Une réunion interreligieuse à Troyes : un bal de faux-culs

Publié le 24 février 2015 - par - 1 872 vues
Share

4-02-2015001

(Ph. L’Est-éclair, Troyes)

Lundi 2 février 2015 s’est tenue, à l’Espace Argence à Troyes (Aube), une table-ronde interreligieuse sur le thème « Le message des religions après les attentats » et « pour le vivre-ensemble au-delà des différences » (1). J’ai jugé bon d’y assister, estimant que cela vaut la peine, dans cette période de troubles, de voir et d’écouter les responsables des communautés religieuses dans le département. J’ai donc ouvert grand mes yeux et mes oreilles.

J’ai d’abord remarqué l’absence quasi-totale de musulmans, autres que ceux qui étaient  en service commandé, comme ce fut le cas le 11 janvier à Paris. Une seule femme voilée dans la salle, ça ne faisait pas le vivre-ensemble.

J’ai remarqué aussi que l’évêque de Troyes avait quitté la tribune pour aller saluer et installer, au premier rang, cinq salafistes, qui méritent forcément le bon Dieu sans confession. Quelle a dû être leur jouissance face à cet accueil !

J’ai vu aussi qu’à la fin de la réunion, dans l’allée centrale, deux musulmans distribuaient une brochure sur le prophète Mohammad محمّد. Les représentants des religions chrétiennes et juive ont certainement couvert ce prosélytisme islamique car personne ne s’est opposé à cette distribution qui d’ailleurs n’avait pas sa place dans un espace culturel public appartenant à la ville de troyes.  Le jour où leurs fidèles iront visiter la mosquée, demanderont-ils à distribuer une brochure sur le Christ et sur Moïse ?

QUI EST LE PROPHETE  MOHAMED00-P1

A l’occasion d’une réunion interreligieuse,

l’islam seul fait sa propagande

J’ai donc entendu prêcher la paix tous azimuts, la paix qui est, c’est clair, un des fondements de l’Evangile mais certainement pas un des fondements du Coran où la violence est omniprésente. Les chefs religieux doivent penser, sans doute, que les terroristes du 7 janvier 2015 sont des pacifistes, que ceux qui ont décapité Gourdel et les deux journalistes japonais sont des pacifistes, que ceux qui ont brûlé vivant l’aviateur jordanien n’ont rien à voir avec l’islam ou même qu’ils ne sont pas musulmans comme le déclare le CRCM. Peut-on manifester de la tolérance face à des actes intolérables ? Comment ne pas qualifier cette tolérance de criminelle?

L’évêque de Troyes a déclaré que « l’ignorance véhicule la haine ». De qui parle-il ? L’évêque devrait pourtant approfondir sa connaissance de l’islam et noter dans le Coran combien de fois apparaît le mot « amour » combien de fois apparaissent les mots « guerre, tuer, combattez, supplice, mécréant, châtiment ». En effet, plus on approfondit l’étude de l’islam, plus on voit que son langage est double, plus on voit qu’il a prospéré par la violence et la guerre, non par la paix ou l’appel à la fraternité entre les humains. Dois-je conclure que l’évêque de Troyes prend l’islam tel qu’il désire qu’il soit et non l’islam tel qu’il est ?

Bien sûr, les représentants des religions chrétienne et juive ne sauraient se présenter comme « des experts » de la religion musulmane, mais pourquoi refusent-ils de regarder en face les fondements de l’islam qui sont l’ABC de cette religion ? Rappelons ses notions de base :

  • non séparation du temporel et du spirituel, donc refus de la laïcité
  • inégalité homme/femme
  • absence de liberté de conscience
  • prééminence de la oumma musulmane sur l’appartenance à tout pays
  • instauration du califat (le calife est le responsable des intérêts religieux et temporels des musulmans actuels et futurs)
  • application de la charia considérée comme un ensemble de lois « divines, absolues, indiscutables et pérennes » comme dit le théoricien Raschid Rida.

Ce que je vois dans le comportement laxiste des religions non-musulmanes, c’est qu’elles entraînent une partie de leurs troupeaux sur de dangereux pâturages. Elles  cultivent leur naïveté et leur ignorance. Elles accordent leur crédit aux niaiseries et aux dissimulations classiques de l’islam en phase de conquête. Elles ne réagissent pas face aux déclarations faites quelques jours auparavant  par le représentant du CFCM : « L’islam est attaché à la laïcité », «  La charia est compatible avec la République », « L’islam est compatible avec la République », «  La charia est une loi qui ne vient pas au-dessus des lois de la République » (cf. l’Est-éclair du 26/01/2015). Rien. Aucune réaction devant de telles hypocrisies !

Si les responsables de nos églises, de nos temples, de nos synagogues ne sont pas capables de prendre conscience du danger de l’islam en France et dans le monde, non seulement pour les juifs et pour les chrétiens mais pour tout homme, qu’ils arrêtent toute action, qu’ils lèguent leurs églises, leurs temples, leurs synagogues à l’islam pour le salut de leurs fidèles !

Bernard DICK

(1) L’Est-éclair, 04/02/2015, p. 4

Au 22/02/2015 : nombre d’attaques terroristes islamiques mortelles :

TERRORISME 25176 ATTAQUES2-22-02-2015

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.