Un site islamiste français menace de mort notre ami Oskar Freysinger

L’islam religion de paix d’amour et de tolérance n’existe que pour les incrédules, les naïfs et les lâches, tous ceux qui ne veulent pas voir que cette idéologie fascisante est prête à utiliser l’intimidation et le meurtre  pour empêcher  les combattants  qui luttent pour préserver notre liberté, notre système  démocratique et  notre civilisation universaliste face à l’islamisation de nos sociétés Occidentales.

Oskar Freysinger, comme Gert Wilders  sont des hommes politiques qu’il nous faut défendre, car ils ont compris que nous ne devions  pas abdiquer devant l’islam, mais que nous devions résister et dénoncer  ses dogmes et ses pratiques moyenâgeuses qui portent atteintes à nos libertés fondamentales.

Les  islamistes ne supportent pas que l’on puisse critiquer l’islam et ses préceptes archaïques et barbares. Ils n’ont pas hésité à tuer. Théo  van  Gogh , cinéaste a payé de sa vie  en plein centre d’Amsterdam pour avoir osé critiquer  la soumission des femmes dans l’islam.

Le 2 novembre 2004 , Mohammed Bouyeri  blesse Van Gogh avec une arme à feu dans un lieu public, puis l’achève en tirant de nouveau. Huit balles auront atteint le réalisateur. Le jeune homme l’égorge, le décapitant presque. Puis, il lui plante deux couteaux dans la poitrine dont l’un porte sur la garde une lettre adressée à Ayaan Hirsi Ali . Theo Van Gogh avait réalisé deux mois plus tôt un  court-métrage intitulé Submission avec Ayaan Hirsi Ali. Cette première partie montrait des femmes passant d’une soumission totale à Dieu à un dialogue avec lui sur un ton de défi. Elles regardaient franchement Allah et lui avouaient que si la soumission à sa loi était source de tant de malheurs, s’il n’intervenait pas, elles cesseraient de se soumettre.

Oskar Freysinger qui dérange manifestement ces fanatiques a été menacé de mort le 20 septembre 2011 sur  un site d’extrémistes salafistes  sans que les Autorités Françaises n’interviennent pour que cessent de tels appels au meurtre qui sont inadmissibles, insupportables  et  surtout passibles de poursuites judiciaires.

http://www.20min.ch/ro/news/vaud/story/Freysinger-menace-de-mort-sur-un-site-web-musulman-28436966

Cette menace de mort fait suite à un débat qui l’avait opposé à Hani Ramadan à Genève le 6 septembre dernier.

A la fin de ce débat, le conseiller national UDC Oskar Freysinger s’est fait entarter par un membre du public de l’Uni Dufour lundi soir. Entouré d’une foule d’admirateurs, le Valaisan dédicaçait ses livres quand a surgi le jeune entarteur. Un mouvement de foule et l’émule du célèbre Belge Noël Gaudin se faisait évacuer manu militari par un garde du double de sa stature. Fin du coup d’éclat.

En réaction à ce débat, sur le site web de ce mouvement musulman français, qui «désavoue» le «système démocratique», des internautes ont une idée plus radicale de ce qu’aurait dû être l’incident. En ligne depuis six jours, un commentaire de visiteur regrette l’absence d’acide dans la substance jetée au visage de l’élu valaisan. Un autre commentaire, retiré lundi après une tentative de «20 minutes» d’entrer en contact avec le site, jugeait «qu’une balle dans le front aurait été mieux», les «racailles» du genre d’Oskar Freysinger «méritant la mort».

Il en avait été de même pour le danois Lars Vilks qui avait représenté en 2007  dans la presse suédoise  dans une caricature le prophète Mahomet avec le corps d’un chien. Depuis la parution de ce dessin, Lars Vilks a fait l’objet de plusieurs menaces de mort et vit sous protection policière, Al-Qaïda ayant promis une récompense de 100 000 dollars pour son assassinat.

Les mêmes menaces avaient été proférées contre Salman Rushdie  essayiste et romancier britannique d’origine indienne qui avait écrit  en 1988 les versets sataniques  et contre lequel  l’Ayatollah Rouhollah Khomenie avait édicté une fatwa réclamant son exécution.

Salman Rushdie s’est opposé  au projet du gouvernement britannique d’introduire en droit le crime de haine raciale et religieuse, ce qu’il a exposé dans sa contribution La libre expression n’est pas une offense, un recueil d’essais publié par Penguin en novembre 2005.

