Une juste colère contre la propagande LGBT du Planning familial

Gifle4.jpg

Tout ça finira mal pour Macron ! Le mandat Macron 2 s’ouvre sur des perspectives plus sombres que le précédent. Si, en 2017, Macron pouvait représenter un espoir face à l’incurie de Hollande, tout cet espoir est parti en fumée comme Notre-Dame de Paris, après 5 ans de pouvoir absolu de la Macronie vulgaire.

L’idéologie de l’Homme nouveau, qui devait remplacer l’ancien au profit
d’une démocratie refondée, s’est révélée pire que tout. De plus en plus, les libertés individuelles ont été bafouées. Et plus qu’en 2017, Macron a été très mal élu en 2022 ! De l’élection présidentielle, les médias collabos aux ordres oublient sa faible légitimité : accession au second tour avec seulement 20 % des électeurs inscrits, victoire au second tour avec 38,5 % des électeurs inscrits. Macron a toujours voulu provoquer, insulter et diviser les Français.

Désormais, dans le pays, une large partie des Français nourrit une aversion profonde contre Macron. Et ce n’est pas sa déclaration de Bormes-les-Mimosas qui va redorer son image auprès des Français : « Je pense à notre peuple auquel il faudra de la force d’âme pour regarder en face le temps qui vient. Résister aux incertitudes, parfois aux facilités et à l’adversité. Et, uni, accepter de payer le prix de notre liberté, de nos valeurs et nous rappeler que la France, comme nation et comme République, n’est jamais un acquis, jamais un droit, mais un bien à transmettre et un combat à savoir mener. » Macron veut terroriser les Français, mais il n’est pas certain que les Français soient prêts à payer le prix de la liberté pour se soumettre à Macron. Les Français ne sont pas dupes du deux poids, deux mesures et des indignations sélectives de Macron. Macron ne pourra pas survivre politiquement à sa guerre du genre qu’il veut imposer pour emmerder les Français.

Avec Macron, la vague transgenre est là, implacable, destructrice (dreuz.info). Un travail de fond a commencé à s’installer en douceur, il y a dix ans, avec la théorie du genre. Elle a été moquée, ridiculisée. Les enseignants et le ministère de l’Éducation nationale socialiste continuent à avancer. Le coup de force c’est maintenant que les résistances sont affaiblies, alors que vous pensez que « ça n’arrive qu’aux autres« .

Une propagande ouvertement trans défend les droits des trans et de la communauté LGBTQ. Le message est toujours le même : « être transsexuel, transgenre, travesti, homosexuel est tout ce qu’il y a de plus normal, et vous devriez essayer, c’est trop cool. Sinon, vous êtes homophobe. » Dans un document intitulé Philosophie de la diversité des sexes à Harpeth Hall, l’école déclare : « Le monde évolue, tout comme nos élèves. Le concept de genre s’est étendu et approfondi au fil du temps. » L’école déclare que le corps enseignant et le conseil d’administration se sont réunis pour discuter et comprendre plus profondément la diversité des genres et ont consulté des experts. L’école a adopté de nouvelles lignes directrices pour la diversité des genres, qui stipulent : « Tout élève qui s’identifie comme une fille peut s’inscrire dans notre école. Les élèves qui rejoignent et restent à Harpeth Hall le font parce que notre mission en tant qu’école pour filles résonne en elles. Cela signifie que les étudiants qui sont biologiquement masculins mais qui s’identifient comme des filles sont les bienvenus à l’école. Harpeth Hall aborde l’identité de genre avec compréhension et une communication ouverte, plutôt qu’avec honte ou altération, et fournira aux trans un environnement sûr.

Harpeth Hall veut travailler en partenariat avec chaque élève et sa famille afin de prendre en compte les besoins et les demandes de l’élève sur une base individuelle. Si un élève décide de s’identifier comme un homme, Harpeth Hall a déclaré : « Nous reconnaissons que notre école, qui est une école de filles, peut ne plus être un endroit qui convient à cet élève. Nous considérons cette reconnaissance comme la forme ultime de respect : la compréhension de l’individu et de l’identité de genre de l’élève. L’administration du Harpeth Hall travaillera de manière réfléchie avec l’élève et sa famille pour évaluer les prochaines étapes. »

Vous avez compris : les progressistes et les militants LGBT surfent sur la crise d’adolescence, ces années fragiles où les jeunes cherchent leur identité, leur personnalité en dehors des projets que leurs parents font pour eux, leur place entre l’amour de leurs parents et leur rejet de l’autorité, leur désir de prendre une place dans la société et leur rejet de cette société, entre leurs rêves et leurs fantasmes, leurs craintes et leurs espoirs. Les progressistes, en niant ce parcours normal, humain, parce qu’ils nient l’homme, la nature humaine et veulent fabriquer un homme nouveau ressemblant à leurs envies, nient les crises de la jeunesse et de l’adolescence, et affirment que tout cela est en fait un désir de changer de sexe contrarié par la société. C’est la répression qui crée la détresse des jeunes, et le changement de sexe leur bonheur retrouvé. Tout ça n’est que de la psychologie à deux balles de comptoir gay (Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.).

