1

Une seule solution : interdire la pratique de l’islam et expulser ses soldats !

« Le véritable visage hideux et meurtrier de l’islam encore une fois révélé au grand jour… »

Je suis choqué, encore et toujours, par les crimes des musulmans.
Pourtant, je devrais être vacciné contre cette horreur monstrueuse qu’est l’islam, ayant déjà tant écrit sur ce sujet, incluant mon livre cité au bas de cet article.
Mais je ne le suis pas, car je suis un homme normal, équilibré, sensible, respectueux des autres et de la vie sous toutes ses formes, et la barbarie de certains hommes ou de certaines communautés me dérange toujours.

Car l’islam, car les musulmans, c’est ça. Une secte de haine, de mort et de sauvagerie ne respectant rien ni personne et cela depuis 1 400 ans.
C’est la communauté musulmane tout entière qui doit être considérée comme responsable et coupable des crimes ignobles de certains d’entre elle. J’évoque déjà clairement la nature de l’islam dans mon article du 17 octobre. https://ripostelaique.com/que-va-devenir-la-france-la-vraie-celle-que-nos-parents-nous-ont-leguee-2-2.html

C’est la communauté musulmane qui produit ces psychopathes fanatiques assoiffés de sang, personne d’autre…
C’est elle qui ensanglante le monde depuis 14 siècles et ose constamment se faire passer pour une victime.
Mais ni les chrétiens ni les juifs ni les bouddhistes ni tous les autres ne possèdent de livres qui incitent à tuer tout le reste de l’humanité, à égorger, à décapiter, à violer, à lapider, à brûler vifs ceux qui ne sont pas d’accord avec eux.
Pourtant, les musulmans prétendent avoir le même dieu unique que les juifs et les chrétiens.
Ce n’est donc pas ce dieu unique qui les incite à être des primates barbares et à tuer tout ce qui bouge. Non, c’est leur livre maudit CRÉÉ par le psychopathe fondateur de cette secte putride qui ne sait faire que le mal sur Terre.
Il n’y a aucune trace de croyance déiste ni de religion (seulement des superstitions absurdes sorties de la préhistoire) dans l’islam, mais seulement l’expression d’une haine terrifiante et d’une intolérance effroyable envers toute l’humanité.

D’ailleurs, le culte musulman est davantage rendu à son fondateur et à une pierre noire idolâtrée qu’à la supposée vague divinité elle-même.

Il ne faut jamais oublier qu’un des tous premiers actes politiques de ce fondateur avait été de massacrer entièrement une communauté juive au seul prétexte qu’elle voulait vivre en paix, en pratiquant son propre culte et en vivant selon ses propres coutumes et traditions ancestrales, sans déranger qui que ce soit.

Par ses actes et ses crimes multiples et constamment répétés, par son repli sur soi et par sa haine de toute l’humanité, la communauté musulmane tout entière s’est éloignée de la société humaine et de la civilisation humaine. Elle s’est volontairement déshumanisée. Elle est restée bloquée dans un univers, un monde vieux de 1 400 ans, loin de toute forme de culture et de civilisation, pendant que le reste du monde avançait, évoluait et arrivait à notre époque contemporaine, même si le parcours fut difficile et jalonné d’embûches.

Les musulmans, eux, vivent toujours au VIIe siècle, selon les préceptes d’un livre écrit par une sorte d’Hitler de l’époque et reposant sur les habitus culturels et sociétaux de cette époque.

L’assassinat de Samuel Paty, professeur d’histoire-géographie au collège d’Éragny, proche de Conflans-Ste-Honorine (78), est un nouveau méfait de cette communauté criminelle contre l’humanité (280 millions de morts en 14 siècles).
« Samuel Paty, professeur assassiné pour avoir enseigné la notion de liberté d’expression : couvre-feu obscur au pays des Lumières »

Vous connaissez les détails, le 5 octobre il a voulu montrer les caricatures de Mahomet à ses élèves de 4e en demandant aux élèves musulmans de la classe de sortir quelques instants pour ne pas les choquer.
Le 16 octobre, un fou fanatique l’a décapité dans la rue au nom de la secte et de l’ensemble de la communauté musulmane dont il est membre et donc bras armé.

