Hollande, une présidence indigne

hollande-homme-d-etat-de-l-anneeLes missions électives qui touchent à la sauvegarde de la France et au destin des Français ont en commun certaines aspirations et certains buts, parmi lesquels le plus important devrait être de sauvegarder la dignité des gens qui travaillent et de rendre la dignité aux familles. D’une manière générale, il s’agit de mettre tout en œuvre pour sauvegarder et prolonger la dignité des Français et de leur familles. La vie serait sûrement beaucoup plus simple si la recherche de la popularité et de la longévité au pouvoir était la seule raison d’être d’une présidence indigne. C’est même la principale activité d’un président normal qui n’a pas d’autre but dans l’existence. Mais le peuple de France a besoin de valeurs qui entrent en conflit avec la réalité misérable d’une présidence indigne. Depuis des décennies, et avec les écoutes de Mitterrand, la présidence de la France a perdu le sens de la dignité. La dignité s’attache à la qualité exemplaire de la fonction présidentielle et elle doit conforter le peuple de France dans le respect de lui-même. Une attitude digne et la conduite exemplaire d’un président suscitent chez les Français et les représentants européens une attitude de respect et de dignité.

L’indignité de la fonction présidentielle résulte d’une présidence où chacun se sent abaissé et blessé dans son amour-propre. Les occasions d’indignité présidentielle sont multiples, mais la plus tragique est sans doute l’indignité inhérente à l’incompétence, à l’impuissance et à l’amateurisme. Le simple fait d’être ignorant et incompétent, d’être frappé par le stigmate de l’amateurisme, peut amener un président casqué en scooter à se conduire, dans ses aventures de la rue du Cirque, de façon indigne vis-à-vis de la fonction présidentielle.

Le fait de perdre le contrôle de la fonction présidentielle dans ses missions essentielles, en France et en Europe, et de ne pouvoir figurer nulle part en Europe sans être la risée de tous, peut mettre le président normal dans une situation jugée non seulement indigne mais illégitime. C’est le plus vieux et aussi le plus sûr des véritables sentiments du peuple de France, qui traduit de façon brutale le lien étroit entre le sens de la dignité et la fonction présidentielle. Une présidence indigne doit être considérée comme indéfendable, car devenue illégitime, et périmée, c’est-à-dire disqualifiée car non valide. Ainsi donc, la réalité d’une présidence indigne, c’est d’être illégitime, indéfendable, marquée du sceau infamant du discrédit général, en France et en Europe. Si le fait d’être effectivement incompétent et impuissant porte en soi le plus grand fardeau d’indignité, le stigmate s’attache en fait à tout ce qui concerne la fonction présidentielle et se colle au candidat dès qu’il entre dans le rôle du re-président normal. Cet état de choses a engendré toutes sortes de problèmes qui se rattachent à la fonction présidentielle. Tout d’abord, l’attitude indigne du président normal peut encourager, chez les Français et chez les représentants européens, une tendance identique à se conduire sans dignité.

Ensuite, le peuple de France, que son impuissance met dans une position humiliante, peut fort bien choisir de « lutter debout » et avec dignité pour 2017, plutôt que de « vivre à genoux », dans la soumission à une présidence indigne, comme à une bureaucratie européene aussi indigne, illégitime, indéfendable, marquée du sceau infamant du discrédit général. Hollande a perdu la face depuis longtemps et il a perdu, pour ainsi dire, le respect de son entourage, des familles, des sans-dents, des Français, et des représentants européens.

Ce processus de dégradation et d’indignité est inéluctable et cherche à se dissimuler, sans y parvenir, derrière des petites blagues, des simulacres et des bavardages vides de sens à la télé, feignant de traiter le peuple de France comme un enfant, c’est-à-dire des citoyens-électeurs naïfs, crédules, comme « retombés en enfance ». La campagne re-présidentielle de Hollande-ça-va-mieux, petit-père indigne de la France en déclin, doit faire que le peuple de France et tous les citoyens-électeurs se comportent comme des enfants soumis, en acceptant de considérer Hollande-ça-va-mieux comme un proche ou même comme un « être supérieur » !

Cette tendance électoraliste qui infantilise le peuple de France, par les promesses de père Noël du candidat re-présidentiel, se manifeste dans tous les instants de la campagne ré-électorale. Ainsi les citoyens-électeurs sont censés faire confiance à un candidat re-présidentiel parentalisé qui les a trompés sans aucune retenue, alors que le même candidat re-présidentiel indigne n’est jamais tenu de faire lui-même la moindre confiance à ses propres promesses électoralistes. On sait que le candidat re-présidentiel indigne attend des Français, et des citoyens-électeurs, qu’ils lui confient leurs sentiments les plus intimes, leurs besoins et leurs désirs les plus personnels, alors qu’il se réserve le droit de leur cacher ses intentions purement électorales.

Cette position indigne du candidat re-présidentiel, vis-à-vis de la morale publique, se reflète dans ses propos tenus à la télé qui est le support complice de la campagne re-présidentielle de Hollande-ça-va-mieux.

En effet, le candidat re-présidentiel « communique » tous les jours dans ses passages à la télé. Celui-ci peut s’exprimer sans aucune retenue, dans un langage indigne, tout à fait différent de la réalité que vivent les Français et les citoyens-électeurs, dès lors qu’il parie sur la croyance dans ses promesses électoralistes.

Résultat : le peuple de France ignore tout des intentions réelles du candidat re-présidentiel indigne. Il ne comprend plus rien à la politique et il n’a aucune idée de ce que signifie la composition d’un gouvernement.