Le Planning familial entre wokisme et islamo-gauchisme (a-droite-fierement.fr). La propagande du Planning familial peut se résumer à : « Femme à barbe recherche homme enceint. » Les réseaux sociaux se sont déchaînés contre la campagne d’affichage du Planning familial aux frais des subventions de Macron, tout cela sur le dos des contribuables. Les déglingo-gauchistes du Planning familial dénoncent « une campagne de dénigrement venant de la Strême droite« . L’agenda délirant du planning gauchisant. Gilles-William Goldnadel, dans le Club de Valeurs actuelles,
 rappelle la dérive de l’association qui a peu à peu renoncé à ses combats initiaux pour se rapprocher de l’intégrisme woke. L’affiche de la honte a 
enflammé la Toile. On y voit le couple
 idéal : À gauche un homme-femme
 à barbe. À droite, un homme noir en 
état de grossesse avancée.

La propagande du Planning familial se déchaîne : « Au
 Planning on sait que des hommes
 peuvent être enceints. » Ben voyons ! TAKAYCROIRE !Aussitôt, de nombreux internautes
 possédant le minimum requis de 
connaissances anatomo-biologiques réagissent au nom de la vérité scientifique et de la réalité la plus élémentaire. Ils s’élèvent contre ce grossier mensonge idéologique. Commence l’indispensable procès contre la Strême droite par l’association grassement subventionnée. Le Planning familial victimaire dénonce un harcèlement odieux ourdi par la Strême droite. Contre l’évidence de l’image et du texte, l’organisation agit par le truchement complaisant de l’odieux visuel de sévices publics : L’homme serait en fait une trans-femme devenue homme capable de procréer. Le Planning familial a toujours été très à gauche avec une subvention annuelle de 272 000 euros versés par le gouvernement. C’est dans ce cadre donc objectivement extrêmement gauchisant, contenant tous les attributs du gauchisme contemporain, wokisme et islamo-gauchisme, qu’on doit regarder l’affiche : L’homme noir enceint incarne parfaitement l’homme idéal de demain.

Il constitue l’exact contraire de l’homme honni d’aujourd’hui : le mâle hétérosexuel blanc. Le baiser de la mort aura été donné au Planning par l’extrême gauche féministe et islamo-gauchiste venue à son secours. Le propre de l’extrême gauche est de considérer toute critique documentée comme du harcèlement fascisant. Cela n’a plus aucune espèce d’importance (Gilles-William Goldnadel pour le Club de Valeurs actuelles).

L’affiche du Planning familial avec un homme enceint ulcère la Strême droite (dreuz.info). Plusieurs élus RN accusent le Planning familial de promouvoir la théorie du genre : « Au Planning, on sait que des hommes peuvent être enceints. » Et il n’a pas fallu plus que cette simple phrase, assortie d’une illustration de circonstance, pour réveiller une partie de la Strême droite, dont plusieurs élus
 RN dénonçant la théorie de genre pour promouvoir la propagande de la communauté LGBTQIA + en se posant en victime des soi-disant déferlements de haine transphobe. Selon la Strême droite, vent debout sur le sujet, cette théorie du genre est enseignée à l’école pour nier les différences entre filles et garçons, dans l’unique but de faire disparaître la conception hétérosexuelle biologique du couple et de la famille.

« Le Planning familial n’est désormais qu’une simple association militant pour la théorie du genre. Elle est pourtant toujours subventionnée par nos impôts et agréée par l’Éducation nationale pour intervenir auprès des plus jeunes ! », s’indigne Hélène Laporte, interpellant le ministre de l’Éducation nationale Pap Ndiaye.

« Courroie de transmission des militants de la théorie du genre », abonde l’eurodéputé Thierry Mariani.

