Une nouvelle spécialité lyonnaise : le budget genré

Quelques nouvelles du front de la bêtise galopante.
Femmes et filles de France venez toutes à Lyon : la mairie a mis en place un « budget genré ».
Vous y serez choyées, chouchoutées et non discriminées.

Vous ne le savez sûrement pas ce qu’est un « budget genré ». Je viens de l’apprendre il y a peu. Et c’est avec joie que je tiens à partager cette découverte avec vous.
Un « budget genré » a pour mission de s’assurer que les aides sociales et municipales sont équitablement réparties entre les femmes et les hommes. Mais que faire si on découvre qu’il y a plus d’hommes que de femmes qui en bénéficient ?

On pourrait alors priver certains d’entre eux d’aides. Mais il est à craindre qu’une telle décision soit jugée anticonstitutionnelle. Le plus simple serait alors d’en exterminer quelques uns. Mais le maire écologiste de Lyon, Grégory Doucet, n’a pas communiqué sur cette question.
Lyon sera une ville féminine ou ne sera pas. Il y a du boulot pour y arriver ! Florence Delaunay, une des adjointes de Doucet, est consciente de l’immensité de la tâche. « Lyon a-t-elle dit, a été construite par des hommes pour les hommes ».

Nous partageons entièrement ce diagnostic. En effet, force est de constater que la profession de maçon est très majoritairement masculine. Pour la deuxième partie de son diagnostic, voilà ce qu’il faut faire.
Détruire tous ces immeubles sexistes. Et les remplacer par des bâtiments non discriminants, avec des toilettes où les femmes et les filles pourrons faire leurs besoins debout (oui ça existe !) au lieu de la position assise douloureusement humiliante.

Nous ignorons ce que le « budget genré » prévoit pour les homosexuels et les homosexuelles. Mais nous pensons que ces dernières seront privilégiées. Quant aux transgenres, une solution s’impose d’elle-même. Celles qui voudront devenir hommes seront privées de toute aide. Ceux qui voudront devenir femmes, jouiront, au contraire, des faveurs de la mairie de Lyon.
Toujours selon Florence Delaunay, la non-discrimination femme-homme doit commencer tôt. C’est-à-dire dans les cours des écoles. Elle a remarqué avec indignation que celles-ci étaient goudronnées.

Et pourquoi sont-elles goudronnées ? « Pour permettre aux garçons de jouer au ballon tandis que les filles sont reléguées sur le côté » ! C’est pourquoi Florence Delaunay préconise des activités de jardinage parfaitement égalitaires au lieu du foot.
Il faudra donc dégoudronner les cours des écoles. On y mettra des potagers où pousseront poireaux, navets et carottes. Tous ces légumes iront directement dans les cantines des écoles où Grégory Doucet a interdit la viande.

Benoit Rayski

image_pdfimage_print

18 Commentaires

  1. Dans les écoles de danse et dans la maison de retraite il y beaucoup BEAUCOUP plus de femmes que d’hommes, leur supprimer 40 % de leurs subventions me semble juste si nous suivons la logique des écolo-dingo ?

    • et 90% de femmes employées dans les médiathèques, dans les écoles, 70% dans la magistrature

  2. N’y a-t-il pas une erreur de transcription orthographique?
    Genré? Kézako? Ça doit être GENS RAIE..du c..
    Bon ok ça n’est pas très élégant…

  3. la mairie de Lyon est un repère de cons !!! les écolos sont stupides , et que penser de l’autre tarée de Strasbourg qui voulait appeler les rats des commensaux !!!!! c’est bien l , il ne faut plus les appeler nuisibles , mais les nuisibles ont changé ce sont les écolos !!!!

  4. avis aux gaulois qui s’abstiennent d’aller voter!
    les écolos dingos que les gens ont élu vont continuer six ans durant,

  5. Nouveaux arrivants sur la scène politique les EELV feront partis du prochain dégagisme. La connerie à ce point d’excellence çà finit par se voir même par les mal voyants..

  6. La France est contaminée par la connerie, c’est flagrant.il suffit de lire ou d’écouter les nouvelles journalières, c’est désespérant. ( Il n’y a qu’à voir la cérémonie  » débile  » de la remise des Césars.) La France est complètement folle dingue, comment allons nous nous en sortir, nous les gens sensés?

  7. Ces gens, prétendument bien-pensants n’ont en fait qu’un but : diviser !

  8. Encore une c…….réation des politicaillons d’EELV. Comme toujours l’idée de base est bonne en soi, ce sont les applications qui déco……..uragent ! Il faut marginaliser ce parti politique, pour ne garder qu’un mouvement, un courant florissant dont les principes pourront être repris par une autre formation politique, comme par exemple, un Parti de l’Environnement ou, plus explicite encore, un Parti de la Santé environnementale ?

  9. Déjà quand on voit l’équipe de bras cassés, tendance gauchos.
    Ils sont trop jeunes, trop déglinglés et j’en foutisme à l’heure actuelle pour faire de la politique.
    Vu le bordel actuel, une idéologie de fragiles écolos à la ramasse dans leur monde imaginaire, ne suffit plus !

    • Ouand vont elles féminiser: UN vagin? UN clitoris? UN utérus?…

      • J’ai 97ans et quand je lis et entends tout ce qui s’écrit et se dit dans les médias c’est moi qui devrais appeler les responsables d’émissions tant féminins que masculin à modération ;

      • C’est vrai, ça… Il est inadmissible que l’on continue à dire UNE bite, UNE couille etc…

      • Mais ça existe déjà :
        Une vaginale
        Une clitoridienne
        Une utérine

        MDR🤣🤣🤣😂

  10. C’est le genré déjanté, la bêtise achevée. la connerie dans toute sa folie. Faudra-t-il vivre avec cela dorénavant ?

  11. je mettrais bien une charge de mortier dans le cul du cousin de piolle pot

Les commentaires sont fermés.