Une très grande malade en France : la santé publique !

Publié le 29 janvier 2021 - par - 13 commentaires - 565 vues
Traduire la page en :

« Une très grande malade en France : la santé publique ! »

J’ai hésité à parler de la « médecine », mais par respect pour un grand nombre de médecins qui sont des hommes et des femmes de devoir, honnêtes et consciencieux, possédant une éthique et un vrai sens de leur mission et de leur serment d’Hippocrate, j’ai préféré titrer sur la santé publique.
Ce qui n’empêche pas qu’il existe des tas de médecins qui sont des sales cons, des malhonnêtes, des traîtres et des salopards. Et je parle d’expérience pour en avoir rencontré quelques-uns dans ma vie…

D’ailleurs, la médecine a aussi produit quelques tortionnaires, sadiques et assassins bien connus.

Les médecins assassins :

– Depuis Harold Shipman, médecin anglais et plus grand tueur en série de l’histoire criminelle anglaise,
– Hawley Harvey Crippen (pendu à Londres en 1910) a empoisonné sa femme,
– Joseph Clements, chirurgien de Belfast, a assassiné ses quatre riches épouses successives pour en hériter,
– Henry Howard Holmes, faux médecin du Michigan aurait torturé et assassiné jusqu’à 200 personnes pour les dépouiller,
– la cancérologue Mechthild Bach (femme) a été jugée pour 13 meurtres sur 76 supposés et s’est suicidée en 2011,
– Michael Swango aurait assassiné une soixantaine de personnes,
– John Bodkin Adams, médecin généraliste, aurait assassiné 160 personnes entre 1946 et 1956,
– Hu Wanlin (faux médecin, en Chine) aurait assassiné 146 personnes ou plus,
– Anthony Garcia (Nebraska) a assassiné 4 personnes de son entourage,
– Edmond Couty de la Pommerais, assassin de sa belle-mère et de sa maîtresse,
– Josef Mengele (enfui et jamais jugé) et une quinzaine d’autres médecins nazis,
– Marcel Petiot (exécuté en 1946) tueur en série (24 meurtres minimum), – William Palmer, pendu à Londres en 1856 pour avoir assassiné son copain, mais aussi soupçonné d’avoir tué sa femme, ses créanciers, son frère et 2 des nouveaux nés de sa seconde femme,
– Théodore Durrant, exécuté en Californie pour le viol et le meurtre de deux jeunes filles,
– Étienne-Prosper Bancal de Rochefort,
– Edme-Samuel Castaing,
– l’Écossais-Canadien Neill Cream,
– le Polonais Seweryn Klosowski,
– l’Américain Henry Howard Holmes avec son château de l’horreur à Chicago,
– Pierre Bougrat,
– Pavel (Paul) Gorguloff (Russe) qui a assassiné le Président Paul Doumer, et de nombreux autres… Tous médecins.
Et je ne parle pas de tous les violeurs et maniaques sexuels…

Aujourd’hui, en France, Olivier Véran, neurologue et ministre de la Santé, se comporte comme un traître et un collabo avec les ennemis de la France.

Les grands scandales sanitaires :

L’histoire de notre médecine, outre des criminels variés, a aussi produit pas mal de scandales médicaux ou pharmaceutiques.

– Je me souviens de l’affaire de la thalidomide, quand j’étais enfant. La thalidomide était un médicament utilisé durant les années 1950 et 1960 comme sédatif et anti-nauséeux, notamment chez les femmes enceintes. De graves malformations congénitales chez des nouveaux-nés, malformations de tous ordres dans tout le corps, absence ou atrophie de bras ou de jambes, etc.
– Il y a eu aussi la Lomidine, en Afrique, plusieurs dizaines de morts et des centaines de cas de pathologies plus ou moins sévères et définitives.
– Le Vioxx, USA, anti-inflammatoire contre les douleurs liées aux maladies articulaires, 160 000 crises cardiaques et attaques cérébrales et au moins 26 000 décès, rien qu’aux États-Unis.
– Le Médiator, traitement contre le diabète utilisé à tort comme coupe-faim. Entre 500 et 2000 morts, entraînées par des maladies cardiaques.
– Le scandale du sang contaminé (1983-1985), le Centre national de transfusion sanguine distribue aux hémophiles des lots de sang potentiellement contaminé par le virus du sida. Près de 600 patients contaminés par le VIH.
– L’affaire des hormones de croissance, entre 1983 et 1985, 119 enfants morts de la maladie neurologique de Creutzfeldt-Jakob.
– Les vaccins contre l’hépatite B provoquant des maladies neurologiques telles que la sclérose en plaques, aboutissant à l’ouverture d’une enquête judiciaire d’ampleur nationale en 1998.
– L’Isoméride, 1985, contre l’obésité, ce coupe-faim commercialisé par Servier jusqu’en 1997 et pris par plus de 5 millions de Français fut la cause de complications pulmonaires gravissimes et de 40 morts.
– Le Distilbène, un œstrogène de synthèse découvert en 1938, a provoqué de nombreux cas de cancers de l’appareil génital féminin, observés chez les jeunes femmes dont la mère avait pris ce traitement durant la grossesse.
– Les prothèses PIP (prothèses mammaires), 500 plaintes de femmes porteuses. Le silicone utilisé pour les implants mammaires n’était pas à usage médical, mais industriel, favorisant les fuites.

