Marianne : le contestable panache de Chevènement et de Gaulle…

Publié le 28 décembre 2017 - par - 35 commentaires - 1 204 vues
Share

L’édition du 21 décembre 2017 (au 4 janvier 2018) du magazine MARIANNE émet une sorte de cocorico patriotique en hommage à des personnages décrétés illustres de l’Histoire de France qui se seraient distingués du fait de leur « panache ».

Si je souscris à bon nombre de choix opérés, tels ceux du général DUMAS, du gouverneur général Félix EBOUE, voire celui de l’humoriste Pierre DESPROGES, j’espère que l’on me permettra d’être plus réservé en ce qui concerne, entre autres, ceux de Léo FERRE, anarchiste d’opérette, de François BAYROU et Jean-Luc MELENCHON, plus doués pour des effets de tribune que lors d’exercice du pouvoir.

Je me déclare également très mal à l’aise lorsqu’est incluse (je cite) dans « La grande histoire du PANACHE français », la démarche des promotrices de l’avortement, intronisées, je cite, 343 salopes héroïnes.

Là où je suis carrément révolté, c’est bien lorsque figurent, dans un bien curieux palmarès, Jean-Pierre CHEVENEMENT, ancien officier S.A.S. durant la guerre d’Algérie et Charles DE GAULLE, premier président de la Cinquième République.
Il m’apparaît indécent d’évoquer le « panache » de ces deux personnes au regard de la tragédie « harkie » dans laquelle ils sont tous les deux impliqués même si, bien sûr, ce n’est pas au même niveau de responsabilité.

Commençons par Jean-Pierre CHEVENEMENT, ancien officier S.A.S. durant la guerre d’Algérie.

Lors de l’émission de Marie DRUCKER « droits d’inventaire » du mercredi 3 décembre 2008, à 22 h sur FR3, il a confirmé avoir été le témoin du massacre de ses propres moghaznis, près d‘Oran, le soir de la prétendue paix d’Evian. Pourquoi Jean-Pierre CHEVENEMENT n’a-t-il pas porté secours à ses moghaznis désarmés et abandonnés ? Pourquoi n’a-t-il pas alerté la presse et l’opinion publique des crimes dont il a été le témoin direct ? Pourquoi n’a-t-il pas ouvert les archives sur ce crime d’Etat ? Au nom de quels principes, au nom de quelle morale a-t-il préféré se taire durant plus de vingt ans, jusqu’à son premier témoignage lors de l’émission de François GASPARD « 500 000 harkis à la recherche de leur histoire » en 1989 ?

Difficile de dire « Quel homme ! » et encore moins « Quel panache ! ».

Et c’est cet homme (devenu un sorte de spécialiste de ce qui concerne les musulmans) qui préside aux destinées de l’association France-Algérie et qui est censé œuvrer à l’émergence d‘un islam que d’aucuns « baptisent » français !

Nous voilà plutôt mal barrés !

Quant aux responsabilités écrasantes du maître d’œuvre incontestable de la politique algérienne de la Cinquième dans l’extermination des harkis par dizaines de milliers – familles comprises – (le chiffre de cent mille est avancé par l’historien chevronné Marc FERRO) qui oserait le nier ?

A cause de Charles DE GAULLE qui a précipité la conclusion d‘un « accord » on ne peut plus bâclé, les malheureux compagnons de lutte de Jean-Pierre CHEVENEMENT entre autres, ont été livrés à l’ennemi avec comme seule garantie une vague promesse de non représailles sans aucun effet réel !

Faut-il rappeler que[1] « Ce n’est qu’un mois après avoir été informé des premiers massacres de harkis que le gouvernement commence enfin à évoquer un plan de sauvetage ». Une directive du 11 avril 1962 met en place un processus qui permettra à quelques milliers de supplétifs pourchassés de trouver refuge en France.

