Universités : Macron laisse les gauchistes agresser les élèves qui veulent étudier

Publié le 2 avril 2018 - par - 43 commentaires - 2 153 vues


Et ils osent prétendre lutter contre le fascisme !

De tous temps, les étudiants, ou encore pire lycéens ou collégiens en grève, m’ont horripilée ! Car pour moi, le droit de grève est un acquis social, obtenu de longues luttes par des travailleurs, scandaleusement exploités par d’indignes patrons ne connaissant que leur profit personnel, sans aucun égard ni reconnaissance envers ceux qui échangeaient leur sueur contre des salaires sans commune mesure avec l’effort accompli.

Mais si de nos jours des injustices perdurent dans le monde du travail, ce n’est pas toujours du fait de patrons, notamment chez les PME/PMI où les dirigeants, plus proches de leurs employés, n’hésitent pas à « mouiller la chemise », mais bien plutôt du fait d’idéologistes de gauche (maqués avec les politiques de même bord) qui bien que largement minoritaires, sévissent dans le monde du travail, par leur comportement violent, sectaire et borné, visant toujours à mettre tous les patrons dans le même sac (« A bas les patrons ! ») oubliant que sans chefs d’entreprises il n’y aurait pas de travail, donc pas de salaires, donc une misère quasi générale.

En conséquence, j’ai toujours trouvé saugrenu, que des ados se permettent d’occuper et mettre à mal des salles de cours, de conférences ou autres, et d’appeler à des grèves, sous prétexte que l’enseignement qui leur est transmis ne leur convient pas, ou pire de nos jours, parce que la politique des élus du moments leur déplaît !

J’estime que pour l’instant c’est à leurs parents qui travaillent et payent des impôts que revient ce droit de grève s’ils le veulent, et qu’en ce qui les concerne c’est totalement prématuré ; à plus forte raison lorsqu’il s’agit surtout de mettre le souk en détruisant matériel et locaux  payés par l’ensemble des contribuables.

Qu’ils se concentrent pour l’instant sur leurs études afin que les futurs adultes qu’ils seront, soient plus tard en mesure de défendre au mieux leurs intérêts… mais surtout qu’ils cessent de se laisser manipuler par ces syndicats roulant pour des partis politiques, dont le discours est toujours le même : mensonger, excessif et porteur de la haine qu’ils attribuent à leurs adversaires, puisque ne connaissant eux-mêmes que la violence, qu’elle soit verbale ou physique.

Nous ne sommes plus au temps de Zola dont le chef d’œuvre Germinal nous a fait vibrer, prenant fait et cause pour les exploités de l’époque ; pourtant si des combats sont encore à mener, ils devraient l’être dans le calme et le respect d’autrui, ce qui est tout le contraire de nos jours où des extrémistes de gauche (quand la bien-pensance stigmatise toujours et uniquement ceux de droite) investissent usines, bureaux, écoles et facultés… empoisonnant déjà les cerveaux de nos jeunes par leurs simagrées égalitaires, alors que beaucoup d’entre eux sont de bien pires égoïstes et profiteurs que certains de ceux qu’ils prétendent combattre.

L’ennui c’est que ce sont les mêmes qui manipulent les travailleurs en leur vendant de fausses revendications officielles pendant qu’en sous-main ils œuvrent pour leur profit personnel auprès du patronat ou des politiques, qui pervertissent également les plus fragiles de nos jeunes ; ceux qui n’ayant jamais été habitués à penser par eux-mêmes sont les proies faciles des grandes gueules syndicales, promptes à s’enflammer pour des riens, quand par ailleurs ils ne voient pas venir leur futur remplacement par des migrants « meilleur marché ». 

Parce que, ce qui se passe aujourd’hui dans certaines facultés, c’est exactement le même scandaleux comportement de poignées d’employés syndiqués, prenant en otage l’ensemble de leurs collègues, et passant outre le fait que le droit de grève a forcément son corollaire, le droit de ne pas faire grève, bloquent les bâtiments concernés, empêchant leurs contradicteurs d’exercer leur droit à penser et donc agir différemment.

Si encore c’était pour discuter, parlementer, échanger, calmement ; mais c’est tout le contraire, et comme précisément il s’avère qu’en l’occurrence ceux qui ne veulent pas bloquer les facs et reprendre les cours, sont plus nombreux qu’eux, au lieu de battre en retraite, c’est par la violence et l’habituelle injure de « fachos », attribuée aux citoyens qui d’après eux « votent mal », que sont accueillis les étudiants s’inquiétant de leurs études avant de faire de la politique.

