Un tramway nommé désir ? Pas pour la CGT et SUD Rail, car il est à Jérusalem !

Publié le 30 juin 2018 - par - 19 commentaires - 1 262 vues
Share

Pas sûr que ces syndicalistes aient vu ou lu la pièce de Tennessee William. En revanche ils connaissent très bien la charte du Hamas.

Alors que leur grève s’essouffle, la CGT et Sud Rail ont ouvert un nouveau front. En Israël ou plutôt, comme ils disent, en Palestine… Objectif visé : un tramway qui relie les quartiers juifs de Jérusalem Ouest aux quartiers arabes de Jérusalem Est. Il est déjà actif sur une partie du tronçon. L’autre partie est en construction. Horrifiés, scandalisé et meurtris, les syndicalistes ont découvert que la SNCF était partie prenante dans l’opération. Pour ces âmes pures éprises du peuple palestinien cette provocation était insupportable. « Un soutien à la colonisation et à l’occupation israélienne » ont hurlé la CGT et Sud Rail sommant la SNCF de mettre fin à sa coupable collaboration avec l’entité sioniste.

Ils ont crié si fort que Guillaume Pépy, le patron de la SNCF, a pris la mesure de sa faute. Et penaud, il a retiré ses billes de l’affaire. Le tramway de Jérusalem se fera donc sans la SNCF. Mais il se fera. La SNCF n’est pas, loin de là, irremplaçable. Alstom et de nombreuses entreprises ont pris le relais.

Il nous faut noter que la CGT et Sud Rail sont pour le moins inconséquents. Je prends souvent le train à la Gare St Lazare. Fréquemment des militants syndiqués m’interpellent aimablement pour m’expliquer le sens de leur combat : préserver le statut de cheminot.

Aucun d’entre eux ne m’a jamais parlé du courageux combat mené et gagné contre le tramway sioniste de Jérusalem. Pourquoi les directions de la CGT et de Sud Rail n’ont-elles pas donné les consignes nécessaires pour faire connaitre ce glorieux fait d’arme ? Y aurait-il des taupes israéliennes parmi elles ? Camarades reprenez-vous !

Benoit Rayski

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Franc

des vrais glands , ISRAEL est le dernier rempart de l occident, le LIBAN étant tombé, antisémite peut être mais surtout inepte ce syndicat, quand a la colonisation les terres achetés ont données des fruits et légumes, pourquoi les blédards ne l ont pas fait avant?les suces babouches ne savent t ils pas que cela aurait donné du taf pour la France, pour le colonialisme parlons de ses palestiniens Chrétiens persécutés par leurs compatriotes muz, ça c est de la persecution et du raket .

Jean-Robert Cohen

Félicitations à Guillaume Pépy. Le rôle de la SNCF n’est pas d’être le valet du terrorisme colonialisto-génocidaire de l’état d’Israël.

Lustuc

Ces antisémites reprochent à Israël de se protéger par un mur, des attentats…et de relier les quartiers Ouest et Est de Jérusalem ! Ces gauchistes ne savent pas ce qu’ ils disent. Il suffit d’appuyer sur le bouton et comme un seul; ils se lèvent pour crier la même ânerie ! L’enfer est pavé de bonnes intentions gauchistes ils se croient à l’ abrit de l ‘ idéologie ! Qu’ ils nous citent un pays musulman oû ils iraient en vacances !

wika

Pépy a retiré ses billes : ça confirme que nous sommes gouvernés par des pleutres

Penelope

Les cons ça osent tout… Quant à Pepy quelle lopette !

Pascal Olivier

On ne les a pourtant pas entendu quand la ville de Nice a offert un tramway pour relier le quartier de l’Ariane à la Promenade !

NOEL

La CGT « cancer généralisé du travail » a tué plus d’emplois qu’elle en a sauvé .

patphil

ils préfèrent que les habitants des quartiers est marchent plutot que de prendre le train! jusqu’où ira le crétinisme ?
bel exemple de bornitude!

Joël

A part tuer les emplois, en France ou ailleurs, que sait faire la CGT ? Ah oui, investir dans la pierre grâce aux contribuables.

Allonzenfan

Plus obtus qu’un cégétiste il y a… un sudiste ! J’ai toujours envie d’en prendre un pour taper sur l’autre… :-D

Patrick Granville

Ce conflit pour le tramway de Jérusalem ne date pas d’hier. Il y a eu des tentatives d’attentats avec un bulldozer. Laissons les au moyen-âge et avançons à pieds à chacal ou en tramway.

Dupond

Les syndicalistes ne s’offusquent pas que la SNCF soit actionnaire de lignes ; comme en allemagne par éxemple (lol) L’argent n’a pas d’odeur !!! nos vieux cocos avaient il faut l’admettre une autre mentalité et c’est peut etre pour ça que le pourcentage de syndiqués etait beaucoup plus élevé . Faire la greve en 1954 avait une autre tournure ….ils ont fait venir nos remplaçants croyant les faire bosser pour des nefles ,mais épinglés par les syndicats ils sont devenus tout aussi éxigeants voir +

Paskal

« Faire la grève en 1954 avait une autre tournure …. » Oui, si on veut. Alors qu’en « URSS », la grève était considérée comme un crime contre le peuple…

Simone GUTIERREZ

Les syndicats  » ouvriers  » français disposent de tout : ils sont riches comme Crésus , introduits médiatiquement comme personne , copains-copains avec le pouvoir politique , dotés de centres de vacances à faire pâlir de jalousie le club Med …. mais , hélas , seule ombre au tableau , ils ont donc tout sauf … des adhérents , le taux de syndicalisation des travailleurs français figurant parmi les plus faibles au monde .
Alors tout est bon pour tenter d’ exister .

HOMBRE

de tous temps la sncf a transporte des hommes avec plus ou moins de reussite en 1945 par exemple donc elle ne veut pas repeter les erreurs du passe dans ce pays qui a tant souffert

Simone GUTIERREZ

D’ accord avec vous , mais je ne vois pas le rapport avec ma petite remarque .

Paoletti larina

D’accord avec vous mais il ne fallait surtout pas oublier 1945…. comme d’habitude. .

Dupond

La SNCF a été crée en 1937 elle n’a pas toujours eu le monopole des chemins de fer
https://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_de_la_SNCF#La_convention_de_1937

Hollender

A part emmerder leurs cons citoyens pour leurs propres bénéficies, les cocos CGT ne font rien pour le pays. Ceux d’edf ont eu pendant des dizaines d’années la main sur les manettes pour plonger le pays dans le noir, ceux de la sncf ( Sur Neuf Cinq Feignants) idem.  » tu me donne ce que je demande ou je vais t’emmerder jusqu’à ce que tu en crève.
Air France: 300 millions d’euros de perdu, le fret ferroviaire idem etc.
A relire: » la mafia des syndicats  » de Jean Montaldo