La Santé publique, c’est quoi ?

C’est un ensemble d’institutions qui visent à préserver la santé et la vie des citoyens contre la maladie et les accidents.

– Le monde universitaire concernant les études et formations liées à cette mission, médecins, biologistes, pharmaciens, chercheurs et enseignants dans toutes les spécialités de la médecine ;
– L’institution de l’Ordre des médecins, née initialement en 1791 et officialisée plus tard par la loi du 7 octobre 1940 (institution de droit privé chargée d’une mission de service public et organisme professionnel, administratif et juridictionnel de défense et de régulation déontologique de la profession médicale) ;
– Les établissements publics de médecine : hôpitaux, cliniques, maternités, établissements de soins médicaux et laboratoires médicaux ;
– Les grands centres de recherche scientifique dans tous les domaines couverts par la santé humaine ;
– Les grands laboratoires de recherche et de production de médicaments ;
– Les commerces de pharmacie ouverts au public ;
– Les médecins de ville de toutes les spécialités ;
– Les personnels soignants et infirmiers, mais aussi toutes les professions pratiquant des soins externes, kinésithérapeutes, podologues, etc. ;
– Les ARS, Agences régionales de santé, ont été créées en 2010 et remplacent un certain nombre d’anciennes institutions (Agences régionales de l’hospitalisation, Direction régionale et départementale des affaires sanitaires et sociales (DRASS et DDASS).
L’ARS est un établissement public administratif de l’État français chargé de la mise en œuvre de la politique de santé dans sa région. Créées le 1er avril 2010, les agences régionales de santé sont régies par le titre III du livre IV de la première partie du Code de la santé publique.
Ces établissements, créés en vertu de la loi no 2009-879 du 21 juillet 2009 dite « Hôpital, patients, santé et territoire » (HPST), ont pour but « d’assurer un pilotage unifié de la santé en région, de mieux répondre aux besoins de la population et d’accroître l’efficacité du système. »

L’ensemble de toutes ces institutions et services est chapeauté et soumis à l’autorité administrative du ministère de la Santé à la tête duquel se trouve le ministre de la Santé, du moins dans mon souvenir…

Or, pour des raisons qui m’échappent complètement, le ministère de la Santé, aujourd’hui, a été requalifié en « ministère des Solidarités et de la Santé » https://solidarites-sante.gouv.fr/

Un peu bêtement, j’ai toujours cru que le ministère de la Santé était une institution importante dans notre pays et il m’avait semblé que le ministre de la Santé, lui-même, devait avoir beaucoup de travail pour gérer tout ça, contrairement à d’autres ministres qui n’ont pas grand-chose à faire.
Mais non ! En fait, c’est devenu le ministre des Solidarités, d’abord, et ensuite, accessoirement, le ministre de la Santé.
Entre nous, les Solidarités, c’est quoi ?
J’ai trouvé ça :
« Le ministère des Solidarités et de la Santé est chargé de la mise en œuvre de la politique du Gouvernement dans les domaines des affaires sociales, de la solidarité et de la cohésion sociale, de la santé publique et de la protection sociale. »
« Le ministère des Solidarités et de la Santé œuvre à l’organisation de la prévention et des soins, la recherche et l’innovation dans le domaine de la santé.
Ses missions touchent les domaines de la famille, des retraites, de l’enfance, des personnes âgées, du handicap, de l’autonomie et de la lutte contre l’exclusion.
 »

On y trouve la Sécurité sociale, les Allocations familiales, la retraite de la Sécu et toutes sortes d’organismes plus ou moins fumeux.
https://www.gouvernement.fr/le-ministere-des-solidarites-et-de-la-sante

Là, je comprends mieux. Mais pourquoi avoir tout mis sur le dos d’un seul homme ? Les Solidarités, c’est un boulot énorme, non ?
Pourquoi ne pas avoir créé un ministère des Solidarités à part ?