On comprend que les gens opprimés, humiliés, craintifs, n’ont aucune envie de savoir quoi que ce soit à propos des promesses électoralistes re-présidentielles qui ne seront jamais tenues. Même si cela était vrai, et ce n’est pas le cas, cela ne suffiraitt pas pour qu’on refuse le droit à l’information sur la situation politique et économique réelle. Pourtant, combien de citoyens-électeurs n’ont pas la curiosité de savoir ce qui se trame dans le cerveau du candidat re-présidentiel ? Mais accepterait-on qu’un vendeur refuse le mode d’emploi et la fiche technique d’un appareil à un acheteur ou qu’il ne communique ces informations que sous conditions ?

Curieusement, les citoyens-électeurs jugent normal qu’ils ne comprennent rien à l’organisation d’une campagne ré-électorale, ou qu’ils ne sachent pas ce que contient le programme du candidat re-présidentiel.

Malgré cela, ils s’indignent devant les humiliations qu’un candidat-président indigne impose au pays réel. D’où une indignation et une humiliation anticipée à l’idée de réélire un candidat re-présidentiel, ce qui fait que souvent les citoyens-électeurs choisissent de se passer purement et simplement de ses services. Et ils refusent de le renouveler dans ses fonctions. N’oublions pas que la dignité est aussi nécessaire au peuple de France qu’à la fonction présidentielle et qu’on peut très bien refuser de voter pour un candidat re-présidentiel indigne pour sauvegarder la dignité du pays réel, de la France profonde, et des citoyens-électeurs patriotes.

Thierry Michaud-Nérard

image_pdfimage_print

16 Commentaires

  1. « l’Homme d’Etat de l’année » est un nom de code pour « idiot utile du mondialisme »

    L’idiot la sait ou s’en doute mais se laisse faire, sa vanité étant la plus forte.

    • Lorsque les sans-dents vont commencer à mordre il va sentir sa douleur…

  2. le paon qui fait la roue et frétille devant les femmes. C’est sa fonction et la gloire qu’il peut leur apporter qui attire ces connes vers une larve comme lui !

  3. C’est quoi ce dessin antisémite ? à droite un gros nez juif qui tient l’ordre mondial entre ses pattes crochues ? De retour aux années 30 ?
    J’espère que ce n’est qu’une erreur et que ce dessin nauséabond sera supprimé

    • C’est bien le cas ! mais pour certains la vérité n’est pas bonne à diffuser

    • vois pas ce que vous allez chercher dans ce dessin (à moins que vous soyez maso) ; les 3 nez dessinés sont identiques ; alors pourquoi venir faire de la provoc ou de la victimisation injustifiée Alice ?

    • Ce dessin n’est aucunement antisémite. Ce genre de nez peut être porté par d’innombrables personnes dans le monde. Souvenez-vous du portrait de Jules César par exemple. Jules César n’était pourtant pas juif. Il avait un grand nez, point. A-t-on accusé Uderzo de faire de l’antisémitisme quand il a fidèlement reproduit le nez du célèbre buste de Jules César pour le personnage de sa bande dessinée ? Non, n’est-ce pas!

      Autre exemple… le portrait de Manuel Valls qui se trouve juste à droite de l’article tout en haut de la page. Regardez la taille de son nez… c’est bien la taille réelle, le nez sur cette photo n’a pas été retouché. Et pourtant… Manuel Valls n’est pas juif!

  4. Hollande a été récompensé par le Nouvel Ordre Mondial , pour avoir fait avancer le plan de ce dernier : destruction de la famille , destruction des états nations , de l’histoire bi-millenaire du peuple français grâce à l’invasion migratoire musulmane organisée , avancée du chômage de masse et de l’insécurité voulue , mise à l’écart de Poutine sur Ordre de Wall Street .
    Oui oui- je vous vois dubitatifs certes , mais il a été l’homme de la situation pour le NOM qui l’a clairement identifié comme étant l’un des leurs par cette nomination très spéciale .

  5. re- ré- re- ré- re- ré-

    J’approuve entièrement votre article, Thierry, rien à redire pour cela. Mais le nombre de re- ré- re- ré- re- ré- est tellement important que cela rend la lecture extrêmement fastidieuse. L’idée de quelques re- ré- est bonne bien sûr… mais une surcharge de mises en application de cette idée rend le texte vraiment difficile. Dommage… parce que je n’ai vraiment rien à redire concernant l’article lui-même qui est tout à fait excellent.

    Très cordialement !
    Albert

    • Encore une fois merci LislamEstUnCancer, ne sachant comment l’exprimer j’ai préféré passer mon chemin sans réagir!
      Le discours me paraissait intéressant(malgré des paragraphes chargés), et le dessin d’accompagnement génial. Dommage de perdre des lecteurs bêtement par pêcher d’excès.
      Bien à vous

  6. Hollande est un être brutal, sans culture, d’une intelligence moyenne (l’ENA ne fabriquant que des robots au cerveau formaté), aucune subtilité ni charisme, limite dégénéré mental. En revanche il est très rusé, cynique, faux, menteur, manipulateur, indigne, aucun honneur, méprisant, hautain et très méchant (la vraie méchanceté planifiée, pensée, évaluée). Il aime démesurément l’argent et le pouvoir.
    Non content de déshonorer la France devenue la risée des nations, il déshonore également chaque français.
    Collabo de haut vol, traître à la patrie, il ne pourra échapper au passage devant un tribunal militaire. Les Français aimeraient le voir au bout d’une corde.

Les commentaires sont fermés.