Un des parents d’élève est d’ailleurs à l’origine de l’incitation au meurtre de ce professeur :

CE PROFESSEUR N’A COMMIS AUCUNE FAUTE !
Il a fait son devoir d’enseignant en donnant à ses élèves une information historique normale.
On peut simplement dire qu’il a sans doute pris un risque face à cette communauté meurtrière qui tue comme vous mangez des bonbons.
Mais il était DANS SON DROIT ET DEVOIR LES PLUS LÉGITIMES !  
Une caricature est une image et elle représente une façon de voir les choses de son auteur. Et s’il estime qu’une chose est ridicule, il a le droit de la représenter de façon ridicule. Seuls les faibles d’esprit et les malades peuvent y voir la réalité.

Si ce professeur était dans son tort, alors je pense que Michel-Ange était aussi dans son tort lorsqu’il a peint ce chef-d’œuvre de la Chapelle Sixtine représentant une image de Dieu transmettant la vie à Adam (donc une caricature potentielle, puisque personne ne sait à quoi ressemble Dieu, s’il existe) dans « La Création » :

Il est vrai, par ailleurs, que les religions juive et chrétienne ne permettent pas, dans leur culte, de représenter Dieu en image, d’une façon générale…
Mais aucun juif ni chrétien n’assassine personne qui aurait dessiné une image de Dieu. De toute façon, personne ne sait à quoi ressemble Dieu, s’il existe…

Je souhaite maintenant revenir sur la responsabilité criminelle de l’ensemble de la communauté musulmane impliquée dans tous les crimes commis au nom de cette secte et de ses membres.
Vous me taxez de faire un amalgame ?
Mais précisément, tout le problème vient de là, de ne jamais faire d’amalgame au nom de la bien-pensance de ces abrutis de gauchistes.

Les musulmans eux-mêmes le disent :
« Toute la communauté musulmane a les mêmes croyances, les mêmes buts et se servira des mêmes principes et des mêmes armes pour combattre et anéantir les infidèles.
Nos mosquées sont nos casernes, nos fidèles sont nos soldats et le djihad (terrorisme) est notre arme de destruction massive.
Nous tuerons tous les infidèles et nous vaincrons.
Les ventres de nos femmes nous donneront la victoire.
Nos femmes et nos enfants nous soutiennent et nos enfants sont élevés dans le but de faire de nouveaux soldats (terroristes) sacrifiés.
Leurs vies sont sans importance, car seule notre idole compte pour nous. 
»

Une communauté homogène possédant les mêmes règles, croyances, coutumes et traditions est un tout.
Dans l’islam, chaque musulman est partie prenante dans le terrorisme, le djihad, le pillage et la conquête.
Chaque musulman, homme, femme ou enfant, est un soldat de l’idole.
Aucun musulman ne peut prétendre refuser d’adhérer à ces règles, car dans ce cas il sera un apostat et sera tué comme tous les apostats depuis 1 400 ans, quels que soient leur situation et leur niveau social.

La communauté musulmane est porteuse de tous les dangers pour l’humanité et elle est un fléau mortel pour la ou les civilisations.
Elle est un destructeur de civilisations.
Elle est une sorte de parasite qui tue ses proies, de maladie mortelle, comme la peste ou le choléra, ou de bande organisée de pilleurs, de tueurs et d’assassins sans scrupules.
Et chaque musulman, chaque membre de cette communauté est complice et responsable comme tous les autres de ces crimes.  
Lorsqu’on aime, soutient, assiste, nourrit, soigne, protège et arme des assassins, on est complice de ces assassins.
D’ailleurs, dans notre droit français (tant foulé au pied) et devant nos juges, ceux qui font toutes ces choses en vue de protéger des voleurs, des receleurs, des canailles, des bandits ou des assassins de droit commun, sont considérés comme des complices actifs ou passifs et peuvent aussi être condamnés à des sanctions pénales comme les principaux accusés.