Macron : Le traître et le néant ! Sur tous les points, l’enquête de Gérard Davet et Fabrice Lhomme est accablante ! Les deux journalistes oublient la responsabilité propre de Macron dans la théorie du genre. Plus généralement, toute la gestion de la théorie du genre par Macron est à condamner ! Une juste colère contre la propagande de la théorie du genre par le Planning familial grassement subventionné.

Avec Éric Zemmour : Nous devons reprendre le contrôle de notre pays !

Thierry Michaud-Nérard

image_pdfimage_print

19 Commentaires

  1. Dans « planning familial » il y a « planification » et « famille ».
    Planification de l’explosion et de la destruction de la famille, plus petite cellule de la société.
    Cela a commencé avec l’avortement et ses dix millions de petits Français à naitre exterminés au nom de la « liberté » et du « progrès ».
    Au nom de ces mêmes « liberté » et « progrès » nous voilà donc avec des « hommes » enceintes blacks et des « femmes » à couilles blancs.
    Vous trouvez ça anormal, débile, malsain, contre-nature, déjanté et c’est bien normal ! Pour autant, c’est très exactement LE MEME ARBRE qui porte les fruits de l’avortement et des délires LGBT !!!!!!

        • Mince ! Mais pourquoi ne me l’avait-on pas dit avant ?
          À mon avis, vous n’avez pas suivi…

          • Il ne vous reste donc que la raillerie comme « argument ».
            Quoi qu’il en soit, le « planning familial » (sic!) est bien la même saloperie qui promeut à la fois le génocide des enfants à naitre et l’abomination du Genre. Un bon arbre ne porte que de bons fruits, ceux du « planning » sont pourris.

            Avortement = 230.000 petits Français à naitre exterminés chaque année au nom des « valeurs » du « progrès, de la liberté et de l’humanisme ». Dix millions depuis la loi Veil, grand remplacés par les effets du principe maçonnique d’immigration de masse et du regroupement familial.

            Vous approuvez cela, c’est dire l’état de délabrement de votre conscience…

            • Alors je réitère mon propos : puisque  » Un bon arbre ne porte que de bons fruits », pourquoi Adam a-t-il enfanté Abel ET Caïn ?

              Ma conscience se porte très bien, même si, dans le cadre de ma profession, j’ai aidé des gens à mourir, autrefois… 😛

              Quant aux « 230.000 petits Français à naitre exterminés »… je rappelle que ce sont des fœtus… C’est bien dommage, mais mieux vaut un avortement qu’un enfant élevé dans la misère, matérielle, ou affective et morale. Mais qu’est-ce qui vous chagrine le plus ? Que ce soit des êtres humains potentiels, avec ce que ça implique de renoncement, d’abandons de rêves, de projection plus ou moins avouée, ou des citoyens français qui paieront des impôts et des retraites ?

              • La réponse à votre question, vous la trouverez dans les évangiles, il vous suffit de chercher… En attendant, oui, les oeuvres du « Planning familial » (sic!) sont mauvaises, car l’intention même de la création de cette saloperie fut mauvaise.
                A vos yeux, votre conscience ne se porte « bien » que selon qu’en ces temps de désorientation le mal est devenu « bien ». Quand vous-mêmes ou vos proches ont été enceintes, parliez-vous de votre « foetus » ? Non, hypocrite, mais de votre « bébé » ! C’est étonnant comme le vocabulaire change selon que l’on désire garder son enfant ou s’en débarrasser. A ce propos, puisque vous en êtes à chercher des réponses dans les évangiles, allez donc aussi faire un tour du côté de Luc 1:44. Pour le reste de vos remarques, je vous laisse à vos délires de dégénérée heureuse.

                • MDR ! C’est par dérision que j’ai fait référence à la Bible. En aucun cas je n’accorde à ce livre une importance autre qu’historique et/ou symbolique.

                  « A vos yeux, votre conscience ne se porte “bien” que  » Non… non… ma conscience se porte toujours bien ! 🙂 Aucun risque qu’un œil quelconque ne vienne me regarder dans ma tombe… 😛

                  Quant à la différence fœtus/bébé, bien évidemment je n’approuve pas qu’on avorte un fœtus viable, mais un embryon de quelques centimètres… surtout quand on ne l’a investi d’aucune humanité, qu’il n’est pas désiré… Pleure-t-on sur une fausse couche d’un mois ou deux ? Porte-t-on le deuil ?
                  https://www.senat.fr/lc/lc184/lc1840.html

