Une marche pour interdire la peur de l’islam !

Publié le 11 novembre 2019 - par - 15 commentaires - 1 045 vues
Share

Nice, 14 juillet 2016

J’aurais voulu commencer mon article avec des photos de ces mégères brandissant des pancartes bouffonnes, mais j’ai préféré mettre en évidence la véritable raison de notre peur. Cette petite fille, ses parents ne l’avaient pas emmenée pour manifester contre des propos mensongers et des récriminations méprisables, non, ils fêtaient le 14 juillet en famille, il faisait encore doux, la petite avait apporté sa poupée.

Quand des gens se retrouvent en petits morceaux sur le trottoir, quand ils apprennent que leur enfant a été violé, torturé, explosé par des individus au nom de leur soi-disant religion, il se peut qu’ils éprouvent de la haine et qu’ils défilent dans les rues pour hurler leur écœurement. Figurez-vous que c’est juste le contraire qui se passe chez nous. Les victimes pleurent en silence, sauf deux ou trois, plus audacieux, qui ne peuvent réprimer leur horreur et tentent de l’exprimer. STOP ! C’est interdit. Vous faites sauter la porte d’une mosquée ? Au trou ! Le monde entier est informé de votre identité, de votre âge, de votre appartenance politique, de votre adresse, vous êtes définitivement et intégralement foutu.

Ici, il est interdit de critiquer. Interdit d’écrire ce que l’on pense vraiment. Interdit de photographier une femme voilée dans la rue sous peine de coups. Au lycée, interdit de déjeuner d’un sandwiche au jambon. Interdit de regarder de trop près les individus déguisés, camouflés, sous peine d’amende. Interdit de vendre un porte-serviette en forme de cochonnet sur Facebook. Vous aimeriez nous empêcher de nous promener en jupe, en décolleté, en maillot de bain, interdire de s’embrasser ou de se tenir par la main en rue sans soulever vos protestations, de mêler hommes et femmes dans les bus, les lieux publics, de dessiner Mahomet sous peine de mort, de faire de la musique, d’organiser des spectacles, d’étourdir les animaux avant de les abattre, de manger du porc.

Aujourd’hui, on n’a même plus le droit d’avoir peur.
Interdiction d’avoir peur d’un attentat, de s’inquiéter que votre enfant se fasse agresser en rentrant de l’école, de s’alarmer quand votre femme n’est pas rentrée à la maison, interdiction de s’affoler des camions-fous qui viennent faucher les passants, des sabres, des machettes, des canifs et autres couteaux qui blessent, égorgent, tuent chaque jour. Interdiction de craindre le moindre voyage en train, d’avoir un sentiment de pitié indescriptible à la vue de cette petite fille écrasée par le camion d’un de vos frères. D’avoir envie de hurler. De crier qu’il faut que vous partiez, que vous soyez renvoyé dans votre pays, où rien ne va, et que si vous restez, on vous voie le moins possible, car votre vue ravive sans cesse notre dégoût.

Et de ceux-là, non plus, on ne peut pas avoir peur ? De vos copains, vos « frères » ?

Dimanche, des créatures camouflées réclamaient la SOLIDARITÉ !
Solidarité avec les bâchées ? JAMAIS. Nous ne tuons pas, nous ne violons pas, nous vous tolérons et encore, forcés et contraints. Personne ne nous a consultés.

D’autres prétendaient « Vivre ensemble, c’est urgent ! » Et si vous tentiez de vous intégrer, avant de vivre avec nous, dans notre propre pays ? Si vous adoptiez, pour commencer, un style de vie civilisé ? On ne tue pas les animaux sans les étourdir, on ne s’accroupit pas dans les rues pour prier, pire, pour se soulager ! On n’urine pas sur le trottoir, on ne touche pas aux femmes, on s’habille décemment en public. Nous ne vivrons pas avec des sauvages. JAMAIS.

D’autres portaient des affiches « Non à la haine du croyant » ! Personne ne hait quelqu’un pour ce qu’il croit. Mais pour ce qu’il fait. Personne ne vous hait pour vos voiles, on vous demande juste de les retirer, car ils sont symbole de haine, de terrorisme.

