Une enseignante de 45 ans est suspendue : bas les masques !

moutons.jpg

Bas les masques !

Une enseignante de 45 ans est suspendue de ses fonctions par Blanquer pour avoir refusé de continuer à porter le masque devant les élèves de même qu’à leur imposer.

Les commentaires interminables sur « masque ou non masque », « passe sanitaire ou pas passe sanitaire » « vaccination ou pas vaccination » égarent.

Là ne doit pas être la pierre d’achoppement : c’est ainsi déplacer le problème, et nos gouvernants en usent et en abusent avec délectation, ainsi qu’en atteste un tweet récent de Macron à Véran dans lequel il ose écrire sans vergogne : « nous les aurons ces connards », ce qui ne laisse planer aucun doute sur les intentions de ceux censés nous gouverner !

Non seulement il faut dénoncer le fait que cette pseudo-crise sanitaire est une fabrication de bout en bout avec un objectif politique à la clé et, si covid il y a , non seulement, ni le nombre de personnes atteintes ni la gravité de la maladie si elle est traitée à temps, ne justifient de telle mesures, mais il faut surtout s’en tenir à dénoncer le fait qu’il existe des traitements que nous connaissons depuis le début de la crise que le gouvernement empêche les médecins de dispenser, ceci  afin de bien mettre en évidence que nous sommes honteusement abusés depuis deux ans avec toutes les conséquences catastrophiques qui en découlent à tous les niveaux.

Le cheval de bataille doit donc être de contrer cette politique en affirmant haut et fort  qu’il y a des moyens préventifs autrement plus crédibles que les pseudo-vaccins qui sont imposés ( vitamine D, vitamine C, zinc…) et encore plus, des traitements : ivermectine qui pulvérise le virus en quelques heures, autres médicaments et protocole – chloroquine associée à l’azythromycine par exemple – dont les essais prétendument infructueux ont en réalité été faussés – surdosage et prise trop tardive, etc…pour justifier de ne pas y avoir recours !

Cessons de tourner en rond, recadrons le sujet et renvoyons la culpabilité à qui elle revient et…

BAS LES MASQUES !

 

image_pdf
15
1

5 Commentaires

  1. Quelle leurs metttent sous le nez la vidéo de la salle du ministère de l’interieur où tous se serrent la main, s’embrassent, sans gestes barrières et sans masque à commencer par Castex. Ils ne se gênent même plus et nous bassinent avec une 5 ème vague. Qui peut encore les croire à part les lobotomisés?

  2. Oui, et alors ? Dénoncer; crier « haut et fort » qu’il existe des traitements préventifs et curatifs connus et efficaces ne suffit pas (ou ne suffit plus) ! C’est, là encore, refuser d’admettre l’évidence : les français ont PEUR et restent le peuple le plus divisé au monde ! Si TOUS les médecins et TOUS les pharmaciens (quel que soit leur mode d’exercice) de ce pays REFUSAIENT d’obéir aux injonctions du dictateur MACRON, que ferait-il ? Ferait-il arrêter et suspendre TOUS les médecins et pharmaciens de France ? Ferait-il fermer TOUS les cabinets de praticiens et TOUTES les pharmacies de France ? Si TOUS les soignants de France s’étaient mobilisés, suite au décret du 12 juillet, contre l’obligation (officieuse) vaccinale, et s’étaient rassemblés devant l’Elysée, qu’aurait fait Macron ? Si des commandos de civils usagers arrivaient par centaines à l’entrée des hôpitaux et cliniques pour virer par la force les 2 ou 3 chimpanzés qui en empêchent l’entrée aux non « vaccinés », que ferait Macron ? RIEN !
    Seulement voilà : la PEUR; la lâcheté; l’individualisme; l’abandon et la défaite. Ce sont les atouts de Macron.
    Si un million de patriotes (les vrais), décidés à aller « chercher Macron » montaient à Paris (vous savez; le même nombre que ceux qui se sont mobilisés pour la dernière coupe du monde de football), vous verriez le freluquet psychopathe et sa guenon monter en vitesse dans l’hélicoptère d’exfiltration et quitter à jamais le pays ! Et voilà comment l’on pourrait se débarrasser du dictateur fou sanguinaire Macron ! Seulement voilà, quand même des généraux à plusieurs étoiles ornant leurs épaulettes, qui ont pourtant l’autorité nécessaire pour ordonner à leurs troupes de ne pas intervenir ni obéir aux ordres de Macron, se contentent juste de râler derrière un micro…
    On n’est pas sortis de l’auberge !

Les commentaires sont fermés.