Des filières clandestines s’organisent vers la France. Chose stupéfiante, le gouvernement va partir en guerre, non contre les assassins des harkis, mais contre l’armée française, ses officiers indisciplinés qui osent sauver des harkis au mépris du règlement.

Outre les sinistres Louis JOXE, ministre des Affaires algériennes, et Pierre MESSMER, un certain Georges BUIS, à l’époque chef du cabinet militaire du haut commissaire Christian FOUCHET, s’active pour limiter, voire empêcher la venue en France métropolitaine des familles de harkis, pourtant françaises.

Le 12 mai 1962, soit quatre jours avant les télégrammes de JOXE et MESSMER, il, ordonna à l’inspecteur général des SAS de faire en sorte que ses officiers « s’abstiennent de toute initiative isolée destinée à provoquer l’installation des Français musulmans en métropole ».

Lorsque cette vérité historique est périodiquement rappelée très souvent par des cercles restreints de convaincus, elle est rapidement circonscrite.

Et lorsqu’un auteur comme Georges-Marc BENHAMOU parvient à briser la loi du silence au nom d’un politiquement correct qui ne dit pas son nom, il est vivement rabroué, en particulier par le magazine MARIANNE qui a tout fait pour assassiner « un massacre français ».

Jean-Michel WEISSGERBER

[1] J’emprunte en partie les lignes qui suivent à l’écriture de Georges-Marc BENHAMOU qui ne m’en voudra pas !

Print Friendly, PDF & Email
Share

35 réponses à “Marianne : le contestable panache de Chevènement et de Gaulle…”

  1. a h dit :

    Si De Gaulle a été un bon serviteur de la France à une certaine époque il a été ensuite un être haïssable. Quant à Chevènement, Belge naturalisé français et pro algérien, il a été très proche de certains chefs d’état et même un conseiller très écouté. C’est un fossoyeur de la France qui oeuvre pour en faire venir de plus en plus avec ses promesses de visas.

  2. SUCCOJA Michèle dit :

    Comme vous avez raison Monsieur. Ayant été témoin en tant que Pied Noir de la lâcheté de la France face aux Harkis, je suis écoeurée de voir qu’aujourd’hui on accueille à tout va, des gens qui n’ont rien à faire chez nous et encore moins à devenir Français. La France devrait s’occuper de ses enfants; ceux qui ont donné leur sang, et les Harkis en font parti ainsi que les Noirs de nos anciennes colonies..

  3. mauvaisedent dit :

    Pauvre gui, que foutait de Gaule caché en Angleterre avec ses amis franc-maçon. gui, il est possible de se documenter. Ce serait bien pour vous.

  4. Vindicta dit :

    De Gaulle a fait une énorme erreur quand il s’est allié ( probablement s’en se rendre compte des conséquences ) au terrorisme FLN contre les Français d’AFN .Même les terroristes du FLN n’en revenaient pouvoir égorger des familles de  » blancs  » presque en face de cette armée de Croisés . Toute défaite ou toute victoire a , dans le culte musulman , une résonnance métaphysique . S’ils gagnent Allah le tout puissant le tout miséricordieux est avec eux , s’ils perdent , il est contre eux .On peut dire sans se tromper que l’islamisation actuelle de la France , que le terrorisme actuel de Mérah , du Bataclan , et d’ailleurs vient de son manque de vision ou alors il s’en moquait disant qu’il  » était le Français ayant fait tuer le plus de Français au monde  » . Il est le père du grand remplacement

  5. gui dit :

    On ne croirait jamais que de Gaulle a descendu les champs Élysées dans Paris libéré au milieu d’une foule en liesse !

    Monsieur WEISS vous me faites gerber !

  6. mauvaisedent dit :

    BRAVO MONSIEUR WEISSGERBER. Et quand on voit la majorité de nos oligarques se vanter d’avoir de Gaule comme modèle, ça donne la tremblote.

  7. dufaitrez dit :

    L’Histoire ne se refait pas ! Elle ne passe pas deux fois…
    Une question ! Qui a tué les Harkis ? Les Français ? Encore la repentance ?
    Avec l’Algérie, département Français, nous serions déjà muzz !