« Nicolas, en M1 de droit également, s’inquiète de la paralysie de sa faculté. Il poursuit ses révisions selon le planning initial alors que quatre partiels ont déjà été reportés. Un retard de notes pourrait empêcher sa sélection en Master 2, un moment charnière dans le parcours de cet avocat en devenir. Il décrit une ambiance délétère sur les réseaux sociaux. « On est traité de fachos, de nazis de SS, juste parce que notre avis est différent. J’ai même changé mon nom sur Facebook pour ne pas être traqué. »

http://www.fdesouche.com/980571-montpellier-traites-de-fachos-des-etudiants-denoncent-la-violence-sur-le-net

Or les vrais fachos sont précisément ceux qui ne manquent jamais de dispenser leur haine et leur violence dans les rues, dès qu’un événement ne convient pas à leurs esprits étriqués, totalement incapables d’intégrer d’autres idées que les leurs.

« Après l’échec de l’occupation de la faculté de droit le jeudi 22 mars, laquelle s’est soldée par une expulsion violente, les opposants à la Loi Vidal veulent-ils prendre leur revanche ? C’est un peu ce que laisse à penser l’événement Facebook créé par la page « Paul Va Lève Toi », gérée par les bloqueurs de l’université Paul Valéry. Cet événement annonce notamment un premier rassemblement à 11h ce mardi 3 avril devant la faculté de droit, rassemblement qui doit se joindre trois heures plus tard à la manifestation syndicale interprofessionnelle se déroulant en centre-ville de Montpellier ».

https://www.lengadoc-info.com/6562/societe/les-bloqueurs-de-luniversite-paul-valery-veulent-reoccuper-la-faculte-de-droit-ce-mardi/

Comment d’ailleurs ne pas être convaincus de l’entière connivence du pouvoir et ses affidés avec les véritables fascistes, lorsque l’on apprend que Me Mazas par ailleurs présidente de la Ligue des Droits de l’Homme de l’Hérault, participait le 22 mars dernier à une manifestation illégale, entourée d’individus cagoulés et armés :

« Si participer à une manifestation publique reste une liberté pour chaque citoyen, il est particulièrement troublant, déontologiquement parlant, de voir un avocat cautionner, voire diriger, une manifestation non déclarée en préfecture (donc illégale) entourée d’individus cagoulés et armés, scandant des slogans haineux (Richard* pédophile, Guilhem** à la DDASS, Richard* en chimio…). Certains des manifestants observés en première ligne sont par ailleurs connus pour leurs actes violents, des ultras de Montpellier parfaitement identifiables »

https://www.lengadoc-info.com/6542/societe/montpellier-la-presidente-de-la-ligue-des-droits-de-lhomme-me-mazas-defile-au-milieu-de-manifestants-cagoules/

Nous avons déjà suffisamment à faire pour combattre nos politicards incompétents et traîtres, permettant l’entrée de l’ennemi islam dans nos murs pour mieux nous exterminer, sans devoir subir en plus les exactions de « petits merdeux » fomenteurs de troubles graves, et distributeurs de mauvais points pour tous ceux qui ne pensent pas comme eux ; un vrai scandale que les autorités, si elles étaient dignes de leurs charges, devraient juguler rapidement, en employant les grands moyens.

Au lieu de cela, les chiffes molles du pouvoir ne savent que communiquer « le gouvernement ne le tolérera pas ! » pour retourner aussitôt après l’annonce à sa somnolence… entre deux bons gueuletons entre gens de même bord !

Quel que soit le motif du jour, la mouvance prétendue « antifas » alors que ce sont eux les vrais fascistes, se comporte exactement comme les terroristes, libres d’agir en toute impunité ; elle prend de fait le pouvoir dans nos rues, où lorsque des patriotes demandent poliment une autorisation de manifester, se la voient refusée, afin d’éviter des troubles à l’ordre public, lesquels sont toujours en provenance de ces activistes purs et durs, intolérants, dangereux et anarchiques… pendant que Macron et ses ministres regardent obstinément d’un autre côté !

