1

Une justice bananière au service de Macron

En règle générale, l’instauration d’une dictature résulte d’une conspiration de militaires et les magistrats en sont parfois les premières victimes. Actuellement, nous assistons au contraire à un coup d’état permanent fomenté par des juges gauchistes pour établir le pouvoir arbitraire de la collabosphère. Des faits indubitables justifient cet inquiétant  constat.

Macron est parvenu à la présidence grâce aux juges qui ont éliminé son principal concurrent en pleine campagne électorale, pour des motifs futiles et en faisant preuve d’une incroyable célérité. On a ensuite intensifié les poursuites contre les patriotes en allant jusqu’à inventer des complots imaginaires tandis que dans le même temps, le conseil constitutionnel consacrait un « principe de fraternité »  justifiant l’assistance aux migrants clandestins et par conséquent à des délinquants. Mieux encore, on apprend  que le parquet a égaré les documents qui devaient étayer la défense de Sarkozy ! Enfin, ce sont encore des juges qui viennent de confisquer l’argent du RN pour asphyxier le principal parti d’opposition !

Si de tels faits se déroulaient en Russie, tous les apôtres de la religion des droits de l’homme s’en indigneraient. Dans le cas présent, ils approuvent les méthodes d’une justice digne des pires républiques bananières ! Comme je l’ai déjà noté, cette situation trahit la panique  de la collabosphère qui sait que son temps est désormais compté.  Les médias sont complètement discrédités, et leur propagande imbécile ne fonctionne plus. Tandis que Macron raconte des sornettes au congrès de Versailles, les Français ont de plus en plus l’impression de vivre un cauchemar ou une histoire de fous. Ils ont compris que  le masque de Jupiter dissimulait le faciès de Caligula.

Il n’est pas certain que Macron puisse finir son mandat comme le laisse à penser sa chute rapide dans les sondages, mais on ne peut rien attendre des politiciens, y compris ceux de l’opposition, soit parce qu’ils ont contribué à la catastrophe actuelle, soit parce qu’ils se sont avérés incapables de l’empêcher. Le salut viendra de l’évolution de la situation internationale et des tensions ethniques qui sont de plus en plus insupportables. Comme par le passé, l’Histoire fera surgir  les chefs qui sauveront la France en rétablissant son honneur et sa décence.

Gérard Pince