  8. Vindicta dit :

    Vaut mieux se renseigner avant de parler de choses qu’on ignore : un des contributeurs de RR et RL a fait un effort gigantesque pour expliquer cette  » guerre d’ Algérie  » dans deux ouvrages dont l’un  » Les souffrances secrètes des Français d’Algérie  » et  » les oubliés de la guerre d’Algérie  » . Lisez et écrivez par la suite avec vos informations .
    Raphaël DELPARD a écrit les deux ouvrages .

  9. Jacques Barrio dit :

    Très bon article à mon avis, M. Weissgerber. Mais je ne peux pas laisser passer sans réagir le commentaire mensonger de « Jill  » sur les Harkis. J’ai combattu à leurs cotés dans le djebel. Je ne peux pas parler pour tous les Harkis, bien sur, mais ceux qui étaient avec moi aimaient la France, aimaient les Français et étaient nos frères d’armes. Jamais une désertion. beaucoup d’actes d’héroisme. La nuit,dormant au milieu d’eux dans les collines boisées à la frontière tunisienne, je me sentais en parfaite sécurité. Je ne pardonnerai jamais à de Gaulle de les avoir trahis… Quand aux vrais ordures dans cette sale guerre, c’étaient les traitres communistes comme l’aspirant Maillot et ses complices, l’abject général Katz,  » le boucher d’Oran  » et bien sur le minable Chevènement.

    • JILL dit :

      Ce n’est pas aussi simpliste que vous semblez le croire …Voir le livre du général Gaget
       » Commando Georges  » .Le 24 avril 1962 Georges a réuni son commando ;ils sont 204 présents ;il en manque une quarantaine .Il a posé deux bérets sur le bureau :
      Le rouge pour un engagement dans l’armée …
      Le noir pour un retour au foyer avec perception d’une prîme .
      180 déposèrent leur nom dans le béret noir …
      Ils aimaient la France et les Français comme …Benzema .Tout cela c’est du romantisme à 4 sous .Quant à Katz,si il était intervenu à Oran,cela aurait embrasé toute l’Algérie alors indépendante .Les pieds noirs se seraient faits massacrés par dizaines de milliers.

  10. Maitre ZEN Huineng dit :

    « Léo Férré anarchiste d’opérette », mais pour qui il se prend Mister Weissgerber !!
    Par l’immensité de son oeuvre polymorphe et de ses talents décuplés, Léo Férré qui m’ a fait l’honneur de me recevoir plusieurs fois, était un géant littéraire du XXème siècle dont je ne trouve d’équivalent qu’en la personne de Victor Hugo au siècle précédent…

  11. Yves ESSYLU dit :

    par SAS il faut entendre cellule d’administration d’un bled pas l’équivalent anglais de nos commandos marine

  12. patphil dit :

    un maire d’une petite commune de l’algérois m’a dit qu’il avait, début juin 1962, payé de ses propres deniers, le passage alger-marseille à deux harkis de son village; surprise totale en les voyant revenir, bien que munis de carte d’identité française, ils avaient été refoulés à marseille; il a appris ensuite que ces deux bougres, les yeux crevés, avaient été juchés sur deux anes, la population locale invitée (à se dédouaner) en les lapidant à mort!

  13. PR1 dit :

    Concernant De Gaulle ils ne sont quand même pas si nombreux ceux qui sont entrés dans l’histoire avant de d’entrer en politique

  14. Helmutt Colle dit :

    Si Dieu existe, le massacre des harkis et autres auxiliaires de l’armée française et de leurs familles devrait rester le cauchemar permanent de ceux qui, encore vivants, ont laissé se produire ou pire, ont participé à cette infamie…

    • JILL dit :

      Les centaines de milliers de femmes,enfants et vieillards phosphorés dans les villes allemandes en 1944-45 aurait du rester le cauchemar des alliés ;manifestement ça ne les a pas traumatisés .On a un peu tendance à oublier que les harkis ont été massacrés par les barbares arabo-musulmans algériens …

  15. JILL dit :

    Il a fait quoi le général Dumas ?Le gouverneur Eboué est cité à juste titre pour son engagement immédiat dans la France Libre .Et le général d’armée Catroux alors ? Le
    5 étoiles qui se mit à disposition d’un général de brigade inconnu pour servir lui aussi La France Libre .