Avec ou sans un meneur de la trempe d’un De Gaulle, il est plus que temps que tous les militaires, gendarmes et policiers de ce pays, ayant eux-mêmes à pâtir de la nullité des marionnettes au pouvoir, se rangent au service des Patriotes, en fomentant le coup d’état salutaire qui permettra de se débarrasser définitivement de tous les cancrelats qui minent la Nation, et remettre enfin de l’ordre dans notre pauvre France si souillée par ces ordures sans scrupules !

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
wika

Tous ces crétins ne se rendent même pas compte qu’ils sont en train de scier la branche sur laquelle ils sont assis. Le gouvernement les laisse commettre leurs exactions pour mieux les manipuler et en faire de futurs toutous qui émargeront à Pole emploi
Les inutiles qui empêchent les étudiants de travailler sont les porte-paroles d’un gouvernement qui veut encore renforcer son autorité et son pouvoir : en voyant ces fous furieux, les gens demandent plus d’autorité et de répression et on leur en sert par des lois liberticides et anti-démocratiques en leur expliquant que c’est pour leur bien : loi fake news, réduction à 800km/h, taxes diverses etc…
Et puis, quand on parle de ces dégénérés, on ne parle plus des autres problèmes

Yves ESSYLU

Qui a pu croire une seconde que l’Enarque formait des types de convictions identitaire et libérale non internationaliste

HUGUETTE

merci Josiane et vive ma vieille fac ou l’on bossait tranquilles ET JEUNES SANS VOILE SUR NOS TETES / JE VOUS EMBRASSE JOSIANE/

Didier

Merci Mme Filio, cet article fait du bien. C’est tellement plein de bon sens. Espérons juste que les gradés, remués par le climat actuel oublient la carrière pour la France. Je gage que si ils appelaient à constituer des bataillons citoyens en appui pour nettoyer les zones de non-droit, toutes les zones de non-droit… sans limite d’âge à 35 ans pour ceux qui s’entretiennent et n’attendent que ça, on aurait encore les moyens de libérer le pays de ses ennemis. Servir réellement la France et non pas les politicards.

jimmy

oui exact, vous avez raison et cette limite d’age a 35 ans est amusante. les seules francais qui ont appris a manipuler des armes ont tous plus de 45 ans. et l’entretien est une bonne chose mais sans arme il ne servira qu ‘a …. courrir

meulien

sur les forces de l’ordre,certains revent encore,,,,ce sont des fonctionnaires

Jean Neymar

Merci à tous nos instituteurs, aujourd’hui devenus ” professeurs des écoles” comme les agents d’entretien devenus des ” techniciens de surface “……. Grâce à toute cette faune de gochistes nocifs jusqu’à la moelle. On aura bientôt des Ingénieurs de Prélèvement pour remplacer les éboueurs fatigués par la penibilite de leur métier……..sur leurs camions avec 100%assistance hydraulique…

dufaitrez

L’Université Français est l’une des rares à être quasiment gratuite.
Vieux principe Français ! Tout est gratuit !
On en rajoute en donnant du Fric à tous les Anti France (Syndicats et Assos de toutes sortes)..
Mai 2018, sinistre anniversaire, se rapproche ! Mêmes causes, mêmes effets…

Sniper 338

Les subventions en majoriter alouer aux gauchiass coute 34 milliard € aux contrubuable par annes chiffres oficiel !

Houellebecq 2018

Université d’Orléans : Identitaires de souche 0% / identitaires musulmans 20%
(merci l’UMPS et l’UNEF)
Les gouvernements successifs et les syndicats ont fait la guerre au GUD dans les universités ,et ont laissé prospérer les pro-charia , résultat :

[L’UNEF COMME CHEVAL DE TROIE ] :
“L’Unef confirme que des adhérents d’Étudiants musulmans de France faisaient « habituellement » partie des soutiens mais qu’ils ont souhaité, cette année, se présenter de leur côté.”
http://www.fdesouche.com/981341-universite-dorleans-la-liste-des-etudiants-musulmans-de-france-fait-plus-de-20-aux-elections-etudiantes

Fleur de Lys

Orléans : Les Frères Musulmans obtiennent 20% des votes lors des élections universitaires

http://alertesinfos.fr/orleans-les-freres-musulmans-obtiennent-20-des-votes-lors-des-elections-universitaires

Je crois que ce lien a déjà été donné.