                  Questionnez donc les femmes de votre entourage…

              • A votre dérision je réponds, moi, par la sincérité. Car, j’accorde à l’Ecriture l’importance qu’elle a, or en ce passage de Luc on voit bien comme l’enfant dans le ventre de sa mère est doué d’un ressenti et d’une conscience propres à lui.
                « Aucun risque qu’un œil quelconque ne vienne me regarder dans ma tombe… » : Vous verrez bien quand vous y serez.
                « Quant à la différence fœtus/bébé, bien évidemment je n’approuve pas qu’on avorte un fœtus viable, mais un embryon de quelques centimètres »… reste un embryon et un bébé dont vous avez décidé, vous qui vous placez au-dessus de Dieu, que sa vie ne valait peut-être pas la peine d’être vécue.
                Les femmes de mon entourage n’ont jamais avorté, toutes y sont hostiles. Quant à avoir une fausse couche ou un enfant mort-né, certaines l’ont vécu … dans la douleur du chagrin.
                L’avortement est un génocide, et ceux qui l’approuvent ou le justifient des complices devant Dieu.

                • Votre raisonnement ne tient que si on admet votre postulat : l’existence de Dieu…

                  Le jour où on m’apportera la preuve de son existence, je reverrai mes positions. Mais il peut s’attendre à passer un mauvais quart d’heure, ce père indigne !

                  Nos discussions n’ont pas grand intérêt dans la mesure où nous ne voyons pas le monde à travers le même prisme…

              • Eh bien, admettez la possibilité que mon raisonnement soit le bon.
                « Le jour où on m’apportera la preuve de son existence… » = Vous en avez déjà au moins trois : L’existence même de votre personne dans toute sa complexité et sa conscience (en principe) du bien et du mal, et de la vie et de la mort. Cette preuve matérielle que NUL n’est en mesure de reproduire aujourd’hui qu’est le Linceul de Turin (pas de peinture, image 3D, description réaliste d’un crucifié nu avec couronne d’épines). La prophétie du Livre de l’Apocalypse qui annonce à l’avance entre autres choses l’émergence et la nature diabolique de l’islam et les trois vagues successives de son expansion sur un monde chrétien apostat (avec en prime la date précise de la chute de la Rome chrétienne d’Orient).
                Quant à ce que Dieu soit « indigne », demandez-vous si ce n’est pas plutôt l’homme, que le Père dans son amour a voulu sauver par le sacrifice de son Fils Bien-aimé.

    • Et l’arbre qui porte de mauvais fruits (et même pas du tout) sera débit à la hache et jeté au feu…

      Nous sommes prévenus !

  2. Les jeunes d’autant plus facile à manipuler depuis la crise du covid,ayant perdus tout repère. Ce sont devenus des proies très faciles. Un peu comme une secte qui vous embobine lorsque vous traversez une phase de dépression.

  3. Les jeunes d’autant plus facile à manipuler depuis la crise du covid,ayant perdus tout repère. Ce sont devenus des proies très faciles. Un peu comme une secte qui vous embobine lorsque vous traversez une phase de dépression.

  4. Isabelle Rome haut fonctionnaire parachutée ministre déléguée chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes, de la diversité et de l’égalité des chances « a twitté » pour dire qu’elle est d’accord avec cette publicité stupide et immonde et que ceux qui le sont pas sont des arriérés facho !
    Afin que nul n’en ignore !!!!! La-dessus, elle replongé dans le néant !

  5. on attend dans quelques années les procès que ne font pas manquer de faire certains enfants à leurs « parents dégénérés » quand ils auront conscience des conditions dans lesquelles ils sont venus au monde

  6. Planning familial c’est le terreau du Wokistan satanique avec les idéologies comme la théorie du genre, l’homosexualité, la folie de l’homme enceinte qui est un fantasme pour l’extrême gauche et l’islamo Gauchisme bien-pensants diabolisant etc. Bref le Satanisme idéologique du régime diversitaire. Macron a déjà signer son arrêt de mort.

  7. La gauchiasserie a toujours été contre la famille naturelle et traditionnelle ; c’est pour elle une cellule de résistance à l’embrigadement , à détruire donc .

  8. Après la farce climatique, la théorie du genre est la seconde grande imposture scientifique de notre temps que tente d’imposer l’oligarchie mondialiste par le truchement de ses employés gauchistes. On attend encore de la part de la (vraie) science une réaction équivalente à celle qui vient de se produire contre la farce climatique. C’est ça qui devient urgent!
    https://www.lepoint.fr/societe/l-experience-tragique-du-gourou-de-la-theorie-du-genre-31-01-2014-1786513_23.php

Les commentaires sont fermés.