Une élection démocratique peut déboucher sur une civilisation islamique

Publié le 23 avril 2012 - par
Share

Des élections françaises
L’utilisation des élections pour décider de l’organisation et de l’utilisation des pouvoirs publics est la marque d’une société hautement évoluée qui a su réguler ses rapports de force internes et dont chaque membre se soumet volontairement aux résultats des votes, même si ces résultats ne lui sont pas favorables. Les élections peuvent également être utilisées comme parure d’un pouvoir despotique, tyrannique où liberticide lorsque par exemple les résultats à ces même élections n’influent en rien sur le cours des choses et sur les décisions politiques et économiques qui s’imposent à tous et qui restent aux mains d’un nombre restreints d’individus qui vivent de l’argent publique et qui, membres non élus de cénacles, prennent des décisions qui déterminent les conditions de vie du peuple et engagent des dépenses qui sont à son unique charge, C’est le cas du système politique français par exemple où une petite minorité d’individu s’est accaparé le pouvoir politique et économique tout en profitant de privilèges exorbitant à la charge financière du peuple, esclave de cette caste de privilégiés, qui est soumis à l’impôt comme jamais aucune population civilisée ne l’a été dans l’histoire de l’humanité. Les élections peuvent également être utilisées pour conquérir le pouvoir et imposer par la suite une civilisation islamique dans laquelle toute forme de vie démocratique est définitivement supprimée et où seules les règles écrites dans le Coran ou celles qui en découlent doivent être appliquées.

John Greenever

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.