Nicoke

Bravo Mme Filio excepté pour la soi-disant grandeur de DE GAULLE qui n’a rien fait contre mai 68 qui nous a conduit à la Chienlit actuelle

Jean Neymar

Sais tu au moins ce que tu lui dois à Monsieur De Gaulle?

kounnar

Moins à mettre à son compte que n’en ont les Harkis….

barbot

Bravo, Josiane, tout est dit.Il faudra en finir un jour avec les parlotes et liquider toute cette racaille manu militari. Mais que faire avec un peuple de consommateurs abrutis par la télé et le foot et une armée mexicaine dirigée par des généraux 2S ou 3Q sans honneur et sans courage.Nous sommes loin de l’Espagne de 1936 ou les gens mouraient pour leur idéal.

patphil

les pleutres politiques n’ont pas changé!
en 1969, des amphis étaient occupés par des gauchistes et les zotorités fermaient les yeux;
aujourd’hui quelques jeunes osent faire le ménage, victor orban ose défier les européistes de bruxelles, trump ose sa politique pro-américaine!
résistons, ça paye

JILL

Depuis quand faut il étudier pour avoir des diplômes dans nos universités .Etre de gauche vous assure déjà le succès …Cambadélis vous le dirait .

Zorrglub

Honnêtement ma chère Josiane, depuis combien de temps je prône la prise du pouvoir par les militaires .Pour remettre de l’ordre dans cette fange dans laquelle nous vivons?Mais hélas dès que vous leur enlevez l’uniforme, les militaires ne sont que des civils, qui comme les autres se mettent la tête dans le sable, alors ne comptez pas trop sur l’armée qui est dispersée dans plusieurs pays( alors qu’ils n’y ont rien à y faire) pour jouer les américains mais en guenilles .Quand au généraux avec pleins d’étoiles , je préfère ne rien dire.

angora

grève de lycéens ou d’étudiants: c’est une ineptie!
on peut faire grève quand on produit quelquechose ou qu’on fournit un service.C’est la force du gréviste.
Les élèves , les lycéens , les étudiants ne produisent rien; ils sont en droit d’attendre un enseignement ;en fac les droits sont meme élevés et ces cons là crachent sur ce qui leur est du ….en croyant qu’ils ont un pouvoir!!!!!!!!!!!
Complètement à coté de la plaque; ce ne sont sans doute pas des fils d’ouvriers.

Snipper338

“Le slogan Richard pédophile, Guilhem à la DDASS, Richard en chimio” n’est pas haineux, il est extrêmement drôle !

Trannod

Ras le bol des payer des Impôts et donc de payer des études à des casseurs notoires

ne veulent pas de la sélection…soit…..mais ne donnons + le BAC aux nuls
le blême sera résolu….lorsque vous voyez le niveau de certains c’est à gerber

charentais libéral

Vous avez raison la grève ne devrait pas être utilisée par les étudiants, car ils ne sont pas des travailleurs au sens précis du terme. Et effectivement ils sont manipulés par des gens de l’ombre qui y ont un intérêt. Mais venir dire que le droit de grève a été obtenu par la lutte !!! Je vous rappelle ou je vous apprend, que celui-ci a été un dossier préparé par Alain OLLIVIER (homme politique libéral), 1er ministre et ministre de la justice de Napoléon 3 et promulgué par ce dernier, en 1864. Et que le premier député (des landes) à le demander à la tribune de l’assemblée nationale fût Frédéric Bastiat, en 1849, avec le droit syndical (1884) Pour information Bastiat, économiste de génie, était LIBERAL, il suffit de lire ses textes…connu dans le monde pas en France et pour cause !!!

Sniper 338

C est profs gauchiass qui les instrumentalise c est pourritures se serve des jeunes pour
assouvir leurs haine de la france et des francais trop patriotes ils tous d ailleur subventioner par l etat anti-france !
FORCE /HONNEUR !
MAHOMETANS LIBERATER TERRA CHRISTUS /LEGIO CHRISTUS LEBERATER TERRA !

Joël

La solution est pourtant simple : désinscription immédiate des fauteurs de troubles. Dès lors, ils deviennent étrangers à l’établissement scolaire et les forces de l’ordre peuvent intervenir. Et s’ils sont mineurs, le rétablissement de la loi anti-casseurs permettrait de responsabiliser à nouveau les parents qui rigolent du bordel généré par leur progéniture.