Rushdie ne croit plus en l’islam, Khomeini le condamne aussi pour  apostasie, ce qui, selon l’interprétation actuelle majoritaire d’un hadith, est passible de mort. Khomeini précise que c’est désormais la responsabilité de tout musulman d’exécuter Rushdie et ses éditeurs :

« Au nom de Dieu tout puissant. Il n’y a qu’un Dieu à qui nous retournerons tous. Je veux informer tous les musulmans que l’auteur du livre intitulé Les Versets sataniques, qui a été écrit, imprimé et publié en opposition à l’Islam, au prophète et au  Coran, aussi bien que ceux qui l’ont publié ou connaissent son contenu, ont été condamnés à mort. J’appelle tous les musulmans zélés à les exécuter rapidement, où qu’ils les trouvent, afin que personne n’insulte les saintetés islamiques. Celui qui sera tué sur son chemin sera considéré comme un martyr. C’est la volonté de Dieu. De plus, quiconque approchera l’auteur du livre, sans avoir le pouvoir de l’exécuter, devra le traduire devant le peuple afin qu’il soit puni pour ses actions. Que Dieu vous bénisse tous. »

— Rouhollah Musavi Khomeini –

Le 19 septembre 2006, Robert Redeker avait aussi publié un texte intitulé « Face aux intimidations islamistes, que doit faire le monde libre ? » dans le Figaro. Robert Redeker y écrivait :

  • « L islam essaie d’imposer à l’Europe ses règles : ouverture des piscines à certaines heures exclusivement aux femmes, interdiction de caricaturer cette religion, exigence d’un traitement diététique particulier des enfants musulmans dans les cantines, combat pour le port du voile à l’école, accusation d’islamophobie  contre les esprits libres. Comment expliquer l’interdiction du string à Paris-Plages, cet été ? » ;
  • « Haine et violence habitent le livre dans lequel tout musulman est éduqué, le     Coran » ;
  • « Exaltation de la violence : chef de guerre impitoyable, pillard, massacreur de juifs et  polygame, tel se révèle Mahomet à travers le Coran. ».
  • « Quand le judaïsme et le christianisme sont des religions dont les rites conjurent la violence, la délégitiment, l’islam est une religion qui, dans son texte sacré même, autant que dans certains de ses rites banals, exalte violence et haine ».

La rédaction du Figaro s’était désolidarisée de Redeker et avait présenté des excuses sur Al Jazeera. Pierre Rousselin estimera que cette publication a été « une erreur ». L’article avait donc été enlevé du site web du Figaro.

Je pourrai encore citer mon amie Christine Tasin qui avait été également menacée de mort par ces fous d’Allah :

« Une Fatwa a été prononcée contre toi, tous les musulmans de France et de Navarre ont le devoir d’exécuter cette dite fatwa où qu’ ils se trouvent , La loi dans le coran dit que celui qui blasphème l’islam doit être poursuivi et châtié » . Le titre du message était clair : « Le blasphème est un délit dans l’islam ! »

Ces fanatiques exècrent  la liberté d’expression, la liberté d’opinion et la liberté de conscience. Ces fanatiques ne supportent pas que l’on s’insurge contre l’obscurantisme rel
igieux qui n’a pour seul but  que de s’en prendre au monde démocratique et à tous les impies qu’ils jugent indignes de vivre s’ils ne se soumettent pas à la parole « divine » du prophète Mahomet.

Nos gouvernants  et nos élites bienpensantes sont des lâches et n’osent pas affronter de face le danger islamique qui gangrène nos villes et nos banlieues. Ils préfèrent  louvoyer, plier l’échine au lieu de réaffirmer que nous ne nous laisserons pas intimider ou impressionner par cette peste verte qui n’est en rien compatible avec nos sociétés démocratiques  qui prônent l’égalité, la fraternité et la liberté entre les hommes au-delà de nos différences.

La peur n’évite pas le danger, cela n’est pas en reculant sur nos valeurs que nous arriverons à vaincre l’obscurantisme.

Le vent de la liberté souffle de notre côté et pas du côté des pays islamiques et rien ne nous empêchera de continuer à dénoncer haut et fort cette idéologie fascisante qui humilie, asservie et prive de toute autonomie de pensée un milliard d’individus soumis  à la loi divine du prophète Mahomet.

 

Fabrice LETAILLEUR

Voir son blog :

http://lebloglaicdechamps.over-blog.com/

 

 

 

 

image_pdf
0
0