islamique…ben oui,il ne fallait pas traumatiser les  » jeunes  » des quartiers avec les crimes de leurs ascendants ;pour les jeunes Français,ça n’avait pas d’importance,que les salauds soient exclusivement leurs ancêtres .
    Sans compter,en plus que l’esclavagisme africain fût complice des occidentaux;ils étaient les vendeurs de leurs frères .
    Et sans compter aussi que les arabes castraient les esclaves noirs pour éviter leur prolifération .

  4. il n’est pas pire sourd et aveugle que les bobos et zélites françaises!
    aujourd’hui ils sont bien obligés d’ouvrir les yeux…
    avez vous entendu le CRAN ou la LICRA faire ou même dire quoique ce soit? le silence est assourdissant même Ch Taubira est muette (ce qui n’est pas dans sa nature)

  5. C’est un fait historique que le Korrect veut oublier !
    Les Blancs sont seuls coupables.
    Il revient en surface ? Enfonçons-le !

  6. pour moi , il n’y a pas photo , c’est du même acabit que l’enfant retrouvé sur la plage qui a tellement ému que les associations ) ont aidé les migrants jusqu’aux limites des eaux lybiennes d’où le navire défend europe nous donnait ces infos …donc en cheville avec les passeurs . et là nous avons tout d’un coup l’esclavage , quand tout le monde sait que les jeunes filles chrétiens d’orient subissaient l’esclavage sexuel ainsi que les yézidis n’ont jamais vraiment attirés la compassion du gouvernement français et des autres ..de qui se moque t on ? tout d’un coup , tout d’un coup : zut des esclaves !!! avec des photos à l’appui comme si les esclavagistes se vantaient de cela !! un enfant ne se ferait pas prendre à un tel mensonge !!!

Les commentaires sont fermés.