Un site propose de décerner le prix colonialiste de l’année 2010 à Riposte Laïque

Publié le 7 février 2011 - par
Share

J’ai reçu par courriel, ce lundi 31 janvier, une proposition de voter pour un « Prix colonialiste de l’année » et pour un Prix Françafrique », qui renvoie à ce site :

http://anticolonial.net/

J’ai envoyé la réponse suivante à l’expéditeur et à chacune des 40 personnes destinataires avec moi de la proposition :

Ce mélange, sur une même liste d’un « sondage », d’authentiques néo- colonialistes, racistes, exploiteurs des peuples africains, et de républicains laïques résistant à l’islamisation de la France et de l’Europe n’est pas seulement une erreur. C’est une saloperie digne de la méchante imbécilité des « Indigènes de la République », ou du MRAP inversé, ou de la LDH inversée.

Je suis fier d’être de ceux qui soutiennent activement Riposte Laïque, où j’ai encore publié un texte la semaine dernière (voir dans le Sommaire du n°182, à la rubrique Points de vue, « Le pire de la théologie papale »). C’est un texte qui répond, en le critiquant, à un autre publié au même endroit dans un numéro précédent. Car Riposte Laïque n’est pas seulement la revue fédératrice du combat républicain pour la laïcité, c’est aussi un lieu de débat sur les problèmes du monde réel, ici et maintenant.

http://www.ripostelaique.com/

Et puis je suis jaloux. Puisque la liste imbécile existe je devrais y être inscrit par mes gentils camarades égarés puisque, je crois bien, j’ai été le premier en France à affirmer publiquement haut et fort « ma sereine islamophobie ».

C’était après avoir lu, en 2006 dans Témoignage Chrétien, un texte dégueulasse de Pascal Boniface contre Robert Rédeker. Dans le fameux article publié par celui-ci dans le Figaro Boniface relevait sept ou huit expressions sévères contre l’islam et il en faisait des expressions de « racisme ». Et très logiquement, puisque celui-ci est à juste titre interdit par la loi, il déduisait de son malhonnête amalgame que Rédeker aurait dû être conduit devant les tribunaux.

Dans Témoignage Chrétien ! Ce journal issu, dans la clandestinité, de la résistance à l’occupant nazi ! Ce journal où j’avais décrit moi- même en 67, sur les deux pages centrales, la situation en Guadeloupe après une honteuse campagne à laquelle avait pris part l’ORTF qui m’employait là-bas !

Je fus éloigné de la Guadeloupe après avoir, dans un meeting du Parti Communiste local, dénoncé cette campagne et le racisme – bien réel celui-là – qu’elle comportait. Titre de mon article : « Combien faudra- t-il encore de morts aux Antilles ?  » L’article continuait évidemment « … pour que les antillais soient respectés comme les autres citoyens de la République ». Car il y avait eu des morts en Guadeloupe.

J’ai vu par la suite la petite ignominie de Boniface se répéter à l’infini dans des propos sarkoziens mais aussi, bien plus encore, dans ce qu’on appelle encore la Gauche. Alors j’ai commencé à dire publiquement ma sereine islamophobie. Je l’ai répétée dans un texte envoyé à Riposte Laïque. Et encore, plus récemment, dans une lettre ouverte. Elle est ici :

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/lettre-ouverte-a-l-ambassadeur-des-82314

J’ai dit bien souvent que la confusion volontaire entre islamophobie et racisme caractérisait une pseudo-Gauche « néo-stalinienne ». Quand les militants du fascisme stalinien – toujours pas appelé aujourd’hui par son nom – combattaient les socialistes (la « volaille » qu’il fallait « plumer ») ou les anarchistes, ou les trotskistes, ou les titistes, et tant d’autres de leurs camarades de gauche avec lesquels ils étaient en désaccord, ils les présentaient d’abord comme des traîtres et des « ennemis de classe », des complices du capitalisme et de l’impéralisme américain. Ensuite, ces accusations étant considérées par les staliniens comme vérités d’évidence, ils estimaient que le pire traitement était justifié contre ces « traîtres », ces « ennemis de classe ».

On n’en est pas encore tout à fait là mais c’est bien, sur le plan intellectuel au moins, le type de démarche entrepris par la fausse Gauche contre Riposte Laïque. Et, puisque nombreux sont, « à gauche », ceux qui n’ont « rien vu rien lu rien entendu rien appris du stalinisme », il faut rappeler ces points d’histoire pour les jeunes qui, de bonne foi, se laisseraient égarer par les néo-staliniens.

J’ai d’ailleurs une autre expression pour qualifier ces derniers :
les « gauchistes d’extrême droite » (voir en conclusion de ce texte :
« Ceux de la « Gauche » qui ne veulent pas de la risposte laïque »).
C’est ici :

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/ceux-de-la-gauche-qui-ne-veulent-77346

Que celles et ceux d’entre vous qui en ont assez de la lamentable dérive d’une partie importante de la Gauche, ou qui commencent à la percevoir, le disent et protestent haut et fort. Il est plus que temps.

Et s’ils s’abonnent à Riposte Laïque et rejoignent Résistance Républicaine c’est encore mieux. Nul n’est jamais condamné à rester égaré éternellement :

http://resistancerepublicaine.info/

Bien cordialement

Pierre Régnier

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.