Un Rip contre la souffrance animale, oui, mais c’est insuffisant

En France, 80 % des animaux consommés sont issus de l’élevage intensif. Un système de production qui aujourd’hui pose problème. « Le Monde en face » propose donc, en cette semaine de Salon de l’agriculture, un documentaire qui ouvre les portes des exploitations et des abattoirs. Marina Carrère d’Encausse mène ensuite le débat : le bien-être animal est-il compatible avec nos modes de consommation ?

Amis défenseurs du bien-être animal, les semaines qui viennent  s’annoncent décisives.

Évidemment, je ne vais pas me faire que des amis…

C’est en effet un combat difficile qui s’est engagé, avec la mise sur orbite d’un Rip, référendum d’initiative partagée, sur la cause animale.

https://referendumpourlesanimaux.fr/comment-soutenir

L’origine de ce Rip, soutenu bien évidemment par la Fondation Brigitte Bardot, trois entrepreneurs soucieux de faire avancer la condition et la protection des animaux en France.

https://www.fondationbrigittebardot.fr/referendum-pour-les-animaux

C’est Hugo Clément qui en est le chef d’orchestre, avec l’appui de plusieurs autres associations.

Pour que ce Rip ait une chance d’aboutir, il faut d’abord que 185 parlementaires adhèrent au projet. Ensuite 10 % des inscrits sur liste électorale, soit 4,7 millions de personnes, devront soutenir l’initiative. À ce jour 129 députés et sénateurs ont apporté leur soutien, ce qui est prometteur.

Que propose ce Rip ?

– la fin de l’élevage en cage

– la sortie de l’élevage intensif

– l’interdiction de l’élevage à fourrure

– l’interdiction de la chasse à courre, du déterrage des blaireaux et des renards, des chasses traditionnelles

– l’interdiction des spectacles d’animaux sauvages

– la fin de l’expérimentation animale

Évidemment, face à ce projet qui divise la classe politique, avec de lourdes conséquences électorales en perspective, les opposants ne restent pas les bras ballants et les téléphones crépitent à l’Élysée, à Matignon, à l’Assemblée ou au Sénat.

Le terrain est glissant et les élections approchent… d‘où les innombrables pressions de part et d’autre, que ce soit pour renverser la table ou pour préserver le statu quo.

Dans ce combat, les chasseurs sont en première ligne et leur puissant président, Willy Schraen, nous livre son point de vue. Son livre sur la défense de la ruralité est dans les tuyaux. (JDD)

Comme tous ses prédécesseurs, Emmanuel Macron caresse les chasseurs dans le sens du poil. Il a d’ailleurs divisé le prix du permis national par deux, lequel passe de 400 à 200 euros.

https://www.lepoint.fr/societe/les-chasseurs-obtiennent-la-baisse-du-prix-du-permis-27-08-2018-2246213_23.php#

En effet, si 1,2 million de chasseurs pratiquent  leur « sport » régulièrement, ils sont 5 millions à détenir un permis. Un vote particulièrement convoité, donc.

Willy Schraen peut compter sur le soutien de Gérard Larcher, qui n’a jamais caché ses réserves quant au Rip ou quant à la dose de proportionnelle aux législatives.

Le président du Sénat vient d’ailleurs d’écrire au patron des chasseurs, en l’assurant « de l’attention qui sera la sienne quant à l’avenir que pourrait connaître cette initiative ».

On le voit, avec Larcher, la démocratie a ses limites et l’avis du peuple, on peut très bien s’en passer !

Il oublie simplement que  77 % des citoyens sont pour un référendum sur la cause animale.

Il manque 56 signataires pour atteindre les 189 parlementaires permettant d’enclencher la procédure. Les pressions vont donc s’accentuer.

Du bon côté, donc de celui qui refuse la souffrance animale, on trouve Barbara Pompili. Elle veut aussi supprimer la chasse à la glu.

On peut juger les Verts irresponsables dans bien des domaines, mais dans ce combat, ils défendent la bonne cause. C’est du moins mon avis.

Willy Schraen  juge que le monde rural se sent  fortement humilié ! Il faut oser !

Et le cerf aux abois, traqué par une meute enragée, il se sent comment ?

Opposé au Rip, qu’il juge comme étant un déni de démocratie, il condamne les parlementaires qui l’ont signé, estimant qu’ils devraient démissionner ! Encore un grand démocrate !

Quant aux Verts, Willy Schraen estime qu’ils ont créé une sorte de tribunal populaire animaliste, qui s’apparente à  l’Inquisition. Rien que ça !