D’autres criaient « Touche pas à mon voile ». Alors là, aucun danger ! Le voir à lui seul me répugne. Et si on vous répondait ! Touche pas à nos enfants, touche pas aux innocents qui ne vous ont rien fait ? Touche pas à nos rues qui étaient propres et ordonnées avant votre arrivée, touche pas au Bataclan, touche pas à la Promenades des Anglais, touche pas au Père Hamel, vous répondriez quoi ? « Racisme tolérance zéro » ? Vraiment ? Qui sont ceux qui ont répandu la terreur et la mort dans notre pays ?

D’autres brandissaient des panneaux « Le voile, c’est mon choix » ! Et le mien, de choix, je ne vais pas l’afficher sur une pancarte et me promener en le commentant, car je serais immédiatement arrêtée, emprisonnée, et j’ai encore pas mal de choses à faire pour arriver à mes objectifs.

LE MONDE A FAIT UNE CULBUTE ET S’EST RETROUVÉ A L’ENVERS : les victimes n’ont plus le droit de pleurer, les criminels manifestent haut et fort dans les rues, les blessés, les meurtris sont abandonnés, certains végètent encore dans des hôpitaux, et ce sont les assassins, les criminels, les vauriens, les ordures qui protestent, qui réclament la solidarité ? Eux qui braillent « Stop à l’islamophobie » ? Aurai-je moi aussi fait la culbute ? Ai-je encore toute ma tête ? Ce ne serait pas plutôt « Stop aux violences quotidiennes. Stop aux tueries. Stop aux brutalités envers vos femmes, aux mariages forcés, aux égorgements d’animaux, et pour commencer, juste un simple signe, stop à vos vêtements provocateurs » qui ne peuvent qu’attiser notre répugnance.

Vous connaissez l’expression « on ne parle pas de corde dans la maison d’un pendu » ? Probablement pas, à voir les fautes d’orthographe qui décorent vos griffonnements, vous ne devez pas lire souvent.
Vous viendrait-il à l’idée de proposer à table du lapin à la moutarde à l’enfant qui vient juste de perdre son lapin, d’évoquer la superbe maison que vous venez de vous faire construire à celui qui vient de perdre la sienne dans un incendie ? Probablement pas, ce serait un manque de tact ou une maladresse insigne !

Etant donné que vous ne connaissez pas nos codes, je développe : il serait fort inconvenant d’évoquer les nœuds marins et les surtout cordes nécessaires pour les réaliser avec la veuve d’un homme fraîchement pendu, sauf éventuellement si celle-ci vouait une haine féroce à son conjoint, avait volonté manifeste de blesser. Nous y voilà ! Volonté manifeste, autrement dit provocation, agression, défi.

Vos voiles provocateurs sont notre corde et à mon avis, vous devriez arrêter de tirer dessus.
Nous, qui avons une langue merveilleuse, disposons de multiples expressions pour décrire l’effet que provoque votre défroque :
Réveiller un point douloureux.
Compter de l’argent à la face des pauvres.
Manger du pain devant celui qui n’a pas de dents.
Mettre le doigt dans la plaie.
Et vous le fourrez profond !

Pour illustrer la syntaxe défaillante des protestataires, je vous copie un commentaire : #Marche10Novembre à #Paris, contre l’#islamophobie : « c’est pas les musulmans qui posent problème, c’est les islamophobes qui ont la haine », chantent les manifestants. « -Ca suffit, l’islamophobie ! -Voilées, citoyennes à part entière ! – C’est pas les musulmans qui posent problème, c’est les racistes qui sèment la haine… »

Je rejoins le commentaire de Jean MESSIHA
« Si la France était islamophobe comme cette marche honteuse le prétend, pourquoi ne voit-on pas une fuite massive des musulmans vers l’étranger ? Pourquoi légion de migrants, musulmans dans leur majorité, risquent leurs vies pour venir en France ? »

Je terminerai également avec une expression française : Tant va la cruche à l’eau qu’à la fin elle se casse. En Belgique, on aime dire : On étire tant un bout de fil qu’il finit par rompre. Vos récriminations, vos plaintes, vos pleurnicheries nous agacent, nous insupportent, mais tirez-donc, tirez-donc encore !

Anne Schubert

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Laurent Droit

Avoir peur a été déclaré un délit par le psychopathe qui gouverne la France.
J’aurais pu écrire cette article, car nous pensons de même.
Mais la roue tourne peu à peu et la peur va changer de camp et sûrement la mort, aussi !
Je partage. Bravo Anne !!

