Une pensée pour ceux qui fêtent Noël dans la clandestinité

Joyeux Noël à tous,

2,2 milliards de chrétiens s’apprêtent à fêter Noël sur tous les continents, soit près d’un tiers de l’humanité, selon la dernière étude du Centre de recherche Pew, parue cette année.

Dans le coeur des chrétiens, Noël reste la principale  fête  religieuse célébrant la naissance de Jésus dans une modeste étable de Bethléem, l’occasion de  diffuser un message de paix et d’amour sur la terre, dans le recueillement de la messe de minuit.

Mais au delà des crèches, des santons et des Rois mages, au delà des prêches célébrant la naissance du Christ, Noël c’est aussi une fête païenne avec ses belles et joyeuses traditions apparues au fil des siècles.

Une fête païenne en famille, avec ses illuminations, ses vitrines de jouets et de cadeaux dans la hotte du Père Noël, ses sabots dans la cheminée, ses sapins décorés et scintillants, sa dinde aux marrons et la traditionnelle bûche couronnant un repas arrosé de bons vins et de champagne.

Noël, c’est aussi le regard émerveillé de nos enfants au pied du sapin, c’est aussi le regret des parents, qui réalisent un jour avec émotion que leur petit garçon et leur petite fille ont grandi trop vite et ne croient plus au Père Noël.

C’est tout cela Noël, un patrimoine exceptionnel, mélange de foi chrétienne et de magie, mélange de recueillement et de traditions festives, que nous vivons depuis notre plus tendre enfance et que nous devons préserver précieusement et léguer aux générations futures.

Car Noël, c’est le cœur même de nos racines chrétiennes et de notre culture multiséculaire.

Hélas, nos hommes politiques ont oublié que la France est Fille Aînée de l’Eglise, allant jusqu’à renier nos racines chrétiennes par manque de courage.

Quelle pitié de constater autant de lâcheté chez nos élus, alors qu’au fil des siècles, tant de chrétiens sont morts en défendant leur foi, depuis les martyrs jetés aux lions dans les arènes romaines, jusqu’aux chrétiens d’Orient massacrés par les islamistes, dans l’indifférence générale.

Noël, pour moi, ce n’est pas interdire les crèches dans les mairies alors que de nombreux maires subventionnent indirectement la construction des mosquées, Noël, ce n’est pas supprimer les sapins dans les écoles tout en proposant des repas halal dans nos cantines, Noël, ce n’est pas remplacer les banderoles “Joyeux Noël” par “Joyeuses fêtes”, pour ne pas froisser un islam intolérant qui ne supporte pas nos coutumes séculaires.

On ne peut pas à la fois interdire les crèches chrétiennes au nom de la laïcité et autoriser le voile islamique au nom de la liberté religieuse.

La loi de 1905 n’a jamais cherché à liquider les traditions chrétiennes, contrairement à ce que veulent faire nos élus et nos juges qui violent l’esprit de la laïcité.

Nos dirigeants ont oublié que la France totalise 15 siècles de chrétienté depuis Clovis, premier roi barbare baptisé en l’an 496 de notre ère.

Il est donc temps de rappeler à nos élites si timorées que des centaines de millions de fidèles  à travers le monde fêtent Noël, la plus belle fête chrétienne, parfois dans la clandestinité et dans la peur, parfois dans le fracas des bombes.

On ne peut s’empêcher d’opposer le courage sublime de ces chrétiens d’Orient, qui vivent leur foi au péril de leur vie, à la lâcheté de nos dirigeants, trop couards pour défendre nos racines  chrétiennes. Quel contraste peu flatteur pour nos élites !

J’ai donc choisi d’illustrer mon propos avec quelques images, où les chrétiens fêtent Noël à travers le monde, parfois dans des pays hostiles à la foi chrétienne.

Un message de courage à l’attention des couards qui nous gouvernent et qui, par leurs innombrables accommodements déraisonnables avec les  exigences musulmanes, donnent l’impression d’avoir honte d’être chrétiens.

Leur pitoyable soumission n’est que trahison envers nos 15 siècles de chrétienté.

Pourquoi devrait-on faire acte de repentance pour les 8 croisades bénies par la papauté et conduites par les plus grands rois chrétiens d’Europe, afin de libérer Lieux Saints du christianisme ?

Allons nous faire le procès de Philippe Auguste, de Richard Cœur de Lion, de Frédéric Barberousse et des valeureux chevaliers qui ont écrit la plus fabuleuse aventure de l’histoire médiévale ? Non !

L’histoire de France avec ses pages de grandeur et ses heures sombres reste une réalité non négociable, qui n’appartient pas aux  politiques prêts à toutes les compromissions par pur intérêt personnel.

Elle appartient au peuple français et aux seuls historiens soucieux de vérité.

http://www.lefigaro.fr/international/2016/12/24/01003-20161224ARTFIG00104-le-tour-du-monde-de-noel-en-images.php

Notre Dame de Paris, avec la première pierre posée en 1163 !

Bethléem, en Cisjordanie, berceau du christianisme.

Alep, en Syrie, enfin libérée du joug islamiste.

Bartalla, en Irak, saccagée par Daech.

Pakistan, qui compte 2,5 millions de chrétiens pour 190 mls de musulmans.

 

Inde, où Noël est une fête populaire dans ce pays à majorité hindoue.

 

Malaisie musulmane, où de nombreuses communautés partagent la fête de Noël.

 

Chine, pays bouddhiste à 90% où vivent 100 millions de chrétiens.

​​

 

Zimbabwe, pays chrétien qui fête Noël dans la misère.

 

New-York et la féérie de Brooklyn.

 

Vatican, avec la messe de minuit célébrée par le Pape François.

 

Russie, avec sa fête orthodoxe des 6 et 7 janvier.

 

Jérusalem, la ville de tous les conflits et convoitises depuis David.

 

Sri Lanka et son arbre de Noël géant.

 

Kosovo et sa communauté chrétienne en péril.

Jacques Guillemain

image_pdfimage_print

5 Commentaires

  1. Clovis, premier roi barbare baptisé en l’an 496 de notre ère et premier Français aussi. Si un barbare peut être baptisé, il est temps de baptiser nos musulmans.
    Mais attention, surveillons les !, car il ne faudrait pas qu’ils se trompes et deviennent catholiques au lieu d’être chrétiens

  2. Oui c’est bien ça d’un côté ils frappent les inermes ébahis et de l’autre ils caressent les ennemis capricieux et insupportables de la civilisation, la vraie. Ces élus sont des monstres … malgré eux ou en toute conscience… des traîtres? Des masos impénitents et obsessifs? Le résultat est celui que nous voyons dans les magasins et dans les rues avec leur insipide et pâle « joyeuses fêtes » qui pue la censure à dix kilomètres. Oh comme je suis écœuré. Marre de tout ça.

Les commentaires sont fermés.