Il me semble que c’est plutôt l’animal qu’on torture sans états d’âme, non ?

Rappelons que ce dernier voulait piéger les chats au-delà de 300 mètres de toute habitation, prétextant que ce sont des prédateurs responsables de dégâts sur la faune ! Une proposition qui lui a valu bien des menaces, au point d’avoir recours à une protection policière.

https://www.lavoixdunord.fr/752821/article/2020-05-14/willy-schraen-le-president-des-chasseurs-place-sous-protection-policiere-apres

C’est quand même fabuleux !

Le président des chasseurs dénie aux chats le droit de chasser, mais juge normal que l’homme tue pour son seul plaisir !

D’un côté, nous avons un félin qui suit son instinct de chasseur, de l’autre nous avons un être dit « civilisé » qui tue pour le « sport ». À chacun de juger…

Cela dit, si je soutiens l’initiative de ce Rip, je constate que les 6 propositions se gardent bien de faire référence aux abattages rituels qui sont le summum de la barbarie gratuite.

Une regrettable lacune qui discrédite en partie cette initiative légitime et bienvenue. La peur des réactions communautaristes, sans doute  ?

Dommage… Brigitte Bardot a souvent dénoncé cet abattage barbare sans étourdissement.

https://www.fondationbrigittebardot.fr/tribune-brigitte-bardot-abattage-rituel/

Plus d’un milliard de bêtes sont abattues chaque année, trois millions par jour, dont beaucoup sans étourdissement préalable.

Un génocide animal quotidien qui méritait  d’être pris en compte, au niveau des souffrances gratuites.

Y aurait-il des souffrances animales davantage politiquement correctes que d’autres ?

https://www.bfmtv.com/police-justice/la-moitie-des-animaux-tues-selon-un-mode-rituel-dit-un-rapport_AN-201203070040.html#:~:text=PARIS%20(Reuters)%20%2D%20Plus%20de,halal%20ou%20casher%2C…

Jacques Guillemain

image_pdf
0
0

42 Commentaires

  1. Il manque l’abattage des animaux fait par les communautés juives et musulmanes qui sont une vraie horreur. Et ce qui se passe dans les abattoirs français est tout aussi cruel et indigne.

  2. Une connaissance qui rentre de vacances sur Paris, se tracasse à l’idée qu’elle risque de ne pas trouver de taxi, en sortant de la Gare de Lyon, car elle a un chien – et les chauffeurs de taxi, dont on devine l’origine, refusent de prendre en charge les clients ayant un toutou….
    Après on nous traite de racistes….

  3. LARCHER est un vétérinaire qui aime la chasse à courre, il en a fait sa thèse « Contribution à l’étude des chiens de grande vénerie »…
    C’est un putain de franc-maçon….
    Il n’y a rien à attendre de ce gros sac de graisse, fils à papa, qui a une carabine à la place du cœur !
    Un fils à papa nuisible, parasite de la société qui n’apporte rien, même pas de la tendresse aux animaux : UN SAC DE MERDE !

  4. Gérard Philippe René André Larcher est issu d’une famille catholique. Son père, Philippe Larcher, qui fut maire de Saint-Michel-des-Andaines dans l’Orne, était propriétaire d’une usine de textile, petit éleveur de chevaux de selle et de vénerie (chasse à courre).
    Après avoir obtenu son baccalauréat à l’institution Sainte-Marie de Caen, il s’inscrit dans une classe préparatoire BCPST au lycée Louis-Thuillier à Amiens. Il intègre ensuite l’École nationale vétérinaire de Lyon, dont il est diplômé en 1973. Passionné par la chasse, il soutient sa thèse d’exercice, intitulée « Contribution à l’étude des chiens de grande vénerie » : « Le Poitevin ». Il effectue ensuite son service militaire à la caserne de la garde républicaine à Paris.
    Il est présenté comme membre de la franc-maçonnerie.

  5. Il y a plusieurs années une émission de France 2 avait très bien montré combien l’abattage Hallal était cruel et malsain sur le plan sanitaire.Je trouve que toutes ces associations ont raison de s’occuper du bien être animal mais il y a une certaine lâcheté là dedans car rien n’est fait contre l’abattage hallal. Et ça n’est pas normal.
    Autre chose: la légèreté des peines données à ceux qui maltraitent leurs animaux. Près de chez moi un homme est parti à la plage en laissant son chien enfermé dans le coffre de sa voiture. Des passants alertés par des gémissements ont appelé la police mais il était déjà trop tard, la pauvre bête n’a pas survécu. L’homme a écopé d’une amende de 450 € alors que la loi prévoit deux ans de prison et 30000 € d’amende…A quoi servent ces lois si pas appliquées?

