1

Une voilée à l’Assemblée nationale : jamais !

 

(Sandra Fourastié, candidate aux législatives de 2017)

Tiens, pour une fois, ne boudons pas notre plaisir !…

Une députée LREM qui ne veut pas d’investiture de voilées pour les municipales ! Anne-Christine Lang dit : « je ne mettrai jamais un pied dans l’hémicycle s’il y a une femme voilée ».

https://www.lepoint.fr/societe/municipales-une-deputee-lrem-veut-interdire-l-investiture-de-femmes-voilees-13-03-2019-2300819_23.php

Comme nous sommes d’accord !… Un député est l’élu de la nation. Comment une femme voilée pourrait-elle représenter la nation ?… Elle représenterait avant tout l’islam. Or l’islam est une idéologie totalitaire, suprémaciste, qui ne représente que lui même. Les musulmans sont, de leur propre aveu, musulmans avant d’être français, et rêvent d’un État islamique.

Un État islamique, c’est un État qui n’a pas nos valeurs, un État dans lequel la démocratie n’existe pas, la liberté d’expression non plus car toute critique de l’islam est interdite.

Un État dans lequel les adultères sont lapidés, les voleurs amputés, les homosexuels jetés du haut des immeubles.

C’est un État qui applique la charia. Pour la charia, la femme n’est pas l’égale de l’homme. Sa valeur dans le témoignage est la moitié de celle de l’homme. Sa part de succession, aussi. Son mari l’humilie dans la polygamie, il a le droit de la battre, c’est normal. Elle est excisée, lapidée.

Pour ces gens-là, elle doit se voiler en signe de son infériorité. En signe aussi de ce que Allah son créateur a honte d’elle et de ses cheveux. On imagine mal un Dieu ayant honte de ce qu’il a créé… incohérence de l’islam.

On imagine mal une députée de la nation ayant honte ce qu’elle est, devant les citoyens qu’elle représente et pour lesquels elle doit légiférer.

Mais le voile à l’Assemblée est une imposture. Car que ces femmes ne se fassent pas d’illusion, si la France par un immense malheur devenait un État islamique, les députées musulmanes voilées ou non seraient immédiatement renvoyées dans leur cuisine avec interdiction d’en sortir. Et aussi les non musulmanes. Interdiction et impossibilité de prendre la parole en public. Ce serait la fin de la présence des femmes en politique.

Quand on voit Danièle Obono portant une curieuse coiffure dans l’hémicycle, on a de sérieux doutes et on se demande si personne ne va l’inciter à revenir à une attitude plus conforme à nos lois et nos valeurs ?…

Mais tant que le chiffon islamique sera soutenu par des gens comme Marwan Muhamad, Rachid Nekkar, Yassine Belattar, Aurélien Taché, ou par des imams comme Iquioussen ou les frères Ramadan, et tous les Frères musulmans de France, on aura du souci à se faire.

Personne parmi les musulmans en France bien sûr, mais personne non plus chez les collabos pour prendre la défense de l’Iranienne Nasrin Sotoudeh, âgée de 55 ans, qui vient d’être condamnée à Téhéran à 38 ans de prison et 148 coups de fouet pour refus de port du voile, refus que la justice iranienne nomme « incitation à la débauche » ?

https://www.lemonde.fr/international/article/2019/03/13/l-avocate-iranienne-nasrin-sotoudeh-lourdement-condamnee_5435370_3210.html

C’est vrai que nous, les femmes non voilées de France, nous sommes des débauchées… Comment pourrait-on porter à l’Assemblée une femme soutenant cette idée insultante et opposée à tout ce que nous sommes ?

Nasrin Sotoudeh revendique en particulier le droit de se présenter sans voile devant le tribunal. Elle défend toute femme obligée de porter le voile.

Nasrin Sotoudeh, avocat de renommée mondiale, collectionne les condamnations les plus fantaisistes, espionnage, propagande, atteinte à la sûreté de l’État, etc. Ces condamnations ont pour but de la mettre derrière les barreaux jusqu’à la fin de ses jours.

Elle qui a reçu en 2012 le prix Sakharov (prix qui récompense les personnes qui ont consacré leur existence à la défense des droits de l’homme et des libertés fondamentales), est déjà depuis de longs mois emprisonnée dans la célèbre prison d’Evin, à Téhéran, prison où les droits de l’homme et de la femme sont si peu respectés qu’on ne la nomme qu’à voix basse et en regardant autour de soi avec inquiétude. La torture y serait pratiquée, surtout contre les femmes.

Rien à voir avec les quatre étoiles que sont devenues les prisons françaises. Sur les 3 500 personnes arrêtées lors des dernières manifestations contre le régime en 2018, cinq personnes se sont suicidées.

Yassine Belattar, qui se croit humoriste mais ne fait rire personne et organise la marche de la dignité le 13 avril pour défendre le hijab de course, pense-t-il également à la dignité d’une femme fouettée, d’une femme qui refuse l’asservissement du voile ? On ne l’entend pas sur ce sujet.

L’islamiste Yassine Belattar qui se permet d’appeler le petit Cron « mon frère », et que Marianne décrit comme « faux clown et vrai danger » , voit sa défense prise par Libé qui estime qu’il veut une France de la diversité qui pourrait s’épanouir dans la République.

https://damocles.co/yassine-belattar-macron/

Mais justement, c’est ce dont nous ne voulons pas, car nous voyons bien que cette diversité serait chariatique. Or l’islam est un poison qui ronge tout et fait disparaître les civilisations dans lesquelles il s’introduit.

Alors dans le concours d’asservissement à l’islam auquel nous assistons actuellement, applaudissons le refus du voile dans nos assemblées politiques, et soutenons de notre mieux Nasrin Sotoudeh.

Sophie Durand