Et puis, il y a aussi « Santé Publique France… » Encore un truc à financer. C’est quoi et ça sert à quoi, à part à placer des copains, comme pour les ARS… ?
J’ai trouvé ça :
« L’Agence nationale de santé publique, aussi connue sous le nom de Santé publique France, est un établissement public à caractère administratif français, placé sous la tutelle du ministère chargé de la santé, dont le président du conseil d’administration est nommé par décret du président de la République.
Elle succède à l’Institut de veille sanitaire (InVS), l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (INPES), l’Établissement de préparation et de réponse aux urgences sanitaires (EPRUS) et Addictions Drogues Alcool Info Service (ADALIS).
 »

Et puis, vous avez noté le libellé en gras… Le « ministère chargé de la santé… ! »
Il n’est pas assez bien pour s’appeler ministère de la Santé, comme d’autres s’appellent ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, ministère des Armées, ministère de l’Intérieur, ministère de l’Économie, des Finances et de la Relance, ministère de la Justice, ministère de la Culture, ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, ministère de la Transition écologique, ministère de la Mer, ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, etc.

Le gros problème, aujourd’hui, c’est que le pouvoir politique a mis la main sur la santé publique et ne veut plus la lâcher.
Le politique ne veut que faire des économies, parce que les budgets sont de plus en plus étriqués, diminués, parfois supprimés avec les services qui disparaissent.
La santé en fait partie. Depuis des décennies, les politiques ont supprimé des dizaines d’hôpitaux, de cliniques, mais aussi des ailes d’hôpitaux ou des services entiers, des chambres dans les services, des médecins, des chirurgiens et des personnels soignants.
Tout cela allant en même temps que l’augmentation et le vieillissement de la population française et l’augmentation des besoins en termes de santé.
À observer la gestion de nos hôpitaux, on pourrait penser que la seule et unique préoccupation des directeurs et gestionnaires d’hôpitaux est de diminuer continuellement les frais et de fermer des services.

On se demande même si quelqu’un se souvient encore de la raison pour laquelle il existe en France des établissements hospitaliers.
La santé devrait être la toute première cause d’attribution et d’augmentation des budgets, très loin devant des tas d’autres ministères et administrations de moindre importance, voire parfaitement inutiles.

La situation en est arrivée à un point où le politique, pénétré de sa mission quasi divine, se permet aujourd’hui de prendre des décisions importantes dans le domaine de la santé et de la médecine, au plus grand mépris des avis des professionnels de la santé et en particulier des médecins et de l’Ordre des médecins.

C’est ce que nous avons tous pu observer depuis le début de la crise sanitaire gravissime actuelle liée à la pandémie du coronavirus.
Tout, n’importe quoi, son contraire et les pires absurdités de gestion de cette crise ont été effectués pour en arriver à un résultat pitoyable qui a classé la France parmi les tous derniers pays du monde.
Macron est grandement responsable de ce gâchis et de ses conséquences pour tout le pays. Cet homme est incapable du moindre discernement et au lieu de vouloir tout régenter personnellement et sans consulter personne, il ferait mieux de déléguer et de faire confiance à ceux qui savent et dont c’est le métier et pas à ces Comités fantoches ou Conseils scientifiques d’experts dont la seule vraie motivation passe par la caisse de Big Pharma.

Concernant la crise du coronavirus, je souhaite vous faire partager cette vidéo très intéressante dans laquelle une vraie scientifique chinoise explique un peu toute l’affaire. Pour ma part, je préfère croire cette chercheuse que Macron et sa bande de voyous…
La vidéo sous-titrée en français :
« Le Dr Li-Meng Yan, scientifique chinoise, s’exprime sur la Covid-19 » (sous-titrée en français, les premières images sont un peu bizarres, mais c’est bref ! :

 

La page chinoise Asie avec la vidéo d’origine en anglais :
https://covidasia.hypotheses.org/5320

Cette guerre honteuse et totalement dévastatrice pour notre pays que Macron a menée contre le Pr Raoult et tous les médecins qui l’ont suivi est un ratage phénoménal de ce Président qui a perdu tout contrôle dans tous les domaines et qui ferait mieux de laisser la place à quelqu’un de plus compétent, ce qui n’est pas un grand défi.
Psychologiquement, politiquement et socialement, cet homme est fini.