  6. Dupont-moretti est un grand chasseur ce qui fait qu’il devient ministre et hop 5 millions de voix pour Macron. Rusé comme un renard le blaireau…

  7. Je vais transférer un maximum et bien sur suis 1000000% la pour un Rip contre le martyr des animaux, et la chasse, corrida etc
    Ils sont confiantts et gentils, pas stupides du tout..et ne sont pas lâ pour ns servir ou servir d’exutoire à des sadiques, des laches
    ,Devrait inclure l abattage rituel qui est une honte,

  8. L’élevage en cage des poulets, lapins est une abomination. Pareil pour les milliers qui se trouvent entassés dans des angars en taules. Pareil pour les porcs entassés et confinés qui marchent sur des grilles alors que mis à l’air libre en plein champs, tout ces l’animaux sont heureux, pas besoins de piqûres d’antibio continuellement et la viande bien meilleure. Eh qu’est ce qui est fait pour INTERDIR la BARBARIE halal, avec toutes ces pauvres bêtes qui pataugent, voient et sentent le sang des autres animaux égorgés ???

  9. pas mal, tout ça….sauf pour l’expérimentation animale pour obtenir des médicaments.
    Avant les essais sur l’humain, je ne suis pas choqué qu’on teste les animaux d’abord…
    ceux qui sont contre peuvent signer une décharge et les remplacer gratuitement….on ne le fait que dans les habitants des pays pauvres, ça ne gêne personne ?
    Sans la création de la « célèbre dolly » comment la médeçine aurait pu espérer nous soigner au niveau cellulaire et aussi nous reproduire dans l’avenir ? (nous sommes assez joueurs ou assez fous, au choix, pour ça)

    • L’expérimentation animale est une abomination. Même si elle était utile elle ne serait pas légitime, les animaux n’ont pas à payer de leurs souffrances le prix de nos maladies. Le tabou humanitaire interdit l’expérimentation sur les hommes alors qu’elle serait la plus efficace car la transposition des résultats d’une espèce à une autre conduit à des erreurs. En fait l’expérimentation animale est une poule aux oeufs d’or pour les labos, ce scandale a été dénoncé dans de nombreux livres par le journaliste scientifique Hans Ruesch, « l’impératrice nue ou la grande fraude médicale » est son plus célèbre.

      • Vous plaisantez ? vous ne savez pas qu’on teste déjà dans les pays pauvres ?

        • Je sais, mais les tests dans les pays pauvres n’ont rien à voir avec ce que subissent les animaux qui sont enfermés dans des cages de labos toute leur vie et font l’objet d’expériences terrifiantes. Certains sont amputés, ont la colonne vertébrale sectionnée etc etc, d’autres doivent absorber des pesticides ou d’autres substances jusqu’à la dose létale…etc C’est l’enfer sur Terre !

    • Le Médiator, le dystilbène et Cie avaient tous été testés sur les animaux ! Et on sait les dégâts irréparables que ces « médicaments » ont causé chez les humains. Le modèle animal est une imposture. Il existe désormais des méthodes alternatives, sur tissus humains, qui donnent des réponses valables et plus fiables.

      • il n’y a qu’à faire les essais en éprouvette (rire) hein, tant qu’on y est…
        vos « réponses fiables » sur tissus humains sont vraiment une imposture.
        des tissus humain ne font pas un être humain dans son ensemble où tout est inter dépendant.
        vous ne dites rien sur les essais dans les pays pauvres, il ne valent pas un animal ?

        • Renseignez-vous donc sur les « mesures alternatives » et les progrès scientifiques – avant de parler d’imposture ! Ces méthodes sont pratiquées partout mais les lobbies pharmaceutiques ou autres – qui ont des intérêts dans le commerce archaïque avec les animaux, freine l’évolution ! C’est comme pour la chloroquine – certains mafieux défendent leurs intérêts !

          • je vous renvoie gentiment à votre « renseignez vous »
            on n’arrête pas le progrès et les labos sont en concurrence féroce En attendant la procréation et grossesse totale en machine on a encore besoin d’essais sur du vivant entier…animal ou humain.

