1

Union des Démocrates Musulmans Français : quatre oxymores !

Une liste religieuse apparait pour la première fois lors d’une élection nationale, en vue des très prochaines Européennes : L’Union (sic) des Démocrates (resic) Musulmans Français (reresic).

Quoi de vrai dans ces antinomies ? On marie des mots quand dirimants obstacles devraient l’interdire. Un non-sens. Une tromperie ! Dont on aimerait que les fact-checkers du Monde ou de Libé se penchent un instant sur celle-ci. Et, car la loi interdit la diffusion de fausse nouvelle en période électorale, que soit sanctionnée ceux qui usent du truchement d’une élection pour se faire connaître.

Las ! On peut toujours attendre… Ou plutôt courir ! Car rêver que justice soit faite, dénonciation vienne, et désintoxication soit opérée par les professionnels de l’intox, serait bien naïf. Ou ‘bien coupable’ de la part de ceux qui ne les réclament.

Déjà l’on sut les passe-droits qui permirent à ces gens de se présenter, bien qu’ayant déposé liste hors-délai.

Dirimants obstacles, disions-nous ; voyez un peu :

– Associer les mots union et musulman a-t-il quelque sens ? On sait combien ces croyants sont divisés, en ethnies, en croyances, en fidélités. En Islam il n’est de dogme, il n’est d’unicité, il n’est d’autorité centralisée. Revendiquer quelque union trouve sitôt, au sein même de l’Islam, maintes oppositions promptes à dire que ces gens ne les représentent pas…

– Unir démocrate à musulman est-il concevable ? L’Islam conduisit-il à quelque démocratie en un lieu, dans l’Histoire ou de nos jours ? Vous savez que non. La démocratie se veut égalité des droits des citoyens. Ceux des femmes en terre d’Islam sont-ils les mêmes que ceux de leurs époux ?

– Marier les vocables musulmans et Français est une duperie, car tout de notre histoire, républicaine ou antérieure, fait de chacun de nous des êtres acceptant, admirant et reconnaissant l’égale dignité des personnes quels que soient leur âge, sexe, nationalité, statut et religion. Refusant cet axiome, cette définition de ce qu’est être Français (lors des discussions ayant conduit à la création du CFCM) les musulmans de France se mirent à l’écart de la Nation. Ils se rendirent eux-mêmes hors du champ pensé ‘Qu’est être Français ?’

Triple tromperie donc que cette usurpation linguistique, cette violation des concepts : Union des Démocrates Musulmans Français…

Soulignons pour finir leur profession de ‘foi’ (sic) https://programme-candidats.interieur.gouv.fr/elections/1/listes/34 : Celle-ci indique divers défis qu’ils se proposent de relever parmi lesquels on note « le défi du vivre-ensemble » et celui des « libertés individuelles ». On peut toujours attendre que les Gaulois des cités ou les filles violées des mêmes lieux leur rappellent les douceurs du vivre ensemble. On peut aussi attendre mais en vain que l’UDMF (sic) intime à ses électeurs de respecter l’absence de port du voile par exemple.

Un trait d’humour ? La même profession de foi indique que relever ces défis « permettra de construire une Europe inféodée aux marchés-financiers. » Tss… Apprentissage de la langue, très cher !

Bertrand du Boullay