Si sa gestion de la crise sanitaire du coronavirus est le summum des performances de ce qu’il est capable de réaliser, alors n’importe quel balayeur de rues ferait probablement mieux. Et je salue très respectueusement les balayeurs de rues.
Tout ce qu’il sait faire, ce sont des discours ennuyeux, soporifiques, longs, répétitifs, prétentieux, orgueilleux et suffisants dont il ne s’avère, en général, que ce ne sont que des délires mensongers et paranoïaques.

Notre médecine est très malade, nos médecins et tous les personnels soignants sont dégoûtés et déprimés. L’État prend d’innombrables décisions qui vont à l’encontre de leur mission qui est de soigner, dans le respect du droit, certes, mais aussi selon leur conscience et selon les connaissances qu’ils possèdent.
Médecins de villes ou hospitaliers, chirurgiens, infirmiers et aides-soignants, tous sont animé par l’amour de leur métier et ne peuvent le pratiquer correctement que dans de bonnes conditions matérielles.
Et ce sont ces conditions que l’État détruit peu à peu.

Macron fait une guerre impitoyable aux médecins qui refusent de se soumettre aux diktats assassins du gouvernement en termes de thérapies contre le coronavirus, allant jusqu’à les menacer des tribunaux ou de les faire radier par l’Ordre des médecins.
Tout cela est affligeant et montre bien que Macron est déconnecté des réalités, au bout du rouleau et totalement largué.

De nombreux très grands médecins et chirurgiens français se dressent aujourd’hui contre la folie des décisions politiques de Macron, les docteurs et professeurs Raoult, Montagnier, Joyeux, Péronne, etc.
Le professeur Joyeux :
« Pr Joyeux Morandini Live du 11/01/2021 | CNEWS » :
https://www.cnews.fr/emission/2021-01-11/morandini-live-du-11012021-1034856

La crise du coronavirus et l’histoire des vaccins sont des échecs retentissants du pouvoir politique français. Sanofi-Pasteur est incapable de produire un traitement ou un vaccin, tandis que Macron se bat pour interdire des traitements efficaces qui sauvent des vies.
« Fiasco du vaccin français : Nous assistons au dépérissement total de l’industrie française » :
https://fr.sputniknews.com/economie/202101211045110876-fiasco-du-vaccin-francais-nous-assistons-au-deperissement-total-de-lindustrie-francaise/
« Pas de vaccin au pays de Pasteur ! Quel symbole ! : l’abandon de la course au vaccin fait réagir » :
https://francais.rt.com/france/83170-pas-vaccin-pays-de-pasteur-quel-symbole-l-abandon-de-la-course-au-vaccin-fait-reagir

La France est au bord du gouffre dans la plupart des domaines et seul Macron en est la cause. Il veut détruire la France et il y arrivera. Le travail est déjà bien avancé.

Il n’en demeure pas moins que si Macron veut faire beaucoup de morts en France, il a déjà bien commencé et semble tout à fait décidé à poursuivre son génocide.
Ses raisons, vous les connaissez.
Sinon, allez voir mes articles précédents :
https://ripostelaique.com/la-police-de-la-propagande-ampute-une-interview-de-macron-sur-youtube.html
https://ripostelaique.com/pour-macron-detruire-ce-quest-la-france-est-une-mission.html
https://ripostelaique.com/refusez-le-vaccin-que-vous-preparent-les-mondialistes-et-big-pharma.html
https://ripostelaique.com/plainte-penale-pour-genocide-des-francais-contre-macron-et-son-administration.html
https://ripostelaique.com/qui-a-interet-a-creer-et-a-repandre-sur-terre-des-virus-devastateurs.html
https://ripostelaique.com/pseudo-vaccin-anti-covid-un-choix-plus-politique-que-medical.html

Laurent Droit

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
Laurent Droit

Et en pleine crise hospitalière de la Covid-19, Macron continue à fermer des lits d’hôpitaux pas centaines.
Voir cette vidéo de Nicolas Dupont-Aignan à l’Assemblée Nationale.
Qui dira qu’ils ne le font pas exprès…?
https://www.facebook.com/nicolasdupontaignan/videos/2803637169910459

