1

Une étude allemande accablante prouve que l’euro a ruiné les Français

Résultat de recherche d'images pour "PHOTO EURO A 20 ANS"

Enfin la vérité sur l’euro, qui a 20 ans cette année. Mais il ne fut introduit qu’en 2002 pour les particuliers. Euro + immigration = faillite !

20 années de propagande pro-euro et de mensonges alors que cette monnaie unique nous a littéralement ruinés, comme nous l’avons déjà écrit sur RL à maintes reprises. Mais aujourd’hui, une étude le prouve.

https://actu.orange.fr/france/l-euro-a-nui-au-pouvoir-d-achat-des-francais-magic-CNT000001dj4XM.html

Une étude allemande du Centre d’études de politique européenne (Cep), a scruté les économies de 8 pays européens, Allemagne, France, Pays-Bas, Belgique, Espagne, Grèce, Portugal et Italie entre 1999 et 2017.

Les résultats sont effarants et confirment au centuple le ressenti des Français face à leur pouvoir d’achat.

À la lecture de ce bilan, on comprend d’autant mieux la crise des Gilets jaunes, premières victimes de cette folie qu’est la monnaie unique.

Nous subissons de plein fouet les délires des illuminés de Bruxelles, qui ont cru qu’on pouvait chausser 19 pays différents avec la même pointure, alors que les écarts de salaire et de social vont de 1 à 10 ! Soit un salaire horaire allant de 4 à 40 euros !

https://www.franceinter.fr/emissions/le-vrai-faux-de-l-europe/le-vrai-faux-de-l-europe-15-octobre-2016

Comment une même monnaie pourrait-elle refléter des économies aussi disparates, sans la moindre harmonie fiscale ou sociale ?

Résultat de recherche d'images pour "PHOTO EURO A 20 ANS"

Nous sommes ruinés et ça fait rire nos bras cassés de Bruxelles !

Si la France avait conservé le franc, son PIB aurait été supérieur de 374 milliards en 2017 ! Soit un mieux de 17 % par rapport au PIB 2017 de 2200 mds.

Pour chaque Français cela représente 5 570 euros de plus par an en PIB/hab.

Nos amis Italiens ne sont guère mieux lotis.

L’euro a plombé leur économie au point que leur PIB est plus faible de 530 milliards comparé à ce qu’il serait en ayant conservé la lire (8 756 euros/ hab).

Et le grand gagnant est bien entendu l’Allemagne, dont le PIB est majoré de 280 milliards grâce à l’euro.

On en revient à ce que nous disions dans de précédents articles.

L’euro est un ersatz du mark, parfaitement adapté à l’économie allemande, très compétitive, mais totalement inadapté à l’économie française, écrasée d’impôts et de charges.

Grâce à une monnaie forte, les pays européens peuvent acheter allemand.

Mais à cause de cet euro trop fort pour sa faible compétitivité, la France exporte de moins en moins.

Elle avait une balance équilibrée en 2002, date de l’introduction de l’euro chez les particuliers. Elle a un déficit chronique de 70 milliards par an depuis cette époque.

L’euro a laminé notre industrie. Nous avons perdu 1 million d’emplois industriels.

Les règles européennes nous interdisent de dévaluer pour adapter notre monnaie à notre économie. Cette monnaie est un non-sens économique. En perdant notre souveraineté monétaire, nous avons détruit notre balance commerciale.

Les produits français sont devenus trop chers pour nos clients.

Avant l’euro, la France pouvait dévaluer le franc pendant que l’Allemagne réévaluait son mark, ce qui rétablissait l’équilibre de compétitivité. Cette époque est révolue. Nos voitures sont devenues trop chères comparées aux premium allemandes, qui ont envahi nos routes depuis l’euro.

Il est faux de dire que les dévaluations appauvrissent un pays comme la France qui est autosuffisante dans la plupart des domaines, et notamment agro-alimentaire. Seuls les pays qui importent tout s’appauvrissent en dévaluant.

À la fin des Trente Glorieuses, nous avions dévalué plusieurs fois et la France était immensément riche, connaissait le plein emploi avec 6 % de croissance.

La France n’a plus que le 7e rang économique mondial, dépassée par l’Inde en 2018.

Sa croissance ne cesse de chuter : 2,3 % en 2017, 1,5 % en 2018 et 1,3 % en 2019 !

Ajoutons à cela le coût de l’immigration qui est de 2 000 euros par Français, selon l’étude de Gérard Pince, et on mesure l’ampleur du désastre que subissent les Gilets jaunes, victimes de l’immigration et de l’euro.

C’est tout cela l’Europe, l’euro, le mondialisme et le multiculturalisme.

Conclusion :

En 2018, le PIB de la France était de 2 282 mds. Soit 34 000 euros/hab.

Sans l’euro et sans l’immigration de miséreux totalement assistés, le PIB/hab serait de :

34 000 + 5 570 + 2 000 = 41 570 euros ou 47 000 dollars.

Soit une augmentation de 22 % !

En attendant, pour calmer les Gilets jaunes, Macron a dû emprunter 10 milliards, ce qui représente 150 euros par Français et par an !

7 570 euros perdus d’un côté, 150 gagnés de l’autre en empruntant ! Macron se fout du peuple !

C’est dire dans quel pétrin nous sommes. Aucune marge de manœuvre après 20 années de gabegie et de politique immigrationniste irresponsable.

Pour masquer les effets destructeurs de l’euro et de l’immigration, l’État emprunte à tours de bras afin de maintenir le pouvoir d’achat à crédit.

Mais cette fuite en avant a ses limites. Aujourd’hui, nous sommes ruinés avec un endettement de 2 300 milliards.

Chaque famille de 4 personnes a 140 000 euros de dettes.

Autant dire que l’Europe et l’immigration nous conduisent à la ruine totale, sans parler de la fracture identitaire qui va désintégrer la nation. Ce pays n’est plus géré depuis des lustres.

Bravo et merci à tous les bons à rien qui dirigent ce pays depuis la fin des Trente Glorieuses. Ils vont nous mener au chaos en liquidant 2 000 ans d’Histoire. Ils mériteraient d’être jugés pour haute trahison.

Jacques Guillemain