Observatrice

Bien relaté !
Pour moi tout n’est que prétexte pour ces africains… Ce n’est pas nouveau qu’ils foutent la merde…
Au début, années 60 – 70,c’était des attentats politiques, puis années 80, destruction, incendies des voitures, des cars, des écoles etc… parce qu’ont ne les aimait pas… puis années de 90, révoltes si un de leurs »cherubins » prenait une balle tirée par un flic…
Maintenant années 2010, c’est leur religion !…
Et après ? Qu’est ce qu’ils vont nous pondre ces africains ?

Asma bint Marwan tuée par Mahomet

Le réchauffement climatique ….2 milliards d’africains à rafraichir à coups d’éventails et de cornets de glaces dans nos maisons.On va bien rigoler !!!
Dommage, ça ne durera pas longtemps.En 2 mois,le rêve d’Attila sera réalisé.

zéphyrin

tout ça pour oublier qu’ils ne sont venus que pour du bien matériel ….l’islam a bon dos.
c’est la seule fierté qu’ils nous jettent à la figure, pour nous culpabiliser, nous punir d’être plus riches et plus libres .
les psys spécialisés dans la recherche d’intégration mentale feraient fortune, s’ils n’étaient pas menacés d’égorgement..

Patrick Granville

Bravo ANNE tout est dit et bien mis en musique comme dans une symphonie de SCHUBERT.

Joël

Phobie ? Non, ce sont les médias qui transforment volontairement rejet et dégoût en phobie. Islamonausée est plus réaliste.

Aux Armes Citoyens

Pourquoi on ne peut plus se corriger les fautes de syntaxe, d’orthographe… ?

Aux Armes Citoyens

Depuis quelque temps, on peut dire que qu’on entre au tribunal « victime » mais qu’on en ressort « accusé » et inversement…
Magistrats et avocats collabos, tous des traîtres et des mafieux !

dan52

je vous confirme……celà m’est arrivé en 2018

Aux Armes Citoyens

« … le monde entier est informé de votre appartenance politique » : les journaputes s’arrogent le droit d’inventer et de mentir sur l’appartenance politique en faisant TOUJOURS référence au RN.
Journamerdes, journaputes, menteurs un jour, menteurs toujours et indécrottables !

Anne Lauwaert

Anne, vous avez raison: plus ils en font, moins on les supporte. Une hypothèse: le gouvernement n’a pas le courage de réagir et compte sur l’exaspération des citoyens pour faire exploser la cocotte

patphil

la tactique habituelle:
1) inverser les valeurs, l’égorgeur devient victime
2) salir l’opposant, pour lui interdire de parler,en faire un scélérat, le déni de réalité en marche avant toute

BERNARD

Aux HLPSDNH, IG-Farben avait développé un anti-parasite assez puissant, il serait peut-être temps de le ressortir, puisque maintenant les muziciens portent l’étoile, il faut leur donner raison.

PAT050

36 commentaires

Il n’y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !
Lire les 36 commentaires (Il suffit simplement de regarder sur le figaro pour comprendre que subitement les commentaires laissés par nos compatriotes ont été masqués, tandis que nous pouvions précédemment nous rendre compte de leur teneur, il semblerait que la censure soit passée par là, cherchant de beaucoup à bâillonner la liberté d’expression, comme si l’ordre avait été donné à des médias de restreindre leur visibilité, c’est caractéristique de l’atmosphère ambiante qui prend en otage internet pour véhiculer son message de tolérance en trompe l’oeil, comme ce fut indiqué par le pacte des migrations, s’agissant de modérer au possible la libre expression.)

Asma bint Marwan tuée par Mahomet

Le Coran dit : »Ne soyez pas amis avec les Juifs et les Chrétiens » et nos connards de politiques veulent nous obliger à « vivre ensemble » avec des gens qui ne veulent pas vivre avec nous CHEZ NOUS. Sauf pour piquer notre pognon.Musulmans de France, obéissez à votre Coran et allez vivre votre foi dans vos bleds d’origine, où vous adorez aller passer vos vacances chaque année.BIGOTES VOILEES,METTEZ LES VOILES.