Fabiola FERRANTE

“Le politique ne veut que faire des économies, parce que les budgets sont de plus en plus étriqués, diminués, parfois supprimés avec les services qui disparaissent.”
Reconnaissez que c’est SURTOUT depuis l’arrivée en masse de macaques bénéficiant de l’AME et autres connivences pour qu’ils ne paient RIEN pendant que de plus en plus de retraités ponctionnés à mort, ne peuvent plus se payer des mutuelles et se soigner convenablement !
LE MINISTERE de la SANTE est donc d’abord et avant tout, le ministère des MACAQUES, et éventuellement des Français s’ils sont assez riches !
C’est absolument REVOLTANT ce qui se passe !
J’espère que le Macron aura un cancer de la rondelle, avec des pustules et la Peste Noire de la rondelle, et qu’il ne pourra plus se soigner et ce sera bien fait pour lui !

Jean-Louis

C’est tout ce que vous dites ainsi que le Sacro-Saint « social » destiné à tous les cassos et improductifs sur le dos du contribuable…

OCCIDIT

Nouvelle vidéo édifiante de la fausse seringue de la fausse vaccination des grosses gueules théâtreuses qui veulent qu’on aille se faire empoisonner par leurs poisons ! https://gloria.tv/post/QjP3xMR9V6ab13txqhg6rknT2
Ensuite REACTION HYSTERIQUE des MERDIAS MAIN STREAM qui ont peur qu’on comprenne leur arnaque ! : https://image.noelshack.com/fichiers/2021/04/6/1612026839-reaction-hysterique-des-vaccineurs.jpg

Jean-Louis

En même temps, quand la République socialiste française a décidé depuis des lustres de faire de l’assistanat généralisé la religion officielle de l’etat, faut pas s’etonner qu’il ne reste plus de « moyens » y compris la santé. On ne peut pas avoir le beurre, l’argent du beurre et la crémière. Quand un état donne des loufoques « primes de rentrées scolaires » ou « prime de Noël » destinées à l’education des enfants et qui servent à acheter des écrans plasma ou des’iPhone à des familles de cassos ou encore quand un état accueille la lie de l’humanite « migrants isolés » à 55000 balles par an et tout le reste, faut pas venir jouer les étonnés après…

Pivoine

“Pour ma part, je préfère croire cette chercheuse”
Eh bien moi, je ne la crois pas. Toute cette affaire a été montée en épingle, pour que l’on croit à l’existence d’un virus dangereux, échappé d’un laboratoire, justifiant ainsi toutes les mesures liberticides prises par les gouvernements.

Hellène

Il y a aussi eu le talc Morhange. Mais ne chargeons pas la mule…

Laurent Droit

Exact.
L’affaire du talc Morhange concerne un cas d’empoisonnement de nourrissons par du talc en France durant les années 1970, conduisant à la mort de 36 enfants et à l’intoxication de 168 autres.

OCCIDIT

ET AUSSI LA THALIDOMIDE ils se sont toujours servi des populations comme cobayes sauf qu’aujourd hui ils ne se sentent plus avec leur « nouvel ordre mondial » et reconnaissent avec arrogance qu’ils sont nazis https://www.google.fr/search?source=hp&ei=25UVYKvREIuGjLsPgPm-uAY&q=THALIDOMIDE&oq=THALIDOMIDE&gs_lcp=CgZwc3ktYWIQAzIFCAAQsQMyAggAMgIIADICCAAyAggAMgIIADICCAAyAggAMgIIADICCAA6BAgAEApQ_SZYwCpg9itoAXAAeACAAegBiAGACJIBBTAuMy4zmAEAoAEBqgEHZ3dzLXdperABAA&sclient=psy-ab&ved=0ahUKEwjrqoTvlcTuAhULA2MBHYC8D2cQ4dUDCAY&uact=5

Joël

Vous avez oublié le scandale du “Lévothyrox” entamé en 2017 suite à un changement de formule sans prévenir les clients. On y retrouve, comme par hasard un labo : Merck et une certaine Buzyn, tiens donc.

https://sante.journaldesfemmes.fr/quotidien/2399125-levothyrox-euthyrox-thyroide-france-nouvelle-formule-effets-secondaires-merck-dates-scandale-plainte/

patphil

au fond : à l’ouest rien de nouveau

Lire Aussi