Université Paris VIII occupée : racisme anti-blanc, haine de la France

Publié le 23 mars 2018 - par - 19 commentaires - 1 956 vues
Share

Saint-Denis, Université Paris VIII,  pure émanation pédagogique de mai 68, centre expérimental qui se voulait « un foyer d’innovation ouvert au monde contemporaine », comptant  près de 900 enseignants-chercheurs, vient de faire parler d’elle.

De quoi s’agit-il ? Une découverte innovante qui va la propulser au sein des meilleures universités ?

Pas vraiment. Ce serait plutôt un exemple de pédagogie active, d’expression directe d’étudiants acteurs de leurs propres cursus et savoirs. Sur ses murs donc, aussi tagués que les chiottes d’une gare, s’épanouit un répertoire infiniment riche d’inscriptions et autres graffitis.

En voici un florilège restreint :  une injonction, censée refléter sans doute l’une des  avancées sociétales les plus remarquables de notre époque : FEMMES VOILEZ-VOUS.  Des injures homophobes : français = PD.  Egalement des slogans racistes… contre les Blancs :  FUCK WHITE PEOPLE qui se passe de traduction. Et même, variante intéressante d’un point de vue innovant, une confession spontanée d’autoracisme : je suis trop blanc.

Le fait est assez rare pour être noté. Non pas le racisme anti-Blancs, mais le fait qu’on en parle.

On en parle, ce 23 mars, dans  l’émission les Grandes Gueules, une étudiante intervient : il n’y a pas de racisme anti-Blanc. Aucun Blanc n’est victime de discrimination à l’embauche, à l’emploi…

Curieux. J’ai déjà entendu ça quelque part. Rokhaya diallo, peut-être ? A moins que ce ne soit Houria Bouteldja…En tout cas, Roselyne Bachelot tenait ces mêmes propos il y a peu dans  son émission matinale sur LCI.

A 12 heures 40, Véra originaire de Crimée, dans un Français parfait,  témoigne :

Il y a 10 ans, elle arrive en France et fréquente l’Université Paris VIII.

Elle a vu des tags antisémites, anti-France. Elle a été harcelée, traitée de sale Blanche parce qu’elle refusait les avances d’étudiants maghrébins, parce qu’elle était assidue en cours, parce qu’elle avait de bonnes notes, parce qu’elle ne participait pas à des blocages.

Elle a noté la présence de femmes en hijabs, d’hommes en djellabahs. Elle témoigne de la présence de filières d’organisation d’immigration clandestine qui ne se cachaient même pas.

Les profs avaient peur, dit-elle.

 Le témoignage se passe de commentaires. Aussi, me suis-je bornée à le rapporter le plus fidèlement possible. Je lui laisse le dernier mot :

Je venais de Crimée, je n’imaginais pas la France comme ça.

Florence Labbé

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Guy BRIAND

Bien sûr, vous comprenez maintenant pourquoi Oxford et Cambridge hésitent à inscrire des étudiants français!

Dorylée

Les mêmes gauchiasses qui fleurissaient dans les années 60 dans les maison des djeunes et de l’enculture. Il suffit de lire la prose pariétale pour comprendre le niveau des étudiants !! Normalement, le mot pariétal concerne les grottes ; là c’est plutôt la crotte. Avec tous ces merdeux, rien d’étonnant…Et ils représentent notre futur !

dufaitrez

Ils nous refont le coup du 22 mars à Nanterre ?
Différence ! J’y fus prof un peu plus tard, pas de noirs, pas d’arabes !
Des Français pour un chgt de morale en 68….
Des Etrangers pour un changement de Civilisation 50 ans après !
Déjà dit ! St Denis, décapité, portait sa tête ente ses mains ! Nous y sommes !

Oeil de Lynx

Et depuis que Poutine a rendu la Crimée à la Russie, ce sont les Français qui vont pouvoir aller y chercher refuge!

renaldo jean

les gauchistes sont dans la tradition , seconde guerre mondiale au début collabos des nazis , Algérie collabos du FLN et maintenant collabos de l’invasion ……que de pourriture .A Nantes les migrants sont logés dans l’université …….qui dit mieux !!!!!

Carole

Gauchistes et islamistes, c’est comme un flot de merde qui nous envahit.

Jean Pierre

Les envahisseurs imposent la guerre aux envahis. C’est aux envahis (nous) de nous défendre. On ne peut pas gagner une guerre SANS LA FAIRE. Si les Plenel Todd Morin et autres Besancenos ne sont pas content que nous ne nous osions ne pas nous laissez asservir, ça me laisse personnellement indifférent voire passer aux coups de satons dans la tronche si la bête gaucharde ose (à son tour) devenir méchante.

frantz

L’université de Paris VII c’est : « plus belle la vie » ! Intox à tous les étages !

patphil

université de montpellier: occupation par des gauchistes, aucune expulsion par la police, il a fallu que des jeunes cagoulés fasse le ménage! étonnant!

Brouillon

Venir de Crimée, c’est un peu comme venir de la Lune. On idéalise la France, puis on la constate. Le choc est rude.

Oeil de Lynx

Maintenant la Crimée est mille fois plus propre que la France!

lamouchepatrick

et on finit par se croire plus Français que les Français

Yohann le debattant

Oui, j’ai moi aussi été très étonné que les « grandes gueules » en parlent.

Pr Dr A.RENOUX

PARIS 8 un pitoyable et scandaleux résidu soixantehuiteux,salissant le nom « Université »Quand on pense que Vincennes et St Denis sont 2 lieux prestigieux de notre Histoire!!!!Quelle honte!!!Pr Dr A.RENOUX Professeur Emérite des Universités de Paris

jannot lapin

Paris VIII est une « fac » à fermer d’urgence. On y distribue des licences bidon, on y trafique toutes les drogues, on y drague les Françaises qui ont chaud au cul, on mange au resto sans être étudiant. Beaucoup de gauchos y ont eu leur promotion. Le leader du DAL (à l’époque Vincennes) , une ministre G.(petite conne), des députés bidon.

Yohann le debattant

Une ancienne étudiante de Paris VIII d’origine russe a témoigné aujourd’hui dans les « grandes gueules »de ce qu’elle a vécu dans cette fac il y a une dizaine d’annees. Édifiant…

Oeil de Lynx

A l’époque de sa venue en France, Vera était Ukrainienne.