Il serait donc temps, aujourd’hui, au lieu de hurler des « pas d’amalgames » stupides, de considérer enfin que l’ensemble de la communauté musulmane est complice des crimes des musulmans et doit aujourd’hui commencer à payer pour ces complicités.

Ce ne serait que justice.
Et je considère comme parfaitement légitime de commencer dès maintenant à interdire cette secte en France, à juger l’ensemble de la communauté musulmane pour tous ses crimes passés et présents dans leurs réalisations actives et dans leurs complicités actives ou passives.
Il n’existe aucune raison qui puisse justifier devant la loi française qu’une communauté qui s’est elle-même mise à l’écart, s’est séparée de la population nationale et s’est enfermée dans des cités, des quartiers ou des banlieues de nos villes pour y préparer des crimes et des actes de rébellion, de révolte ou d’insurrection soit traitée différemment de tout autre citoyen de ce pays et échappe à tout contrôle et à toute contrainte légale qui serait normalement appliquée à n’importe quel citoyen français.

La vérité est que 50 ans de laxisme d’État ont permis d’arriver à cette situation inextricable et il est temps, aujourd’hui, de mettre un terme à ces activités et à ces comportement délictueux, criminels et terroristes qui ont fait de notre pays une terre invivable et une poudrière prête à exploser à tout moment.

Je considère, pour ma part, qu’une communauté criminelle ne peut qu’engendrer des criminels et que chaque musulman qui appartient à la communauté musulmane est responsable des crimes de sa communauté comme tous les autres.

L’interdiction de la pratique et de la diffusion de l’islam sur l’ensemble du territoire national est la seule clef et la seule solution pour commencer à lutter contre ce fléau.
Tout musulman qui ne serait pas satisfait de cela devrait alors être aussitôt arrêté et emprisonné dans des camps de concentration et ensuite jugé et expulsé du pays avec toute sa famille jusqu’à la plus étendue.
Plus tard l’expulsion systématique de tous les musulmans refusant de quitter l’islam avec toute leurs familles.
Par la suite, on devra interdire tout ce qui a trait à l’islam, commerces halals, librairies musulmanes, associations de défense de l’islam et des musulmans. On détruira toutes les mosquées qui seront rasées et les terrains rendus aux communes pour en disposer pour leurs administrés.

Il ne sera alors plus autorisé d’être musulman en France ni d’en faire l’apologie. Toutes ces choses devront faire l’objet d’une refonte de la Constitution et de la loi françaises.

Je souhaite dire un dernier mot concernant ceux que certains appellent de « bons musulmans… »
Tout d’abord, il ne peut pas exister de bons musulmans.
L’islam est par essence mauvais et le mal et la malignité lui sont intrinsèquement et consubstantiellement liés en profondeur.
Un musulman est un membre de cette communauté criminelle et donc forcément complice de ses crimes.
Il existe de nombreux pays musulmans et si un musulman est vraiment attaché à sa secte et ne veut pas la quitter, il sera beaucoup plus heureux dans l’un de ces nombreux pays, au lieu de persister à vivre dans un pays comme le nôtre où il est le malvenu et ne sera jamais heureux à l’aune de ce qu’il croit être le bonheur.
Les portes lui sont donc grandes ouvertes pour partir dans ces pays.

Cela dit, je le sais, il existe dans la communauté musulmane, en France, et partout dans le monde, des hommes, des femmes et des enfants qui souffrent d’être nés dans cette communauté où ils ne sont pas libres et n’ont pas la possibilité de dire ce qu’ils pensent, ni de faire ce qu’ils voudraient faire.

Beaucoup ont en horreur cette secte et ses pratiques abjectes et ne rêvent que de la quitter, mais ne peuvent pas le faire pour de multiples raisons dont très souvent l’impossibilité matérielle (financière) d’aller vivre ailleurs (emploi, logement, etc.)