  10. Félicitations, M. Guillemain, d’avoir « osé » aborder le drame de la souffrance animale. Un très Grand Merci. Et s’il y a « déni » de démocratie c’est bien du côté de Larcher qu’il se trouve, ne tenant jamais compte de la majorité des opposants à la chasse ou autres barbaries – alors que les chasseurs sont minoritaires !

  11. On ne peut que vous rejoindre Monsieur Guillemain, la cause animale doit être défendue , sauf que l’abattage rituel ne semble pas être évoquée , ne rentrons pas dans le jeu de ce gvnt
    Par ailleur le problème de la surmultiplication des sangliers devrait être étudiée , mais comment faire ?

  12. Ne pas oublier l’autorisation des pesticides responsables de la mort des abeilles , porteuses de toute vie dans le milieu végétal ….et donc le notre par extension ! Pompili vient de renoncer à cette interdiction , sous ordre de macron !

  13. VOUS ETES CONTRE LA CHASSE A COURRE MONSIEUR MADEMOISELLE??OUI CELA EST CRUEL JE VOUS DONNE LA PHOTO D UN HOMME POITIQUE AYANT MILITE POUR LA CAUSE ANIMALE ET FAIT INTERDIRE LA CHASSE A COURRE EN ALLEMAGNE UN MODELE POUR BRIGITTE VOICI REGARDEZ AVEC SA CHIENNE J EN AI D AUTRES

  14. encore une initiative pour polluer le débat politique, enfermer les Français dans leur stupidité, les éloigner des vrais problèmes, et les orienter vers des sujets clivants permettant aux tireurs de ficelles de se gausser à l’aise . Ras le bol de ces inepties plus qu’ineptes qui ne montrent que la nullité intellectuelle et l’ignorance crasse de ceux qui les promeuvent.

    • La souffrance animale EST un vrai problème !!! Défendre les animaux n’empêche nullement de se battre sur d’autres fronts !

    • J’ai un chien, et franchement si on me demande si c’est mon chien ou toi qui doit crever, je n’aurai aucune hésitation, ce sera toi.
      Si la souffrance animale ne te pose aucun problème, la souffrance de gens comme toi ne m’en pose pas plus. Abruti(e)!!!

    • mimi . Je pense que juger la souffrance animale comme une ineptie et une cause stupide est un signe de nullité intellectuelle et sentimentale…

    • Il faut vraiment être d’une insensibilité et d’une ignorance totales pour juger la cause de la souffrance animale comme une ineptie et une stupidité.

  15. Si l’abattage rituel n’a pas été mentionné c’est pour avoir une chance d’obtenir la signature de 185 parlementaires, minimum indispensable. Car les initiateurs du RIP savent fort bien que nombre de politiciens (de gauche mais pas seulement) courtisent l’électorat musulman et n’envisageraient jamais de signer si cet abattage était remis en cause !
    Ceci dit si le gouvernement le voulait il pourrait d’un simple décret interdire cet abattage, pas besoin d’un référendum, il suffit de supprimer la dérogation accordée aux religieux permettant l’abattage sans étourdissement.
    Mais avec ces islamos-collabos aucune chance !
    D’autant plus que Macron est un ennemi de la cause animale, il apprécie les chasseurs y compris les plus extrémistes comme Schraen, pourtant bien moins nombreux que les muzz.

    • Ne pas oublier de dire et de publier que l’abattage rituel halal sans étourdissement est responsable des « épidémies  » de gastro entérites causant des morts chez les personnes âgées et chez les enfants !!!!! par la dissémination de l’E.Coli dans la viande consommée saignante chez nous (remarquer que les arabes ne la consomment que très cuite donc ne sont pas touchés!)

  16. Merci beaucoup Jacques Guillemain pour cet article qui informe d’une actualité méritant une forte mobilisation, laquelle n’est pas très promue publiquement malheureusement. Je donne ici un lien qui permet de soutenir l’initiative : https://referendumpourlesanimaux.fr/ ; sur mon ordi, il n’apparaît pas car il est noté en blanc sur blanc, mais en principe, il reste clickable ; au cas où ça ne serait pas le cas, après avoir tapé h t t p s : // sans espaces, l’adresse propre du site de soutien est referendumpourlesanimaux.fr . Pour l’AR, il faudrait faire un RIP séparé, je pense qu’ils ont préféré éviter de ruiner leurs chances d’apporter au moins une petite avancée qui a ses chances. Evidemment la glu doit être incluse, je tairai ce que je ferais à ses utilisateurs si j’avais une baguette mag