  16. Brouillon dit :

    De Gaulle a peut-être voulu prévenir la submersion musulmane en France. Ce qu’il a fait n’est quand même pas très joli. Quand on voit de prétendus gaullistes devenus immigrationnistes, on croit rêver.

  17. FRANCE PILLEE dit :

    il faut supprimer les subventions à la presse et vite

  18. JILL dit :

    Soyons sérieux …On ne peut pas rendre responsable le Général de la barbarie des arabo-musulmans d’Algérie .Les harkis,pour la plupart d’anciens fellouzes prirent leurs responsabilités;ils devaient les assumer .Qu’on arrête avec le drapeau,le patriotisme,l’amour de la France ;ces gens là étaient des mercenaires qui se foutaient de la France comme de leurs premières babouches .
    De Gaulle avait beaucoup à faire à l’époque sur le plan international ;les harkis,ce n’était pas de son niveau …des dégâts co-latéraux en quelque sorte ;comme les centaines de milliers de femmes,d’enfants,et de vieillards allemands qui ont péri phosphorés inutilement par les alliés en 1944-45 .
    Si un pays doit être désigné comme criminel contre l’humanité,c’est l’Algérie,pas la France .

  19. josyane dit :

    Ca suffit de taper sur De Gaulle, s’il était là on ne serait pas dans cette merde. Lui au moins a rendu son panache à la France et s’est imposé sur la scène internationale. On l’écoutait. A notre Dame de Paris, tous les plus importants personnages du monde étaient là pour son enterrement.

    • JILL dit :

      Oui …Le Général a permis que la France soit assise à la table des vainqueurs en 1945,
      malgré l’humiliation de 1940 .Sans lui,que serait il advenu de la guerre d’Algérie ;la IV°
      République ne fît qu’aggraver le conflit par son impuissance et son incompétence .

    • Thomas dit :

      De Gaulle a trahit son pays et installé le mondialisme anglo-américain, le communiste et le retour de la franc-maçonnerie en France parcequ’il a été refusé dans le gouvernement de Vichy…

    • Yves ESSYLU dit :

      Il faut rendre à Cesar ce qui revient à Cesar:
      -à Son passif: de gaulle a en complicité avec Staline organisé l’entrée des marxistes dans les institutions avec le formatage des esprits qui en a découlé : la situation actuelle de la France envahie et inepte en gestion d’entreprise n’a pas d’autre origine
      – à son actif: de gaulle était souverainiste et coùtumier des bons mots tels que  » des chercheurs on en a mais des trouveurs on en cherche »

    • Sjean-louis dit :

      On était déjà dans la merde ! rappelez-vous mai 68 sans pouvoir juguler les manifestations, il s’est enfui à Baden pour y installer le gouvernement au QG du Général MASSU; j’avais enregistré ce reportage.
      Quand au panache, on abandonne pas son poste dès les estimations du référendum de 1969 pour aller en Irlande. Désolé, Madame, un chef ce n(est pas çà !

  20. Sjean-louis dit :

    Tout à fait d’accord avec votre propos sur deux personnages, même trois en y ajoutant MESSMER, ils ont été ignobles envers des fidèles, ils ont déshonoré la France et l’armée française. Mon ancien patron, le GENERAL MASSU, ne s’est pas gêné de faire connaître sa désapprobation de la mascarade des « accords d’Evian ».
    Merci Monsieur de dénoncer la réalité de ces faits historiques ! ,