Ceux-là, depuis longtemps, parfois depuis toujours, ne sont plus musulmans dans leur tête. Mais pour ne pas déplaire à leur famille et à leurs amis et ne pas non plus risquer d’être dénoncés comme apostats, ce qui est toujours un risque mortel, même en France, ils feignent d’être toujours attachés à l’islam.
Il est bien évident que lorsque la purge sera commencée, ces personnes devront être identifiées, reconnues et traitées avec des égards, car elles auront déjà trop souffert de la secte et il ne sera pas opportun de les accabler davantage…
Nous ne devons pas oublier que c’est nous, les civilisés et que nous devons toujours agir comme tels.

L’attitude des médias toujours incapables de désigner les choses par leur nom… :  
Hier soir, les médias télévisuels ont toujours eu la trouille de donner des termes précis. Un « homme » a décapité un professeur et a été abattu. Quand ce n’est pas un homme, c’est un « Français… »
Ils parlent aussi d’un « terroriste. » Mais on n’arrive jamais à savoir quel terroriste, de quelle faction armée révolutionnaire ou autre… Mystère.
À la fin on finit par apprendre que c’est un Tchétchène né à Moscou (pour noyer le poisson et faire croire que c’est un Russe, un « Vladimir… ! »
Enfin, on apprend que c’est un musulman.
On le savait, mais les médias dont le job est d’informer ne le savaient pas…
« Attentat dans le Val-d’Oise, voici les faits que les médias cachent déjà »
https://www.dreuz.info/2020/10/16/attentat-dans-le-val-doise-voici-les-faits-que-les-medias-cachent-deja/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+drzz%2FPxvu+%28Dreuz%29

L’attitude de Macron qui vient faire son tour de piste de « com. » :
Un Macron opportuniste comme d’habitude, qui vient faire son petit tour de piste pour bien se montrer devant les caméras pour faire campagne pour 2022.
Je vous ai compris !
Je partage votre émotion et tous les enseignants seront désormais protégés par des escouades de flics…
Et puis, il parle de la nation, de notre culture et de la patrie, des concepts sur lesquels il crache depuis son arrivé au pouvoir.
Un homme qui suinte la haine de la France comme du pus exsude d’une plaie infectée.
« Après la décapitation d’un enseignant, Emmanuel Macron promet qu’« ils ne passeront pas »
https://www.ouest-france.fr/terrorisme/apres-la-decapitation-d-un-enseignant-emmanuel-macron-promet-qu-ils-ne-passeront-pas-7018024
On croit rêver ou cauchemarder…
Ce type est vraiment drogué à la cocaïne.
Ils sont passés depuis longtemps et bien installés. Mais ce sont ses électeurs favoris.

De toute façon, il se ridiculise à chaque coup, car il est le grand protecteur de l’islam avant tout et le grand importateur de toujours plus de musulmans en France (500 000 par an, minimum).

Cet usurpateur nous fait encore le coup des « islamistes », car il a une trouille verte de prononcer le vrai mot : « musulmans… » De peur de choquer son électorat… musulman !
« Macron à Conflans, où un prof a été décapité, parle d’un « attentat terroriste islamiste caractérisé » »
https://fl24.net/2020/10/16/macron-a-conflans-ou-un-prof-a-ete-decapite-parle-dun-attentat-terroriste-islamiste-caracterise/

Non, nous ne voulons rien faire « ensemble » sous la coupe de ce criminel, ni « faire bloc » avec lui ou son parti pourri…
Son seul but est de nous détruire, nous le savons et nous savons aussi que les musulmans seront ses « SS » pour nous détruire.

Macron c’est le Goebbels de Soros, rien d’autre.

Ivan Bartowski
Auteur de « Les ravages civilisationnels régressifs de l’islam » https://www.amazon.fr/s?k=Les+ravages+civilisationnels+r%C3%A9gressifs+de+l%27islam&__mk_fr_FR=%C3%85M%C3%85%C5%BD%C3%95%C3%91&ref=nb_sb_noss 
Les 70 premières pages gratuites : http://jenmore.free.fr/ravagesdebut.html