  17. BRAVO et MERCI pour votre article.
    Je suis totalement d’accord avec vous, sur tous les points et je vous remercie particulièrement pour votre position absolument sensée contre l’abattage rituel qui devrait être interdit en Occident (faute de pouvoir l’interdire dans le monde entier) car c’est répugnant, révoltant, insupportable et dégueulasse pour les animaux qui doivent subir sans pouvoir se défendre. Sils pouvaient parler, ils en raconteraient des choses sur les dégueulasseries des humains…
    BRAVO pour votre position contre ce gros tas de graisse et d’imbécillité qu’est ce Willy SCHRAEN ! Vivement qu’il marche sur son arme et se dégomme tout seul comme un grand con qu’il est.
    Il y a des punaises qui ne savent qu’empoisonner le monde. Leur naissance est une erreur. Il en est.

  18. BRAVO ET MERCI pour cette tres juste initiative . toutefois , on regrette amerement que cela ne concerne pas l abattage dit rituel de la secte du chamelier pedophile …il est innaceptable de laisser cette barbarie se perpetrer CHEZ NOUS malgre les lois FRANCAISES et europeennes . tout ca bien sur pour ne pas contrarier la race protegee : l islamopitheque !

  19. Dès que la procédure de signature des 10% d’électeurs est ouverte , je fonce la signer .
    Les promoteurs de cette initiative ne sont pas idiots : pas tout d’un seul coup !… Si c’est un succès, ce qui n’est pas gagné d’avance , il sera + facile de faire passer ensuite l’interdiction de la corrida et des abattages casher et halal .

    • Vous n’ignorez pas qu’un vote citoyen en suisse (malgré la pétition du même genre) a donné l’autorisation de poursuivre les expériences sur les animaux (avec des limites évidemment) si les français veulent remplacer les indiens et les animaux testés, qu’ils proposent leurs services aux labos. La science demande bien quelques sacrifices.

      • Les prisons sont remplies de volontaires.
        Toute cette pourriture pourrait rendre un grand service à la société!

        • Voilà un idée à creuser….pour l’intérêt des honnêtes gens. (sourire)

  20. Bravo Mr Guillemain et Mr Peretti pour les animaux. Oui ce référendum cache lamentablement l’horrible torture de l’abattage importé par les sauvages. Et pourquoi rien sur la CORRIDA, ces heures de torture « dégustées » par des milliers de spectateurs qui ne sont rien d’autre que des POURRITURES sadiques qui devraient être tous en taule !!!
    La corrida, c’est mille fois plus grave que les cirques avec animaux.

    • Entièrement d’accord, certains cirques adorent leurs animaux, mais RIEN sur l’abolition de cette barbarie qu’est la corrida espagnole; il ne faut pas oublier qu’en Catalogne espagnole, il y a des décennies qu’elle est abolie ! RIEN sur le halal…

  21. Vous avez tout dit, y compris sur l’abattage rituel.
    J’ajoute que certains disent que la chasse est une tradition du monde rural. FAUX, par chez moi la moitié des chasseurs sont des citadins habillés en « commandos » !!!

    • Absolument d’accord ! Ce sont des hommes d’affaires qui ne savent pas quoi faire de leur fric. Ils invitent d’autres hommes d’affaires dans leur domaine en Sologne. Car les terrains de chasse, le personnel et les meutes de chiens, il faut les entretenir…
      Des millionnaires pervers qui veulent se donner des frissons…
      Alors que les refuges font tellement de miracles pour sauver des vies avec le peu de dons qu’ils peuvent ramasser. Tout ce fric serait tellement plus utile aux refuges.

      • faites gaffe,es médias font de la propagande sur le dos des animaux en invitant sur leurs antennes des présidents de chasse à la glu sur les oiseaux sur les cirques. Sud Radio et RMC deux stations pourries tenus par des abrutis.
        Quand à Brigitte Bardot et son association elle s’est désintégré quand cette dernière a rendu hommage à Karl Lagerfeld bourreau de plusieurs milliers de visons pour ces fourrures portés par des mannequins et célèbritées débiles.
        Coup de gueule aussi aux maitres qui n’en n’ont rien a faire des associations animales plus prompt à intoxiquer leurs populaces avec des masques débiles.

        • L’histoire des fourrures, cela fait longtemps. depuis Brigitte Bardot a milité contre.
          Quant au masque,il n’a rien à voir là dedans…

Les commentaires sont fermés.