FLEXOGREEN

Les d’auteurs de troubles sont souvent extérieurs aux facs..le cas qui a été médiatisé, Montpellier, ils ont bloqué la fac à moins de 40, et bloquent tout!

gillic

Hé oui, pour moi aussi pour pouvoir être un gréviste il faut déjà être productif, donc tous ces pseudos étudiants, lycéens et collégiens ne pourront faire grève que lorsqu’ils seront productifs !!!!! Or, ce n’ est pas gagné pour nombre d’ entre eux qui se complaisent dans la chienlit gauchiste ………..et l’ écriture niveau CP !!!!!!!!

Allonzenfan

Il faut interdire les syndicats de lycéens. Ces petits cons sont là pour apprendre et ils préfèrent foutre le bordel plutôt que bosser… Les députés devraient voter comme un seul homme cette interdiction !

Conophobique

C’est ainsi depuis 68. Une tradition en somme. Etudes payées par la société, argent de poche et appartements payés par leurs parents pour les plus militants et ceux dont les parents sont les plus financièrement aisés et qui ne sont pas obligés de travailler au Mc-Do du coin pour payer leurs études. Ce sont tout sauf des petits cons. Des têtes bien faites, fils et filles de bobos, qui pour l’heure font de la politique et foutent le bordel mais qui s’en sortiront soyez-en convaincu! Quand aux députés ils savent très bien pour qui leurs parents votent.

Sniper 338

Je connait 6 anciens qui ont aussi en leurs temps de jeunesse participer activement a ce delire de gauchiasse tous etais des fils de bourgois aiser genre parents chirurgien en clinique ou ingenieurs ou PDG de grandes ou moyen societe et directeur de banque c est jeunes onts systematiquement manifester et agresser les fachos comme ils disais
( quand ils etais a 20 contre 1 comme tout grand resistant gauchiass qui se respect )
C etais d ens les annes 80 ….aujour d hui tous ont plus de 30 ans et sonts tous papa et
ILS VOTE TOUS …….FN !

Conophobique

Militaires ? Ils obéissent… Et alors ? Coup d”état ? Vous rêvez ! Ici des fachos nationaliste j’en lis, des patriotes ? Très peu.! Que jeune on soit idéaliste est un peu normal.

didile

Je n’ai pas bien compris .Les jeunes d’aujourd’hui auraient comme idéal d’en faire le moins possible .? C’est beau la jeunesse.
Autrefois on rêvait de soulever des montagnes ,maintenant de se coucher à leur pied.

Conophobique

Quand on est jeune souvent, mais peut-être l’avez-vous oublié, on adhère à un esprit de solidarité. C’est moins le cas aujourd’hui où la société tend à s’individualiser. Que certains jeunes aient encore un idéal collectif et humaniste n’est pas étonnant en soi. Ceci-dit je ne partage pas l’idéologie gauchiste et ne l’ai jamais partagé, mais je comprend pourquoi cela peut exister. De là à dire comme vous qu’ils ont comme idéal d’en faire le moins possible….C’est travestir la réalité et méconnaître les motivations politiques. Qu’ils agissent en fachos gauchistes, nous pouvons effectivement le réprouver aussi.

Franck

C’est un troll , vu ses Commentaires toujours très compréhensifs .

PR1

Coup d’état ? Des militaires incompétents ont déjà essayé. Un quarteron de généraux… vous vous souvenez ? Ils ont échoué dans le passé ils échoueront dans le futur. Si tant est qu’ils fassent quelque chose.

wolfred

je me souviens ,pourtant jeune a l’époque , c’était mal préparé et voué a l’échec ,en plus personne n’a suivi ( l’armée ) et le général KATZ est arrivé !

JILL

Les 4 généraux en cause n’étaient pas incompétents;ils sous estimèrent l’inertie de l’armée .

barbot

Plus exactement du contingent, à l’image d’un pays veule e vaincu.
les meilleurs son morts

JILL

Le contingent aurait suivi ses chefs dans la majorité des cas;mais précisément les chefs n’étaient guère motivés pour l’aventure qui aurait pu leur coûter la carrière …voir le valeureux commandant de Saint-Marc.

PR1

Plutôt son patriotisme.

PR1

Je l’ai toujours été

cirrus

Il aurait été intéressant de consacrer un petit paragraphe au traitement médiatique de l’appartenance éventuelle d’un professeur mis en cause à Montpellier à la Ligue du Midi ! Les formules journalistiques valent le détour, comme si c’était un crime. J’ai même lu “néo nazi” sur un site de gauchistes que je ne nommerais pas (on peut le trouver sur google à partir de ces mots clés).

Lire Aussi